[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index ouvrages | Index auteurs | Index sujets | Centres d'intérêt ]

 

Évangélisation

Christian Briem

Traduit de l’allemand « Antworten auf Fragen zu biblischen Themen » = Réponses à des questions sur des thèmes bibliques, Ed. CSV, 2005 — p. 161

1                    Question : évangéliser, est-ce une affaire d’assemblée ?

On entend quelquefois parmi des croyants qu’il ne serait pas bon d’annoncer ou de faire annoncer l’évangile en liaison avec l’assemblée locale parce que l’assemblée comme telle n’évangélise pas et que l’annonce de l’évangile est une affaire purement personnelle. Est-ce correct ?

 

2                    Réponse : le don d’évangéliste est personnel, mais l’assemblée l’aide

Il est effectivement correct que l’assemblée, comme telle, n’évangélise pas, et que l’évangélisation publique est la tâche de celui que le Seigneur appelle à cela et qu’Il en rend capable : l’évangéliste. Mais à mon avis, il est exagéré et malsain de rejeter l’annonce de l’évangile par un don en liaison avec une assemblée locale au seul motif que ce n’est pas l’affaire de l’assemblée d’annoncer l’évangile. Cet argument passe à côté du but spécial  de l’évangélisation.

Nous savons que l’assemblée n’enseigne pas non plus, mais qu’elle est bien plutôt enseignée par des dons donnés de Dieu. Cela n’exclut cependant pas qu’un docteur (= enseignant) exerce son service personnel en liaison avec une assemblée locale. Il a peut-être à cœur de présenter le pur enseignement de la Parole de Dieu aux enfants de Dieu dispersés dans la ville V. ; ou bien c’est le désir des frères de l’endroit que cela ait lieu. En conséquence de quoi ils lui demandent « passe en Macédoine et aide-nous ! » (Actes 16:9), parce qu’eux-mêmes manquent du don nécessaire. Les frères et sœurs de l’endroit n’ont-ils pas le droit de s’unir au frère qui veut exercer le service ? Ne peuvent-ils pas lui apporter toutes les aides dont ils sont capables, afin que tout tourne à la gloire de Dieu ?

Il en va de même pour l’annonce de l’évangile. Naturellement cela est et reste la tâche et le privilège de tout enfant de Dieu de diffuser personnellement le message de Christ. Mais nous parlons maintenant d’annonce publique, et un don est nécessaire pour cela. Le Seigneur, une fois monté au ciel, a donné à l’assemblée non seulement des pasteurs et des docteurs (enseignants), mais aussi des évangélistes (Éph. 4:11).

Quand l’évangéliste annonce maintenant la bonne nouvelle en liaison avec une assemblée locale dans le local de réunions de celle-ci ou dans une salle « neutre », ce n’est pas du tout l’assemblée qui évangélise, pas plus qu’elle n’enseignait dans le cas précédent. Le service se déroule beaucoup plutôt sous la responsabilité personnelle du serviteur de Dieu que Dieu utilise.

Mais les frères et sœurs de l’assemblée locale peuvent s’associer avec le travail dans l’évangile dont s’acquitte le frère. Ils peuvent combattre avec lui dans la prière, inviter et amener des gens, pour qu’ils viennent au contact de la Parole et qu’ils soient sauvés ou qu’ils apprennent à mieux saisir le salut, au cas où ils seraient déjà sauvés. Qu’y a-t-il qui plaise mieux au Seigneur que quand les Siens participent à l’évangile et combattent ensemble dans l’évangile avec le serviteur ? Les Philippiens l’avaient fait, et l’apôtre Paul y pensait avec joie (1:4-5, 27 ; 4:3).

Le Seigneur nous a donné pleine liberté pour annoncer l’évangile ; Il n’a en aucune manière consigné dans Sa Parole des restrictions du genre de celles que celui qui a posé la question a rencontrées et qui l’ont troublé. Prenons garde à ne pas nous servir d’une vérité de Dieu contre une autre, ni d’opposer les passages les uns aux autres ! Cela mène à des désastres et à du sectarisme.

Refusons tout ce qui tend à dissocier l’assemblée de l’intérêt pour l’évangile et de l’amour pour les âmes ! Car rien n’élargit mieux le cœur que l’amour pour les âmes. Il est aussi incontesté qu’il est directement sain et salutaire pour une assemblée locale quand les cœurs des croyants participent à l’évangile : cela les lie ensemble d’une manière à laquelle on ne parvient par presque rien d’autre. Veuille le Seigneur nous garder dans Sa grâce de l’étroitesse de cœur que nous avons à craindre plus que tout.

 

(*) Note Bibliquest : Pour approfondir le sujet de ces deux derniers paragraphes, voir AG, Les Philippiens et l'évangile.