[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

PAISSEZ LE TROUPEAU DE DIEU

 

1 Pierre 1:1-4

 

Encouragements et exhortations aux pasteurs

 

Bremicker E.A.

 

Table des matières détaillée :

1      Encouragement au service pastoral

2      L’assurance dans le service pastoral

3      La sphère du service pastoral

4      La vraie disposition du cœur dans le service pastoral

5      La rémunération du service pastoral

 

 

ME 1993 p. 65-66

La première épître de Pierre, chapitre 5, versets 1 à 4, fournit de précieuses indications à tous ceux qui se sentent appelés à un service pastoral auprès des enfants de Dieu. Pierre, qui avait lui-même reçu un tel service de la part du Seigneur, présente ici, conduit par le Saint Esprit, ses propres expériences. Elles nous stimulent aussi à ne pas nous lasser dans le service auprès de nos frères et sœurs dans la foi. Si Pierre s’adresse en premier lieu aux anciens afin de les exhorter, nous pouvons néanmoins tirer de ses paroles des principes généraux valables pour tous les serviteurs du Seigneur.

Prêtons attention aux cinq points suivants :

 

1         Encouragement au service pastoral

Tout service auprès de nos frères et sœurs devrait trouver son mobile dans l’empressement de nos cœurs. Dieu ne contraint personne au service, mais il désire que nous l’accomplissions par reconnaissance envers lui. Recherche du gain ou esprit de domination sont des tendances charnelles qui ne peuvent que nuire au service. Et Dieu qualifie ceux qui aiment le servir avec joie.

 

2         L’assurance dans le service pastoral

Dieu nous donne une heureuse certitude lorsque nous accomplissons un service pastoral envers autrui. C’est qu’il s’agit de son troupeau, le « troupeau de Dieu ». En nous occupant des fautes et des insuffisances de nos frères et sœurs, nous sommes en danger de nous décourager. Or Dieu ne voudrait pas diriger nos regards sur ces manquements, mais sur le merveilleux fait que ce sont ses brebis qu’il s’est acquises. Il ne s’agit pas de notre propre troupeau, mais du troupeau de Dieu.

 

3         La sphère du service pastoral

L’apôtre Pierre exhorte les anciens : « Paissez le troupeau de Dieu qui est avec vous ». Le service pastoral commence toujours dans le domaine le plus étroit : celui de sa propre famille. Ensuite il s’étend aux croyants de la localité où nous habitons. Dieu attribue à chacun sa sphère, et il a même confié à certains un service au-delà de leur secteur immédiat. Soyons donc attentifs à reconnaître notre propre sphère d’activité, à y être fidèles et à ne pas la dépasser.

 

4         La vraie disposition du cœur dans le service pastoral

Elle nous est présentée par ces paroles : « Étant les modèles du troupeau ». Si nous ne sommes pas disposés à suivre nous-mêmes humblement le bon Berger, notre service ne sera pas accepté. Nous ne pouvons pas attendre et exiger d’autres ce que nous ne voulons pas pratiquer nous-mêmes. Donc, l’exemple est de première importance.

 

5         La rémunération du service pastoral

Dieu récompensera tout ce qui est fait par amour pour lui. Au serviteur fidèle est réservée « la couronne inflétrissable de gloire ». Elle sera donnée lorsque le Seigneur Jésus, présenté ici comme le souverain pasteur, sera manifesté, lorsqu’il viendra sur cette terre. La rémunération ne devrait pas être la véritable motivation du service ; elle est cependant une stimulation donnée par Dieu, afin de ne pas nous lasser dans le service pour lui.

Par-dessus tout, nous avons le privilège d’avoir toujours devant nos yeux notre divin et parfait modèle, le Seigneur Jésus. Lui seul pouvait se désigner comme le bon berger. Quelle grâce de le connaître et d’être à son service !