[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

Orient (L') d'en haut

 

SLE vol. 2 p. 481-482. Voir au sujet de La Golden Gate de Jérusalem

L’Orient

L’Orient, c’est l’est, la direction du soleil levant. Dans la première création, le lieu de la bénédiction était du côté de l’orient (Gen. 2:8).

L’homme s’éloigne de Dieu

L’entrée du jardin d’Éden a été fermée à l’homme après la chute (Gen. 3:24), par les chérubins et la lame de l’épée à l’orient du jardin. Après le meurtre d’Abel son frère, Caïn est sorti de devant l’Éternel, vagabond pour habiter au pays de Nod, à l’orient d’Éden (Gen. 4:16). La tour de Babel, dans la plaine de Shinhar, est bâtie par des hommes partant vers l’orient (Gen.11 :2). Lot, en choisissant pour lui toute la plaine du Jourdain, part aussi vers l’orient (Gen. 13:11), s’éloignant de Dieu.
Au temps des juges, « Madian montait, Amalek et les fils de l’orient » (Jug. 6:3). Le jugement sur Israël infidèle venait ainsi de l’orient.
Au temps d’Ézéchiel, les hommes idolâtres à Jérusalem tournaient le dos au temple de l’Éternel, « leurs faces vers l’orient ; et ils se prosternaient vers l’orient devant le soleil » (Ézé. 8:16).

Dieu habite au milieu de son peuple

Le tabernacle dans le désert et le temple dans le pays s’ouvraient vers l’orient. « Ceux qui campèrent devant le tabernacle, vers l’orient, devant la tente d’assignation, vers le levant furent Moïse et Aaron et ses fils » (Nom. 3:38 ; 2 Chr. 4:10). La gloire de l’Éternel remplissait le tabernacle (Ex. 40:34), comme elle remplissait la maison de Dieu (2 Chr. 5:14).
Au temps d’Ézéchiel, la gloire quitte à regret sa demeure terrestre, s’élevant de dessus le chérubin (Ézé. 9:3), vers le seuil de la maison, à l’entrée de la porte orientale, montant du milieu de la ville, pour se tenir enfin sur la montagne qui est à l’orient de la ville (Ézé. 11:23). L’Éternel est dès lors le Dieu des cieux et son peuple est Lo-Ammi « pas mon peuple »(Osée 1:9).

Dieu visite l’homme en grâce

Par la venue de Jésus, Dieu vient à la rencontre de sa créature perdue : c’est l’Orient d’en haut qui visite la terre (Luc 1:78). Toutefois, le rejet du Sauveur lors de sa première venue reporte la bénédiction à sa seconde venue. Alors : « Il sera comme la lumière du matin, quand le soleil se lève, un matin sans nuage » (2 Sam. 23:4).
Le temple millénaire sera à nouveau la demeure de la gloire de l’Éternel, redescendue du ciel par l’Orient pour remplir la maison (Ézé. 43:1-5). Et la gloire, c’est l’Éternel lui-même (Ézé. 44:2). Les eaux qui apportent la bénédiction sortiront du sanctuaire, vers l’orient (Ézé. 47:1). Le fruit des arbres sera pour nourriture des nations, et leur feuille apportera la guérison. Le soleil de justice, la guérison dans ses ailes, se lève sur la terre renouvelée et purifiée (Mal. 4:2).