[ page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt ]

 

Que dit l’ÉCRITURE ? (Rom. 4:3)

 

 

Réponse (par W.J.Lowe puis Élie Périer) à des questions posées par les lecteurs du périodique «le Salut de Dieu» entre 1873 et 1917

 

 «Sondez les Écritures, car vous, vous estimez avoir en elles la vie éternelle, et ce sont elles qui rendent témoignage de moi» Jean 5:39

 «Toute écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et parfaitement accompli pour toute bonne oeuvre» 2 Timothée 3:16, 17

«Et ils reçurent la parole avec toute bonne volonté, examinant chaque jour les Écritures pour voir si les choses étaient ainsi» Actes 17:11

Sommaire

16.          Jér. 1:17. Le jugement dont le prophète est menacé

 

16.       Quel est le caractère du jugement dont est menacé le prophète qui faillirait à ses devoirs vis-à-vis du peuple ? (Jérémie 1:17).

Il nous semble que la pensée de l’Esprit dans le passage cité, relève le fait d’un jugement plutôt que son caractère, celui-ci étant déterminé par la souveraine sagesse de Dieu, suivant ce que les circonstances pourraient exiger. Le serviteur de Dieu est responsable envers Celui qui l’a envoyé. Il doit annoncer sans crainte la parole, ou le message divin qu’il a reçu. Ce n’est pas à lui de raisonner sur le message comme le fit Jonas lorsqu’il s’enfuit à Tarsis. Le message est entièrement entre les mains de Dieu. Le messager doit le transmettre fidèlement, un point, c’est tout. On trouve le même principe établi en Ézéchiel, chap. 33:1-9.