[ page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt]

 

La Bible = Sainte Écriture

(ou Les Saintes Écritures) = La Parole de Dieu

 

SOMMAIRE de la PAGE :

Texte de la Bible
Introduction et aperçu sur la Bible, glossaire, dates, chronologie, poids et mesures son HISTOIRE Inspiration et autorité   Valeur de la Bible, sa lecture   La Bible, sa traduction, les différentes versions, Le «Texte Reçu» et la King James Outils élémentaires d'étude du texte de la Bible

Cartes géographiques

Enseignement, prédication, commentaires et études Bibliques  La vérité  Méthodes d'interprétation Fondamentalisme
Tradition Rationalisme, Incrédulité, Apologétique Apocryphes Création ou évolution

Retour au récapitulé général des sujets du site

 


Pour lire avec profit les explications et livres ci-après, il est recommandé de le faire avec prière et en suivant le texte de l'Écriture Sainte.
Les significations d'initiales désignant des auteurs ou des périodiques sont en page d'abréviations. Fournisseurs d'ouvrages : voir Éditeurs en page Autres liens.


La BIBLE ou Saintes ÉCRITURES

  Texte de la Bible disponible intégralement sur ce site (version J.N. Darby) : La Bible  [65 Ko pour la table des matières] - Concordance sur une autre page 

Introduction - Aperçu

pin01f.gif   Courte introduction à la Bible, nature et contenu [ANO; 15 Ko]
pin01c.gif   Pour une vue générale sur la Bible, son message et son contenu, voir Introduction à la Bible [JND; 150 Ko] avec plan rédigé par Bibliquest.
pin01f.gif   La Bible, sa valeur, son contenu, ses traductions, le Seigneur Jésus dans les images de la Bible : voir Introduction à la lecture de la Bible [49 Ko]
pin01f.gif   Pour un aperçu de chaque livre de la Bible, voir pages de sommaires de la Bible, Ancien Testament [35 Ko]  et Nouveau Testament [35 Ko]
pin01f.gif   DICTIONNAIRE / Glossaire
pin01f.gif   Brèves indications sur les poids et mesures de la Bible [20 Ko]
pin01f.gif   CHRONOLOGIE  4 tableaux successifs donnant une chronologie biblique selon les dates figurant dans la Bible, et avec la généalogie de Jésus-Christ  [4 Ko]. Toutefois ces tableaux chronologiques comportent des incertitudes sur des éléments discutés dans les articles suivants :   Datation = quelques indications sur  la détermination des dates des événements de la Bible par le moyen de la Bible elle-même ; les dates indiquées en note de la traduction JN Darby de la Bible suivent ces indications  Autre commentaire  [Remmers, 4 pages de vue d'ensemble de l'AT; 30 Ko] sur les chronologies bibliques, ce qui est certain et ce qui est incertain.
pin01f.gif   Division de la Bible en chapitre et versets : voir plus bas
pin01f.gif   La Bible a-t-elle été changée par les chrétiens comme certains le prétendent, notamment les musulmans ?  [Behnam A.; 123 Ko] 

Histoire de la Bible

 pin01f.gif     Histoire de la Bible, par Daniel Lortsch (1910) - Texte global  [LoD; 1, 73 Mo; zipé 505 Ko] reproduit sous forme fractionnée en sept documents : Table des matières avec hyperliens d'accès directs [LoD; 45 Ko] - 1 - Jusqu'au 16° siècle [LoD; 405 Ko] - 2 - Versions protestantes de Olivétan à Ostervald [LoD; 248 Ko] - 3 - Oeuvre Biblique en France au 19° siècle - Versions non protestantes [LoD; 407 Ko] - 4 - Les textes originaux et les traductions anciennes - Les originaux - Le Canon - Les Septante - La Vulgate [LoD; 142 Ko] - 5 - Histoire de la Bible en Europe : Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie [LoD; 165 Ko] - 6 - Histoire de la Bible hors d'Europe [LoD; 317 Ko] - 7 - L'Église romaine et la Bible - Inexactitudes catholiques dans la traduction du NT - Inexactitudes protestantes dans la traduction du NT - Les Apocryphes - La Bible répandue par les Juifs au siècle précédant l'ère chrétienne [LoD; 142 Ko]

 pin01f.gif     Musée de la Bible, à Wuppertal en Allemagne : Bibel Museum Wuppertal, Wolkenburg 106 / au coin de la rue Bendahler, 42119 Wuppertal. -  à 15 minutes à pied de la gare principale de Wuppertal-Elberfeld, ou à 10 minutes à pied de la station "Landgericht" du train suspendu. Ouvert tous les vendredi après-midi, et sur rendez-vous. Durée de la visite 1 à 2h. Téléphoner en Allemagne au (0049)202-2771046 ou (0049)2336-6767 ou (0049)2102-18240. Guides francophones possibles. Le site du musée de la Bible est maintenant muni d'une visite en ligne guidée panoramique : faites la visite vous-même directement ! mais sur place avec un guide francophone, c'est mieux ! Le Musée a plusieurs sections : 1. Apparition de l'écriture 3000 avant J.C.. 2. Preuves historiques externes à la Bible. 3. Manuscrits de la Mer Morte. 4. Exposition de nombreuses traductions en de nombreuses langues   La Bible reste le livre le mieux préservé de l'antiquité, malgré les nombreuses persécutions et destructions qui ont eu lieu. L'Ancien Testament est mieux préservé, car les Juifs ont considéré que leur caractère de peuple de Dieu leur donnait la mission de conserver le texte avec une exactitude absolue. Le Nouveau Testament a été beaucoup plus diffusé parmi les nations non-juives, et donc moins bien préservé, mais les variantes ne portent que sur 5 % du texte, et pas sur les vérités essentielles.

  L'imprimerie de Gutenberg et la diffusion de la Bible [ANO; 13 Ko; le même, au format pdf, 3.25 Mo]
pin01f.gif     Après des années d'interdiction de la Bible en Chine, un des plus gros imprimeurs mondiaux se trouve désormais à Nanjing : Amity Printing Company (http://www.amityprinting.com/new/englishweb/bibles.htm). De 1987 à 2004, 40 millions de Bibles ou Nouveau Testaments ont été imprimés).  Quelle victoire sur l'athéisme ! — Toutefois cela ne veut pas que ces Bibles circulent librement en Chine. Ces imprimeurs ont avant tout un but commercial.

 Inspiration - Autorité

pin01f.gif   Voir rubrique «Révélation de Dieu et comment Dieu s'est fait connaître» (page de généralités sur Dieu)
pin01f.gif   La question de la véracité de la Bible et de son inspiration divine, même jusque dans les détails, est une question très importante. Or cela est beaucoup contesté, y compris par beaucoup de spécialistes ou chefs religieux, tant protestants que catholiques. La contestation contre la Parole de Dieu n'est qu'une étape dans l'incrédulité qui va croissant, toujours plus profonde et ouverte. Il y aura dans un temps futur (2 Thes. 2 l'annonce) une époque ou l'apostasie triomphera, c'est-à-dire l'abandon complet du christianisme. La critique de la Bible (« haute critique ») prépare les hommes à ce processus et à cette iniquité. Les critiques sur les textes de la Genèse, notamment sur la Création, font partie de l'oeuvre de Satan qui cherche à ramener l'homme au niveau d'une simple créature en rapport avec les choses présentes de la terre, un simple animal - fermant ainsi ses yeux à tout ce qui est à venir, à l'éternité, et à la parole de Dieu et à Son jugement.
 Il ne faut pas que les personnes simples se laissent impressionner par les déclarations de gens qui se prétendent instruits et qui affirment péremptoirement les faussetés les plus grossières [voir plus bas, "Objections classiques contre la Bible"). Il n'est pas besoin de démontrer à de telles personnes qu'elles ont tort; il suffit de croire Dieu plutôt que les hommes, et laisser sa foi s'appuyer sur ce que Dieu a dit (la Bible) et non pas sur les théories changeantes des hommes.
pin01f.gif   Sommaire sur l'inspiration de la Bible [M.Ha; 58 Ko]
pin01f.gif   Canon des Écritures = recueil des écrits inspirés. On remarque que l'authenticité d'écrits du Nouveau Testament est attestée par Paul vis-à-vis de Luc (1 Timothée 5:18 «L'ouvrier est digne de son salaire» Luc 10:7) et par Pierre vis-à-vis de Paul (2 Pierre 3:15-16). Si donc Dieu a préparé des hommes et les a inspirés pour écrire la Bible = Parole de Dieu, Il en a aussi préparé pour reconnaitre ce qui est inspiré. Le canon des Écritures était donc fixé dès le premier siècle, celui des apôtres. L'intervention des conciles n'est qu'un confirmation de ce qui avait auparavant déjà été reconnu par les fidèles, mais ces confirmations ont été considérées comme nécessaires aux 3 et 4 ème siècles à cause des contestataires.
pin01f.gif   La Bible fait-elle autorité ? Jusqu'à quel point doit-on l'écouter et la croire ? Voir L'inspiration et l'autorité de l'Écriture Sainte [J.V.; 31 Ko]
pin01f.gif   Avons-nous une révélation de la part de Dieu[JND; 321 Ko; version zipée: 94 Ko] avec plan de Bibliquest ; cet article montre que ce que la Bible affirme sur elle-même est tel que, ou bien il faut admettre que c'est Dieu qui, en elle, donne une révélation positive, ou bien c'est une imposture totale, et le christianisme n'a plus aucun fondement. - La révélation donnée de Dieu est aussi communiquée par Lui. Un des arguments principaux utilisés consiste à présenter la profondeur et l'unité de dessein et de pensées divines au travers des divers sujets et parties de l'Écriture Sainte.
pin01f.gif   L'élément humain dans l'inspiration  [JND ; 83 Ko]
pin01f.gif   Autorité et importance de la Parole écrite  [JND;  une rubrique dans 113 Ko]
pin01f.gif   L'Écriture et la place qui lui appartient dans les jours où nous vivons
pin01f.gif   Deux anciennes lettres sur l'inspiration, c'est-à-dire l'inspiration pleine et entière de la Bible par l'Esprit de Dieu [ANO; 127 Ko]. Elles montrent l'importance de ce fait pour la foi et pour la paix du chrétien, pour qu'il s'appuie sur des certitudes. Situation dramatique quand les conducteurs religieux eux-même jettent le doute sur l'inspiration pleinière de la Bible, contestant l'aptitude de Dieu à donner aux Siens un texte certain. Aujourd'hui les oppositions incrédules à la Bible sont probablement plus brutales, plus effrontées et moins subtiles ; néanmmoins ces deux lettres présentent un réel intérêt.
pin01f.gif   L'inspiration de l'Écriture Sainte [J.N.Voorhoeve; 300 Ko]. L'inspiration pleine et littérale de la Bible, traitée de manière assez fouillée, mais plutôt pour affermir la foi des croyants que pour convaincre des incrédules avérés.
pin01f.gif   L'inspiration des Saintes Écritures [AJAL]
pin01f.gif   Inspiration et révélation
pin01f.gif   Usage de l'Ancien Testament fait par les écrivains du Nouveau  [ANO; 82 Ko] - Inspiration et autorité des Écritures (AT). Applications variées qu'en font les auteurs du NT
pin01f.gif   Le modernisme face à la Bible  [Pollock A.J.; 193 Ko]  -  Brochure d'apologétique attaquant ceux qui mettent en doute l'inspiration littérale de la Bible. Leur origine, leurs arguments, leurs méthodes sont démasqués. Bien que cette brochure soit un peu ancienne (entre les deux guerres mondiales) et qu'elle traite donc d'ouvrages et d'auteurs contre la Bible qui ne sont plus connus, il n'en reste pas moins que le genre d'arguments et de méthodes d'attaque contre la Bible demeurent sans grand changement de générations en générations. Cet ouvrage reste donc utile pour aider le chrétien à comprendre qu'il n'a rien à craindre de ce genre d'opposants. Il devrait aussi faire réfléchir les non-croyants sur le creux et la vanité, et malheureusement aussi sur le manque de droiture et d'honnêteté de beaucoup d'opposants à la Bible et au christianisme
pin01f.gif  Versets à l'appui de l'inspiration verbale de la Parole  [WK; 100 Ko] 1 Corinthiens 2:13 2 Timothée 3:10-17
pin01c.gif   La Parole de Dieu ou l'Épée de l'Esprit [AG ; 23Ko] : La Bible a une autorité par elle-même, parce qu'elle est Parole de Dieu; il ne sert à rien de chercher à l'appuyer par des opinions d'hommes éminents ou par la science, ou par des théories de la création, ce serait utiliser une épée en carton au lieu de l'Épée de l'Esprit
pin01f.gif   La Parole de Dieu = l'épée de l'Esprit (Éph. 6 :17)  [HR; 116 Ko]  À propos du combat chrétien
pin01f.gif   Considérations sur l'inspiration - dans un article sur « les noms de Dieu », commentaire de Genèse 2:4. Réfutation des théories Yahvistes (= Jéhovistes) et Élohistes sur une prétendue multiplicité d'auteurs des écrits de Moïse et une multiplicité des écrits d'où proviendrait la Genèse. Un auteur inspiré peut certes se servir d'écrits non inspirés antérieurs (Luc citant la lettre de Lysias à Félix), mais cette possibilité est à rejeter pour les écrits de Moïse  [WK; 26 Ko]
pin01f.gif   Considérations sur l'inspiration - dans un commentaire sur Gen. 1:1 (Élohim pluriel de Eloah, annonçant la Trinité). L'inspiration ne doit pas être limitée à une inspiration des pensées de Dieu en général ; il y a inspiration de la Parole écrite, où les moindres détails de mots ont leur importance pour comprendre ce que Dieu veut nous dire  [WK; 10 Ko]
   Les découvertes archéologiques de la Mer Morte : Fantaisie ou histoire ?
 [Professeur André Lamorte, par permission de Radio-Réveil = www.paroles.ch ; 119 Ko]  Démontre que l'hypothèse des Esséniens comme source du christianisme n'est pas valable    La vraie science n'est pas contre la Bible, mais pour la Bible, et l'archéologie la confirme
Manuscrits de la Mer Morte : les voir en ligne, y compris les détails du texte.  
 
Suite à la découverte de manuscrits bibliques de la Mer morte, en particulier à Qumran, on a prétendu que le site de Qumran était celui d'un monastère de la secte juive des Ésséniens, dont un professeur de la Sorbonne a soutenu qu'il s'agissait de précurseurs du christianisme, et que les croyances, rites et un certain Maître de justice de l'éssénisme avaient inspiré le christianisme. De nombreuses ressemblances ont été présentées, même en ce qui concerne la doctrine de Paul. Un parallèle a été fait entre Jean Baptiste et ces ésséniens. L'analyse du Pr Lamorte de tous les documents et soi-disantes preuves de relations entre l'éssénisme et le christianisme ont montré fort clairement que toute cette théorie de l'éssénisme précurseur du christianisme n'était qu'un hypothèse ne reposant sur aucun fondement sérieux : ce qu'on sait des ésséniens est soit maigre, soit contradictoire. Cette théorie de l'éssénisme n'est qu'une nouvelle tentative de discréditer le christianisme. Beaucoup de responsables religieux ont malheureusement admis ces hypothèses creuses sans esprit critique. Quoi qu'il en soit, la Parole de Dieu et le christianisme restent intacts.  Cette polémique sur les ésséniens a détourné l'attention de l'aspect bien plus important des «manuscrits de la Mer Morte», à savoir la découverte de copies de l'Ancien Testament bien plus anciennes que tout ce qu'on connaissait, et qui confirme la haute antiquité de l'Ancien Testament et la non-variation de son texte au cours des siècles, contrairement à bien des attaques incrédules.
   L'ouvrage du Pr Lamorte montre en outre plusieurs cas  où l'archéologie ne fait que confirmer la Bible, notamment la destruction des murailles de Jéricho, les Hittites = Héthiens, la destruction de Sodome et Gomorrhe, la bataille des rois de Genèse 14
pin01f.gif   Pensées à propos de l'inspiration de l'Écriture, Fragment de lettre  [JND; 51 Ko]
pin01f.gif   Inspiration complète de l'Écriture par le Saint Esprit, et compréhension par les auteurs du texte écrit [Briem Chr; 22 Ko] - 1 Pierre 1:10-11 ; 1 Cor. 2:10-16
pin01f.gif   L'étude détaillée de la Parole de Dieu, y compris des apparentes «contradictions» ou «imperfections», fait ressortir au contraire son caractère inspiré, jusque dans les moindres détails. L'introduction à l'étude des évangiles de W. Kelly est très utile sur ce plan, montrant la raison d'être de quatre évangiles différents : Matthieu  [230 Ko] (spécialement le chapitre 21), Marc  [158 Ko], Luc  [293 Ko] (spécialement le chapitre 8 pour la manière dont l'Esprit inspirait les écrivains), Jean  [256 Ko].
pin01f.gif   L'étude de HR sur 1 Chroniques ch. 1 à 9 [260 Ko] explique les apparentes lacunes ou incohérences des généalogies.

pin01f.gif   Objections classiques contre la Bible (nous n'en retenons que quelques-unes, un peu prises au hasard. Il y en a beaucoup d'autres, qui n'ont pas plus de valeur) :
   «Le conflit religion / science est dû à une erreur d'interprétation des textes sacrés» Réponse : Il n'y a fondamentalement aucun conflit. Les prétendus conflits ont l'une ou l'autre des origines suivantes : la science affirme comme vérité établie, ce qui n'est que des hypothèses non confirmées en réalité les textes sacrés ne sont pas interprétés avec l'Esprit de Dieu, mais par une raison humaine aveuglée parce qu'elle met Dieu de côté.
   «La science gagne inexorablement du terrain sur la religion :  les religions sont fatalement vouées à combattre ce que cent ans plus tard elles seront forcées d'admettre tacitement ou même de prêcher» Réponse : la Bible comprise par l'homme né de nouveau et conduit par l'Esprit de Dieu est immuable, et n'a besoin d'aucune adaptation. Les grandes religions officielles, non convaincues de la parfaite inspiration divine de la Bible, se laissent impressionner par des affirmations non démontrées. La science incrédule devient de plus en plus effrontée et arrogante.
   «L'archéologie a démontré que la Bible n'est pas vraie»  Réponse :
c'est le contraire qui est vrai, l'archéologie confirme la Bible
   «La Bible n'est pas la révélation de Dieu puisqu'elle a été écrite sur une période de plus de 1000 ans» Réponse : l'argument ne prouve rien du tout et n'a aucune valeur. Dieu n'est nullement limité à avoir parlé à un homme ou pendant une courte période de temps
   «L'évolution a prouvé que le récit de la création est une légende»   Réponse : il n'y a aucune preuve rigoureuse, seulement des spéculations
   «La Bible elle-même dit qu'il faut distinguer la lettre de l'esprit»   Réponse : Ceci est vrai pour l'application de la loi, non pas pour savoir si ce que Dieu a dit est vrai 

La Bible : Sa Valeur

 Comme Isaac autrefois (Genèse 26) recreusa les puits de ses pères, bouchés par des ennemis, retrouvons la Parole de Dieu, sa valeur et sa saveur, chacun pour nous-mêmes.

pin01f.gif   Importance de garder la Parole de Dieu dans sa forme (2 Tim. 1:13) et dans sa substance (2 Tim. 1:14)
pin01f.gif   Importance de ce qui est écrit comme moyen de communication de Dieu, à propos de 2 Tim. 3:15-16 ;
pin01f.gif   Rôle respectif de l'Écriture (autorité) et du ministère oral (activité énergique de l'Esprit), à propos de 2 Tim. 3:15-16
pin01f.gif   Il n'y a pas à attendre de nouveaux développements de la vérité elle-même, mais il peut y avoir développement de la capacité de réception de l'homme.
pin01f.gif   Enracinés et édifiés en Lui   [M. Tapernoux ; 1 chapitre dans 231 Ko] -  Méditations sous forme de pensées  La Parole de Dieu
pin01f.gif   Lisez-vous régulièrement la Bible, dans la tranquillité, lorsque vous êtes seul(e) ? Cela est si important !  Un croyant négligeant cette lecture ne reste pas dans une communion intime avec le Seigneur et ne peut pas être véritablement heureux. Voir  la valeur de la lecture de la Bible  (un chapitre de « Marcher avec Jésus Christ »)    [H.L. Heijkoop; 432 Ko; version zipée : 115 Ko] : elle est la nourriture de la nouvelle vie + notre guide + notre arme + un moyen de purification + la pierre de touche pour la pratique et la doctrine + elle mérite obéissance et soumission (HLH.)
pin01f.gif   La qualité de lecture à voix haute a une très forte influence pour une bonne compréhension de la Bible : 1 Tim. 4:13. Le sens du texte est déjà à moitié compris quand on a entendu une lecture de bonne qualité, même sans explication particulière du texte. Soyons attentifs à bien lire. Des lectures orales de la Bible sont disponibles sur Bibliquest
pin01f.gif   Quelle est la valeur des Psaumes [11 Ko] aujourd'hui ? Qu'est-ce que le chrétien peut en tirer ?
pin01f.gif   La Parole, son rôle prépondérant pour le chrétien; elle requiert une obéissance absolue [HR; 23 Ko]
pin01f.gif   Valeur de la Parole révélant Dieu en Christ, Fragment de lettre  [JND; 65 Ko]  Christ comme la Parole de Dieu personifiée (Jean 1)
pin01f.gif   Quelques pensées sur la valeur de la Parole, Fragment de lettre  [JND; 65 Ko]   Certitude de l'accomplissement de la Parole de Dieu : Matt. 5:18 & 24:35 & Marc 13:31 & Luc 2:33 & 22 fois (autant que de lettres dans l'alphabet hébreu) en Ézéchiel l'expression «vous saurez que je suis l'Éternel» adressée à l'incrédulité qui ne croit pas à son accomplissement
pin01f.gif   Apprécier toujours davantage la Parole de Dieu, Fragment de lettre  [JND; 43 Ko] 
pin01f.gif   Désirer ardemment la Parole de Dieu comme nourriture de l'âme et instruction pour la marche (1 Pierre 2:1-3 et autres)  [PF; 45 Ko]
pin01f.gif   Versets Bibliques sur les Dangers de l'ignorance [47 Ko] 
pin01f.gif   voir Musée de la Bible ci-dessus.

pin01f.gif   Le sens et la valeur de l'Ancien Testament  [Remmers; 31 Ko]. L'AT est la Sainte Écriture + un livre d'histoire + un livre d'images + un témoignage de Christ + prophéties + types + unité de l'Ancien et du Nouveau Testament.

 Pour ceux qui veulent étudier la Parole de Dieu et son enseignement :

   Études / commentaires approfondis sur tous les livres recommandés de l'Ancien ou du Nouveau Testament
 

 La Bible : sa Traduction - les différentes Versions

pin01f.gif   Problèmes de traduction : Généralités dans la Préface [standard] [10 Ko] de la Bible version Darby. Détails dans la Préface du Nouveau Testament de 1872 [90 Ko] et dans la préface de 1871 au NT en langue anglaise (elle figure dans l'édition de la Bible à parallèles avec les 2 versions KJV et JND).
pin01f.gif   Quelques éléments historiques (en allemand) sur le travail de traduction de J.N. Darby : http://www.bibelbund.de/htm/2001-3-59.htm
pin01f.gif   Division de la Bible en chapitre et versets :
La division en chapitres a été introduite par l'évêque anglais Stephen Langton au 12me siècle, celle en versets par le français Robert Etienne en 1551. Les déviations par rapport à ces divisions ont leur origine dans une édition de la Bible en hébreu par un hollandais Athias 1661 (suivant parfois les alinéas dans les Bibles en manuscrit hébreu), qui a eu une grande influence en Europe et ses divisions furent introduites peu à peu dans toutes les éditions des textes originaux (hébreux). De là, ces divisions ont trouvé leur chemin dans les traductions modernes. Les anglais (et les versions Darby en français et en allemand) suivent donc en général les divisions de Langton/Etienne, tandis que les traductions françaises plus récentes suivent en général les divisions d'Athias. Toutefois les divisions d'Athias ne sont pas meilleures pour refléter les divisions des sujets dont traite le texte Biblique.
Voir un répertoire des Différences de numérotation des versets de la Bible entre les différentes traductions [Bibliquest; 711 Ko; version zipée 24 Ko]. Cette étude montre que dans les échanges ou entretiens entre chrétiens utilisant des versions différentes de la Bible, il faut faire assez attention aux incompréhensions pouvant surgir de ce que l'on ne se réfère pas au même texte biblique à cause de ces multiples variations des divisions en versets.Autre variante selon les versions Des versions catholiques ont une numérotation décalée d'une unité pour les Psaumes 10 à 145 (les Psaumes 9 et 10 étant combinés en un, et le Psaume 145 étant scindé en deux). Certaines versions utilisent le nom de Paralipomènes à la place de Chroniques, pour désigner ces deux livres de l'Ancien Testament Versets non retenus dans la version J.N. Darby : Matthieu 23:14 et Actes 8:37 et 15:34 ; 1 Jean 5:7 n'a été retenu que sous sa former raccourcie (choix basé sur les manuscrits originaux)

Deux dictionnaires de noms propres en anglais : Par exception, ces ouvrages en anglais ont été mis sur le site à cause de leur grand intérêt; il n'est pas prévu de les traduire à cause de la grande difficulté pour traduire exactement des significations qui sont elles-mêmes souvent incertaines. La préface de J.B.Jackson explique bien les difficultés de traduire les noms propres. Bibliquest recommande de faire une usage prudent de ces significations des noms propres. Bien entendu l'orthographe des noms propres en anglais est différente de l'orthographe en français. La manière de classer par ordre alphabétique est aussi un peu particulière :
Dictionnaire Hébreu-Anglais des noms propres de l'Ancien Testament [Simonis & Gesenius; format pdf; 8.24 Mo]
Dictionnaire des noms propres (hébreu et grec) de l'Écriture [J.B.Jackson; 600 Ko; version zipée 66 Ko]

Citations de l'Ancien Testament et Allusions à l'Ancien Testament dans le Nouveau Testament. Classement par ordre de versets de l'Ancien Testament [290 Ko] et classement par ordre de versets du Nouveau Testament [300 Ko]  

pin01f.gif   Quelques réflexions à propos des traductions et méthodes de traductions modernes (Les versions nouvelles de la Bible se multiplient. La tendance générale va vers l'adaptation de la Bible à l'homme moderne et à ses idées. Les promoteurs des versions dites « modernes » dénigrent souvent les versions proches du texte original). Que faut-il en penser ?
La Bible doit être comprise directement par l'homme de la rue d'aujourd'hui, dit-on. Il est tout à fait vrai qu'on a trop longtemps privé le peuple de l'accès aux saintes Écritures sous prétexte qu'il risquait de mal l'interpréter et de ne pas la comprendre selon le sens de l'église. Il est également vrai qu'avoir la Bible dans sa langue maternelle est hautement désirable pour pouvoir être fondé dans la vérité, et que les efforts de beaucoup de traducteurs sont dignes de la plus grande reconnaissance Nous pensons néanmoins qu'il ne faut pas s'attendre à ce que toutes les portions de la Bible soient directement compréhensibles par tous (Ésaïe 55:9; 1 Cor. 1:18). Par contre les gens les plus simples y trouvent bien ce qui correspond à leurs besoins (Luc 15:1; Marc 4:33 et bien d'autres). N'oublions pas l'entretien entre l'évangéliste Philippe et  l'eunuque en Actes 8 ; Philippe lui demandait s'il comprenait ce qu'il lisait en Ésaïe 53, et l'eunuque répondit « Comment le pourrais-je si quelqu'un ne me conduit ». Sur quoi, Philippe est monté dans son véhicule et lui a expliqué cette portion de la Bible. Actes 17 montre qu'après tout un discours de Paul, les intellectuels d'Athènes ont simplement retenus que la résurrection était une déesse, ce qui est absurde
Certains portions de la Bible sont trop compliquées et incompréhensibles, dit-on ; ainsi la première moitié d'Éphésiens 1 (v. 3 à 14) ne constitue guère qu'une phrase Mais vouloir y remédier en changeant le texte, n'est-ce pas refuser ce que Paul a écrit, changer ce que Dieu a dit ? - Bien entendu, on peut faciliter la lecture par une ponctuation appropriée, mais il est plus que douteux que de tels textes fussent, à l'origine, directement compris par l'homme de la rue
Quand Pierre (2 Pierre 3:15-16) a averti ses correspondants que les ignorants et les mal affermis tordaient certains écrits de Paul contenant des choses difficiles à comprendre, on ne voit pas qu'il ait fait aucun reproche à Paul d'écrire avec manque de clarté
On reproche à la Bible d'utiliser des concepts qui ne sont plus connus aujourd'hui certaines fois, ce n'est pas vrai : par exemple le mot « repentance » est éliminé par certaines versions, alors qu'il reste un mot parfaitement compris aujourd'hui, comme en témoignent tant de compte-rendus de procès dans les journaux   d'autres fois, c'est aux hommes à apprendre les pensées de Dieu : par exemple les notions de sacrifice, d'expiation.

Mais surtout, les traductions modernes ont de plus en plus l'audace de changer le texte biblique pour l'adapter au idées du monde actuel. Ainsi la NIV (New International Version) bien connue, s'est mise à supprimer les pronoms masculins ou les références masculines pour les rendre neutres quant au genre. Les mots homme, père, fils, frère, il, sont ôtés ou neutralisés ; "frères" est remplacé par "frères et soeurs" voir http://www.cbmw.org/Journal/Vol-7-No-1/The-Gender-Neutral-NIV & http://www.cbmw.org/resources/articles/an-evaluation-of-gender-language-in-the & http://www.cerm.info/bible_studies/Exegetical/TNIV.htm. Il est évident que cela est un mépris de ce que Dieu a dit et de l'inspiration littérale de la Bible. C'est un pas en avant vers les ténèbres morales.

 

Le texte original du Nouveau Testament, quel est-il ?

pin01f.gif   La critique textuelle [WK; 61 Ko]
pin01f.gif   Texte reçu : voir plus bas
pin01f.gif   Le texte grec suivi par J.N. Darby et W. Kelly paraît généralement très proche (malgré quelques exceptions) du texte connu sous le nom Nestle-Aland.
pin01f.gif   « Two Nineteenth Century Versions of the New Testament », ouvrage de 756 pages compilé par D.P.Ryan et édité en 1995 par Present Truth Publishers, 411 Route 79, Morganville NJ 07751, USA donne : 1. en vis-à-vis la traduction du NT par J.N.Dardy et par W.Kelly. — 2. Tous les commentaires explicatifs de traduction que Kelly a pu faire dans tous ses écrits sur chacun des versets du NT.

pin01f.gif   Observations sur la Traduction de quelques mots et versets particuliers ; problèmes de fond ou problèmes du texte Reçu [Bibliquest; 64 Ko]

pin01f.gif   Réflexions diverses sur les principes de traduction, à l'occasion de quelques cas particuliers :   
 ball01d.gif    Observations sur la version autorisée anglaise (King James = KJV) [JND; 12 Ko]. Cette courte discussion souligne quelques principes importants de traduction de la Bible. Elle a de l'intérêt en rapport avec a) un certain courant anglo-saxon qui veut voir dans la King James une Bible directement inspirée de Dieu, et b) les nombreuses traductions modernes qui s'opposent aux versions littérales (comme la version JND).
    ball01d.gif   Pour avoir une idée préliminaire rapide sur la valeur de traductions modernes, il est utile de regarder comment elles ont traduits les mots comme sang (de Christ), repentance, piété, et autres mots importants.
    ball01d.gif    Autres observations sur la KJV  [Bibliquest; 9 Ko]  - Il s'agit généralement de citations de W. Kelly  indiquant des erreurs de la KJV 


    ball01d.gif    Évaluation de la version de la Bible du Semeur, par comparaison avec la Bible version JND ; principes de traduction [Bibliquest; 35 Ko]
    ball01d.gif    Le NT fait des citations de la version des Septante quand elle traduit correctement, et ne la cite pas là où elle est incorrecte   [WK; une rubrique dans 471 Ko; version zipée : 140 Ko] Observations sur les problèmes de Qualité du traducteur, par H. Rossier (courts extraits «à propos du livre des Proverbes») : entre autres : le rôle respectif de la connaissance linguistique et de la spiritualité du traducteur
    ball01d.gif    Voir aussi le site en allemand de Martin Arhelger sur les problèmes de texte biblique

Texte reçu

  Qu'est-ce que le Texte Reçu et quelle est sa valeur ? Réponse sommaire de J.N. Darby dans la préface de ses Nouveau Testament de 1871 et 1872. Un très grand nombre des variantes caractéristiques du «Texte Reçu» s'expliquent de la manière suivante :
On a voulu harmoniser les Évangiles, les prières dominicales de Luc et Matthieu, certaines expressions parallèles dans les Épîtres (Col.3 et Eph.5 entre autres)
Pour faciliter la lecture publique, on a introduit des changements tels que : "Jésus" pour : Il ou Lui
Inversement, on omet «premier-né» (Matth. 1:25), dans certains manuscrits parce qu'on craignit de laisser supposer que la mère de notre Seigneur a eu d'autres enfants
et ainsi pour d'autres erreurs de différents genres.

  Court résumé de l'origine du texte reçu à partir d'Érasme jusqu'aux Elzévirs [A. Ladrierre; un paragraphe dans l'Histoire de l'Eglise; 653 Ko]
  Historique du texte reçu par Daniel Lortsch, de la Société Biblique, britannique et étrangère [DL; 142 Ko] 

pin01f.gif   La Bible version J.N. Darby ne suit pas le « Texte Reçu », bien que JND eût passablement d'estime pour la version anglaise King James (voir son opinion ci-dessous). Il a accepté les variantes des manuscrits anciens dans la mesure où elles concordaient entre elles, faisant preuve de jugement (discernement) spirituel et acceptant, avec un oeil critique, les travaux de la science, sans pour autant accepter les raisonnements erronés de savants n'ayant ni la foi ni l'Esprit de Dieu.Certains veulent revenir aujourd'hui aux versions basées sur le Texte Reçu par crainte des versions modernes où beaucoup de choix sont guidés par l'incrédulité en Dieu et en Sa Parole; nous estimons que c'est une position extrême qui n'est pas bonne, objectivement non fondée. Les tenants de cette position lancent des accusations d'omission et faussetés contre les autres versions en se bornant généralement à donner comme preuve les écarts par rapport au Texte Reçu - sans, la plupart du temps, dire ouvertement que tel est leur critère d'appréciation.
Versets non retenus dans la version J.N. Darby : Matthieu 23:14 et Actes 8:37 et 15:34 ; 1 Jean 5:7 n'a été retenu que sous sa former raccourcie (choix basé sur les manuscrits originaux)

Le Nouveau Testament grec le plus communément accepté aujourd'hui est l'édition de Nestle-Aland. Il n'existait pas au temps où la traduction JND a été faite. Ce texte est utilisé par la traduction interlinéaire de Carrez. Le texte retenu par JN Darby est souvent en accord avec ce texte, mais pas toujours (voir Romains 3:22 «envers tous et sur tous ceux qui croient»)

  Réponse de Bibliquest à des critiques de la Bible JND faite par des tenants de la Bible Ostervald (il s'agit en fait de savoir s'il faut suivre le «Texte reçu» comme texte original inspiré de Dieu) [Bibliquest; 50 Ko].
  Échange de correspondance à propos du Texte Reçu de la Bible- FAQ [Bibliquest; 9 Ko]
pin01f.gif   Observations sur la Traduction de quelques mots et versets particuliers ; problèmes de fond ou problèmes du texte Reçu [Bibliquest; 71 Ko]

  Le sujet est traité de façon détaillé en allemand sur un site allemand

 

Autres versions

.

Bible en français courant, Jean 1:3 traduit par "Dieu a fait toutes choses par lui" au lieu de "Toutes choses furent faites par lui / elle"

pin01f.gif  

 Outils élémentaires pour études approfondies du texte de l'Écriture (mots et expressions), notamment pour ceux qui n'ont pas la connaissance des langues grecques et hébraïques:

pin01c.gif    1° nécessité    

ball01d.gif    An Expository Dictionary of New Testament Words, with their precise meanings, par W.E. Vine. 1° édition en 1940; en 1966 il y avait déjà eu 17 éditions. 1400 pages
    

ball01d.gif    Nouveau Testament en version mot à mot interlinéaire. En grec-français par Maurice Carrez, ou en grec-anglais (préféré) : The Interlinear Greek-English New Testament, par Rev. A. Marshall D. Litt. (texte Nestle)
ball01d.gif    Analytical concordance to the Bible, par Young, Robert ; 1200 pages format A4 ; à chaque mot anglais, il y a tous les mots hébreux ou grecs correspondant, et les citations de l'Écriture sont classées à la suite du mot grec ou hébreu qui s'y trouve   

ball01d.gif    La concordance Strong (alternative à Young) a un système de références numériques facilitant le passage à des livres de commentaires

pin01f.gif   2° nécessité    

ball01d.gif    Englishman's Hebrew and Chaldee Concordance - Old Testament, par G.V. Wigram ; 1° édition en 1843; multiples rééditions depuis ; 1760 pages ; la concordance est dans l'ordre des mots hébreux ; un répertoire permet de trouver facilement les mots hébreux possible à partir d'un mot anglais
ball01d.gif    Englishman's Greek Concordance of the New Testament, par G.V. Wigram ; 1° édition en 1844; multiples rééditions depuis ; 1100 pages ; un répertoire permet de trouver facilement les mots hébreux possible à partir d'un mot anglais
ball01d.gif    Pour une étude détaillée des questions de variantes du texte grec, voir l'ouvrage en anglais « Two Nineteenth Century Versions of the New Testament » édité en 1995 par Present Truth Publishers, 411 Route 79, Morganville, NJ 07751, USA. Cet ouvrage assez important (756 pages format A4) contient les traductions anglaises de J.N. Darby et de W. Kelly du Nouveau Testament, ainsi que 312 pages de compilation de tous les commentaires et notes de W. Kelly sur les problèmes de traduction de chaque verset posant problème, avec indication des manuscrits sur lesquels il s'est appuyé pour faire ses choix. Les preuves internes (pertinence d'une variante en rapport avec le sujet présenté) sont largement utilisées conjointement avec les preuves externes (fiabilité des manuscrits). L'usage des preuves internes exige évidemment de la spiritualité et de la connaissance de la saine doctrine.

pin01c.gif    Ces divers ouvrages peuvent s'obtenir auprès de Chapter two  

Cartes géographiques

     

pin01f.gif   Carte physique de la Palestine [487 Ko]

pin01f.gif   Moyen-Orient au temps des Patriarches  [163 Ko]
pin01f.gif   Carte du Trajet d'Abraham de Ur des Chaldéens en Canaan, en passant par Charan  [126 Ko]
pin01f.gif   Voyage du peuple d'Israël depuis l'Égypte jusqu'en Canaan, à travers le désert [201 Ko]
pin01f.gif   Répartition de Canaan entre les tribus d'Israël  [188 Ko]
pin01f.gif   Les Trois premiers empires des nations mentionnés par Daniel et ayant asservi Israël (Babylone - Mèdes et Perses ou La Perse - Grèce)  [122 Ko]
pin01f.gif    Empire Romain (quatrième empires des nations mentionné par Daniel et ayant asservi Israël)  [128 Ko]
pin01f.gif    Palestine au temps de Jésus-Christ  [159 Ko]
pin01f.gif   Les environs de Jérusalem au temps de l'Ancien Testament  [104 Ko]

pin01f.gif   Carte schématique de Jérusalem au temps des Rois, avec légende  [21 Ko]

- Petit format sans légende [67 Ko] - Grand format sans légende [621 Ko]


pin01f.gif   Carte de Jérusalem au temps de Néhémie  [108 Ko]
pin01f.gif   Carte de Jérusalem sous forme de schéma pour aider à la compréhension de Néhémie ch. 3 et 8 et 12 [33 Ko]


pin01f.gif    Voyages de l'apôtre Paul  [192 Ko]
pin01f.gif   Cartes géographiques en rapport avec Israel et Jérusalem pendant le millénium : voir pages des références sur Ézéchiel  

Enseignement, Prédication, Commentaires et Études Bibliques

 Voir rubriques parallèles : Enseignement et prédication à l'une des pages sur l'Assemblée — Formation des serviteurs
 Le sain enseignement  [AG; 15 Ko]  Valeur de commentaires bibliques qui ramènent à Christ et à la Parole de Dieu, non pas à la tradition
 Sur l'enseignement et la doctrine, voir nombreux passages des épitres à Timothée et Tite, et les commentaires correspondants, spécialement de H.R.; voir entre autres Tite 1:9 - 2: 7,8,10,12 (HR sur Tite 2)
 La saine doctrine ou sain enseignement, et sa liaison intime avec la vie pratique : voir Introduction à l'étude sur l'épitre à Tite  [HR; 180 Ko] 
 Faisant le point à la fin d'une année et d'une vie, s'interroger sur l'usage fait des commentaires et ouvrages d'édification  [PF; 14 Ko]
 Vaut-il la peine de lire des commentaires bibliques ? Vaut-il mieux ne lire que la Bible ?  [Briem Chr.; 17 Ko]
 Enseignement clair ou caché selon l'état des auditeurs : le cas des paraboles  [Briem Chr.; 41 Ko]  

La Vérité

pin01f.gif   Qu'est-ce que la vérité ? demandait Pilate à Jésus, en se désintéressant de la trouver réellement. Chacun a sa vérité, ou sa parcelle de vérité, dit-on dans le monde. Mais Dieu parle autrement : Jésus dit « Je suis la vérité, le chemin et la vie» (Jean 14:6) - L'Esprit [de Dieu] est la vérité (1 Jean 5:6) - La Parole de Dieu est la vérité (Jean 17:17) En face de cela, le mensonge est dans l'homme (Ps. 116:11 ; Rom. 3:4), et dans Satan (Jean 8:44) Ne cherchons pas la vérité en dehors de ce que Dieu nous révèle. Bibliquest essaie de vous y aider.
pin01f.gif   Vérité : y a-t-il un développement de la vérité ?  [JND citation] Pas de développement dans la vérité : commentaire sur 2 Jean 9  [Hole.; 60 Ko]
pin01f.gif   La vérité : où elle est, ce qu'elle est étude ou recherche de la vérité communication de la vérité antagonisme du monde manière d'exprimer la vérité effet légitime de la vérité [ANO; 14 Ko]
pin01f.gif   Qu'est-ce que la vérité ? — Tract d'évangélisation
pin01f.gif   L'amour inséparable de la vérité   [MJK; 130 Ko]  
pin01f.gif   La guerre pour la vérité, ou Le combat pour la certitude dans un monde de tromperie [E.R.; 16 Ko] — Commentaires d'auteurs évangéliques sur l'évolution spirituelle du mouvement évangélique. Contre la tendance à accepter les innovations sans réfléchir et sans la lumière de la Parole de Dieu.
pin01f.gif   Indifférence croissante à la vérité et à la Parole de Dieu

pin01f.gif   La vérité : ce qu'elle est, sa formulation, son expression, sa communication [JND étude sur 2 Tim.] La vérité, ce qu'elle est et où elle se trouve [HR sur Tite 1]

Méthodes d'interprétation (Herméneutique)

Deux principes : 1) il est dangereux d’isoler un texte de son contexte, et 2) la Révélation constitue un tout. De la Parole il est dit : « Les jugements de l’Éternel sont la vérité, justes tous ensemble » (Ps. 19:9). Cette expression « tous ensemble » nous montre bien que le sens d’un passage doit être recherché en accord avec les vérités connues du Saint Livre. Ce double principe doit toujours nous guider dans l’examen d’une portion des Écritures. — Ceci dit on ne peut échapper à la Parole de l'apôtre Paul (1 Cor. 2:14) : «L'homme naturel ne reçoit pas les choses qui sont de l'Esprit de Dieu, car elles lui sont folie ; et il ne peut les connaître, parce qu'elles se discernent spirituellement».

En insistant sur la prise en compte du contexte, nous entendons l'ensemble des textes avoisinant le passage considéré ; ce contexte-là est aussi Parole de Dieu, et fait aussi autorité. Un danger moderne est la contextualisation, qui veut prendre en compte le contexte historique, sociologique, coutumier, religieux, philosophique, etc. Quand on s'engage sur cette voie, la Parole de Dieu ne fait plus autorité ; non seulement, elle n'est plus la norme, mais elle est annulée, de même que la tradition annule la Parole de Dieu (Matt. 15:6 et Marc 7:13).

pin01f.gif   Une juste application de l'Écriture : prendre littéralement ? transposer ? s'approprier ou non ? explications, applications et analogies  [JAM; 2 chapitres dans 266 Ko]
pin01f.gif   Une cause de faiblesse spirituelle parmi d'autres : on n'applique pas la Parole de Dieu correctement, par l'Esprit  [PF ; 41 Ko]
   Découpant droit la Parole de la Vérité  [Scofield; 251 Ko] — Dix esquisses de sujets figurant dans la Bible et qui sont essentiels pour avoir une compréhension correcte de la Bible en général (1. Les Juifs, les Gentils et l'Église de Dieu. 2. Les dispensations. 3. Les deux venues de Christ. 4. Les deux résurrections. 5. Cinq jugements différents. 6. La Loi et la grâce. 7. Les deux natures du croyant. 8. Position et état pratique effectif du croyant. 9. Le salut et les récompenses. 10. Les (vrais) croyants et les (simples) professants). — L'apôtre Pierre met en garde contre le danger de tordre l'Écriture Sainte (2 Pierre 3:16). Les chrétiens de Bérée sont loués pour le soin avec lequel ils contrôlaient par rapport à l'Écriture ce qui leur était prêché. Il est désirable que chacun étudie avec soin l'Écriture par lui-même, mais il est facile de s'égarer grossièrement dès le départ d'une telle étude. Cet ouvrage, étayé par de nombreuses citations bibliques, a pour but de donner des bases pour éviter ce danger.
pin01f.gif   Règles d'interprétation spéciales aux paraboles  [Chr. Briem; 41 Ko] pin01f.gif  Les Types : être prudent dans les interprétations quand elles ne sont pas fondées directement sur l'Écriture. Certains parties de l'Écriture enseignent clairement des types, notamment l'épître aux Hébreux.
pin01f.gif   La Bible est-elle difficile à comprendre ? voir commentaire à propos de Luc 18:34 (WK; 1 paragraphe dans 293 Ko ; avant-dernier paragraphe du commentaire sur Luc18) : «La cause de l'obscurité et des difficultés reste toujours la même, chez le croyant comme chez l'incrédule : on ne comprend pas la vérité parce qu'elle ne nous convient pas»
pin01f.gif   Chemin de la connaissance : «Pour trouver la vérité, il ne suffit pas d'être un étudiant, il faut plutôt être un croyant. Dieu a affaire au coeur autant qu'à la conscience»  [WK; 1 paragraphe dans 164 Ko]
pin01f.gif   S'aider l'un l'autre à la compréhension des Psaumes  [J.G. Bellett ; 98 Ko]
pin01f.gif   Interprétation de l'Écriture : Bien distinguer ce qui relève d'Israël et ce qui relève de l'Église ; dans les Psaumes, ce qui relève du fidèle et ce qui relève de Christ ; suivre Christ de près  [WK; 471 Ko; version zipée : 140 Ko]
pin01f.gif   1:10  Théologie des hommes et vraie connaissance  [WK; 1 paragraphe dans 164 Ko]
pin01f.gif   Demeure dans les choses que tu as apprises (2 Tim. 3:14)  [JAM; 78 Ko] -  Responsabilité collective de l'Assemblée (église); souillure par contact ou par association; association, communion et séparation; théologie et interprétation de l'Écriture et des types de l'Ancien Testament
pin01f.gif   Liaison entre l'interprétation littérale de la Bible et le dispensationalisme  et aussi la distinction Israël / Église  [Ch. Ryrie - Le Dispensationalisme; 780 Ko; version zipée 211 Ko] - voir aussi FAQ à la page sur les sujets prophétiques
pin01f.gif   La Parole de Dieu et le discernement spirituel ; les trois moyens par lesquels Dieu communique sa volonté, sa pensée : textes formels + exemples + discernement spirituel  [JA Monard; 46 Ko]
pin01f.gif   Interprétation des types de l'Écriture par l'Écriture : voir Le langage symbolique de l'Apocalypse  [HR; 165 Ko]
pin01f.gif   Interprétation de la prophétie : Rôle (nul) de l'histoire - L'accomplissement ne les rend pas plus claires  [WK; 2 rubrique dans 138 Ko]
pin01f.gif   Apax (apax) : pour établir une vérité, un passage suffit-il, ou en faut-il plusieurs ?  [WK; 1 paragraphe dans 164 Ko]
pin01f.gif   Eldad et Médad (Nombres 11) [ANO; 21 Ko]  -  Comment Dieu appelle les croyants à un témoignage selon Sa pensée, tout en permettant que la vérité soit annoncée là où elle n'est pas pratiquée.

pin01f.gif  Fondamentalisme :

Qu'est-ce que le fondamentalisme ?

Le Larousse donne la définition suivante : Courant théologique, d'origine protestante, développé aux États-Unis pendant la Première Guerre mondiale, et qui admet seulement le sens littéral des Écritures. Selon une autre source publique (Wikipedia, mars 2012), le fondamentalisme, à son origine (fin du 19ème siècle), était caractérisé par les «fondements» suivants : la divinité du Christ, sa naissance virginale, la doctrine de l'expiation vicariale (Christ mort pour les péchés sur la croix; en bénéficient ceux qui croient), la résurrection corporelle lors de la seconde venue du Christ, l'autorité et l'inerrance verbale de la Bible. Ce fondamentalisme était motivé par la volonté de se prémunir contre deux écueils, d'une part la critique radicale et libérale tendant à annihiler la force de l'Écriture Sainte, et d'autre part l'affirmation catholique de l'infaillibilité pontificale. En matière de catholicisme, on parle plutôt d'intégrisme (il s'agit en réalité d'attachement à l'intégralité de la doctrine traditionnelle de l'Eglise, notamment définie par le Concile de Trente) Ce n'est que récemment (fin du 20ème siècle) que le terme de fondamentalisme a commencé à être appliqué à l'Islam, et plus particulièrement encore aux courants islamiques prêchant une doctrine amenant à la «guerre sainte» ou au terrorisme. Ces dérives de vocabulaire ont tendance malheureusement à amener des amalgames soit de personnes soit même de principes spirituels. Il est évident que l'attachement à la Bible, à son sens littéral et à son inerrance, est aux antipodes de mouvements islamiques guerriers. Les discours, publics ou non, de tous bords sont loin de chercher à protéger l'attachement à l'inspiration divine de la Bible ; ils cherchent plutôt à la discréditer : le terme fondamentaliste est devenu presque une injure + un synonyme d'obscurantisme irréductible et inintelligent + un argument massue pour faire taire ceux qui défendent la Bible. Il y a longtemps que Pilate demandait «qu'est-ce que la vérité», sans réellement s'intéresser à la réponse ; puis, se lavant les mains, il laissait condamner le juste pour faire plaisir à la foule : lui n'était pas fondamentaliste, contrairement à notre Seigneur !

Le mépris et le rejet a priori du fondamentalisme n'est pas le propre des non-chrétiens ou de ceux qui craignent l'Islam ou le terrorisme. Cette attitude de rejet est aussi répandue parmi les chrétiens, de bords variés. C'est ainsi que nous lisions dans une revue mensuelle sur la lecture populaire de la Bible : «Le fondamentaliste est un danger. Il sépare le texte du reste de la vie et de l’histoire du peuple et l’absolutise comme la manifestation unique de la Parole de Dieu. La vie, l’histoire du peuple, la communauté, n’auraient plus rien à dire sur Dieu et sa volonté. Le fondamentalisme annule l’action de la Parole de Dieu dans la vie. C’est l’absence totale de conscience critique. Il détourne le sens de la Bible et favorise le moralisme, l’individualisme et le spiritualisme dans l’interprétation. C’est une vision aliénée».

Rien n'est plus faux que ces affirmations. Le vrai fondamentalisme d'origine consiste simplement à croire ce que Dieu a dit comme Il l'a dit, et à se fonder ainsi sur ce que Dieu a dit, ayant confiance en Lui pour l'avenir. Le confondre avec le terrorisme d'autres religions, selon l'amalgame qu'on se plait à faire aujourd'hui, ne fait que dénigrer la foi en la Parole de Dieu. Le fondamentalisme sincère et droit se soumet à ce que Dieu dit. Ce que certains appellent «conscience critique» n'est autre que la prétention de l'homme à avoir le droit et la capacité de juger Dieu et juger ce que Dieu dit. La vraie vie, c'est la vie avec Dieu et dans sa communion, ce n'est pas faire évoluer les idées selon les pensées de l'homme et sans la direction de Dieu. Favoriser le moralisme n'est pas un mal, c'est écouter Dieu quand il dit que quelque chose est mal et autre chose est bien. Favoriser l'individualisme n'est pas bon quand cela détourne le fidèle de l'église chrétienne, mais c'est une responsabilité et une obligation quand, dans un contexte de déclin, le fidèle doit remonter le courant et ne pas agir comme tout le monde (voir les nombreux «Mais toi» des épîtres à Timothée). Favoriser le spiritualisme est mauvais si on entend par là le mysticisme, mais la conduite du croyant par l'Esprit est ce à quoi il est tenu (Galates 5) Il est entièrement faux de dire que le fondamentalisme annule l'action de la Parole de Dieu dans la vie. C'est juste le contraire : Il croit que la Parole de Dieu est la vérité (Jean 17:17) et qu'elle est «vivante et opérante» (Héb. 4 :12), et qu'elle a des effets sur toute la vie du croyant. Refuser le fondamentalisme, l'inspiration littérale de la Parole de Dieu, c'est l'attitude de Satan au jardin d'Eden jetant le doute chez Ève quant à ce que Dieu a dit («Quoi ? Dieu a dit ?») Non, l'histoire des peuples n'est pas la manifestation de la Parole de Dieu dans la vie. Le rejet de Christ montre suffisament l'inimitié de l'homme contre Dieu et Sa Parole (voir Jean 8) Sur le fondamentalisme, voir aussi la page sur la vie pratique en rapport avec la propagande antichrétienne

Il y a une convergence entre le Ritualisme  [WK; 99 Ko] (mouvement faisant la promotion des rites et sacrements dans la chrétienté) et le Rationalisme [WK; 79 Ko] pour s'opposer à l'acceptation simple et littérale de la Parole de Dieu sous prétexte de s'attaquer au fondamentalisme. Voir surtout l'article sur le Ritualisme.

Tradition

pin01f.gif   Voir études bibliques sur Matt. 15, Matt. 23, Marc 7, Luc 11 Voir rubrique judaïsation de l'église
pin01f.gif   À propos de 2 Thes. 2:2 (soit par parole, soit par lettre)  [WK; 1 page dans 216 Ko] 

 Rationalisme - Incrédulité - Apologétique

pin01c.gif   Le Rationalisme  [WK; 79 Ko] ; où est la vérité - les prétendues obscurités de l'Écriture Sur les liens entre Rationalisme et Ritualisme et l'incrédulité qui leur est commune, voir Ritualisme  [WK; 99 Ko] Cependant le rationalisme a caractérisé la période dite «moderne» où les gens estimaient être capables de trouver la vérité par le seul usage de la raison (et de la science), sans la Bible. La période suivante, appelée post-moderne, va un stade plus loin : elle met en doute qu'on puisse connaitre la vérité, et estime arrogant de prétendre avoir, ou connaître, ou prêcher la vérité. Il est frappant de voir que l'excès de rationalisme aboutit à l'irrationalisme. Tout cela est évidemment entièrement contraire à la Parole de Dieu, et constitue un danger majeur de l'église aujourd'hui. Ne pensons pas que la Parole de Dieu et la foi sont contraires à la raison ; elles sont, au contraire, très logiques dans leurs développements (à l'aide de l'Écriture)  ; mais il est vrai qu'elles reconnaissent le surnaturel ; croire au surnaturel va peut-être à l'encontre du rationalisme, mais pas à l'encontre ni de la raison ni de la sagesse ni dun bon sens commun.
pin01f.gif   Incrédulité quant à la Parole de Dieu : pas nécessaire pour s'affranchir d'une vieille théologie, Fragment de lettre [JND; 64 Ko]
pin01c.gif   La Bible, la Parole de Dieu qui heurte : 1 Pierre 2:7-8 ; Galates 5:11 ; 1 Cor. 1:18 ; Jean 6:60,66 ; Jér. 23:29 ; Héb. 4:12 ; Éph. 6:17

 

Livres Apocryphes (appelés « deutérocanoniques » par l'église catholique-romaine )

pin01f.gif   Quelques idées simples et rapides sur le sujet des Apocryphes [24 Ko]
pin01f.gif   On ne doit pas ajouter à la Parole de Dieu, pas plus des apocryphes que de la tradition : Apoc. 22:18 ; voir Matt. 15:6 & 1 Tim. 6:20 & Prov. 30:6, etc.)


pin01f.gif   Ouvrage détaillé : Les Apocryphes ; Comment ces livres sont entrés dans le Bible - Pourquoi ils n'auraient pas dû y rester - Comment ils en sont sortis  [Lortsch D.; 208 Ko]  - Le même auteur avait déjà développé ce même sujet, mais plus courtement, dans son ouvrage sur « l'Histoire de la Bible en France » [D. Lortsch; 142 Ko]
pin01f.gif   La version oecuménique de la Bible TOB 2010 intégre désormais, outre les livres Deutérocanoniques de l'église catholique, ceux de l'église orthodoxe (3 et 4 Esdras, 3 et 4 Maccabées, le Psaume 151, la Prière de Manassé). On rappelle que pour l'Ancien Testament, les chrétiens (qu'ils soient catholiques, orthodoxes ou protestants) ne sont pas compétents pour déterminer ce qui est inspiré, mais seulement les Juifs (Romains 3:2). Les Juifs ne les ayant jamais reçus, les deutérocanoniques sont simplement des apocryphes qui ne sont pas Parole de Dieu. Voir actualités
pin01f.gif   Les apocryphes : sont-ils cités dans le Nouveau Testament ?  [Briem Chr.; 17 Ko]
pin01f.gif   Longtemps les Apocryphes ont été considérés comme des livres non inspirés, mais bons à lire. Toutefois, notre Seigneur Jésus montre (Matt. 15) que la tradition, et tout ce qui ajoute à l'Écriture, finit par la contredire. Un exemple typique en est le livre d'Esther : une de ses caractéristiques très spéciale est l'absence du nom de Dieu, montrant par là que Dieu intervient en faveur de Son peuple par une Providence cachée, bien qu'il ne veuille pas reconnaître ce peuple officiellement à cause de son état et du jugement qu'Il lui fait subir. Voir études bibliques sur Esther. Or les Apocryphes contiennent des ajouts au livre d'Esther comportant de nombreuses fois le nom de Dieu. Ils vont donc à l'encontre directe du texte inspiré et de ses caractéristiques et de l'enseignement qui s'y rattache.

pin01f.gif   Les versets 14-15 du livre de Jude (Énoch) ne sont pas issus d'un livre apocryphe, quoi qu'on dise.

pin01f.gif    Histoire de la Doctrine de l'Église chez les Pères de l'Église, et État de l'église primitive  [JND; 144 Ko]

pin01f.gif    Les apocryphes du Nouveau Testament n'ont été reconnus pas aucune des églises de quelque importance. Ils sont particulièrement néfastes en ce qu'ils contribuent à étayer la plupart des hérésies les plus graves du christianisme.

Attention : le regain d'intérêt qu'on observe aujourd'hui pour les livres apocryphes du Nouveau Testament est dû notamment aux facteurs suivants :

bien des gens se tournent vers les fables selon 1 Timothée 1:4; 4:7; Tite 1:14 et surtout 2 Tim. 4:4  

L'Islam, sans raison valable, accuse les chrétiens d'avoir falsifié la Bible. Ils s'appuient entre autres sur l'évangile apocryphe de Barnabas. De nombreux experts ont étudié cet « Évangile » et ont prouvé qu’il a été conçu séparément de la Bible. Il a été écrit plusieurs siècles après les quatre Évangiles. Il contredit la Bible en maints endroits, et même le Coran. Par exemple, Jésus prend le rôle de « préparateur » de la venue du Messie et Mahomet est nommé le « Messie » (Év.B. 97:191). Il comporte plusieurs erreurs géographiques et historiques qui prouvent que l’auteur manquait de connaissances nécessaires concernant l’origine de ces événements (Év.B. 20:21).


CRÉATION ou ÉVOLUTION ?

pin01f.gif    La responsabilité de l'homme devant Son Créateur est le centre de la prédication de Paul aux sages d'Athènes (Actes 17:16-34) [WK; 132 Ko], et après avoir présenté Jésus et la résurrection, l'apôtre conclut en disant : «Dieu ordonne aux hommes que tous en tout lieu, ils se repentent». Voilà pourquoi l'homme s'acharne à nier la création et le Créateur (selon Ésaïe 29:16)... comme si cela suffisait à faire disparaître le Créateur et son existence et la responsabilité de l'homme vis-à-vis de son Créateur !

pin01f.gif    Il est manifeste que le parti pris en faveur de l'évolution contre la création vient de ce que l'homme ne veut pas avoir de compte à rendre à Dieu.
L'homme a préféré inventer la FABLE de l'Évolution pour éviter même de parler de Dieu : c'est ce qu'avait annoncé l'apôtre Paul en 2 Timothée 4 v. 3-4 : «Il y aura un temps où ils ne supporteront pas le sain enseignement ... ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables»

pin01f.gif    L'homme veut faire croire que le cours de la vie dans ce monde est un progrès continuel. L'évolution est capitale pour appuyer cette idée fausse. L'idée d'un Créateur qui jugera tout à la fin met par terre toutes ces idées. Alors l'homme préfère nier l'existence du Créateur et affirmer haut et fort l'évolution.

pin01f.gif    Les craintes du monde actuel quant aux guerres et aux catastrophes issues du réchauffement de la planète et de la surpopulation et de la déforestation soulignent l'absurdité de la théorie de l'évolution.

pin01f.gif    La théorie de l'évolution est contraire à la Parole de Dieu parce que la Bible dit «Dieu créa» ou «Dieu fit», et non pas "ça s'est fait tout seul" chaque fois, il est dit que Dieu fit ou créa les êtres "selon son espèce", contrairement à l'évolution qui voit des passages d'une espèce à l'autre l'évolution implique que l'élément fort prévaut sur le faible qui disparait. Or c'est justement un principe contraire à celui de «Dieu qui a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes» (1 Corinthiens 1:27).

ball01d.gif    Dieu a-t-il créé les cieux et la terre et ce qui s'y trouve ? les tenants de l'évolution affirment que non : l'ÉVOLUTION revient à dire que tout s'est fait tout seul ! Elle est absurde :

Absurde, quand on voit la vie et la multitude, la sophistication et la complexité de la nature et des êtres vivants
Absurde quand on voit la complémentarité des êtres vivants, soit à l'intérieur d'une même espèce (mâles et femelles), soit entre individus du même genre dans une espèce (abeilles travaillant de manière coordonnées dans une ruche), soit entre espèces (abeilles et pollen des plantes) - et mille autres exemples de bio-diversité si extraordinaires, qu'on fait tout pour la préserver !
Absurde car ce n'est rien d'autre que la génération spontanée dont Pasteur a tant combattu l'idée, combat qui a en partie donné lieu à sa célébrité.

Cela est si absurde, que Dieu déclare inexcusables les hommes qui ne reconnaissent pas Sa puissance éternelle et Sa divinité dans les choses qui sont créées (Romains 1:20).
Ceci est la première raison pour laquelle nous insistons sur cette question de création v. évolution.
La seconde raison est que, dans le chapitre sur la foi et les hommes de foi (Hébreux 11), la conviction que les mondes ont été formés par la Parole de Dieu est le premier élément sur lequel a porté la foi (v. 3). Ignorer cela est de l'ignorance VOLONTAIRE selon l'expression de l'apôtre Pierre (2 Pierre 3v5).

La théorie de l'évolution est-elle une réalité démontrée ? est-elle en mesure de mettre en cause la récit biblique et le récit de la création ? Voir d'autres réponses dans création ou évolution ?  [34 Ko]
ball01d.gif    Dieu le Créateur  [AL; 27 Ko]  -  Comment la création a été faite, son importance, son avenir, le rôle du Seigneur Jésus
ball01d.gif    Faut-il concilier l'action de Dieu et l'évolution ? Dans Genèse 1, les plantes ont été crées "ayant en soi sa semence" = elles ont été crées adultes.
ball01d.gif    FAQ : Y a-t-il un Créateur ?  [Bibliquest; 7 Ko] Peut-on réfuter les théories actuelles de constitution du monde, big-bang ou autres ?

ball01d.gif    Quelques mots contre l'évolution en rapport avec l'existence de Dieu [A. Espic; 29 Ko]

 hand01_next.gif    BIBLE et SCIENCE : On peut être paisiblement assuré du principe qu'il n'y a pas et n'y aura jamais contradiction entre Bible et Science POURVU QUE :

ball01d.gif    Étude de W. Kelly sur les premiers chapitres de la Genèse [traduction encore partielle, seulement 1:1-8; 1:26, 27; 2:5-9; 130 Ko]. WK tient à ce que le chaos de Gen. 1:2 ne représente pas l'état de la création selon Gen. 1:1 à cause de És. 45:18 (+És. 34:11 + Jér. 4:23). Il met toutes les ères géologiques qu'on veut (y compris les fossiles, l'apparition et la disparition d'espèces, etc.) dans ou entre ces versets 1 et 2 de Genèse 1. Il montre que Gen. 1:1 et 1:2 ne sont pas inclus dans les six jours qui vont de 1:3 à 1:31; que ceux-ci sont des jours de 24 h. mais qu'il ne s'agissait que d'une mise en état avant la création de l'homme pour lui créer son cadre ou écrin (bien noter que le «Et Dieu dit» commençant le premier jour comme les autres jours, ne figure qu'au verset 3 et non pas aux versets 1 et 2). - Il rejette l'évolution des espèces végétales ou animales. Il rejette l'hypothèse d'une création récente avec configuration de la terre postérieure au déluge (hormis des réarrangements locaux comme la disparition du jardin d'Eden et de deux fleuves sur les quatre de Gen. 2:10-13). Il accepte la présence de la mort (fossiles) avant la chute de l'homme, mais sans qu'elle ait eu alors le caractère de jugement de Dieu contre le péché comme c'est le cas maintenant (Gen. 2:17). Ses positions sont étayées et détaillées. Il laisse bien à la Bible son domaine (moral) qui lui est propre, et pareillement à la science. La date de ces articles fait que certaines affirmations physiques ou scientifiques ne tiennent pas compte des connaissances actuelles. Toutefois, le texte en l'état garde tout son intérêt car ces insuffisances scientifiques ne changent rien au fond des problèmes, ni ne touchent les aspects spirituels et exégétiques.
(suite) Cette position, appelée par les anglosaxons «gap theory», est critiquée par les tenants d'une «terre jeune». Ceux-ci voient la gap theory comme un compromis inacceptable avec l'évolution ; ils considèrent que la terre n'a guère plus que 6000 ans et qu'elle a été conformée comme nous la voyons par le cataclysme du déluge ; ils rejettent l'idée de mort antérieure à Genèse 3 (mais alors la chute de Satan devrait avoir eu lieu durant le ch. 2 de la Genèse, ce qui est possible, mais étrange). Les tenants de la «terre jeune» pensent que même les fossiles ont été générés par le déluge. Des études sérieuses à caractère scientifique appuient ce point de vue.
(suite) Bibliquest pense que l'hypothèse d'une terre ancienne est correcte, mais que les six jours de Genèse 1:3-31 sont bien des jours de 24 heures comme nous les connaissons, et que tous les âges et ères géologiques et fossiles ont leur place entre les v. 1 et 2 de Genèse 1, sans qu'il y ait aucune évolution des végétaux et animaux. La mort antérieure à la création de l'homme (fossiles) n'est qu'une mort d'animaux (« des bêtes sans raison, [purement] animales, nées pour être prises et détruites » 2 Pierre 2:12) et n'a donc pas nécessairement le caractère de conséquence du péché. Dieu ne ment pas, et n'aurait pas créé une terre jeune en lui donnant des apparences d'être vieille. Dieu n'a pas dit tout ce qu'Il a fait dans le récit de Genèse 1 : ainsi la création des anges n'est pas mentionnée (ils existaient probablement déjà selon Job 38:7).

Il y a le danger d'insister outre mesure sur l'une ou l'autre explication de la création par des théories générées par l'esprit de l'homme, qu'il s'agisse de science ou d'autre chose. Le risque est de décrédibiliser la vérité biblique. Quoi qu'il en soit, la force du chrétien vient de la parole de Dieu qui est vivante et opérante : voir «La Parole de Dieu ou l'Épée de l'Esprit» [AG ; 23Ko]. Il n'y a pas lieu de chercher de nouvelles théories de la création mieux basées sur la Parole de Dieu : ça ne sert à rien pour amener les gens à la foi, au contraire.

Autres écrits :
ball01d.gif    Portée et limites du récit de la Genèse ch.1, à propos de Hébreux 11 [JND; 22 lignes]
ball01d.gif    Nouvelle création (2 Cor. 5:17) : est-elle une création au même titre que l'ancienne ?
ball01d.gif    «La Création» : deux fascicules reliés, de W. Kelly et A. Gibert, Ed. EBTC, 75 pages
ball01d.gif    Lettre sur les limites de la science [JND]
ball01d.gif    La Création est un miracle qui se continue avec les lois de la nature. Le naturel et le surnaturel. Le hasard et l'intervention de Dieu. La théorie de l'évolution a pour but d'éliminer Dieu. Le certain et l'incertain.  [JAM; 53 Ko]

ball01d.gif    Le Créationisme [nous entendons ce terme dans le sens de l'affirmation qu'il y a eu création, non pas dans le sens d'une théorie précisant le mode de déroulement de l'apparition des êtres et objets créés] :
Sa situation actuelle. Les attaques contre le créationisme sont de plus en plus abondantes, notamment dans la littérature de vulgarisation, ou dans ce qui touche aux programmes d'enseignement, au point que qualifier quelqu'un de «créationiste» est devenu, chez les politiquement corrects, l'injure suprême qui disqualifie la personne à tout jamais. Les attaques contre le créationisme relèvent le plus souvent de la calomnie ou de l'insulte méprisante, et on trouve fort peu d'acceptation objective de la fragilité, pourtant évidente, des thèses évolutionnistes. Les éventuels scientifiques reconnaissant l'existence de la création sont le plus souvent frappés d'ostracisme : on leur dénie le droit de parler ou de publier ès-qualité. La raison fondamentale de cette attitude tout à fait irrationnelle, est que l'homme ne supporte pas l'idée de devoir se trouver en face d'un Dieu auquel il aurait des comptes à rendre.

On trouve bien des sites internet occupés de la défense du créationisme; ils n'ont pas tous la même valeur (évidemment).

   Liens en faveur de la création et contre l'évolution (Bibliquest ne prend aucun engagement quant au détail du contenu de ces sites, mais les signale comme pouvant aider le lecteur à se faire une opinion) : citations de scientifiques et creation.com en anglais Info-bible BestBibleScience.org On nous recommande un musée énorme (400000 visiteurs la première année), le Creation Museum in Petersburg, Kentucky (USA), près de l'aéroport de Cincinnati, OH. Creationmoments

C'est aussi dans les ouvrages favorables à l'évolution qu'on trouve d'excellentes preuves de la non-crédibilité de l'évolution. Ainsi un article remarquable de « http://www.maxisciences.com/%e9volution/10-incroyables-inventions-de-l-039-evolution_art2257.html » expose ce qu'il appelle «les dix inventions incroyables [sic] de l'évolution» (comme si l'évolution était un être intelligent capable d'inventer !!). Ces dix inventions incroyables, ou dix étapes étapes essentielles sont : 1. les origines de la vie + 2. l'ADN + 3. la photosynthèse + 4. la cellule complexe + 5. la sexualité + 6. le mouvement + 7. la vue + 8. le sang chaud + 9. la conscience + 10. la mort. — Il est effectivement incroyable que ces «dix inventions» aient eu lieu sans intervention d'un être intelligent. Pourquoi alors s'obstiner à nier l'évidence ? N'est-ce pas du parti pris ? oui, antiscientifique ! (Maxisciences donne régulièrement d'excellentes descriptions détaillées des particularités extraordinaires qu'on trouve dans la nature. Pour chacune d'elle on ne peut que s'exclamer devant les merveilles faites par le Créateur, et rester stupéfait de la volonté d'attribuer cela à une prétendue évolution qui se serait faite toute seule).

Dans le but de trouver une voie nouvelle entre les tenants de l'évolution et les tenants du créationisme, les américains ont développé le concept de «dessein intelligent» (intelligent design) selon lequel « certaines observations de l'univers et du monde du vivant sont mieux expliquées par une cause intelligente que par des processus non dirigés tels que la sélection naturelle ». Les tenants de l'évolution combattent autant cette idée que celle de la création, car ils voient bien que c'est le «début de la fin» de leurs positions. Du point de vue biblique, ce concept de «dessein intelligent» n'est pas un progrès, car si on peut donner gloire à Dieu, on ne peut pas donner gloire à un «dessein intelligent». Or le fait de ne pas donner gloire à Dieu, est la première étape des reproches faits à ceux qui nient la création, selon Rom. 1:21, – la première étape de la dégradation morale de l'impiété.

ball01d.gif    Passages de la Bible montrant que les faits visibles de la création sont utiles pour enseigner les pensées de Dieu (aux enfants comme aux adultes) : Psaume 19:1-3; Job 38 à 41; Proverbes 6:6-9; Matthieu 6:26-30; Rom. 1:20; 1 Cor. 15:36-49 

 

 

 


[page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt]