[ page principale | nouveautés | La Bible | la foi | sujets | études AT | études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | centres d'intérêt ]

 

SOMMAIRE  du  LIVRE D’ÉZÉCHIEL

 

par Henri Rossier

 

Table des matières:

1     PREMIÈRE PARTIE: ch. 1 à 24 (*)

2     DEUXIÈME PARTIE: ch. 25 à 39

3     TROISIÈME PARTIE: ch. 40 à 48.

 

 

Ce prophète traite de la manifestation du gouvernement de Dieu sur la terre (des agissements de son trône) envers Israël et envers les nations qui sont en rapport avec ce peuple.

 

Le livre se divise en trois parties :

 

Dans la première, ch. 1-24, nous trouvons le témoignage de Dieu contre Israël en général et contre Jérusalem en particulier.

 

Dans la seconde, ch. 25-39, le jugement des nations qui sont en rapport avec Israël lors du jugement ou de la restauration de ce peuple.

 

La troisième partie enfin, ch. 40-48, nous parle de l’établissement du sanctuaire et du retour de la gloire de l’Éternel au milieu d’un peuple restauré, pour jouir de la bénédiction millénaire.

1                    PREMIÈRE PARTIE: ch. 1 à 24 (*)

(*) La division naturelle de toute la première partie est indiquée par les dates selon l’ordre chronologique.

Ch. 1-7. Traitent d’une manière générale des causes qui obligent le trône de Jéhovah à s’élever contre son peuple.

 

Ch. 1. Introduction. Sujet du livre : Le trône du gouvernement, mais vu en dehors d’Israël et tourné contre lui.

Ch. 2-3. Appel et mission du prophète.

Ch. 4-7. Causes du jugement, et ses objets en général.

 

Ch. 4. Iniquité de la maison d’Israël et de Juda, se terminant par le siège de Jérusalem. Ch. 5. Jugement de Jérusalem et ch. 6 des montagnes d’Israël, mais avec l’annonce d’un résidu. Ch. 7. Jugement des quatre coins du pays. La fin (*).

 (*) Les mots : «Vous saurez que je suis l’Éternel» courent tout du long comme refrain dans les deux premières parties. Les ennemis sauront cela uniquement par les jugements qui fondront sur eux, les fidèles par le jugement mais aussi par la grâce qui restaure.

Ch. 8 à 19. La gloire s’en va, et pourquoi. Jugement détaillé du peuple et de ses conducteurs, ainsi que de leur capitale, suivi de la restauration messianique, basée sur une relation toute nouvelle de Dieu avec le peuple.

 

Ch. 8-11. L’Éternel étant moralement chassé par l’iniquité de son peuple, sa gloire, après avoir pris connaissance de tout, se retire.

 

Ch. 8. Iniquité religieuse. Ch. 9. Un résidu est épargné au milieu des jugements. Ch. 10. La gloire de l’Éternel préside au jugement et l’ordonne. Ch. 11. Iniquité politique. Consolation et bénédiction futures qui sont la part du Résidu captif. Retrait définitif de la gloire.

 

Ch. 12 à 14. (Se relient à ch. 7). Objets particuliers du jugement.

 

Ch. 12. Jugement du roi et du peuple qui l’entoure. Ch. 13. Celui des prophètes et des prophétesses. Les caractères du clergé, ch. 14 v. 1 à 11. Celui des anciens, représentants du peuple, ou plutôt de celui-ci dans ses rapports avec les prophètes, jugement qui a la restauration pour but. Ch. 12 à 13. Jugement du pays. Désormais Dieu ne reconnaîtra plus une nation, mais les justes individuellement.

 

Ch. 15 à 17. Histoire, jugement et restauration de Jérusalem et de la royauté.

 

Ch. 15. Jérusalem vigne, jugée à cause de l’absence de fruits. Ch. 16. Jérusalem épouse, objet de grâce, jugée à cause des fruits d’iniquité qu’elle a portés. Restauration finale et repentance, fruit des gratuités de l’alliance éternelle. Ch. 17. Jugement final de la royauté en Israël et liaison de celle-ci avec sa restauration en Christ.

Ch. 18-19. Le peuple et la royauté mis de côté. Changement des principes selon lesquels Dieu agit envers eux.

 

Ch. 18. La nation est jugée. Le principe du jugement individuel est désormais établi. Ch. 19. Les princes d’Israël sont jugés et mis entièrement de côté.

 

Ch. 20-23. Histoire de la souillure et de l’idolâtrie du peuple et de Jérusalem dès l’origine. Jugements qui en sont la suite, et qui se terminent par la prise de Jérusalem et la profanation du sanctuaire par Dieu lui-même.

 

Ch. 20. Péché d’Israël, comme nation, dès le commencement en Égypte, en particulier son idolâtrie. (Restauration finale d’un résidu, précédée du retranchement des méchants dans le désert.)

Ch. 21. Les jugements qui sont la conséquence du péché d’Israël : 21:1-5 : Le jugement de la flamme flamboyante.

Ch. 21 v. 6-37. Celui de l’épée contre Israël et contre son prince (jusqu’à la restauration de la royauté en Christ), et contre Ammon.

Ch. 22. Le jugement du fourneau contre les habitants de Jérusalem. Récapitulation du péché de toutes les classes de ses habitants.

Ch. 23. Samarie et Jérusalem, deux soeurs, jugées pour la même prostitution qui a son point de départ en Égypte, boivent la coupe du jugement.

 

Ch. 24. Le jour est arrivé. Jugement de la marmite. Le contenu est jugé, puis le contenant lui-même ; v. 15-27. L’Éternel annonce aux captifs de Kébar qu’il va profaner son sanctuaire.

 

2                    DEUXIÈME PARTIE: ch. 25 à 39

 

Ch. 25-32. Jugement des nations qui entourent Israël (*).

(*) Il y a une différence remarquable entre Jérémie et Ézéchiel. Tous deux assistent à la captivité, l’un dans le pays, l’autre hors du pays. Mais Ézéchiel ne parle pas du jugement de Babylone, cette dernière étant pour le moment l’instrument du jugement et introduisant le temps des gentils. Ézéchiel nous présente le début de ce temps qui est le sujet spécial du livre de Daniel, mais passe par-dessus toute cette période des gentils jusqu’à l’attaque de Gog au commencement du millénium (ch. 38 à 39).

Ch. 25. Proprement un chapitre de transition, se rattachant au ch. 24, et servant d’introduction au jugement de ce qui est simplement le monde. Jugement des nations qui sont sur les confins d’Israël et sorties de lui. Le jugement est en rapport avec leur conduite vis-à-vis du peuple. Ammon et Moab jugés pour leur joie et leur mépris d’Israël tombé et châtié, mépris qui remonte en réalité jusqu’à Dieu. Édom et les Philistins, jugés pour la vengeance qu’ils ont exercée contre Israël.

 

Ch. 26-28. Jugement de Tyr.

 

Ch. 26. Tyr est anéantie : elle a voulu profiter pour s’enrichir de l’abaissement du peuple de Dieu. Tyr est le monde avec son importance, condamné à ne plus être.

Ch. 27. Jugement de Tyr en tant qu’elle représente le centre de la civilisation d’alors, type de la «grande ville de Babylone» de la fin.

Ch. 28. Jugement du prince de Tyr et roi de Tyr (type de Satan) ; v. 22 à 24 : Jugement de Sidon ; v. 25-26 : Restauration d’Israël.

 

Ch. 29-32. Jugement de l’Égypte.

 

Ch. 29. Jugement de l’Égypte à cause de son orgueil et parce qu’elle a été en piège à Israël. Ch. 30. Jugement des alliés de l’Égypte et, en détail, de toutes ses villes renommées. Ch. 31. Jugement du Pharaon comme puissance établie de Dieu ; il est comparé à l’Assyrien et abaissé de la même manière. Ch. 32. Jugement de toute sa prospérité et de sa puissance. Sort final qui l’attend dans l’avenir avec tous ceux qui n’ont aucune relation avec Dieu.

 

Ch. 33-39. Ces chapitres reprennent le sujet d’Israël et annoncent sa restauration aussi bien que son jugement ; ils contiennent une peinture générale des derniers jours dans leurs grands résultats et leurs événements.

 

Ch. 33. Le grand principe des voies de Dieu dans les derniers jours, savoir la condition individuelle devant Dieu.

Ch. 34. Conduite des rois d’Israël. Jugement séparatif entre brebis et brebis. Dieu délivrera son troupeau et lui suscitera comme pasteur son serviteur David.

Ch. 35. Jugement d’Édom (sous le nom de montagne de Séhir), dans son caractère d’inimitié contre le peuple de Dieu. Il disparaîtra entièrement dans le jugement. (Cf. És. 34 ; Jér. 49.)

 

Ch. 36 à 37. Restauration du pays d’Israël. Restauration morale (Ch. 36) et résurrection nationale du peuple (Ch. 37).

 

Ch. 38 à 39. Jugement et destruction de Gog, dernier ennemi du peuple restauré.

 

3                    TROISIÈME PARTIE: ch. 40 à 48.

 

Ch. 40-42. Description du sanctuaire.

 

Ch. 40. Parvis extérieur et intérieur et portique du temple. 41. Le temple. 42. Les chambres saintes du parvis intérieur et le mur d’enceinte.

 

Ch. 43-48. Rétablissement d’un système théocratique avec la sacrificature et le prince.

 

Ch. 43. Retour de la gloire dans le sanctuaire préparé pour elle. L’autel des holocaustes (*).

(*) La description de l’autel occupe ici, comme toujours, une place distincte. En effet, l’autel des holocaustes n’est pas le lieu du culte, mais des offrandes, pour mettre celui qui s’approche en relation avec Dieu. C’est là que s’accomplit le travail des sacrificateurs pour la réconciliation par le sacrifice, et que s’offre l’holocauste perpétuel.

Ch. 44. Rétablissement de la sacrificature et ses attributions.

Ch. 45. Rapports du sanctuaire avec le système civil et religieux du peuple ; rapport du peuple avec la royauté. Fêtes de la période millénaire.

Ch. 46. Le sabbat et la nouvelle lune dans le millénium. Le prince et ses rapports avec le sanctuaire, avec le peuple et avec sa famille. Les cuisines du parvis.

Ch. 47. Un Eden retrouvé. Le fleuve (*) de la grâce, apportant la fertilité et la vie, sort du sanctuaire pour rafraîchir une terre renouvelée.

(*) Cf. verset 9. Joël 3 :18, puis Zacharie 14 : 8.

 

Ch. 48. Division du pays entre les tribus. La ville nommée: L’Éternel est là.