[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

Erreurs fondamentales des témoins de Jehovah

 

Auteur inconnu ; document tiré du site levangelisation.com et révisé par Bibliquest

Les chiffres entre parenthèses dans la colonne de gauche indiquent les pages du livre (en anglais) des Témoins de Jéhovah « Comment raisonner à partir des Écritures ».

 

Table des matières :

1     LA SOCIÉTÉ DE LA TOUR DE GARDE

2     LE NOM DIVIN

3     JÉSUS-CHRIST

4     LE SAINT ESPRIT

5     DEUX CATÉGORIES DE SAUVÉS

6     LE SALUT

7     L'ÂME ET LE REPOS DE L'ÂME

8     PROBLÈMES SUJETS À CONTROVERSE

9     Une histoire d’erreurs

10      Les fausses prophéties de la Tour de Garde

 

 

 

1                    LA SOCIÉTÉ DE LA TOUR DE GARDE

 

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

1- La société est la représentation visible de Dieu sur la terre et on doit lui obéir comme étant la voix de Dieu (205).

 

1- La « voix de Dieu » se trouve seulement dans les Écritures (voir 2 Timothée 3:16 ; 1 Corinthiens 2:13).

On doit obéir à Dieu et à Sa Parole et non à une organisation du 19ème siècle (Lire le Psaume 119).

2- Les Écritures, à elles seules, sont insuffisantes pour apprendre les choses de Dieu (328-332-333)

 

2- Les Écritures sont tout à fait suffisantes pour donner la connaissance qui conduit au salut par la foi en Christ et grandir spirituellement (2 Timothée 3:15-17).

3- Sans la Société de la Tour de Garde et sa vaste littérature, les gens sont incapables de vérifier la véritable signification des Écritures (328).

 

3- Le Saint Esprit conduit pour comprendre les Écritures (Jacques 1:21) et mettre en pratique cette Parole de Dieu (Jean 16:12-15 ; 1 Corinthiens 2:9-12).

4- Les personnes ne peuvent raisonner par elles-mêmes pour interpréter les Écritures. Elles sont tenues de soumettre leur esprit à la Société (328).

 

4- Les croyants sont appelés à examiner toutes les vérités revendiquées par rapport aux Écritures (1 Thessaloniciens 5:21) comme les chrétiens de Bérée (Actes 17:11). Jésus a montré comment les Écritures sont un terme à toute contestation (Matthieu 4:4,7,10). L’apôtre Jean avertit contre ceux qui empêchent d’écouter directement les apôtres : ils ne sont pas de Dieu (1 Jean 4:6).

 

2                    LE NOM DIVIN

 

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

5- « Jéhovah » est le seul nom par lequel Dieu doit être désigné (149-191)

 

5- Les Écritures font référence à Dieu avec toutes sortes de nom : Dieu, le Tout-Puissant (Genèse 17, Exode 6:3), le Seigneur, « JE SUIS », « le Dieu d’Abraham, d’Isaac, et de Jacob » (Exode 3:14-15), « notre Père » (Matthieu 6:18, et l’équivalent « Abba », Romains 8:15). Dieu s’est volontairement fait connaître aux hommes par différents noms, caractérisant chacun une certaine relation de Dieu avec les hommes ou certains hommes. « YHWH » ou « Yahweh » et non « Jéhovah » - est la véritable traduction du nom de Dieu de l’Ancien Testament, et ce nom a spécialement été donnée en rapport avec Israël (Exode 6:2-3). Le Seigneur Jésus est venu révéler « le Père » (Jean 1:18 ; 14:4-14 ; 1 Jean 1:1-4) et nous mettre en relation avec Dieu comme Père. Imposer aux chrétiens le nom de Jéhovah, c’est ignorer ce que le Seigneur Jésus est venu révéler et confondre l’Ancien et le Nouveau Testament.

6- L’utilisation « correcte » du nom de « Jéhovah » est essentielle au salut (149-196-197)

 

6- Le pardon des péchés est obtenu dans le nom de Jésus (Jean 1:2 ; 3:16 ; Actes 10:43 ; 1 Jean 3:23-24 ; 5:1).

Jésus est le seul chemin qui conduit au salut (Jean 14:6 ; Actes 4:12 ; 1 Jean 5:13).

 

7- On devrait faire une référence au Père dans le Nouveau Testament comme « Jéhovah » (194-195).

 

7- Si l’Esprit Saint a inspiré le Nouveau Testament pour ne jamais utiliser le mot Jéhovah (même dans les citations de l’Ancien Testament, le mot « Seigneur » est utilisé), nous avons à suivre la Parole de Dieu.

8- Les croyants sont appelés à être des témoins de Jéhovah (199-208).

 

8- C’est de nouveau la confusion entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Les croyants aujourd'hui sont appelés à être des témoins de Jésus-Christ (Actes 1:8 ; 2:32 ; 3:15 ; 4:33 ; 13:30-31).

9- Jésus n’est pas Jéhovah comme le Père l’est (197-198).

 

9- Jésus est Jéhovah (ou « Yahweh ») car on fait prophétiquement référence à Lui comme « Yahweh » (Ésaïe 40:3), Il a la gloire de Yahweh (Ésaïe 54:5 ; Jean 12:41 et Ésaïe 6:1-5) et fait des choses que Yahweh peut seul faire, comme créer l’Univers (Ésaïe 44:24 ; Colossiens 1:16). Voir aussi Jean 8:58-59 et Exode 3:14.

 

 

3                    JÉSUS-CHRIST

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

10- Christ était le « premier-né » de toute la création, et a été créé il y a des milliards d’années. (408-09)

 

10- Christ n’a pas été créé, mais est le Créateur (Ésaïe 44:24 ; Colossiens 1:16 ; Jean 1:3). Le mot « premier-né » est utilisé à titre honorifique selon Psaume 89:27

11- Christ a été créé comme l’a été l’Archange Michael (218).

 

11- L’Écriture ne dit rien de semblable. Au contraire, Christ a créé les anges (Colossiens 1:16) et Il n’est pas compté parmi les anges (Hébreux 2:5).

12- C’est par le moyen de cet ange qui a été créé (Christ) que toutes les autres choses dans l’Univers ont été créées (408-409).

 

12- Dieu Lui-Même, l’Éternel, a créé chaque chose dans l’Univers (Ésaïe 44:24). Comme le Nouveau Testament dépeint Christ comme Créateur (Colossiens 1:16), cela confirme qu’Il est le Dieu Tout-Puissant.

13- Jésus est un dieu puissant, mais Il n’est pas le Dieu Tout-Puissant comme le Père l’est (212-213-416-417).

 

13- Le Père et Jésus sont appelés tous deux « Dieu-Puissant » dans l’Écriture (Ésaïe 10:21, 9:5). De même, le Père et Jésus sont tous deux montrés comme étant le Dieu Tout-Puissant dans l’Écriture (Ésaïe 45:5 – 40:3). Sur le plan divin, ils sont égaux.

 

14 à 18- Infériorité de Jésus qui n’est pas vraiment Dieu

 

Tous les passages tendant à montrer une infériorité de Christ par rapport à Dieu tordent l’Écriture en ce qu’ils ignorent la différence de position de Christ comme Dieu et comme homme. C’est comme homme que Christ est soumis et obéissant au Père, qu’Il est devenu serviteur.

14- Jésus est un dieu inférieur au père car Il a dit « Le Père est plus grand que moi » (Jean 14:28) (214-219-410-420-425)

 

14- Jésus est égal au Père dans sa nature divine (Jean 10:30 ; Colossiens 2:9). Il a été placé au-dessous du Père en tant qu’homme (Philippiens 2:6-11).

15- Jésus est un dieu moins grand que le Père car « la tête de Christ est Dieu » (1 Corinthiens 11:3) (410)

 

15- De même un mari est la tête de la femme quoique sur le plan humain ils soient égaux (Genèse 1:26-28) ainsi le Père est la tête de Christ quoique sur le plan divin ils soient égaux (Jean 10:30).

16- Jésus est un dieu moins grand que le Père, car Il est appelé « le fils unique de Dieu » (Jean 3:16) (418).

 

16- Jésus est éternellement le Fils de Dieu (Jean 1:1, 2, 18 ; 3:16-17 ; Proverbes 30:4 ; Hébreux 1:2).

Cela signifie qu’Il a éternellement la même nature, une nature divine, comme le Père.

17- Parce que Jésus faisait référence au Père en tant que « mon Père » et « mon Dieu » (Jean 20:17) Il ne peut être Dieu au même titre (212-12, 426).

 

17- C’est dans son humanité que le Christ reconnut le Père comme « Mon Dieu ». Dans sa divine nature Il ne pouvait jamais se référer au Père en tant que « Mon Dieu », car Il était pleinement égal au Père par sa divine nature (Jean 1:1 – 10:30 – 20:28).

18- Parce que Jésus ne connaissait pas le jour ou l’heure de sa seconde venue (marc 13:32), Il ne peut être Dieu dans le même sens que Dieu l’est.

 

18- Jésus parlait dans son humanité limitée. S’Il avait parlé dans sa divinité, Il n’aurait pas dit qu’Il ne connaissait ni le jour, ni l’heure. D’autres versets montrent que Christ en tant que Dieu connaît toutes choses (Matthieu 17:27 ; Luc 5:4-6 ; Jean 2:25 ; 16:30 ; 21:17).

19- Jésus ne peut être adoré comme l’est le Père, on ne peut que lui rendre hommage.

 

19- Selon la Parole, le même honneur doit être rendu Père et au Fils (Jean 5:23). — Le même mot grec (proskuneo) utilisé pour adorer le Père (Jean 4:23) est utilisé pour adorer Jésus (Matthieu 8:2).

20- Après sa crucifixion, Jésus est ressuscité en tant qu’esprit invisible (et non avec un corps visible).

 

20- Jésus est ressuscité dans un corps visible de chair et d’os (Luc 24:39), capable même de manger (Luc 24:41-43)

21- Jésus n’est pas apparu à ses disciples avec le même corps que celui dans lequel Il est mort, mais plutôt « matérialisé » aux disciples avec un corps différent pour prouver qu’Il était ressuscité.

 

21- Jésus est apparut aux disciples dans le même corps que celui qui a été enterré dans la tombe. Il avait même gardé les blessures de la crucifixion (Jean 20:27 ; Actes 2:31 ; 1 Corinthiens 15:35-44).

 

22- La seconde venue spirituelle est invisible de Christ a eu lieu en 1914. Il règne en tant que Roi, depuis, à travers la Tour de Garde.

 

22- La seconde venue de Christ n’a pas encore eu lieu et sera visible à tout œil. (Daniel 7:13-14 ; Zacharie 9:14 ; 12:10 ; Matthieu 16:27-28 ; 24:30 ; 2 Timothée 4:1). Il reviendra comme « Roi des Rois « dans une flamme de feu » (2 Thes. 1:8 ; Apocalypse 19:16).

 

 

4                    LE SAINT ESPRIT

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

23- Le Saint-Esprit n’est pas une personne. (380-81).

 

23- Le Saint-Esprit est une personne, car Il a tous les attributs d’une personnalité : Esprit (1 Corinthiens 2:10), émotions (Éphésiens 4:30), volonté et capacité à distribuer (1 Corinthiens 12:11). Il fait des choses que seule une personne peut faire, comme intercéder (Romains 8:26) et rendre témoignage (Jean 15:26)

24- Le Saint-Esprit n’est pas Dieu, mais c’est la « force active » impersonnelle de Dieu pour accomplir sa volonté dans le monde. (381)

 

24- Le Saint-Esprit n’est pas seulement une personne (voir No 23), mais Il est aussi pleinement Dieu. Il est appelé Dieu dans Actes 5:3-4. Il a aussi tous les attributs de Dieu, y compris l’omniprésence (Psaume 139:7), l’omniscience (1 Corinthiens 2:10), et l’omnipotence (Romains 15:19)

25- Parce que le Saint-Esprit n’a pas de nom, « Il » n’est pas une personne (380-81, 407)

 

25- Les êtres spirituels ne sont pas toujours nommés dans l’Écriture. Ils sont souvent identifiés par leurs caractères. Les démons, par exemple, sont appelés « impurs » ou « méchants esprits ». De même, le Saint-Esprit est identifié par Son caractère Saint (Jean 16:7-14)

26- Parce que différentes personnes peuvent être « remplies » du Saint-Esprit en même temps, cela prouve que le Saint-Esprit n’est pas une personne.

 

26- Argument puéril. Éphésiens 3:19 nous dit que les croyants peuvent être remplis par Dieu Lui-même. De toute évidence, Dieu est une personne. Éphésiens 4:10 parle de Christ remplissant toutes choses. De toute évidence, Christ est une personne, tout comme le Saint-Esprit

27- Le mot « Trinité » n’est pas dans la Bible, par conséquent, la doctrine ne peut être vraie. (405-26)

 

27- Bien que le mot « Trinité » ne se trouve pas dans la Bible, le concept est clairement enseigné (Matthieu 28:19). Il y a un seul Dieu (Deutéronome 6:4) et il y a trois personnes (2 Corinthiens 13:13) qui sont Dieu le Père (1 Pierre 1:2), le Fils (Jean 20:28) et le Saint-Esprit (Actes 5:3-4)

28- Puisque Dieu n’est pas un Dieu de désordre ou de confusion (1 Corinthiens 14:33), la doctrine de la Trinité ne peut absolument pas être exacte, étant donné qu’elle n’est pas du tout raisonnable. (407-26)

 

28- Pour que les hommes puissent être en mesure de comprendre tout ce qui touche à Dieu, il faudrait qu’ils aient l’Esprit même de Dieu. L’Écriture indique que les hommes ne peuvent pas tout comprendre ce qui concerne Dieu (Romains 11:33 ; 1 Corinthiens 2:11 ; 13:12 ; Ésaïe 55:8-9)

29- Il ne peut y avoir « trois Dieux en un » ou « trois Dieux en une seule personne » (405-26).

 

29- Les défenseurs de la Trinité ne croient pas qu’il y ait trois Dieux en un Dieu, ou trois Dieux en une personne. Ils croient en trois personnes en un Dieu (Matthieu 28:19)

30- La doctrine de la trinité fut adoptée par l’Église 300 ans environ après la mort de Christ (405).

 

30- La doctrine de la Trinité a sa source directement dans les Saintes Écritures (Matthieu 28:19 ; 2 Corinthiens 13:13). Elle a été sans cesse confirmée par l’Église depuis la mort de Christ.

 

5                    DEUX CATÉGORIES DE SAUVÉS

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

31- Seuls 144000 Témoins de Jéhovah iront au ciel. Ils constituent « la classe consacrée » (166-168).

 

31- Christ n’a jamais limité le ciel ni la maison du Père de Jean 14:1-3 à simplement 144000 personnes, lesquels ne seraient d’ailleurs que des Israélites selon Apocalypse 7. L’évangile est offert à tous, et l’enlèvement des saints de 1 Thessaloniciens 4:14-18 les concerne tous. L’héritage des croyants est dans les cieux (1 Pierre 1:4)

32- Après les 144000, tous les autres Témoins de Jéhovah sont « les autres brebis de Dieu », et ils vivront à jamais dans un paradis terrestre (116-17).

 

32- Un destin céleste attend tous ceux qui croient en Jésus-Christ (Philippiens 3:19-20 ; Colossiens 3:1) et l’apôtre pleurait de ce que certains n’avaient leurs pensées qu’aux choses terrestres

33- Seuls les membres de « la classe consacrée » sont « nés de nouveau » (76-80).

 

33- L’Écriture déclare que : « Quiconque croit en Jésus est le Christ est né de Dieu… » (1 Jean 5:1) Le « quiconque croit » inclut tous les croyants. Il n’y a pas de distinction de classes entre les croyants (Colossiens 3:11 ; 1 Corinthiens 15:28)

 

6                    LE SALUT

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

34- Le salut dépend des œuvres. La grâce est plus ou moins l’occasion pour les hommes de gagner leur salut en obéissant entièrement à la Société de la Tour de Garde. La grâce n’entraîne pas un don gratuit du salut (356-59).

 

34- Le salut est obtenu par la foi par grâce sans impliquer aucune œuvre (Éphésiens 2:8-9 ; Tite 3:5, Galates 2:16). Le mot « grâce » fait référence à une faveur imméritée de Dieu. Dieu nous accorde gratuitement le salut comme un don et ce don est reçu en croyant en Jésus (Actes 16:31)

35- La foi est nécessaire au salut, mais on doit y ajouter les œuvres (132).

 

35- Près de 200 fois dans le Nouveau Testament, il est dit que le salut ne s’obtient que par la foi, et non par les œuvres (par exemple dans Jean 3:15 ; 5:24 ; 11:25 ; 12:46 ; 20:31 ; Actes 16:31 ; 1 Jean 5:13)

36- La foi implique que l’on invoque le nom de Jéhovah (Romains 10:13 est cité) (149).

 

36- Romains 10:13 fait référence au fait d’invoquer le Seigneur Jésus – et non Jéhovah – pour être sauvé (voir verset 9-12 pour le contexte). La Société de la Tour de Garde a mal traduit ce verset dans leur traduction de la Bible. Actes 16:31 constitue un bon renvoi : « Crois dans le Seigneur Jésus, et tu seras sauvé »

37- Il n’y a aucune assurance du salut (358-59)

 

37- Les croyants ont l’assurance du salut. Éphésiens 4:30 dit que nous sommes scellés par le Saint-Esprit pour le jour de la rédemption. Personne ne peut nous ravir de la main du Christ (Jean 10:28).

 

7                    L'ÂME ET LE REPOS DE L'ÂME

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

38- L’homme ne possède pas une âme distincte du corps physique qui survit à la mort (375-379).

 

38- L’homme possède une âme distincte. Au moment où un chrétien meurt, son âme (ou sa nature immatérielle) s’en va dans la présence de Dieu (Philippiens 1:21-23 ; 2 Corinthiens 5:8). Au moment où un non-chrétien meurt, son âme s’en va dans un lieu de grande souffrance (Luc 16:19-31)

39- Étant donné que l’homme n’a pas une nature immatérielle qui survit à la mort, il n’est de toute évidence conscient de rien après la mort (169-75).

 

39- Les hommes sont conscients dans les moments qui suivent la mort. Outre Luc 16 déjà cité, on trouve un exemple en Apocalypse 6:9-19 où des âmes de croyants désincarnées, sont sous l’autel de Dieu et tiennent conversation avec Lui

40- L’enfer n’est pas un lieu éternel de souffrance mais la fosse commune de l’humanité (170-71).

 

40- L’enfer est un lieu de souffrance (Apocalypse 20:15) et ceux qui y vont souffrent éternellement (Matthieu 25:46). Les souffrances des méchants sont tout aussi éternelles que la vie éternelle des croyants. On utilise le même mot grec pour « éternel » dans les deux cas (voir Apocalypse 14:9-11)

41- Les non-croyants sont anéantis par la mort (172-74).

 

41- L’anéantissement éviterait la punition, plutôt que de l’affronter. Le tourment ne peut, par définition, être autre chose qu’une détresse consciente (Apocalypse 14:9-11). Une punition qui n’est pas ressentie n’est pas une punition. L’Écriture parle d’un tourment éternel conscient pour les méchants (Matthieu 25:46).

 

 

8                    PROBLÈMES SUJETS À CONTROVERSE

 

 

La tour de garde enseigne :

 

La Bible enseigne :

 

 

 

42- Une transfusion de sang équivaut à manger du sang, car cela ressemble à une alimentation intraveineuse. Les allusions au fait de « manger du sang » dans la Bible (Genèse 9:4 par exemple), interdisent par conséquent, les transfusions de sang (70-76).

 

42- La Bible interdit de manger du sang. Mais une transfusion de sang n’équivaut pas à une alimentation intraveineuse parce que le sang ne fonctionne pas comme la nourriture. Une transfusion ne fait que renouveler le corps d’un liquide essentiel au maintien de la vie

43- Christ n’a pas été crucifié sur une croix mais sur un poteau (89).

 

43- Jésus a été crucifié sur une croix (grec : stauros). Jean 20:25 dit qu’on a utilisé des clous pour le crucifier, un dans chaque main (on n'utiliserait qu’un seul clou sur un poteau). Jésus a également parlé de la crucifixion comme impliquant des bras étendus (Jean 21-18-19).

 

9                    Une longue suite d’erreurs

 

 

 

La Société de la Tour de Garde déclare être un prophète de Dieu. Toutefois, elle a annoncé régulièrement de fausses prophéties tout au long de son histoire (voir ci-dessous).

Les Témoins de Jéhovah expliquent que certains des prophètes de la Bible ont eu des visions erronées sans pour autant avoir été condamnés comme faux prophètes. La Société de la Tour de Garde ne devrait pas non plus être condamnée pour ses erreurs prophétiques. C’est un mauvais raisonnement. Les disciples ont pu dire des choses en tant qu’êtres humains et ont fait des erreurs. Toutefois, lorsque les apôtres ou prophètes ont été les porte-parole de Dieu, il n’y a aucune possibilité d’erreur, car ils communiquaient des révélations directes de Dieu (Deutéronome 18:18 ; 2 Samuel 23:2 ; 1 Corinthiens 2:13).

Parfois les Témoins de Jéhovah présentent des excuses pour les erreurs prophétiques de la Tour de Garde (comme pour couper court à d’autres critiques contre la Tour de Garde). Mais où dans l’Écriture est-il dit que, si l’on présente ses excuses pour une fausse prophétie, on n’est plus un faux prophète ? L’Écriture est ferme : Un prophète biblique doit être exact à 100% (Deutéronome 18:22).

 

 

10               Les fausses prophéties de la Tour de Garde