[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

 

 

Première Épître aux THESSALONICIENS

 

Accès direct aux chapitres de 1 Thessaloniciens : 1, 2, 3, 4, 5

 

Chapitre 1

1 Paul, et Silvain, et Timothée, à l’assemblée des Thessaloniciens, en Dieu le Père et dans le seigneur Jésus Christ : Grâce et paix à vous !

 

2 Nous rendons toujours grâces à Dieu pour vous tous, faisant mention de vous dans nos prières,

3 nous souvenant sans cesse de votre œuvre de foi, de votre travail d’amour, et de votre patience d’espérance de notre seigneur Jésus Christ, devant notre Dieu et Père,

4 sachant, frères aimés de Dieu, votre élection.

5 Car notre évangile n’est pas venu à vous en parole seulement, mais aussi en puissance, et dans l’Esprit Saint, et dans une grande plénitude d’assurance, ainsi que vous savez quels nous avons été parmi vous pour l’amour de vous.

6 Et vous êtes devenus nos imitateurs et ceux du Seigneur, ayant reçu la parole, [accompagnée] de grandes tribulations, avec la joie de l’Esprit Saint ;

7 de sorte que vous êtes devenus des modèles pour tous ceux qui croient dans la Macédoine et dans l’Achaïe*.

8 Car la parole du Seigneur a retenti de chez vous, non seulement dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais, en tous lieux, votre foi envers Dieu s’est répandue, de sorte que nous n’avons pas besoin d’en rien dire.

9 Car eux-mêmes racontent de nous quelle entrée nous avons eue auprès de vous, et comment vous vous êtes tournés des idoles vers Dieu, pour servir* le Dieu vivant et vrai,

10 et pour attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère qui vient.

— v. 7 : Macédoine et Achaïe : provinces de la Grèce. — v. 9 : servir, être esclave (comme Colossiens 3:24).

Chapitre 2

1 Car vous-mêmes vous savez, frères, que notre entrée au milieu de vous n’a pas été vaine ;

2 mais, après avoir auparavant souffert et avoir été outragés à Philippes, comme vous le savez, nous avons eu toute hardiesse en notre Dieu pour vous annoncer l’évangile de Dieu avec beaucoup de combats.

3 Car notre exhortation n’a eu pour principe ni séduction, ni impureté, et [nous n’y avons] pas [usé] de ruse ;

4 mais comme nous avons été approuvés de Dieu pour que l’évangile nous fût confié, nous parlons ainsi, non comme plaisant aux hommes, mais à Dieu qui éprouve nos cœurs.

5 Car aussi nous n’avons jamais usé de parole de flatterie, comme vous le savez, ni de prétexte de cupidité, Dieu en est témoin ;

6 et nous n’avons pas cherché la gloire qui vient des hommes, ni de votre part, ni de la part des autres, quand nous aurions pu [vous] être à charge comme apôtres de Christ ;

7 mais nous avons été doux au milieu de vous. Comme une nourrice chérit ses propres enfants,

8 ainsi, vous étant tendrement affectionnés, nous aurions été tout disposés à vous communiquer non seulement l’évangile de Dieu, mais aussi nos propres vies, parce que vous nous étiez devenus fort chers.

9 Car vous vous souvenez, frères, de notre peine et de notre labeur ; c’est en travaillant nuit et jour pour n’être à charge à aucun de vous, que nous vous avons prêché l’évangile de Dieu.

10 Vous-mêmes, vous êtes témoins, et Dieu aussi, combien nous nous sommes conduits saintement, et justement, et irréprochablement envers vous qui croyez,

11 ainsi que vous savez comment [nous avons exhorté] chacun de vous, comme un père ses propres enfants, vous exhortant, et vous consolant, et rendant témoignage,

12 pour que vous marchiez d’une manière digne de Dieu qui* vous appelle à son propre royaume et à sa propre gloire.

13 Et c’est pourquoi aussi nous, nous rendons sans cesse grâces à Dieu de ce que, ayant reçu de nous la parole de la prédication [qui est] de Dieu, vous avez accepté, non la parole des hommes, mais (ainsi qu’elle l’est véritablement) la parole de Dieu, laquelle aussi opère en vous qui croyez.

14 Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des assemblées de Dieu qui sont dans la Judée dans le christ Jésus ; car vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes choses qu’elles aussi [ont souffertes] de la part des Juifs,

15 qui ont mis à mort et le seigneur Jésus et les prophètes, et qui nous ont chassés par la persécution, et qui ne plaisent pas à Dieu, et qui sont opposés à tous les hommes,

16 — nous empêchant de parler aux nations afin qu’elles soient sauvées, pour combler toujours la mesure de leurs péchés ; mais la colère est venue sur eux au dernier terme.

— v. 12 : ou : du Dieu qui.

17 Or pour nous, frères, ayant été séparés de vous pour un temps, de visage et non de cœur, nous avons d’autant plus, avec un fort grand désir, cherché à voir votre visage ;

18 c’est pourquoi nous avons voulu aller vers vous, moi* Paul, et une fois et deux fois, et Satan nous en a empêchés.

19 Car quelle est notre espérance, ou notre joie, ou la couronne dont nous nous glorifions ? N’est-ce pas bien vous* devant notre seigneur Jésus, à sa venue ?

20 Car vous, vous êtes notre gloire et notre joie.

— v. 18 : = du moins en ce qui me concerne, moi ; plus litt.: savoir, moi. — v. 19 : ou : N’est-ce pas aussi vous… ?

Chapitre 3

1 C’est pourquoi, n’y tenant plus, nous avons trouvé bon d’être laissés seuls à Athènes,

2 et nous avons envoyé Timothée, notre frère et compagnon d’œuvre sous Dieu dans l’évangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager* touchant votre foi,

3 afin que nul ne soit ébranlé dans ces tribulations ; car vous savez vous-mêmes que nous sommes destinés à cela.

4 Car aussi, quand nous étions auprès de vous, nous vous avons dit d’avance que nous aurions à subir des tribulations, comme cela est aussi arrivé, et comme vous le savez.

5 C’est pourquoi moi aussi, n’y tenant plus, j’ai envoyé afin de connaître [ce qui en était de] votre foi, de peur que le tentateur ne vous eût tentés, et que notre travail ne fût rendu vain.

6 Mais Timothée venant d’arriver de chez vous auprès de nous, et nous ayant apporté les bonnes nouvelles de votre foi et de votre amour, et [nous ayant dit] que vous gardez toujours un bon souvenir de nous, désirant ardemment de nous voir, comme nous aussi nous désirons vous voir ;

7 — c’est pourquoi, frères, nous avons été consolés à votre sujet par votre foi, dans toute notre nécessité et dans notre tribulation ;

8 car maintenant nous vivons, si vous tenez fermes dans le Seigneur.

9 Car comment pourrions-nous rendre à Dieu assez d’actions de grâces pour vous, pour toute la joie avec laquelle nous nous réjouissons à cause de vous devant notre Dieu,

10 priant nuit et jour très-instamment, pour que nous voyions votre visage et que nous suppléions à ce qui manque à votre foi !

11 Or que notre Dieu et Père lui-même, et notre seigneur Jésus, nous fraye le chemin auprès de vous ;

12 et quant à vous, que le Seigneur vous fasse abonder et surabonder en amour les uns envers les autres et envers tous, comme nous aussi envers vous,

13 pour affermir vos cœurs sans reproche en sainteté devant notre Dieu et Père en la venue de notre seigneur Jésus avec tous ses saints.

— v. 2 : ou : exhorter, ou consoler.

Chapitre 4

1 Au reste donc, frères, nous vous prions et nous vous exhortons par le seigneur Jésus, pour que, comme vous avez reçu de nous de quelle manière il faut que vous marchiez et plaisiez à Dieu, comme aussi vous marchez, vous y abondiez de plus en plus.

2 Car vous savez quels commandements nous vous avons donnés par le seigneur Jésus.

3 Car c’est ici la volonté de Dieu, votre sainteté, que vous vous absteniez de la fornication,

4 que chacun de vous sache posséder son propre vase en sainteté et en honneur,

5 non dans la passion de la convoitise comme font les nations aussi qui ne connaissent pas Dieu ;

6 que personne ne circonvienne son frère ni ne lui fasse tort dans l’affaire, parce que le Seigneur est le vengeur de toutes ces choses, comme aussi nous vous l’avons dit précédemment et affirmé.

7 Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais dans la sainteté.

8 C’est pourquoi celui qui méprise, ne méprise pas l’homme, mais Dieu, qui vous a aussi donné son Esprit Saint.

 

9 Or, quant à l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin que je vous en écrive ; car vous-mêmes, vous êtes enseignés de Dieu à vous aimer l’un l’autre ;

10 car aussi c’est ce que vous faites à l’égard de tous les frères qui sont dans toute la Macédoine ; mais nous vous exhortons, frères, à y abonder de plus en plus,

11 et à vous appliquer à vivre paisiblement, à faire vos propres affaires et à travailler de vos propres* mains, ainsi que nous vous l’avons ordonné,

12 afin que vous marchiez honorablement envers ceux de dehors et que vous n’ayez besoin de personne*.

— v. 11 : quelques-uns omettent propres. — v. 12 : ou : de rien.

13 Or nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance à l’égard de ceux qui dorment, afin que vous ne soyez pas affligés comme les autres qui n’ont pas d’espérance.

14 Car si nous croyons que Jésus mourut et qu’il est ressuscité, de même aussi, avec lui, Dieu amènera ceux qui se sont endormis par* Jésus.

15 (Car nous vous disons ceci par la parole du Seigneur : que nous, les vivants, qui demeurons jusqu’à la venue du Seigneur, nous ne devancerons aucunement ceux qui se sont endormis.

16 Car le Seigneur lui-même, avec un cri de commandement*, avec une voix d’archange**, et avec [la] trompette de Dieu, descendra du ciel ; et les morts en Christ ressusciteront premièrement ;

17 puis nous, les vivants qui demeurons, nous serons ravis ensemble avec eux dans les nuées à la rencontre du Seigneur, en l’air ; et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur.

18 Consolez-vous* donc l’un l’autre par ces paroles).

— v. 14 : ou : en. — v. 16* : ou : de rassemblement. — v. 16** : ou : la voix de l’archange. — v. 18 : ou aussi : encouragez-vous ; comparer 5:11 et 2 Corinthiens 1:4.

Chapitre 5

1 Mais pour ce qui est des temps et des saisons, frères, vous n’avez pas besoin qu’on vous en écrive ;

2 car vous savez vous-mêmes parfaitement que le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit.

3 Quand ils diront : «Paix et sûreté», alors une subite destruction viendra sur eux, comme les douleurs sur celle qui est enceinte, et ils n’échapperont point.

 

4 Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, en sorte que le jour vous surprenne comme un voleur ;

5 car vous êtes tous des fils de la lumière et des fils du jour ; nous ne sommes pas de la nuit ni des ténèbres.

6 Ainsi donc ne dormons pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres ;

7 car ceux qui dorment, dorment la nuit, et ceux qui s’enivrent, s’enivrent la nuit ;

8 mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, revêtant la cuirasse de la foi et de l’amour, et, pour casque, l’espérance du salut ;

9 car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre seigneur Jésus Christ, qui est mort pour nous,

10 afin que, soit que nous veillions, soit que nous dormions, nous vivions ensemble avec lui.

11 C’est pourquoi exhortez-vous* l’un l’autre et édifiez-vous l’un l’autre, chacun en particulier, comme aussi vous le faites.

— v. 11 : ou aussi : encouragez-vous ; comparer 4:18 et 2 Corinthiens 1:4

12 Or nous vous prions, frères, de connaître ceux qui travaillent parmi vous, et qui sont à la tête parmi vous dans le Seigneur,

13 et qui vous avertissent, et de les estimer très-haut en amour à cause de leur œuvre. Soyez en paix entre vous.

14 Or nous vous exhortons, frères : avertissez les déréglés, consolez ceux qui sont découragés, venez en aide aux faibles, usez de patience envers tous.

15 Prenez garde que nul ne rende à personne mal pour mal ; mais poursuivez toujours ce qui est bon, et entre vous, et à l’égard de tous les hommes.

16 Réjouissez-vous toujours.

17 Priez sans cesse.

18 En toutes choses rendez grâces, car telle est la volonté de Dieu dans le christ Jésus à votre égard.

19 N’éteignez pas l’Esprit ;

20 ne méprisez pas les prophéties,

21 mais éprouvez toutes choses ; retenez ce qui est bon.

22 Abstenez-vous de toute forme de mal.

 

23 Or le Dieu de paix lui-même vous sanctifie* entièrement ; et que votre esprit, et votre âme, et votre corps tout entiers, soient conservés sans reproche en la venue de notre seigneur Jésus Christ.

24 Celui qui vous appelle est fidèle, qui aussi le fera.

— v. 23 : forme elliptique pour : Or que le Dieu de paix lui-même vous sanctifie (subjonctif) ; c’est une prière et non une affirmation.

25 Frères, priez pour nous.

26 Saluez tous les frères par un saint baiser.

27 Je vous adjure par le Seigneur que la lettre soit lue à tous les saints* frères.

28 Que la grâce de notre seigneur Jésus Christ soit avec vous !

— v. 27 : quelques-uns omettent : saints.