[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

 

 

JONAS

 

Accès direct aux chapitres de Jonas : 1, 2, 3, 4

 

Chapitre 1

1 Et la parole de l’Éternel [vint] à Jonas, fils d’Amitthaï,* disant :

2 Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle, car leur méchanceté est montée devant moi.

— v. 1 : date : A.C. 830, environ.

3 Et Jonas se leva pour s’enfuir à Tarsis, de devant la face de l’Éternel ; et il descendit à Joppé* et trouva un navire allant à Tarsis ; et ayant donné le prix de sa place, il y descendit pour aller avec eux à Tarsis, de devant la face de l’Éternel.

4 Et l’Éternel envoya* un grand vent sur la mer ; et il y eut une grande tempête sur la mer, de sorte que le navire semblait vouloir se briser.

5 Et les marins eurent peur et crièrent chacun à son dieu ; et ils jetèrent dans la mer les objets qui étaient dans le navire, pour l’en alléger. Et Jonas était descendu au fond du vaisseau et s’était couché, et dormait profondément.

6 Et le maître des rameurs s’approcha de lui, et lui dit : Que fais-tu, dormeur ? Lève-toi, crie à ton Dieu ! Peut-être Dieu pensera-t-il à nous, et nous ne périrons pas.

— v. 3 : hébreu : Japho. — v. 4 : litt.: jeta.

7 Et ils se dirent l’un à l’autre : Venez, jetons le sort, afin que nous sachions à cause de qui ce malheur nous arrive. Et ils jetèrent le sort, et le sort tomba sur Jonas.

8 Et ils lui dirent : Déclare-nous à cause de qui ce mal nous est arrivé ? Quelle est ton occupation ? et d’où viens-tu ? Quel est ton pays, et de quel peuple es-tu ?

9 Et il leur dit : Je suis Hébreu, et je crains l’Éternel, le Dieu des cieux, qui a fait la mer et la terre*.

10 Et les hommes eurent une grande frayeur, et ils lui dirent : Qu’est-ce que tu as fait ? Car les hommes savaient qu’il s’enfuyait de devant la face de l’Éternel, car il le leur avait déclaré.

11 Et ils lui dirent : Que te ferons-nous, afin que la mer s’apaise pour nous ? car la mer allait grossissant toujours.

12 Et il leur dit : Prenez-moi et jetez-moi à la mer, et la mer s’apaisera pour vous ; car je sais que c’est à cause de moi que cette grosse tempête est [venue] sur vous.

13 Mais les hommes ramèrent* pour regagner la terre ; et ils ne purent pas, car la mer allait toujours grossissant contre eux.

14 Et ils crièrent à l’Éternel, et dirent : Ah, Éternel ! que nous ne périssions pas, nous t’en prions, à cause de la vie de cet homme ; et ne mets pas sur nous du sang innocent ; car toi, Éternel, tu as fait comme il t’a plu.

15 Et ils prirent Jonas et le jetèrent à la mer ; et la fureur de la mer s’arrêta.

16 Et les hommes craignirent beaucoup* l’Éternel, et offrirent** un sacrifice à l’Éternel, et firent des vœux.

— v. 9 : litt.: le sec. — v. 13 : litt.: fendirent. — v. 16* : litt.: craignirent une grande crainte. — v. 16** : proprement : tuer, sacrifier.

Chapitre 2

1 Et l’Éternel prépara un grand poisson pour engloutir Jonas ; et Jonas fut dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits.

2 Et Jonas pria l’Éternel, son Dieu, des entrailles du poisson,

3 et il dit :

J’ai crié à l’Éternel du fond de ma détresse, et il m’a répondu.

Du sein du shéol, j’ai crié ; tu as entendu ma voix.

4 Tu m’as jeté dans l’abîme, dans le cœur des mers, et le courant m’a entouré ; toutes tes vagues et tes flots ont passé sur moi.

5 Et moi je disais : Je suis rejeté de devant tes yeux : toutefois, je regarderai encore vers le temple de ta sainteté.

6 Les eaux m’ont environné jusqu’à l’âme, l’abîme m’a entouré, les algues ont enveloppé ma tête.

7 Je suis descendu jusqu’aux fondements des montagnes ; les barres de la terre s’étaient fermées sur moi pour toujours ; mais, ô Éternel, mon Dieu, tu as fait remonter ma vie de la fosse.

8 Quand mon âme défaillait en moi, je me suis souvenu de l’Éternel, et ma prière est venue jusqu’à toi, dans le temple* de ta sainteté.

9 Ceux qui regardent aux vanités mensongères* abandonnent la grâce qui est à eux.

10 Mais moi, je te sacrifierai avec une voix de louange ; je m’acquitterai de ce que j’ai voué. La délivrance est de l’Éternel.

11 Et l’Éternel commanda au poisson, et il vomit Jonas sur la terre*.

— v. 8 : ou : palais. — v. 9 : au Psaume 31:6 : vaines idoles. — v. 11 : litt.: le sec.

Chapitre 3

1 Et la parole de l’Éternel [vint] à Jonas une seconde fois, disant :

2 Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie-lui selon le cri que je te dirai.

3 Et Jonas se leva et s’en alla à Ninive, selon la parole de l’Éternel. Or Ninive était une fort grande ville*, de trois journées de chemin.

4 Et Jonas commença à entrer dans la ville, le chemin d’un jour ; et il cria et dit : Encore quarante jours, et Ninive sera renversée.

— v. 3 : litt.: une ville grande à Dieu.

5 Et les hommes de Ninive crurent Dieu, et proclamèrent un jeûne, et se vêtirent de sacs, depuis les plus grands d’entre eux jusqu’aux plus petits.

6 Car la parole parvint au roi de Ninive, et il se leva de son trône, et ôta de dessus lui son manteau, et se couvrit d’un sac et s’assit sur la cendre.

7 Et il fit crier et dire dans Ninive, par un édit du roi et de ses grands, disant : Que les hommes, et les bêtes, le gros et le menu bétail, ne goûtent de rien ; qu’ils ne paissent pas et ne boivent pas d’eau ;

8 et que les hommes et les bêtes soient recouverts de sacs. Et qu’ils crient à Dieu avec force ; et qu’ils reviennent, chacun, de leur mauvaise voie et de la violence qui est en leurs mains.

9 Qui sait ? Dieu reviendra et se repentira, et reviendra de l’ardeur de sa colère, et nous ne périrons pas.

10 Et Dieu vit leurs œuvres, qu’ils revenaient de leur mauvaise voie ; et Dieu se repentit du mal qu’il avait parlé de leur faire, et il ne le fit pas.

Chapitre 4

1 Mais Jonas trouva [cela] très-mauvais, et il fut irrité.

2 Et il pria l’Éternel, et dit : Éternel, je te prie, n’était-ce pas là ma parole, quand j’étais encore dans mon pays ? C’est pourquoi j’ai d’abord voulu m’enfuir à Tarsis, car je savais que tu es un *Dieu qui fais grâce et qui es miséricordieux, lent à la colère et grand en bonté et qui te repens du mal [dont tu as menacé] ;

3 et maintenant, Éternel, je t’en prie, prends-moi ma vie, car mieux me vaut la mort que la vie.

4 Et l’Éternel dit : Fais-tu bien de t’irriter ?

 

5 Et Jonas sortit de la ville, et s’assit à l’orient de la ville ; et il se fit là une cabane, et s’assit dessous à l’ombre, jusqu’à ce qu’il vît ce qui arriverait à la ville.

6 Et l’Éternel Dieu prépara un kikajon* et le fit monter au-dessus de Jonas, pour faire ombre sur sa tête, pour le délivrer de sa misère, et Jonas se réjouit d’une grande joie à cause du kikajon.

7 Et Dieu prépara un ver le lendemain, au lever de l’aurore, et il rongea* le kikajon, et il sécha.

8 Et il arriva que, quand le soleil se leva, Dieu prépara un doux vent d’orient, et le soleil frappa la tête de Jonas, et il défaillait, et il demanda la mort pour son âme, et dit : Mieux me vaut la mort que la vie.

9 Et Dieu dit à Jonas : Fais-tu bien de t’irriter à cause du kikajon ? Et il dit : Je fais bien de m’irriter jusqu’à la mort.

10 Et l’Éternel dit : Tu as pitié du kikajon pour lequel tu n’as pas travaillé, et que tu n’as pas fait croître ; qui, né en une nuit, a péri en une nuit ;

11 et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle il y a plus de cent vingt mille êtres humains qui ne savent pas distinguer entre leur droite et leur gauche, et [aussi] beaucoup de bétail !

— v. 6 : peut-être : ricin ; selon d’autres : courge. — v. 7 : litt.: frappa.