[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi - l'Évangile | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

 

 

LE LIVRE DU PROPHÈTE JÉRÉMIE

 

Accès direct aux chapitres de Jérémie : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52

 

Chapitre 1

1 Paroles de Jérémie, fils de Hilkija, d’entre les sacrificateurs qui étaient à Anathoth, dans le pays de Benjamin,

2 auquel vint* la parole de l’Éternel, dans les jours de Josias, fils d’Amon, roi de Juda, la treizième année de son règne ;

3 elle vint aussi [à lui] dans les jours de Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à ce que Jérusalem fut emmenée en captivité, au cinquième mois.*

— v. 2 : ici et ailleurs, litt.: fut. — v. 3 : date : A.C. 629-588.

4 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant :

5 Avant que je te formasse dans le ventre [de ta mère], je t’ai connu, et avant que tu sortisses de [son] sein, je t’ai sanctifié, je t’ai établi* prophète pour les nations.

6 Et je dis : Ah, Seigneur Éternel ! voici, je ne sais pas parler ; car je suis un enfant.

7 Et l’Éternel me dit : Ne dis pas : Je suis un enfant, car pour tout ce pour quoi je t’enverrai, tu iras, et tout ce que je te commanderai, tu le diras.

8 Ne les crains point ; car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Éternel.

— v. 5 : litt.: donné.

9 Et l’Éternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l’Éternel me dit : Voici, j’ai mis mes paroles dans ta bouche.

10 Regarde, je t’ai établi ce jour-ci sur les nations et sur les royaumes, pour arracher, et pour démolir, et pour détruire, et pour renverser, pour bâtir et pour planter.

 

11 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant : Que vois-tu, Jérémie ? Et je dis : Je vois un bâton d’amandier*.

12 Et l’Éternel me dit : Tu as bien vu, car je veille sur ma parole pour l’exécuter.

— v. 11 : arbre qui «veille», ou qui est vigilant.

13 Et la parole de l’Éternel vint à moi une seconde fois, disant : Que vois-tu ? Et je dis : Je vois un pot bouillant, dont le devant est du côté du nord.

14 Et l’Éternel me dit : Du nord le mal fondra sur tous les habitants du pays.

15 Car voici, j’appelle toutes les familles des royaumes du nord, dit l’Éternel, et elles viendront, et mettront chacune son trône à l’entrée des portes de Jérusalem, et contre toutes ses murailles à l’entour, et contre toutes les villes de Juda.

16 Et je prononcerai contre eux mes jugements, à cause de toute leur iniquité par laquelle ils m’ont abandonné, et ont brûlé de l’encens à d’autres dieux, et se sont prosternés devant l’ouvrage de leurs mains.

 

17 Et toi, ceins tes reins, et lève-toi, et dis-leur tout ce que je te commanderai ; ne sois point effrayé d’eux, de peur que moi je ne t’épouvante devant eux.

18 Et moi, voici, je t’établis aujourd’hui comme une ville forte, et comme une colonne de fer, et comme des murailles d’airain, contre tout le pays, contre les rois de Juda, ses princes, ses sacrificateurs, et le peuple du pays.

19 Et ils combattront contre toi, mais ils ne prévaudront pas sur toi, car moi je suis avec toi, dit l’Éternel, pour te délivrer.

*

Chapitre 2

1 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant :

2 Va, et crie aux oreilles de Jérusalem, disant : Ainsi dit l’Éternel : Je me souviens de toi, de la grâce de ta jeunesse, de l’amour de tes fiançailles, quand tu marchais après moi dans le désert, dans un pays non semé.

3 Israël était saint* à l’Éternel, les prémices de ses fruits. Tous ceux qui le dévorent sont coupables ; il viendra sur eux du mal, dit l’Éternel.

— v. 3 : litt.: sainteté.

4 Écoutez la parole de l’Éternel, maison de Jacob, et [vous], toutes les familles de la maison d’Israël !

5 Ainsi dit l’Éternel : Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi, qu’ils se soient éloignés de moi, et soient allés après la vanité, et soient devenus vains ?

6 Et ils n’ont pas dit : Où est l’Éternel qui nous a fait monter du pays d’Égypte, qui nous a fait marcher dans le désert, dans un pays stérile et plein de fosses, dans un pays aride et d’ombre de mort, dans un pays où personne ne passe et où aucun homme n’habite ?

7 Et je vous ai amenés dans un pays fertile*, pour en manger les fruits et les biens ; et vous y êtes venus, et vous avez rendu impur mon pays, et de mon héritage vous avez fait une abomination.

8 Les sacrificateurs n’ont pas dit : Où est l’Éternel ? et ceux qui s’occupaient de la loi ne m’ont point connu, et les pasteurs se sont rebellés contre moi, et les prophètes ont prophétisé par Baal et ont marché après des choses qui ne profitent pas.

9 C’est pourquoi je contesterai encore avec vous, dit l’Éternel, et je contesterai avec les fils de vos fils.

10 Car passez par les îles* de Kittim, et voyez ; et envoyez en Kédar, et considérez bien, et voyez s’il y a eu rien de tel.

11 Y a-t-il une nation qui ait changé de dieux ? — et ce ne sont pas des dieux. Mais mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n’est d’aucun profit.

— v. 7 : hébreu : Carmel, voir 4:26. — v. 10 : les îles et côtes maritimes.

12 Cieux, soyez étonnés de ceci, frissonnez, et soyez extrêmement confondus, dit l’Éternel.

13 Car mon peuple a fait deux maux : ils m’ont abandonné, moi, la source des eaux vives, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées qui ne retiennent pas l’eau.

14 Israël est-il un serviteur ? Est-il un [esclave] né dans la maison ? Pourquoi est-il mis au pillage ?

15 Les jeunes lions ont rugi contre lui, ils ont fait retentir leur voix, et ils ont mis son pays en désolation ; ses villes sont brûlées, de sorte qu’il n’y a plus d’habitant.

16 Même les fils de Noph et de Takhpanès te brouteront* le sommet de la tête.

17 N’est-ce pas toi qui t’es fait cela, en ce que tu as abandonné l’Éternel, ton Dieu, dans le temps où il te faisait marcher dans le chemin ?

18 Et maintenant, qu’as-tu affaire d’aller en Égypte pour boire les eaux du Shikhor* ? Et qu’as-tu affaire d’aller vers l’Assyrie** pour boire les eaux du fleuve ?

— v. 16 : d’autres : briseront. — v. 18* : Nil. — v. 18** : litt.: Assur.

19 Ton iniquité te châtie, et tes rébellions te reprennent ; et connais, et vois, que c’est une chose mauvaise et amère que tu aies abandonné l’Éternel, ton Dieu, et que ma crainte ne soit pas en toi, dit le Seigneur, l’Éternel des armées.

20 Car d’ancienneté tu as rompu* ton joug, arraché tes liens, et tu as dit : Je ne servirai pas**. Car, sur toute haute colline et sous tout arbre vert tu t’inclines, tu te prostitues.

21 Et moi je t’avais plantée, un cep exquis, une toute vraie semence ; comment t’es-tu changée pour moi en sarments dégénérés d’une vigne étrangère ?

22 Quand tu te laverais avec du nitre, et que tu emploierais beaucoup de potasse, ton iniquité reste marquée devant moi, dit le Seigneur, l’Éternel.

23 Comment dis-tu : Je ne me suis pas rendue impure, je n’ai pas marché après les Baals ? Regarde ton chemin dans la vallée, reconnais ce que tu as fait, dromadaire légère, qui vas çà et là croisant tes chemins.

24 Ânesse sauvage accoutumée au désert, dans le désir de son âme elle hume le vent : dans son ardeur, qui la détournera ? Tous ceux qui la cherchent ne se fatigueront point ; ils la trouveront en son mois.

— v. 20* : ou : j’ai rompu. — v. 20** : selon d’autres : ne transgresserai pas.

25 Retiens ton pied de se laisser déchausser ; et ton gosier d’avoir soif. Mais tu dis : C’est en vain ; non, car j’aime les étrangers, et j’irai après eux.

26 Comme un voleur est confus quand il est trouvé, ainsi sera confuse la maison d’Israël, eux, leurs rois, leurs princes, et leurs sacrificateurs, et leurs prophètes ;

27 ils disent à un bois : Tu es mon père ; et à une pierre : Tu m’as engendré. Car ils m’ont tourné le dos, et non la face ; et, dans le temps de leur malheur, ils diront : Lève-toi, et délivre-nous !

28 Et où sont tes dieux que tu t’es faits ? Qu’ils se lèvent, s’ils peuvent te sauver au temps de ton malheur ! Car le nombre de tes dieux est celui de tes villes, ô Juda !

29 Pourquoi contesteriez-vous avec moi ? Vous vous êtes tous rebellés contre moi, dit l’Éternel.

30 J’ai frappé vos fils en vain, ils ne reçoivent pas la correction ; votre épée a dévoré vos prophètes, comme un lion destructeur.

 

31 Ô génération ! voyez la parole de l’Éternel ! Ai-je été un désert pour Israël, ou un pays de ténèbres ? Pourquoi mon peuple a-t-il dit : Nous sommes maîtres, nous ne viendrons plus à toi ?

32 La vierge oublie-t-elle sa parure ? l’épouse, ses atours ? Mais mon peuple m’a oublié pendant des jours sans nombre.

33 Comme tu es habile dans tes voies pour chercher l’amour ! C’est pourquoi aussi tu as accoutumé tes voies aux choses iniques.

34 Même dans les pans de ta robe a été trouvé le sang des* pauvres innocents, que tu n’avais point trouvés faisant effraction ; mais [il y a été trouvé] à cause de toutes ces choses-là**.

35 Et tu dis : Oui, je suis innocente, sa colère se détournera de moi. Voici, j’entrerai en jugement avec toi sur ce que tu as dit : Je n’ai point péché.

36 Pourquoi te donnes-tu tant de mouvement pour changer de chemin ? Tu auras honte aussi de l’Égypte, comme tu as eu honte de l’Assyrie.

37 De celle-là aussi tu sortiras avec tes mains sur ta tête, car l’Éternel a rejeté ceux en qui tu as eu confiance*, et tu ne réussiras pas par eux.

— v. 34* : litt.: sang des âmes des. — v. 34** : ou : … innocents ; je ne l’ai pas trouvé en pénétrant violemment [dans des lieux cachés], mais en tous ceux-ci. — v. 37 : litt.: tes confiances.

Chapitre 3

1 Il est dit : Si un homme renvoie sa femme, et qu’elle le quitte et soit à un autre homme, retournera-t-il vers elle ? ce pays-là n’en sera-t-il pas entièrement souillé ? Et toi, tu t’es prostituée à beaucoup d’amants ; toutefois retourne vers moi, dit l’Éternel.

2 Lève tes yeux vers les hauteurs*, et regarde ! Où ne t’es-tu pas abandonnée ? Tu t’es assise sur les chemins pour eux, comme un Arabe dans le désert, et tu as souillé le pays par tes prostitutions et par ton iniquité.

3 Aussi les ondées ont été retenues, et il n’y a pas eu de pluie de la dernière saison ; mais tu as un front de femme prostituée, tu refuses d’avoir honte.

4 Ne me crieras-tu pas désormais : Mon Père ! tu es le conducteur de ma jeunesse ?

5 Gardera-t-il à toujours sa colère, la conservera-t-il à jamais ? Voici, tu as parlé, et tu as fait les choses mauvaises et tu as su les accomplir.

— v. 2 : hauteurs nues.

6 Et l’Éternel me dit dans les jours du roi Josias : As-tu vu ce qu’a fait Israël, l’infidèle ? Elle s’en est allée sur toute haute montagne et sous tout arbre vert, et elle s’y est prostituée.

7 Et j’ai dit : Après qu’elle a fait toutes ces choses, elle reviendra à moi ; mais elle n’est pas revenue. Et sa sœur, Juda la perfide, l’a vu.

8 Et j’ai vu que, [quand], pour toutes les choses en lesquelles Israël l’infidèle avait commis adultère, je l’ai renvoyée et lui ai donné sa lettre de divorce, toutefois sa sœur, Juda la perfide, n’en a pas eu de crainte, mais elle s’en est allée et s’est prostituée, elle aussi.

9 Et il est arrivé que, par la légèreté* de sa prostitution, elle a souillé le pays, et a commis adultère avec la pierre et le bois.

10 Et même, avec tout cela, sa sœur, Juda la perfide, n’est pas revenue à moi de tout son cœur, mais avec mensonge, dit l’Éternel.

— v. 9 : ou : le bruit.

11 Et l’Éternel me dit : Israël l’infidèle s’est montrée plus juste que Juda la perfide.

12 Va, et crie ces paroles vers le nord, et dis : Reviens, Israël l’infidèle, dit l’Éternel ; je ne ferai pas peser sur vous un visage irrité, car je suis bon, dit l’Éternel ; je ne garderai pas ma colère à toujours.

13 Seulement, reconnais ton iniquité, car tu t’es rebellée contre l’Éternel, ton Dieu, et tu as tourné çà et là tes chemins vers les étrangers sous tout arbre vert ; et vous n’avez pas écouté ma voix, dit l’Éternel.

14 Revenez, fils infidèles, dit l’Éternel, car moi je vous ai épousés ; et je vous prendrai, un d’une ville, et deux d’une famille, et je vous ferai venir à Sion.

15 Et je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur, et ils vous paîtront avec connaissance et avec intelligence.

 

16 Et il arrivera que, quand vous aurez multiplié et fructifié dans le pays, en ces jours-là, dit l’Éternel, on ne dira plus : L’arche de l’alliance de l’Éternel ! Et elle ne montera plus au cœur, et on ne s’en souviendra pas, et on ne la visitera pas, et on ne fera plus cela*.

17 Dans ce temps-là on appellera Jérusalem le trône de l’Éternel ; et toutes les nations se rassembleront vers elle, au* nom de l’Éternel, à Jérusalem ; et elles ne marcheront plus suivant le penchant obstiné de leur mauvais cœur.

18 En ces jours-là, la maison de Juda marchera avec la maison d’Israël ; et ils viendront ensemble du pays du nord au pays que j’ai donné en héritage à vos pères.

— v. 16 : ou : n’en refera plus. — v. 17 : vers le, ou : à cause du.

19 Et moi j’ai dit : Comment te mettrai-je parmi les fils, et te donnerai-je un pays désirable, le bel héritage des armées* des nations ? Et j’ai dit : Vous m’appellerez : Mon père ! et vous ne vous détournerez pas de moi….

20 Certainement, comme une femme perfide [se détourne] de son ami, ainsi vous avez agi perfidement envers moi, maison d’Israël, dit l’Éternel.

— v. 19 : ou : le plus bel héritage.

21 Une voix a été ouïe sur les hauteurs, les pleurs et les supplications des fils d’Israël ; car ils ont perverti leur voie, ils ont oublié l’Éternel, leur Dieu.

22 Revenez, fils infidèles ; je guérirai vos infidélités… Nous voici, nous venons à toi, car tu es l’Éternel, notre Dieu.

23 Certainement, c’est en vain [qu’on s’attend] aux collines, à la multitude des montagnes ; certainement, c’est en l’Éternel, notre Dieu, qu’est le salut d’Israël.

24 Mais la honte* a dévoré dès notre jeunesse le travail de nos pères, leur menu bétail et leur gros bétail, leurs fils et leurs filles.

25 Nous nous coucherons dans notre honte, et notre confusion nous couvre ; car nous avons péché contre l’Éternel, notre Dieu, nous et nos pères, dès notre jeunesse et jusqu’à ce jour, et nous n’avons pas écouté la voix de l’Éternel, notre Dieu.

— v. 24 : ou : cette honteuse [idole].

Chapitre 4

1 Si tu reviens, ô Israël, dit l’Éternel, reviens à moi ; et si tu ôtes tes abominations de devant moi, tu ne seras plus errant,

2 et tu jureras en vérité, en jugement et en justice : L’Éternel est vivant ! Et les nations se béniront en lui, et en lui elles se glorifieront.

 

3 Car ainsi dit l’Éternel aux hommes de Juda et à Jérusalem : Défrichez pour vous un terrain neuf, et ne semez pas au milieu des épines.

4 Circoncisez-vous pour l’Éternel, et ôtez le prépuce de vos cœurs, hommes de Juda et habitants de Jérusalem, de peur que ma fureur ne sorte comme un feu et ne brûle, sans qu’il y ait personne pour l’éteindre, à cause de l’iniquité de vos actions.

 

5 Annoncez en Juda, et faites entendre dans Jérusalem, et dites,… et sonnez de la trompette dans le pays ; criez à plein gosier et dites : Assemblez-vous, et entrons dans les villes fortes.

6 Élevez l’étendard vers Sion, fuyez, et ne vous arrêtez pas ; car je fais venir du nord le mal et une grande ruine.

7 Le lion est monté de son fourré, et le destructeur des nations s’est mis en chemin ; il est sorti de son lieu pour mettre ton pays en désolation : tes villes seront dévastées, de sorte qu’il n’y aura pas d’habitant.

8 C’est pourquoi ceignez-vous de sacs, lamentez-vous, et hurlez ; car l’ardeur de la colère de l’Éternel ne s’est point détournée de nous.

9 Et il arrivera en ce jour-là, dit l’Éternel, que le cœur du roi défaudra et le cœur des princes, et que les sacrificateurs seront étonnés, et les prophètes stupéfaits.

 

10 Et je dis : Ah, Seigneur Éternel ! certainement tu as bien trompé ce peuple et Jérusalem, en disant : Vous aurez la paix !… et l’épée est venue jusqu’à l’âme.

 

11 En ce temps-là, il sera dit à ce peuple et à Jérusalem : Un vent sec [vient] des hauteurs du désert, dans le chemin de la fille de mon peuple, non pour vanner, ni pour purifier.

12 Un vent plus véhément que celui-là viendra de par moi ; maintenant, moi aussi je prononcerai [mes] jugements sur eux.

13 Voici, il monte comme des nuées, et ses chars sont comme un tourbillon, ses chevaux, plus rapides que les aigles. Malheur à nous ! car nous sommes détruits.

 

14 Lave ton cœur de l’iniquité, Jérusalem, afin que tu sois sauvée ! Jusques à quand tes vaines pensées demeureront-elles au dedans de toi ?

15 Car une voix annonce de Dan, et, de la montagne d’Éphraïm, publie l’affliction.

16 Faites savoir aux nations ; voici, faites entendre à Jérusalem : Des assiégeants viennent d’un pays lointain et font retentir leur voix contre les villes de Juda.

17 Ils sont tout autour d’elle comme ceux qui gardent un champ ; car elle s’est rebellée contre moi, dit l’Éternel.

18 Ta voie et tes actions ont amené sur toi ces choses, c’est là ton iniquité ; oui, c’est [une chose] amère ; oui, elle pénètre jusqu’à ton cœur.

 

19 Mes entrailles ! mes entrailles ! je suis dans la douleur ! Les parois de mon cœur ! Mon cœur bruit au dedans de moi, je ne puis me taire ; car, mon âme, tu entends le son de la trompette, la clameur de la guerre !

20 Ruine sur ruine se fait entendre, car tout le pays est dévasté : soudain mes tentes sont dévastées, en un moment, mes courtines.

21 Jusques à quand verrai-je l’étendard, entendrai-je la voix de la trompette ?

 

22 Car mon peuple est fou, ils ne m’ont pas connu ; ce sont des fils insensés, ils n’ont pas d’intelligence ; ils sont sages* pour faire le mal, mais ils ne savent pas faire le bien.

23 J’ai regardé la terre, et voici, elle était désolation et vide, et vers les cieux, et leur lumière n’était pas.

24 J’ai regardé les montagnes, et voici, elles se remuaient, et toutes les collines branlaient.

25 J’ai regardé, et voici, il n’y avait pas d’homme, et tous les oiseaux des cieux avaient fui.

26 J’ai regardé, et voici, le Carmel* était un désert, et toutes ses villes étaient renversées devant l’Éternel, devant l’ardeur de sa colère.

— v. 22 : ou : habiles. — v. 26 : [pays] fertile.

27 Car ainsi dit l’Éternel : Tout le pays sera une désolation, mais je ne le détruirai pas entièrement*.

28 À cause de cela, la terre mènera deuil, et, au-dessus, les cieux seront noirs, parce que je l’ai dit, je l’ai pensé, et je ne m’en repentirai point et je n’en reviendrai point.

29 Devant le bruit des cavaliers et des tireurs d’arc toute ville* fuit : ils entrent dans les fourrés et montent sur les rochers ; toute ville est abandonnée, et aucun homme n’y habite. Et toi, dévastée, que feras-tu ?

30 Tu as beau te revêtir d’écarlate, te parer d’ornements d’or, te déchirer les yeux avec du fard, tu te fais belle en vain : les amants te méprisent, ils cherchent ta vie.

31 Car j’ai entendu une voix comme celle d’une femme en travail, une angoisse comme d’une femme enfantant son premier-né, la voix de la fille de Sion ; elle soupire, elle étend ses mains : Malheur à moi ! car mon âme a défailli à cause des meurtriers !

— v. 27 : détruire entièrement (idem Jér. 30:11) ; litt.: faire [une] consomption ; comparer Ésaïe 10:23. — v. 29 : ou : toute la ville.

*

Chapitre 5

1 Courez çà et là par les rues de Jérusalem, et regardez et sachez et cherchez dans ses places si vous trouvez un homme, s’il y a quelqu’un qui fasse ce qui est droit, qui cherche la fidélité, et je pardonnerai à la ville*.

2 Et s’ils disent : L’Éternel est vivant ! en cela même, ils jurent faussement.

— v. 1 : litt.: à elle.

3 Éternel ! tes yeux ne [regardent-ils] pas à la fidélité ? Tu les as frappés, mais ils n’en ont point ressenti de douleur ; tu les as consumés, ils ont refusé de recevoir la correction ; ils ont rendu leurs faces plus dures qu’un roc, ils ont refusé de revenir.

4 Et j’ai dit : Voilà, ce sont de pauvres gens, ce sont des fous ; car ils ne connaissent pas la voie de l’Éternel, le jugement de leur Dieu.

5 Je m’en irai vers les grands, et je leur parlerai ; car eux, ils connaissent la voie de l’Éternel, le jugement de leur Dieu ; mais ceux-ci, tous ensemble, ont* brisé le joug, rompu les liens.

6 C’est pourquoi un lion de la forêt les frappera, un loup du soir les ravagera ; le léopard veille devant leurs villes, quiconque en sort est déchiré ; car leurs transgressions sont multipliées, leurs infidélités se sont renforcées.

7 Pourquoi te pardonnerai-je ? Tes fils m’ont abandonné, et ils jurent par ce qui n’est pas Dieu ; je les ai rassasiés*, et ils ont commis adultère, et sont allés en troupe dans la maison de la prostituée.

8 Chevaux bien nourris, ils courent çà et là, chacun hennit après la femme de son prochain.

9 Ne punirais-je pas de telles choses ? dit l’Éternel ; et mon âme ne se vengerait-elle pas d’une nation comme celle-là ?

— v. 5 : ou : ceux-ci ont entièrement. — v. 7 : d’autres lisent : je les ai fait jurer.

10 Montez sur ses murailles, et détruisez ! mais ne détruisez pas entièrement* ; ôtez ses créneaux**, car ils ne sont pas à l’Éternel ;

11 car la maison d’Israël et la maison de Juda ont agi très-perfidement envers moi, dit l’Éternel.

12 Ils ont renié l’Éternel, et ont dit : Il n’est pas ! * et le mal ne viendra pas sur nous ; nous ne verrons ni l’épée ni la famine,

13 et les prophètes seront du vent, et la parole n’est pas en eux : ainsi leur sera-t-il fait.

14 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel, le Dieu des armées : Parce que vous avez prononcé cette parole, voici, je ferai que mes paroles dans ta bouche seront du feu, et ce peuple sera le bois, et le [feu] les consumera.

15 Voici, je fais venir de loin une nation contre vous, maison d’Israël, dit l’Éternel, une nation puissante, une nation ancienne, une nation dont tu ne sais pas la langue, et dont tu ne comprends pas la parole.

16 Son carquois est comme un sépulcre ouvert, ils sont tous des hommes vaillants.

17 Elle dévorera ta moisson et ton pain, elle dévorera tes fils et tes filles, elle dévorera ton menu et ton gros bétail, elle dévorera ta vigne et ton figuier, elle détruira par l’épée tes villes fortes sur lesquelles tu te confiais.

18 Mais, même en ces jours-là, dit l’Éternel, je ne vous détruirai pas entièrement*.

19 Et il arrivera que, quand vous direz : Pourquoi l’Éternel, notre Dieu, nous a-t-il fait toutes ces choses ? tu leur diras : Comme vous m’avez abandonné et que vous avez servi des dieux étrangers dans votre pays, ainsi vous servirez les étrangers dans un pays qui n’est pas le vôtre,

— v. 10*, 18 : détruire entièrement ; litt.: faire [une] consomption ; comparer Ésaïe 10:23. — v. 10** : quelques-uns, rapportant la figure à une vigne : pousses. — v. 12 : ou : Ce n’est pas lui !

20 Annoncez ceci dans la maison de Jacob, et faites-le entendre dans Juda, disant :

21 Écoutez pourtant ceci, peuple insensé et sans intelligence, qui avez des yeux et ne voyez pas, qui avez des oreilles et n’entendez pas.

22 Ne me craindrez-vous pas, dit l’Éternel, ne tremblerez-vous pas devant moi, qui ai mis le sable pour limite à la mer, statut perpétuel, qu’elle n’outrepassera pas ? Ses vagues se soulèvent, mais elles ne prévaudront pas ; et elles bruient, mais elles ne l’outrepasseront pas.

23 Mais ce peuple-ci a un cœur indocile et rebelle ; ils se sont détournés, et s’en sont allés ;

24 et ils n’ont pas dit dans leur cœur : Craignons pourtant l’Éternel, notre Dieu, qui donne les pluies en leur temps, la pluie de la première saison et la pluie de la dernière saison, [et] qui nous garde les semaines ordonnées de la moisson.

25 Vos iniquités ont détourné ces choses, et vos péchés ont retenu de vous le bien.

26 Car il se trouve des méchants parmi mon peuple ; ils épient comme l’oiseleur qui se baisse, ils posent des pièges, ils prennent des hommes.

27 Comme une cage est pleine d’oiseaux, ainsi leurs maisons sont pleines de fraude ; c’est pourquoi ils sont devenus grands et se sont enrichis.

28 Ils sont devenus gras et luisants, aussi ils débordent de méchancetés ; ils ne jugent pas la cause, la cause de l’orphelin, et ils prospèrent ; et ils ne font pas droit aux* pauvres.

29 Ne punirais-je pas de telles choses ? dit l’Éternel ; mon âme ne se vengerait-elle pas d’une nation comme celle-là ?

— v. 28 : litt.: ne jugent pas le jugement des.

30 Une chose étonnante et horrible est arrivée dans le pays :

31 les prophètes prophétisent avec mensonge, et les sacrificateurs dominent par leur moyen* ; et mon peuple l’aime ainsi. Et que ferez-vous à la fin ?

— v. 31 : litt.: leurs mains.

Chapitre 6

1 Fils de Benjamin, fuyez du milieu de Jérusalem, et sonnez de la trompette à Thekoa, et élevez* un signal sur Beth-Hakkérem ! car du nord apparaît le mal, et une grande ruine.

2 La belle et la délicate, la fille de Sion, je la détruis.

3 Les pasteurs et leurs troupeaux viennent contre elle ; ils dressent leurs tentes contre elle tout à l’entour ; ils broutent chacun son quartier.

4 Préparez le combat contre elle ; levez-vous, et montons en plein midi. Malheur à nous ! car le jour baisse, car les ombres du soir s’allongent.

5 Levez-vous, et montons de nuit, et détruisons ses palais.

6 Car ainsi dit l’Éternel des armées : Coupez des arbres, et élevez des terrasses contre Jérusalem : c’est la ville qui doit être visitée* ; tout est oppression au milieu d’elle.

7 Comme un puits fait couler ses eaux, ainsi elle fait sourdre son iniquité ; on entend en elle la violence et la dévastation ; il y a devant moi continuellement souffrance et blessure.

8 Reçois instruction, ô Jérusalem, de peur que mon âme ne se détache de toi, de peur que je ne fasse de toi une désolation, une terre inhabitée.

— v. 1 : ou, peut-être : allumez ; voir Juges 20:38. — v. 6 : ou : punie.

9 Ainsi dit l’Éternel des armées : On grappillera entièrement, comme une vigne, le reste d’Israël. Remets, comme le vendangeur, ta main dans les paniers.

10 À qui parlerai-je, et qui avertirai-je, pour qu’ils entendent ? Voici, leur oreille est incirconcise, et ils ne peuvent prêter attention ; voici, la parole de l’Éternel est en opprobre parmi eux, ils n’y trouvent point de plaisir.

11 Et je suis plein de la fureur de l’Éternel, je suis las de la retenir. Verse-la* sur les petits enfants dans la rue, et sur l’assemblée des jeunes gens réunis ; car et l’homme et la femme seront pris, le vieillard et celui qui est comblé de jours.

12 Et leurs maisons passeront à d’autres, les champs et les femmes également ; car j’étendrai ma main sur les habitants du pays, dit l’Éternel ;

13 car, depuis le petit d’entre eux jusqu’au grand, ils sont tous adonnés au gain déshonnête, et, depuis le prophète jusqu’au sacrificateur, tous usent de fausseté.

14 Et ils ont pansé la plaie de la fille de mon peuple légèrement, disant : Paix, paix ! et il n’y avait point de paix.

15 Avaient-ils honte, parce qu’ils avaient commis l’abomination ? Ils n’ont eu même aucune honte, ils n’ont même pas connu la confusion ; c’est pourquoi ils tomberont parmi ceux qui tombent ; au temps où je les visiterai, ils trébucheront, dit Éternel.

— v. 11 : quelques-uns : Je la verserai.

16 Ainsi dit l’Éternel : Tenez-vous sur les chemins, et regardez, et enquérez-vous touchant les sentiers anciens, quelle est la bonne voie ; et marchez-y, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Mais ils ont dit : Nous n’y marcherons pas.

17 J’ai aussi établi sur vous des sentinelles : soyez attentifs à la voix de la trompette. Mais ils ont dit : Nous n’y serons pas attentifs.

18 C’est pourquoi, écoutez, nations ; et toi, assemblée, sache ce qui* est au milieu d’eux**.

19 Écoute, terre : Voici, je fais venir un mal sur ce peuple, le fruit de leurs pensées ; car ils n’ont pas été attentifs à mes paroles, et ma loi, ils l’ont rejetée.

20 À quoi me sert que l’encens vienne de Sheba, et le doux roseau du pays lointain ? Vos holocaustes ne me sont pas agréables, et vos sacrifices ne me plaisent pas.

21 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Voici, je mets devant ce peuple des pierres d’achoppement, et les pères et les fils ensemble trébucheront contre elles, le voisin et son compagnon périront.

22 Ainsi dit l’Éternel : Voici, un peuple vient du pays du nord, et une grande nation se réveille des extrémités de la terre.

23 Ils saisissent l’arc et le javelot ; ils sont cruels, et ils n’ont pas de compassion ; leur voix bruit comme la mer, et ils sont montés sur des chevaux, préparés comme un homme pour la guerre, contre toi, fille de Sion.

24 Nous en avons entendu la rumeur ; nos mains sont devenues lâches, la détresse nous a saisis, l’angoisse comme celle d’une femme qui enfante.

25 Ne sortez pas dans les champs, et n’allez point par le chemin ; car l’épée de l’ennemi, la terreur est partout.

— v. 18* : ou : et toi, sache le témoignage qui. — v. 18** : savoir : d’Israël (?).

26 Fille de mon peuple, ceins-toi d’un sac, et roule-toi dans la cendre ; mène deuil comme pour un fils unique, [fais] une lamentation amère, car le dévastateur est venu subitement sur nous.

 

27 Je t’ai établi comme un essayeur* au milieu de mon peuple, une forteresse, afin que tu connaisses et que tu éprouves leur voie.

28 Ils sont tous des rebelles entre les rebelles ; ils marchent dans la calomnie ; ils sont de l’airain et du fer ; ils sont tous des corrupteurs.

29 Le soufflet brûle*, le plomb est consumé par le feu, on affine, on affine en vain : les mauvais n’ont point été ôtés.

30 On les nommera : Argent réprouvé ; car l’Éternel les a rejetés.

— v. 27 : ou : une tour. — v. 29 : selon quelques-uns : ronfle.

*

Chapitre 7

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, disant :

2 Tiens-toi dans la porte de la maison de l’Éternel, et là, crie cette parole et dis : Écoutez la parole de l’Éternel, vous, tout Juda, qui entrez par ces portes pour vous prosterner devant l’Éternel.

3 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Amendez vos voies et vos actions, et je vous ferai demeurer dans ce lieu.

4 Ne mettez pas votre confiance en des paroles de mensonge, disant : C’est ici le temple de l’Éternel, le temple de l’Éternel, le temple de l’Éternel !

5 Mais si vous amendez réellement vos voies et vos actions, si vous faites réellement la justice* entre un homme et son prochain,

6 si vous n’opprimez pas l’étranger, l’orphelin et la veuve, et que vous ne versiez pas le sang innocent dans ce lieu, et que vous ne marchiez pas après d’autres dieux pour votre dommage,

7 je vous ferai demeurer dans ce lieu, dans le pays que j’ai donné à vos pères, de siècle en siècle.

8 Voici, vous vous confiez en des paroles de mensonge, qui ne profitent pas.

9 Quoi ? voler, tuer, commettre adultère, jurer faussement, brûler de l’encens à Baal, marcher après d’autres dieux que vous ne connaissez pas !…

10 et vous venez, et vous vous tenez devant moi dans cette maison qui est appelée de mon nom, et vous dites : Nous sommes délivrés pour faire toutes ces abominations.

11 Cette maison qui est appelée de mon nom, est-elle une caverne de voleurs à vos yeux ? Moi aussi, voici, je l’ai vu, dit l’Éternel.

12 Car allez à mon lieu qui était à Silo, où j’ai fait demeurer mon nom au commencement, et regardez ce que je lui ai fait, à cause de l’iniquité de mon peuple Israël.

13 Et maintenant, parce que vous avez fait toutes ces actions, dit l’Éternel, et que je vous ai parlé, me levant de bonne heure et parlant, et que vous n’avez pas écouté, et que je vous ai appelés et que vous n’avez pas répondu,

14 je ferai à cette maison qui est appelée de mon nom, en laquelle vous avez mis votre confiance, et au lieu que je vous ai donné, à vous et à vos pères, comme j’ai fait à Silo ;

15 et je vous chasserai de devant ma face, comme j’ai chassé tous vos frères, toute la semence d’Éphraïm.

16 Et toi, ne prie pas pour ce peuple, et ne fais monter pour eux ni cri ni prière ; et n’insiste pas auprès de moi, car je ne t’écouterai pas.

— v. 5 : ailleurs : jugement.

17 Ne vois-tu pas ce qu’ils font dans les villes de Juda, et dans les rues de Jérusalem ?

18 Les fils ramassent le bois, et les pères allument le feu, et les femmes pétrissent la pâte pour faire des gâteaux à la reine des cieux, et pour répandre des libations à d’autres dieux, afin de me provoquer à colère.

19 Est-ce moi qu’ils provoquent à colère ? dit l’Éternel. N’est-ce pas eux-mêmes, à la honte de leur visage ?

20 C’est pourquoi, ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Voici, ma colère et ma fureur vont être versées sur ce lieu-ci, sur l’homme et sur la bête, sur l’arbre des champs et sur le fruit de la terre ; et elles s’embraseront et ne s’éteindront pas.

 

21 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Ajoutez vos holocaustes à vos sacrifices, et mangez de la chair.

22 Car je n’ai point parlé avec vos pères, et je ne leur ai point commandé touchant des holocaustes et des sacrifices, au jour que je les fis sortir du pays d’Égypte.

23 Mais je leur ai commandé ceci, disant : Écoutez ma voix, et je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple* ; et marchez dans toute la voie que je vous commande, afin que vous vous trouviez bien.

24 Et ils n’écoutèrent pas et n’inclinèrent pas leur oreille ; mais ils marchèrent dans les conseils, dans l’obstination de leur mauvais cœur, et ils sont allés en arrière et non en avant.

25 Depuis le jour que vos pères sortirent du pays d’Égypte, jusqu’à ce jour, je vous ai envoyé tous mes serviteurs les prophètes, chaque jour me levant de bonne heure, et les envoyant.

26 Mais ils ne m’ont point écouté, et ils n’ont point incliné leur oreille ; et ils ont roidi leur cou, ils ont fait pis que leurs pères.

27 Et tu leur diras toutes ces paroles, mais ils ne t’écouteront pas ; et tu crieras après eux, mais ils ne te répondront pas.

28 Et tu leur diras : C’est ici la nation qui n’a point écouté la voix de l’Éternel, son Dieu, et qui n’a point accepté la correction ; la fidélité a péri, et est retranchée de leur bouche.

— v. 23 : litt.: je vous serai pour Dieu, et vous me serez pour peuple.

29 Coupe ta chevelure, et jette-la loin, et, sur les hauteurs*, élève une complainte ; car l’Éternel a rejeté et abandonné la génération de sa colère**.

30 Car les fils de Juda ont fait ce qui est mauvais à mes yeux, dit l’Éternel ; ils ont mis leurs abominations dans la maison qui est appelée de mon nom, pour la rendre impure.

31 Et ils ont bâti les hauts lieux de Topheth, qui est dans la vallée du fils de Hinnom, pour brûler au feu leurs fils et leurs filles, ce que je n’ai point commandé et qui ne m’est point monté au cœur.

32 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où l’on ne dira plus Topheth et la vallée du fils de Hinnom, mais la vallée de la tuerie ; et on enterrera à Topheth, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place*.

33 Et les cadavres de ce peuple seront en pâture aux oiseaux des cieux et aux bêtes de la terre, et il n’y aura personne qui les effraye.

34 Et je ferai cesser dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem la voix de l’allégresse et la voix de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse ; car le pays deviendra un désert.

— v. 29* : proprement : hauteurs nues, ici et souvent, dans Jérémie. — v. 29** : ou : fureur. — v. 32 : ou : faute d’une autre place ; de même 19:11.

Chapitre 8

1 En ce temps-là, dit l’Éternel, on sortira de leurs sépulcres les os des rois de Juda, et les os de ses princes, et les os des sacrificateurs, et les os des prophètes, et les os des habitants de Jérusalem,

2 et on les étendra devant le soleil, et devant la lune, et devant toute l’armée des cieux, qu’ils ont aimés, et qu’ils ont servis, et après lesquels ils ont marché, et qu’ils ont recherchés, et devant lesquels ils se sont prosternés : ils ne seront pas recueillis, et ne seront pas enterrés ; ils seront du fumier sur la face du sol.

3 Et tout le résidu choisira la mort plutôt que la vie, ceux qui restent de cette méchante famille dans tous les lieux où j’aurai chassé ceux qui sont de reste, dit l’Éternel des armées.

 

4 Et tu leur diras : Ainsi dit l’Éternel : Est-ce qu’on tombe, et qu’on ne se relève pas ? Est-ce qu’on se détourne, et qu’on ne revient pas ?

5 Pourquoi ce peuple de Jérusalem s’est-il détourné d’un égarement continuel ? Ils tiennent ferme à la tromperie, ils refusent de revenir.

6 J’ai fait attention, et j’ai écouté : ils ne parlent pas droitement, il n’y a personne qui se repente de son iniquité, disant : Qu’ai-je fait ? Tous ils retournent à leur course*, comme le cheval qui se précipite dans la bataille.

7 Même la cigogne dans les cieux connaît sa saison ; et la tourterelle, et l’hirondelle, et la grue, prennent garde au temps où elles doivent venir, mais mon peuple ne connaît pas le jugement de l’Éternel.

— v. 6 : ou : se détournent [de moi] dans leur course.

8 Comment dites-vous : Nous sommes sages, et la loi de l’Éternel est avec nous ? — Mais voici, la plume menteuse des scribes [en] a fait une fausseté.

9 Les sages sont couverts de honte, ils ont peur, et sont pris ; voici, ils ont méprisé la parole de l’Éternel, et quelle sagesse ont-ils ?

10 C’est pourquoi je donnerai leurs femmes à d’autres, leurs champs à ceux qui les posséderont ; car depuis le petit jusqu’au grand, ils sont tous adonnés au gain déshonnête ; depuis le prophète jusqu’au sacrificateur, tous usent de fausseté.

11 Et ils ont pansé la plaie de la fille de mon peuple légèrement, disant : Paix, paix ! et il n’y avait point de paix.

12 Avaient-ils honte, parce qu’ils avaient commis l’abomination ? Ils n’ont eu même aucune honte, et ils ne savent pas ce que c’est que d’être confus ; c’est pourquoi ils tomberont parmi ceux qui tombent ; au temps de leur visitation ils trébucheront, dit l’Éternel.

13 Je les ôterai entièrement, dit l’Éternel. Il n’y a pas de raisins sur la vigne, et pas de figues sur le figuier, et la feuille est flétrie ; et je les livrerai à ceux qui passeront sur eux.

 

14 Pourquoi sommes-nous là assis ? Assemblez-vous, et entrons dans les villes fortes, et là nous garderons le silence ; car l’Éternel, notre Dieu, nous a réduits au silence et nous a fait boire de l’eau de fiel, car nous avons péché contre l’Éternel.

15 On attend la paix, et il n’y a rien de bon, — le temps de la guérison, et voici l’épouvante.

16 De Dan nous avons entendu le ronflement de ses chevaux ; au bruit des hennissements de ses puissants [coursiers] tout le pays a tremblé ; ils sont venus, et ont dévoré le pays et ce qu’il contient, la ville et ceux qui y habitent.

17 Car voici, j’envoie au milieu de vous des serpents, des vipères, contre lesquels il n’y a point de charmes, et ils vous mordront, dit l’Éternel.

 

18 Ô ma consolation dans ma douleur ! Mon cœur est languissant au dedans de moi.

19 Voici, la voix du cri de la fille de mon peuple [vient] d’un pays lointain : L’Éternel n’est-il pas dans Sion ? Son Roi n’est-il pas au milieu d’elle ? Pourquoi m’ont-ils provoqué par leurs images taillées, par les vanités de l’étranger ?

20 La moisson est passée, l’été est fini, et nous ne sommes pas sauvés.

21 Je suis brisé de la ruine de la fille de mon peuple ; je mène deuil, l’épouvante m’a saisi.

22 N’y a-t-il point de baume en Galaad ? N’y a-t-il point là de médecin ? Car pourquoi n’a-t-on pas appliqué un appareil de pansement à la fille de mon peuple ?

Chapitre 9

1 Oh ! ma tête, que n’est-elle des eaux, et mes yeux, une fontaine de larmes ! et je pleurerais jour et nuit les blessés à mort de la fille de mon peuple !

2 Oh ! qui me donnera dans le désert une cabane de voyageur ! et j’abandonnerais mon peuple et je m’en irais d’avec eux ; car ils sont tous des adultères, une assemblée de perfides.

3 Et ils bandent leur langue, leur arc de mensonge, et ils ne sont pas vaillants dans le pays pour la fidélité ; car ils passent d’iniquité en iniquité, et ne me connaissent pas, dit l’Éternel.

4 Gardez-vous chacun de son ami, et ne vous confiez en aucun frère ; car tout frère ne fera que supplanter, et tout ami marche dans la calomnie.

5 Et chacun d’eux trompe son ami, et ne dit pas la vérité ; ils ont enseigné leur langue à dire le mensonge, ils se fatiguent à faire le mal.

6 Ton habitation est au milieu de la tromperie ; à cause de la tromperie ils refusent de me connaître, dit l’Éternel.

7 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées : Voici, je vais les affiner et les éprouver ; car comment agirais-je à l’égard de la fille de mon peuple ?

8 Leur langue est une flèche mortelle, elle profère la tromperie ; de sa bouche il parle de paix avec son ami, mais au dedans il lui dresse des embûches.

9 Ne les punirais-je pas à cause de ces choses ? dit l’Éternel ; mon âme ne se vengerait-elle pas d’une nation comme celle-là ?

 

10 J’élèverai une voix de pleurs* et une lamentation sur les montagnes, et une complainte sur les pâturages du désert, car ils sont brûlés, de sorte que personne n’y passe et qu’on n’y entend pas la voix des troupeaux ; tant les oiseaux des cieux que les bêtes ont fui ; ils s’en sont allés.

11 Et je ferai de Jérusalem des monceaux [de ruines], un repaire de chacals ; et des villes de Juda, j’en ferai une désolation, de sorte qu’il n’y aura plus d’habitant.

12 Qui est l’homme sage ? qu’il* comprenne cela. Et celui à qui la bouche de l’Éternel a parlé, qu’il* le déclare ! Pourquoi le pays périt-il, [et] est-il brûlé comme un désert, de sorte que personne n’y passe ?

13 Et l’Éternel dit : Parce qu’ils ont abandonné ma loi que j’avais mise devant eux, et qu’ils n’ont pas écouté ma voix, et parce qu’ils n’ont pas marché en elle*,

14 et qu’ils ont marché suivant le penchant obstiné de leur cœur et après les Baals, ce que leurs pères leur ont enseigné.

15 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je vais faire manger de l’absinthe à ce peuple, et je leur ferai boire de l’eau de fiel ;

16 et je les disperserai parmi les nations qu’ils n’ont pas connues, eux et leurs pères ; et j’enverrai après eux l’épée, jusqu’à ce que je les aie consumés.

— v. 10 : litt.: J’élèverai des pleurs. — v. 12 : ou : pour qu’il. — v. 13 : c’est-à-dire  : ma loi.

17 Ainsi dit l’Éternel des armées : Considérez, et appelez les pleureuses, et qu’elles viennent ; et envoyez vers les femmes sages,

18 et qu’elles viennent, et qu’elles se hâtent, et qu’elles élèvent une [voix de] lamentation sur nous, et que nos yeux se fondent en larmes, et que l’eau coule de nos paupières.

19 Car une voix de lamentation se fait entendre de Sion : Comme nous sommes détruits, [et] devenus fort honteux ! car nous avons abandonné le pays, car ils ont jeté à bas nos demeures.

20 Vous, femmes, écoutez donc la parole de l’Éternel, et que votre oreille reçoive la parole de sa bouche ; et enseignez à vos filles la lamentation, et chacune à son amie la complainte.

21 Car la mort est montée par nos fenêtres, elle est entrée dans nos palais, pour retrancher de la rue les petits enfants, [et] des places, les jeunes hommes.

22 Dis : Ainsi dit l’Éternel : Oui, le cadavre de l’homme tombera comme du fumier sur la face des champs, et comme la gerbe après le moissonneur, et il n’y a personne qui la recueille.

23 Ainsi dit l’Éternel : Que le sage ne se glorifie pas dans sa sagesse, et que l’homme vaillant ne se glorifie pas dans sa vaillance ; que le riche ne se glorifie pas dans sa richesse ;

24 mais que celui qui se glorifie, se glorifie en ceci, qu’il a de l’intelligence et qu’il me connaît ; car je suis l’Éternel, qui use de bonté, de jugement et de justice sur la terre, car je trouve mes délices en ces choses-là, dit l’Éternel.

25 Voici, des jours viennent, dit l’Éternel, et je punirai tous les circoncis avec les incirconcis,

26 l’Égypte, et Juda, et Édom, et les fils d’Ammon, et Moab, et tous ceux qui coupent les coins [de leur barbe]*, lesquels habitent le désert ; car toutes les nations sont incirconcises, et toute la maison d’Israël est incirconcise de cœur.

— v. 26 : voir Lévitique 19:27.

*

Chapitre 10

1 Écoutez la parole que l’Éternel vous dit, maison d’Israël !

2 Ainsi dit l’Éternel : N’apprenez pas le chemin des nations, et ne soyez pas effrayés des signes des cieux, car les nations s’en effraient.

3 Car les statuts des peuples sont vanité ; car [c’est] un bois coupé de la forêt, façonné au ciseau par la main d’un artisan ;

4 on l’embellit avec de l’argent et de l’or ; on le fait tenir avec des clous et des marteaux, afin qu’il ne bouge pas.

5 Ils sont comme une colonne* faite au tour : ils ne parlent point ; on les porte, car ils ne marchent pas. Ne les craignez pas, car ils ne peuvent pas faire du mal, et aussi il n’est pas en leur pouvoir de faire du bien.

6 Nul n’est semblable à toi, ô Éternel ! Tu es grand, et ton nom est grand en force.

7 Qui ne te craindrait, Roi des nations ? Car cela t’est dû ; car, parmi tous les sages des nations et dans tous leurs royaumes, nul n’est comme toi ;

8 mais jusqu’au dernier ils sont stupides et fous : l’enseignement des vanités est du bois*.

9 L’argent en plaques est apporté de Tarsis, et l’or d’Uphaz, ouvrage de l’artisan et des mains du fondeur ; le bleu et la pourpre sont leur vêtement : ils sont tous l’ouvrage de gens de l’art.

10 Mais l’Éternel Dieu est vérité, lui est le Dieu vivant et le Roi d’éternité ; devant son courroux la terre est ébranlée, et les nations ne peuvent [soutenir] son indignation.

— v. 5 : ou : un palmier. — v. 8 : ou : le bois est un enseignement des vanités.

11 Vous leur direz ainsi : Les dieux qui n’ont pas fait les cieux et la terre, ceux-là périront de la terre et de dessous les cieux. *

— v. 11 : ce verset, dans l’original, est écrit en araméen.

12 C’est lui qui a fait la terre par sa puissance, qui a établi le monde par sa sagesse, et qui, par son intelligence, a étendu les cieux.

13 Quand il fait retentir sa voix, il y a un tumulte d’eaux dans les cieux, et il fait monter les vapeurs du bout de la terre ; il fait les éclairs pour la pluie, et de ses trésors il tire le vent.

14 Tout homme est devenu stupide, en sorte qu’il n’a pas de connaissance ; tout fondeur a honte de l’image taillée, car son image de fonte est un mensonge ; il n’y a point de respiration en elles.

15 Elles sont vanité, un ouvrage de déception*: elles périront au temps de leur visitation.

16 La portion de Jacob n’est pas comme elles, car c’est Celui qui a tout formé, et Israël est la verge* de son héritage : son nom est l’Éternel des armées,

— v. 15 : ou : de raillerie. — v. 16 : ou : la tribu.

17 Ramasse, [et porte hors] du pays ce qui t’appartient, toi qui habites la forteresse*.

18 Car ainsi dit l’Éternel : Voici, à cette fois je vais lancer, comme avec une fronde, les habitants du pays ; et je ferai venir sur eux la détresse, afin qu’on les trouve.

19 Malheur à moi, à cause de ma ruine* ! ma plaie est douloureuse**. Et moi j’ai dit : C’est ici mon mal, et je le supporterai.

20 Ma tente est dévastée et toutes mes cordes sont rompues ; mes fils sont sortis d’auprès de moi, et ils ne sont plus ; personne ne tend plus ma tente et n’arrange mes courtines.

21 Car les pasteurs sont stupides, et n’ont pas cherché l’Éternel. C’est pourquoi ils n’ont pas agi sagement*, et tout leur troupeau est dispersé.

22 Le bruit d’une rumeur ! Voici, elle vient, et une grande commotion du pays du nord, pour réduire les villes de Juda en désolation, en repaire de chacals.

— v. 17 : ou : dans l’angoisse, ou : dans le siège. — v. 19* : litt.: brèche. — v. 19** : ou : difficile à guérir. — v. 21 : ou : ils n’ont pas réussi.

23 Je sais, Éternel, que la voie de l’homme n’est pas à lui, qu’il n’est pas au pouvoir de l’homme qui marche de diriger ses pas.

24 Éternel ! corrige-moi, mais avec mesure*, non dans ta colère, de peur que tu ne me rendes chétif.

25 Verse ta fureur sur les nations qui ne t’ont pas connu et sur les familles qui n’invoquent pas ton nom ; car elles ont dévoré Jacob : ils l’ont dévoré, et ils l’ont consumé, et ils ont désolé son habitation.

— v. 24 : litt.: jugement ; ainsi 30:11 ; 46:28.

*

Chapitre 11

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, disant : Écoutez les paroles de cette alliance,

2 et parlez aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem.

3 Et tu leur diras Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Maudit l’homme qui n’écoute pas les paroles de cette alliance

4 que j’ai commandée à vos pères au jour que je les ai fait sortir du pays d’Égypte, de la fournaise de fer, disant : Écoutez ma voix, et faites ces [paroles] selon tout ce que je vous ai commandé, et vous serez mon peuple, et moi je serai votre Dieu* ;

5 afin que j’accomplisse le serment que j’ai juré à vos pères, de leur donner un pays ruisselant de lait et de miel, comme [il paraît] aujourd’hui. Et je répondis et dis : Amen ! ô Éternel !

— v. 4 : voir la note à 7:23.

6 Et l’Éternel me dit : Proclame toutes ces paroles dans les villes de Juda, et dans les rues de Jérusalem, disant : Écoutez les paroles de cette alliance, et faites-les ;

7 car j’ai protesté à vos pères, au jour que je les ai fait monter du pays d’Égypte jusqu’à ce jour, me levant de bonne heure et protestant, en disant : Écoutez ma voix.

8 Mais ils n’ont pas écouté, et n’ont pas incliné leur oreille ; mais ils ont marché chacun dans l’obstination de leur mauvais cœur ; et j’ai fait venir sur eux toutes les paroles de cette alliance que j’avais commandé de faire, et qu’ils n’ont pas faite.

 

9 Et l’Éternel me dit : Il a été trouvé une conjuration parmi les hommes de Juda et parmi les habitants de Jérusalem :

10 ils sont retournés aux iniquités de leurs premiers pères, qui ont refusé d’écouter mes paroles, et ils ont marché après d’autres dieux pour les servir. La maison d’Israël et la maison de Juda ont rompu mon alliance que j’avais faite avec leurs pères.

11 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Voici, je fais venir sur eux un mal dont ils ne pourront pas sortir ; et ils crieront à moi, et je ne les écouterai pas.

12 Alors les villes de Juda et les habitants de Jérusalem s’en iront, et crieront aux dieux auxquels ils ont brûlé de l’encens ; mais ils ne les sauveront point au temps de leur malheur.

13 Car le nombre de tes dieux est celui de tes villes, ô Juda ! et selon le nombre des rues de Jérusalem vous avez dressé des autels à cette honteuse [idole], des autels pour brûler de l’encens à Baal.

14 Et toi, ne prie pas pour ce peuple, et ne fais monter pour eux ni cri ni prière ; car je n’écouterai pas au temps où ils crieront vers moi au sujet de leur malheur.

 

15 Que vient faire mon bien-aimé dans ma maison, alors que la multitude pratique ses mauvais desseins, et que la chair sainte passe loin de toi ? Quand tu as mal fait, alors tu t’égayes*.

16 L’Éternel avait appelé ton nom Olivier vert, beau de son fruit excellent. Au bruit d’un grand tumulte il a allumé un feu contre lui, et ses branches sont cassées ;

17 et l’Éternel des armées qui t’a planté, a prononcé le mal contre toi, à cause de l’iniquité de la maison d’Israël et de la maison de Juda, qu’elles ont commise contre elles-mêmes, pour me provoquer à colère en brûlant de l’encens à Baal.

— v. 15 : ou : Quand ton malheur viendra, alors tu t’égayeras.

18 Et l’Éternel me l’a fait savoir, et je l’ai connu : alors tu m’as montré leurs actions.

19 Et moi j’étais comme un agneau familier qui est mené à la tuerie ; et je ne savais pas qu’ils faisaient des complots contre moi, [disant] : Détruisons l’arbre avec son fruit*, et retranchons-le de la terre des vivants, afin qu’on ne se souvienne plus de son nom.

20 Et toi, Éternel des armées, qui juges justement, qui éprouves les reins et le cœur, fais que je voie ta vengeance sur eux ; car à toi j’ai découvert ma cause.

— v. 19 : litt.: pain.

21 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel touchant les hommes d’Anathoth qui cherchent ta vie, disant : Ne prophétise pas au nom de l’Éternel, afin que tu ne meures pas par nos mains ; —

22 c’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées : Voici, je les punis : les jeunes hommes mourront par l’épée, leurs fils et leurs filles mourront par la famine, et il ne restera rien d’eux ;

23 car je ferai venir du mal sur les hommes d’Anathoth, en l’année de leur visitation.

Chapitre 12

1 Éternel ! tu es juste quand je conteste avec toi ; toutefois je parlerai avec toi de [tes] jugements. Pourquoi la voie des méchants est-elle prospère ? [Pourquoi] ceux qui agissent très-perfidement sont-ils en paix ?

2 Tu les as plantés, même ils prennent racine ; ils progressent, même ils portent du fruit. Tu es près, dans leur bouche, mais tu es loin de leurs reins.

3 Mais toi, Éternel ! tu me connais, tu m’as vu, et tu as éprouvé mon cœur à ton égard. Traîne-les comme des brebis à la tuerie, et mets-les à part pour le jour de la tuerie.

4 Jusques à quand le pays mènera-t-il deuil et l’herbe de tous les champs séchera-t-elle ? À cause de l’iniquité de ceux qui y habitent, le bétail et les oiseaux périssent ; car ils disent : Il ne verra pas notre fin.

 

5 Si tu as couru avec les piétons, et qu’ils t’aient lassé, comment rivaliseras-tu avec les chevaux ? Et si, dans une terre de paix, tu te crois en sécurité, que feras-tu quand le Jourdain sera enflé ?*

6 Car tes frères aussi et la maison de ton père, eux aussi ont agi perfidement envers toi, eux aussi ont crié après toi à plein gosier. Ne les crois point, même s’ils te disent de bonnes [paroles].

— v. 5 : ou : Si tu te confies en un pays de paix, que feras-tu dans l’orgueil du Jourdain ?

7 J’ai abandonné ma maison, j’ai délaissé mon héritage, j’ai livré le bien-aimé de mon âme en la main de ses ennemis.

8 Mon héritage m’est devenu comme un lion dans la forêt ; il a fait retentir sa voix contre moi, c’est pourquoi je l’ai haï.

9 Mon héritage m’est comme un oiseau de proie tacheté* ; les oiseaux de proie sont contre lui, tout à l’entour. Venez, assemblez toutes les bêtes des champs, faites-les venir pour dévorer.

10 Plusieurs pasteurs ont gâté ma vigne, ils ont foulé mon lot, ils ont réduit le lot de mon désir en un désert aride ;

11 on en a fait une désolation ; tout désolé, il mène deuil devant moi ; toute la terre est dévastée, car personne ne la prend à cœur.

12 Sur toutes les hauteurs dans le désert sont venus les destructeurs ; car l’épée de l’Éternel dévore depuis un bout du pays jusqu’à l’autre bout du pays : il n’y a de paix pour aucune chair.

13 Ils ont semé du froment, et ils moissonnent des épines ; ils se sont tourmentés, [et] ils n’en ont pas eu de profit : soyez confus du rapport de vos [champs], à cause de l’ardeur de la colère de l’Éternel.

— v. 9 : proprement : de diverses couleurs.

14 Ainsi dit l’Éternel contre tous mes mauvais voisins qui mettent la main sur l’héritage que j’ai fait hériter à mon peuple, à Israël : Voici, je les arracherai de dessus leur sol, et j’arracherai la maison de Juda du milieu d’eux.

15 Et il arrivera qu’après que je les aurai arrachés, je leur ferai de nouveau miséricorde et je les ferai retourner chacun à son héritage et chacun dans son pays.

16 Et il arrivera que, s’ils apprennent diligemment les voies de mon peuple, pour jurer par mon nom : L’Éternel est vivant ! comme ils ont enseigné à mon peuple à jurer par Baal, ils seront édifiés au milieu de mon peuple.

17 Et s’ils n’écoutent pas, j’arracherai entièrement cette nation-là et je la ferai périr, dit l’Éternel.

*

Chapitre 13

1 Ainsi m’a dit l’Éternel : Va, et achète-toi une ceinture de lin, et mets-la sur tes reins, et ne la trempe pas dans l’eau.

2 Et j’achetai une ceinture, selon la parole de l’Éternel, et je la mis sur mes reins.

3 Et la parole de l’Éternel vint à moi pour la seconde fois, disant :

4 Prends la ceinture que tu as achetée, qui est sur tes reins, et lève-toi, va vers l’Euphrate, et là, cache-la dans le creux d’un rocher.

5 Et je m’en allai, et la cachai dans l’Euphrate, comme l’Éternel m’avait commandé.

6 Et il arriva, à la fin de plusieurs jours, que l’Éternel me dit : Lève-toi, va vers l’Euphrate, et prends de là la ceinture que je t’avais commandé d’y cacher.

7 Et je m’en allai vers l’Euphrate, et je creusai, et je pris la ceinture du lieu où je l’avais cachée ; et voici, la ceinture était gâtée, elle n’était plus bonne à rien.

 

8 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant :

9 Ainsi dit l’Éternel : C’est ainsi que je détruirai l’orgueil de Juda, et le grand orgueil de Jérusalem.

10 Ce peuple mauvais, qui refuse d’écouter mes paroles, qui marche dans l’obstination de son cœur, et qui marche après d’autres dieux pour les servir et pour se prosterner devant eux, sera comme cette ceinture qui n’est bonne à rien.

11 Car, comme une ceinture s’attache aux reins d’un homme, ainsi je me suis attaché toute la maison d’Israël et toute la maison de Juda, dit l’Éternel, pour être mon peuple, et un renom, et une louange, et un ornement* ; mais ils n’ont pas écouté.

— v. 11 : litt.: pour être pour moi [et] peuple, et nom, et louange, et ornement.

12 Et tu leur diras cette parole : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Toute cruche* sera remplie de vin. Et ils te diront : Ne savons-nous pas bien que toute cruche sera remplie de vin ?

13 Et il tu leur diras : Ainsi dit l’Éternel : Voici, je remplis d’ivresse tous les habitants de ce pays, et les rois [issus] de David, qui sont assis sur son trône, et les sacrificateurs, et les prophètes, et tous les habitants de Jérusalem ;

14 et je les briserai l’un contre l’autre, et les pères et les fils ensemble, dit l’Éternel ; je n’aurai pas de compassion, et je n’épargnerai pas, et je n’aurai pas de pitié pour ne pas les détruire.

15 Écoutez, et prêtez l’oreille ! Ne vous élevez point, car l’Éternel a parlé !

16 Donnez gloire à l’Éternel, votre Dieu, avant qu’il fasse venir des ténèbres, et avant que vos pieds se heurtent contre les montagnes du crépuscule : vous attendrez la lumière, et il en fera une ombre de mort et la réduira en obscurité profonde.

17 Et si vous n’écoutez pas ceci, mon âme pleurera en secret à cause de votre orgueil, et mon œil pleurera amèrement et se fondra en larmes, car le troupeau de l’Éternel est allé en captivité.

18 Parle au roi et à la reine : Humiliez-vous, asseyez-vous [par terre] ; car la couronne de votre magnificence est descendue de dessus vos têtes.

19 Les villes du midi sont fermées, et il n’y a personne qui les ouvre ; tout Juda est transporté, il est tout entier transporté.

— v. 12 : ou : outre.

20 Levez vos yeux, et voyez ceux qui viennent du nord. Où est le troupeau qui t’a été donné, le troupeau de ta gloire ?

21 Que diras-tu quand il te punira ? Toi-même tu les as enseignés à être princes et chefs sur toi*. Les douleurs ne te saisiront-elles pas comme une femme qui enfante ?

22 Et si tu dis en ton cœur : Pourquoi me sont arrivées ces choses ? C’est par la multitude de tes iniquités que les pans de ta robe ont été découverts, [et] que tes talons ont été violemment déchaussés.

23 L’Éthiopien* peut-il changer sa peau, et le léopard ses taches ? [Alors] aussi vous pourrez faire le bien, vous qui êtes instruits à faire le mal. —

24 Et je les disperserai comme le chaume qui s’en va par le vent du désert.

25 C’est là ton lot, ta portion mesurée de par moi, dit l’Éternel, parce que tu m’as oublié, et que tu t’es confiée au mensonge.

26 Et moi aussi, je relèverai tes pans sur ton visage, et ta honte se verra.

27 Tes adultères, tes hennissements, l’infamie de ta prostitution sur les collines, dans les champs, — tes abominations, je [les] ai vues. Malheur à toi, Jérusalem ! Ne te purifieras-tu pas… après combien de temps encore ?

— v. 21 : ou : Que diras-tu quand il établira sur toi comme chefs ceux que toi-même tu as enseigné à être tes familiers ? — v. 23 : hébreu : Le Cushite.

*

Chapitre 14

1 La parole de l’Éternel qui vint à Jérémie au sujet de la sécheresse.

 

2 Juda mène deuil, et ses portes défaillent ; elles sont en deuil, par terre ; et le cri de Jérusalem est monté.

3 Et ses nobles ont envoyé à l’eau les* petits ; ils sont allés aux citernes, ils n’ont pas trouvé d’eau ; ils sont revenus, leurs vases vides ; ils ont eu honte, ils ont été confus, et ils ont couvert leur tête.

4 Parce que la terre est crevassée, parce qu’il n’y a point eu de pluie dans le pays, les cultivateurs sont honteux, ils ont couvert leur tête ;

5 car aussi la biche a mis bas dans les champs, et a abandonné [son faon], parce qu’il n’y a point d’herbe verte ;

6 et les ânes sauvages se sont tenus sur les hauteurs, ils ont humé l’air comme des chacals ; leurs yeux se sont consumés parce qu’il n’y a point d’herbe.

— v. 3 : litt.: leurs.

7 Éternel ! si nos iniquités rendent témoignage contre nous, agis à cause de ton nom ; car nos infidélités sont multipliées, nous avons péché contre toi.

8 Attente d’Israël, celui qui le sauve au temps de la détresse ! pourquoi serais-tu comme un étranger dans le pays, comme un voyageur qui se détourne pour passer la nuit ?

9 Pourquoi serais-tu comme un homme stupéfait, comme un homme fort qui ne peut sauver ? Toutefois tu es au milieu de nous, ô Éternel, et nous sommes appelés de ton nom ; ne nous délaisse pas !

 

10 Ainsi dit l’Éternel à ce peuple : C’est ainsi qu’ils ont aimé à aller çà et là, ils n’ont pas retenu leurs pieds ; et l’Éternel ne prend point plaisir en eux : maintenant il se souviendra de leurs iniquités et il visitera leurs péchés.

11 Et l’Éternel me dit : Ne prie pas pour ce peuple pour leur bien.

12 S’ils jeûnent, je n’écouterai pas leur cri, et s’ils offrent un holocauste et une offrande de gâteau, je ne les agréerai pas ; car je les consumerai par l’épée, et par la famine, et par la peste.

13 Et je dis : Ah, Seigneur Éternel ! voici, les prophètes leur disent : Vous ne verrez pas l’épée, et la famine ne viendra* pas sur vous ; car je vous donnerai une vraie paix en ce lieu-ci.

14 Et l’Éternel me dit : Les prophètes prophétisent le mensonge en mon nom ; je ne les ai pas envoyés, et je ne leur ai pas commandé, et je ne leur ai pas parlé ; ils vous prophétisent une vision de mensonge, et la divination, et la vanité, et la tromperie de leur cœur.

15 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel au sujet des prophètes qui prophétisent en mon nom, et que je n’ai point envoyés, et qui disent : L’épée et la famine ne seront pas dans ce pays : Ces prophètes-là seront consumés par l’épée et par la famine.

16 Et le peuple auquel ils prophétisent sera jeté dans les rues de Jérusalem à cause de la famine et de l’épée, et il n’y aura personne pour les enterrer, eux, leurs femmes, et leurs fils, et leurs filles ; et je verserai sur eux leur iniquité.

17 Et tu leur diras cette parole : Que mes yeux se fondent en larmes, nuit et jour, et qu’ils* ne cessent pas, car la vierge, fille de mon peuple, est ruinée d’une grande ruine, d’un coup très-douloureux.

18 Si je sors aux champs, voici des gens tués par l’épée, et si j’entre dans la ville, voici des gens alanguis par la faim ; car prophète et sacrificateur s’en iront dans un pays qu’ils ne connaissent pas*.

19 Aurais-tu entièrement rejeté Juda ? Ton âme serait-elle dégoûtée de Sion ? Pourquoi nous as-tu frappés sans qu’il y ait de guérison pour nous ? On attendait la paix, et il n’y a rien de bon, — et le temps de la guérison, et voici l’épouvante.

— v. 13 : litt.: sera. — v. 17 : ou : Mes yeux se … jour, et ils. — v. 18 : ou : vont par le pays et ne savent [que faire].

20 Nous reconnaissons, ô Éternel ! notre méchanceté, l’iniquité de nos pères ; car nous avons péché contre toi.

21 À cause de ton nom, ne [nous] dédaigne point, n’avilis pas le trône de ta gloire ; souviens-toi, ne romps pas ton alliance avec nous.

22 Parmi les vanités des nations, en est-il qui donnent la pluie ? ou les cieux donnent-ils des ondées ? N’est-ce pas toi*, Éternel ! notre Dieu ? Et nous nous attendons à toi ; car c’est toi qui as fait toutes ces choses.

— v. 22 : ou : N’es-tu pas le Même ; comparer Psaume 102:27 ; Ésaïe 41:4.

Chapitre 15

1 Et l’Éternel me dit : Quand Moïse et Samuel se tiendraient devant moi, mon âme ne serait pas [tournée] vers ce peuple ; renvoie-les de devant moi, et qu’ils sortent.

2 Et il arrivera que, s’ils te disent : Où sortirons-nous ? tu leur diras : Ainsi dit l’Éternel : Ceux qui sont pour la mort, à la mort ; et ceux qui sont pour l’épée, à l’épée ; et ceux qui sont pour la famine, à la famine ; et ceux qui sont pour la captivité, à la captivité.

3 Et j’établirai sur eux quatre espèces de punitions*, dit l’Éternel : l’épée pour tuer, et les chiens pour traîner, et les oiseaux des cieux et les bêtes de la terre pour dévorer et pour détruire.

4 Et je les livrerai pour être chassés çà et là* par tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d’Ézéchias, roi de Juda, pour ce qu’il a fait dans Jérusalem.

— v. 3 : litt.: je visiterai sur eux quatre familles. — v. 4 : ou : livrerai à la vexation.

5 Car qui aurait compassion de toi, Jérusalem, et qui te plaindrait ? et qui se détournerait pour s’enquérir de ta paix ?

6 Tu m’as délaissé, dit l’Éternel, tu t’en es allée en arrière ; et j’ai étendu ma main sur toi, et je te détruirai : je suis las de me repentir.

7 Je les vannerai avec un van aux portes du pays ; je priverai d’enfants [et] je ferai périr mon peuple : ils ne reviennent pas de leurs voies.

8 Les veuves sont multipliées devant moi plus que le sable des mers ; je fais venir contre eux, sur la mère des jeunes hommes, un dévastateur en plein midi ; je fais tomber sur elle subitement l’angoisse et l’épouvante ;

9 celle qui en avait enfanté sept languit, elle rend l’âme ; son soleil s’est couché pendant qu’il faisait encore jour ; elle est couverte de honte et d’opprobre. Et ce qui reste d’eux, je le livrerai à l’épée devant leurs ennemis, dit l’Éternel.

 

10 Malheur à moi, ma mère ! de ce que tu m’as enfanté homme de débat et homme de contestation à tout le pays ; je n’ai pas prêté à usure, on ne m’a pas prêté à usure, [et] chacun me maudit !

11 L’Éternel dit : Si je ne te délivre pour le bien ! Si je ne fais venir au-devant de toi l’ennemi, au temps du malheur, et au temps de la détresse !

12 Le fer se brisera-t-il, le fer du nord et l’airain ? —

13 Tes biens et tes trésors, je les livrerai au pillage, sans en faire le prix, et [cela] à cause de tous tes péchés, et dans tous tes confins ;

14 et je [les]* ferai passer avec tes ennemis dans un pays que tu ne connais pas ; car un feu est allumé dans ma colère, il brûlera contre vous.

— v. 14 : ou : [te].

15 Tu le sais, ô Éternel ! Souviens-toi de moi, et visite-moi, et venge-moi de mes persécuteurs. Selon la lenteur de ta colère, ne m’enlève pas ; sache que, pour toi, je porte l’opprobre.

16 Tes paroles se sont-elles trouvées, je les ai mangées ; et tes paroles ont été pour moi l’allégresse et la joie de mon cœur ; car je suis appelé de ton nom*, ô Éternel, Dieu des armées !

17 Je ne me suis pas assis dans l’assemblée* des moqueurs, ni ne me suis égayé : à cause de ta main, je me suis assis solitaire, parce que tu m’as rempli d’indignation.

18 Pourquoi ma douleur est-elle continuelle, et ma plaie, incurable ? Elle refuse d’être guérie. Me serais-tu bien comme une source qui trompe, comme des eaux qui ne sont pas constantes ?

— v. 16 : hébreu : ton nom est appelé sur moi. — v. 17 : ailleurs : conseil secret.

19 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Si tu te retournes, je te ramènerai, tu te tiendras devant moi ; et si tu sépares ce qui est précieux de ce qui est vil, tu seras comme ma bouche. Qu’ils reviennent vers toi, mais toi ne retourne pas vers eux.

20 Et je te ferai être à l’égard de ce peuple une muraille d’airain bien forte ; ils combattront contre toi, mais ils ne prévaudront pas sur toi ; car je suis avec toi pour te sauver et pour te délivrer, dit l’Éternel ;

21 et je te délivrerai de la main des iniques et te rachèterai de la main des violents.

*

Chapitre 16

1 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant :

2 Tu ne te prendras point de femme et tu n’auras point de fils ni de filles en ce lieu-ci.

3 Car ainsi dit l’Éternel touchant les fils et les filles qui naissent en ce lieu, et touchant leurs mères qui les enfantent, et touchant les pères qui les engendrent dans ce pays :

4 Ils mourront de morts misérables* ; ils ne seront pas pleurés, et ne seront pas enterrés ; ils seront du fumier sur la face du sol, et ils seront consumés par l’épée et par la famine, et leurs cadavres seront en pâture aux oiseaux des cieux et aux bêtes de la terre.

5 Car ainsi dit l’Éternel : N’entre pas dans la maison de lamentation, et ne va pas pour pleurer, et ne mène pas deuil sur eux ; car j’ai ôté à ce peuple, dit l’Éternel, ma paix, — la bonté, et les compassions.

6 Et grands et petits mourront dans ce pays ; ils ne seront pas enterrés, et on ne les pleurera point, et on ne se fera pas d’incision, ni ne se rendra chauve à cause d’eux.

7 Et on ne rompra pas pour eux le pain dans le deuil, en consolation au sujet d’un mort, et on ne leur donnera pas à boire la coupe des consolations pour leur père ou pour leur mère.

8 Et tu n’entreras pas dans une maison de festin afin de t’asseoir avec eux pour manger et pour boire.

9 Car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je vais faire cesser dans ce lieu-ci, devant vos yeux et en vos jours, la voix de l’allégresse et la voix de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse.

— v. 4 : litt.: de morts de maladies.

10 Et il arrivera que, quand tu annonceras à ce peuple toutes ces paroles, et qu’ils te diront : Pourquoi l’Éternel dit-il contre nous tout ce grand mal, et quelle est notre iniquité, et quel est notre péché que nous avons commis contre l’Éternel, notre Dieu ?

11 alors tu leur diras : C’est parce que vos pères m’ont abandonné, dit l’Éternel, et sont allés après d’autres dieux, et les ont servis, et se sont prosternés devant eux, et m’ont abandonné, et n’ont point gardé ma loi ;

12 et vous, vous avez fait pis encore que vos pères, et vous voilà marchant chacun suivant le penchant obstiné de son mauvais cœur, pour ne pas m’écouter ;

13 et je vous jetterai de ce pays dans un pays que vous n’avez pas connu, ni vous, ni vos pères ; et vous servirez là d’autres dieux, jour et nuit, parce que je ne vous témoignerai aucune faveur.

 

14 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où on ne dira plus : L’Éternel est vivant, qui a fait monter les fils d’Israël du pays d’Égypte ;

15 mais : L’Éternel est vivant, qui a fait monter les fils d’Israël du pays du nord, et de tous les pays où il les avait chassés. Et je les ramènerai dans leur terre, que j’ai donnée à leurs pères.

16 Voici, je mande beaucoup de pêcheurs, dit l’Éternel, et ils les pêcheront ; et après cela je manderai beaucoup de chasseurs, qui les prendront comme du gibier de dessus toutes les montagnes, et de dessus toutes les collines, et des trous des rochers.

17 Car mes yeux sont sur toutes leurs voies ; elles ne sont pas cachées de devant ma face, ni leur iniquité mise à couvert de devant mes yeux.

18 Et je rendrai premièrement le double de leur iniquité et de leur péché, parce qu’ils ont souillé mon pays par les cadavres de leurs choses exécrables ; et ils ont rempli mon héritage de leurs abominations.

19 Éternel, ma force, et ma forteresse, et mon refuge au jour de la détresse ! à toi les nations viendront des bouts de la terre, et elles diront : Certainement nos pères ont hérité le mensonge, la vanité ; et dans ces choses il n’y a point de profit.

20 L’homme se fera-t-il bien des dieux, qui ne sont pas des dieux ?

21 C’est pourquoi, voici, à cette fois je leur fais connaître, je leur ferai connaître ma main et ma puissance, et ils sauront que mon nom est l’Éternel.

Chapitre 17

1 Le péché de Juda est écrit avec un style de fer, avec une pointe de diamant ; il est gravé sur la table de leur cœur, et sur les cornes de leurs autels,

2 comme leurs fils se souviennent de leurs autels et de leurs ashères auprès des arbres verts, sur les hautes collines.

3 Ma montagne dans les champs, ton bien, tous tes trésors, je les livrerai au pillage, — tes hauts lieux, à cause de [ton] péché dans tous tes confins.

4 Et, à cause de toi-même, tu délaisseras ton héritage que je t’avais donné, et je t’asservirai à tes ennemis dans un pays que tu ne connais pas ; car vous avez allumé un feu dans ma colère ; il brûlera à toujours.

 

5 Ainsi dit l’Éternel : Maudit l’homme qui se confie en l’homme, et qui fait de la chair son bras, et dont le cœur se retire de l’Éternel !

6 Et il sera comme un dénué dans le désert, et il ne verra pas quand le bien arrivera, mais il demeurera dans des lieux secs au désert, dans un pays de sel et inhabité.

7 Béni l’homme qui se confie en l’Éternel, et de qui l’Éternel est la confiance !

8 Il sera comme un arbre planté près des eaux ; et il étendra ses racines vers le courant ; et il ne s’apercevra pas* quand la chaleur viendra, et sa feuille sera [toujours] verte ; et dans l’année de la sécheresse il ne craindra pas, et il ne cessera de porter du fruit.

— v. 8 : selon d’autres : ne craindra pas.

9 Le cœur est trompeur par-dessus tout, et incurable ; qui le connaît ?

10 Moi, l’Éternel, je sonde le cœur, j’éprouve les reins ; et [cela] pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses actions.

11 Comme la perdrix qui couve ce qu’elle n’a pas pondu, celui qui acquiert des richesses, et non avec droiture, les laissera au milieu de ses jours, et, à sa fin, il sera un insensé.

 

12 Le lieu de notre sanctuaire est un trône de gloire, un lieu haut élevé dès le commencement.

13 Attente d’Israël, Éternel ! tous ceux qui t’abandonnent seront honteux. Ceux qui se retirent de moi seront écrits sur la terre, car ils ont délaissé la source des eaux vives, l’Éternel.

14 Guéris-moi, Éternel ! et je serai guéri ; sauve-moi, et je serai sauvé ; car c’est toi qui es ma louange !

15 Voici, ceux-ci me disent : Où est la parole de l’Éternel ? Qu’elle vienne donc !

16 Mais moi, je ne me suis pas hâté de cesser d’être pasteur en te suivant, et je n’ai pas désiré le mauvais jour, tu le sais ; ce qui est sorti de mes lèvres a été devant ta face.

17 Ne me sois point une épouvante : tu es mon refuge au mauvais jour.

18 Que ceux qui me persécutent soient honteux, et que moi, je ne sois pas honteux ; qu’ils aient peur et que moi, je n’aie pas peur ; fais venir sur eux le jour de malheur, et ruine-les d’une double ruine.

 

19 Ainsi m’a dit l’Éternel : Va, et tiens-toi dans la porte des fils du peuple, par laquelle entrent les rois de Juda et par laquelle ils sortent, et dans toutes les portes de Jérusalem. ;

20 et dis-leur : Écoutez la parole de l’Éternel, vous, rois de Juda, et tout Juda, et vous tous, habitants de Jérusalem, qui entrez par ces portes :

21 Ainsi dit l’Éternel : Prenez garde à vos âmes, et ne portez pas de fardeau le jour du sabbat, ni n’en faites passer par les portes de Jérusalem.

22 Et ne portez pas de fardeau hors de vos maisons, le jour du sabbat, et ne faites aucune œuvre, et sanctifiez le jour du sabbat, comme j’ai commandé à vos pères ;

23 mais ils n’écoutèrent pas, et n’inclinèrent pas leur oreille ; mais ils roidirent leur cou, pour ne pas écouter et pour ne pas recevoir l’instruction.

24 Et il arrivera, si vous m’écoutez attentivement, dit l’Éternel, pour ne pas faire passer de fardeau par les portes de cette ville, le jour du sabbat, et pour sanctifier le jour du sabbat, pour ne faire aucune œuvre ce jour-là,

25 qu’alors entreront par les portes de cette ville les rois et les princes assis sur le trône de David, montés sur des chars et sur des chevaux, eux et leurs princes, les hommes de Juda et les habitants de Jérusalem ; et cette ville sera habitée à toujours ;

26 et on viendra des villes de Juda, et des environs de Jérusalem, et du pays de Benjamin, et du pays plat, et de la montagne, et du midi, apportant des holocaustes, et des sacrifices, et des offrandes de gâteau, et de l’encens, et apportant des actions de grâces à la maison de l’Éternel.

27 Mais si vous ne m’écoutez pas pour sanctifier le jour du sabbat, et pour ne pas porter de fardeau en entrant par les portes de Jérusalem le jour du sabbat, j’allumerai un feu dans ses portes, et il dévorera les palais de Jérusalem, et ne sera pas éteint.

*

Chapitre 18

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, disant :

2 Lève-toi, et descends dans la maison du potier, et là je te ferai entendre mes paroles.

3 Et je descendis dans la maison du potier ; et voici, il faisait son ouvrage sur son tour.

4 Et le vase qu’il faisait fut gâté comme de l’argile dans la main du potier ; et il en fit un autre vase, comme il plut aux yeux du potier de le faire.

5 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant :

6 Ne puis-je pas faire de vous comme [fait] ce potier, ô maison d’Israël ? dit l’Éternel. Voici, comme est l’argile dans la main du potier, ainsi êtes-vous dans ma main, ô maison d’Israël !

7 Au moment où je parle au sujet d’une nation et au sujet d’un royaume, pour arracher, pour démolir, et pour détruire,

8 si cette nation au sujet de laquelle j’ai parlé se détourne du mal qu’elle a fait, je me repentirai du mal que je pensais lui faire.

9 Et au moment où je parle d’une nation et d’un royaume, pour bâtir et pour planter,

10 si elle fait ce qui est mauvais à mes yeux, pour ne pas écouter ma voix, je me repentirai du bien que j’avais dit vouloir lui faire.

11 Et maintenant, parle aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem, disant : Ainsi dit l’Éternel : Voici, moi je prépare contre vous du mal, et je forme un dessein contre vous ; revenez donc chacun de sa mauvaise voie, et amendez vos voies et vos actions.

12 Mais ils disent : C’est en vain ; car nous marcherons suivant nos pensées, et nous ferons chacun [selon] l’obstination de son mauvais cœur.

 

13 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Demandez aux nations : Qui a entendu de telles choses ? La vierge d’Israël a fait une chose très-horrible.

14 La neige du Liban abandonnerait-elle le rocher du champ* ? Ou les eaux fraîches [et] ruisselantes qui viennent de loin tariraient-elles** ?

15 Car mon peuple m’a oublié ; ils brûlent de l’encens à la vanité ; et on les a fait broncher dans leurs voies, les sentiers anciens, pour marcher dans les sentiers d’un chemin non frayé,

16 pour faire de leur pays un sujet d’étonnement*, de raillerie perpétuelle ; quiconque passera à côté sera étonné et secouera sa tête.

17 Comme par le vent d’orient, je les disperserai devant l’ennemi ; je leur tournerai le dos et non la face, au jour de leur calamité.

— v. 14* : désigne, selon quelques-uns, le Liban lui-même. — v. 14** : ou : Abandonnerait-on la neige du Liban qui vient du rocher du champ, ou les eaux … viennent de loin seraient-elles délaissées ? — v. 16 : ou : une désolation.

18 Et ils ont dit : Venez, et faisons des complots contre Jérémie, car la loi ne périra pas de chez le sacrificateur, ni le conseil de chez le sage, ni la parole de chez le prophète. Venez, et frappons-le de la langue, et ne soyons attentifs à aucune de ses paroles.

19 Éternel, fais attention à moi, et écoute la voix de ceux qui contestent avec moi !

20 Le mal sera-t-il rendu pour le bien ? car ils ont creusé une fosse pour mon âme. Souviens-toi que je me suis tenu devant ta face afin de parler pour eux en bien, afin de détourner d’eux ton courroux.

21 C’est pourquoi abandonne leurs fils à la famine, et livre-les à la puissance de l’épée, et que leurs femmes soient privées d’enfants et veuves, et que leurs hommes soient enlevés* par la mort, [et] leurs jeunes gens frappés par l’épée dans la bataille.

22 Qu’on entende un cri de leurs maisons, quand tu auras fait venir subitement une troupe sur eux ; car ils ont creusé une fosse pour me prendre, et ils ont caché des pièges pour mes pieds.

23 Et toi Éternel, tu connais tout leur conseil contre moi, pour me mettre à mort : ne pardonne pas leur iniquité, et n’efface pas leur péché de devant ta face ; mais qu’ils tombent devant toi. Agis contre eux au temps de ta colère.

— v. 21 : litt.: tués.

Chapitre 19

1 Ainsi dit l’Éternel : Va, et achète un vase de potier, et [prends] des anciens du peuple et des anciens des sacrificateurs,

2 et sors vers la vallée du fils de Hinnom, qui est à l’entrée de la porte de la poterie, et crie là les paroles que je te dirai, et dis :

3 Écoutez la parole de l’Éternel, vous, rois de Juda, et vous, habitants de Jérusalem : Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je fais venir sur ce lieu-ci un mal tel, que quiconque l’entendra, les oreilles lui tinteront ;

4 parce qu’ils m’ont abandonné, et qu’ils m’ont aliéné ce lieu, et qu’ils y ont brûlé de l’encens à d’autres dieux que n’ont connus ni eux, ni leurs pères, ni les rois de Juda, et qu’ils ont rempli ce lieu du sang des innocents,

5 et ont bâti les hauts lieux de Baal, pour brûler au feu leurs fils en holocauste à Baal ; ce que je n’ai point commandé, et dont je n’ai point parlé, et qui ne m’est point monté au cœur.

6 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, ou ce lieu-ci ne sera plus appelé Topheth, ni la vallée du fils de Hinnom, mais la vallée de la tuerie.

7 Et je rendrai vain* le conseil de Juda et de Jérusalem dans ce lieu-ci, et je les ferai tomber par l’épée devant leurs ennemis et par la main de ceux qui cherchent leur vie, et je donnerai leurs cadavres en pâture aux oiseaux des cieux et aux bêtes de la terre.

8 Et je ferai de cette ville un sujet d’étonnement et de* sifflement : quiconque passera à côté d’elle s’étonnera et sifflera sur toutes ses plaies.

9 Et je leur ferai manger la chair de leurs fils et la chair de leurs filles ; et ils mangeront chacun la chair de son prochain, dans le siège et dans la détresse dont les enserreront leurs ennemis et ceux qui cherchent leur vie.

— v. 7 : litt.: rendrai vide, en rapport avec le vase du verset 1. — v. 8 : ou : cette ville une désolation et un.

10 Et tu briseras le vase devant les yeux des hommes qui sont allés avec toi, et tu leur diras :

11 Ainsi dit l’Éternel des armées : Je briserai ainsi ce peuple et cette ville, comme on brise un vase de potier qui ne peut être raccommodé ; et on enterrera à Topheth, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place pour enterrer.

12 Je ferai ainsi à ce lieu, dit l’Éternel, et à ses habitants, pour rendre cette ville semblable à Topheth ;

13 et les maisons de Jérusalem et les maisons des rois de Juda seront, comme le lieu de Topheth, impures, — toutes les maisons sur les toits desquelles ils ont brûlé de l’encens à toute l’armée des cieux, et ont répandu des libations à d’autres dieux.

 

14 Et Jérémie vint de Topheth, où l’Éternel l’avait envoyé pour prophétiser ; et il se tint dans le parvis de la maison de l’Éternel, et dit à tout le peuple :

15 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je fais venir sur cette ville, et sur toutes ses villes, tout le mal que j’ai prononcé contre elle, parce qu’ils ont roidi leur cou pour ne point écouter mes paroles.

*

Chapitre 20

1 Et Pashkhur, fils d’Immer, le sacrificateur (et il était premier intendant dans la maison de l’Éternel), entendit Jérémie prophétiser ces choses.

2 Et Pashkhur frappa Jérémie le prophète, et le mit au bloc* à la porte haute de Benjamin, dans la maison de l’Éternel.

3 Et il arriva, le lendemain, que Pashkhur tira Jérémie du bloc* ; et Jérémie lui dit : L’Éternel n’appelle pas ton nom Pashkhur, mais Magor-Missabib**.

4 Car ainsi dit l’Éternel : Voici, je te ferai [être] une terreur pour toi et pour tous ceux qui t’aiment ; et ils tomberont par l’épée de leurs ennemis, et tes yeux le verront ; et je livrerai tout Juda en la main du roi de Babylone*, et il les transportera à Babylone, et les frappera de l’épée.

5 Et je livrerai toutes les richesses de cette ville et tout son travail, et tout ce qu’elle a de précieux, et tous les trésors des rois de Juda, je les livrerai en la main de leurs ennemis ; et ils les pilleront, et les prendront, et les emporteront à Babylone.

6 Et toi, Pashkhur, et tous ceux qui habitent dans ta maison, vous irez en captivité ; et tu iras à Babylone, et là tu mourras, et là tu seras enterré, toi et tous ceux qui t’aiment, auxquels tu as prophétisé le mensonge.

— v. 2, 3* : instrument de torture. — v. 3** : terreur de tous côtés. — v. 4 : hébreu : Babel.

7 Tu m’as entraîné, ô Éternel ! et j’ai été entraîné ; tu m’as saisi, et tu as été le plus fort ; je suis un objet de dérision tout le jour, chacun se moque de moi.

8 Car toutes les fois que je parle, je crie, je proclame la violence et la dévastation ; car la parole de l’Éternel m’a été à opprobre et à moquerie tout le jour.

9 Et j’ai dit : Je ne ferai plus mention de lui, et je ne parlerai plus en son nom ; mais elle a été dans mon cœur comme un feu brûlant, renfermé dans mes os ; je fus las de [la] retenir*, et je ne l’ai pu.

10 Car j’ai entendu les diffamations de plusieurs : la terreur de tous côtés ! Rapportez*, et nous rapporterons ! Tous mes familiers guettaient ma chute [disant] : Peut-être se laissera-t-il séduire ; et nous prévaudrons contre lui, et nous nous vengerons sur lui.

11 Mais l’Éternel est avec moi comme un homme puissant ; c’est pourquoi mes persécuteurs trébucheront, et ne prévaudront pas ; ils seront fort honteux, car ils n’ont pas réussi : confusion éternelle qui ne sera point oubliée !

12 Éternel des armées, qui éprouves le juste, [et] qui vois les reins et le cœur ! fais que je voie ta vengeance sur eux ; car à toi j’ai découvert ma cause.

13 Chantez à l’Éternel, louez l’Éternel ! car il a délivré l’âme du pauvre de la main des méchants.

— v. 9 : ou : de [le] supporter. — v. 10 : ou : Contez.

14 Maudit le jour où je naquis ! Que le jour où ma mère m’enfanta ne soit point béni !

15 Maudit l’homme qui annonça des nouvelles à mon père, disant : Un enfant mâle t’est né, et qui le combla de joie !

16 Que cet homme-là soit comme les villes que l’Éternel a renversées sans s’en repentir ! Qu’il entende des cris le matin, et des clameurs au temps de midi !

17 parce qu’il ne m’a pas fait mourir dès le ventre. Ou ma mère, que n’a-t-elle pas été mon sépulcre ! et son ventre, que ne m’a-t-il toujours porté !

18 Pourquoi suis-je sorti du ventre, pour voir le trouble et l’affliction, et pour que mes jours se consument dans l’opprobre ?

*

Chapitre 21

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, lorsque le roi Sédécias envoya vers lui Pashkhur, fils de Malkija, et Sophonie, fils de Maascéïa, le sacrificateur, disant :

2 Consulte, je te prie, l’Éternel à notre égard, car Nebucadretsar, roi de Babylone, nous fait la guerre ; peut-être que l’Éternel agira pour nous selon toutes ses merveilles et que [Nebucadretsar] montera d’auprès de nous.

3 Et Jérémie leur dit : Vous direz ainsi à Sédécias :

4 Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Voici, je retourne en arrière les instruments de guerre qui sont en vos mains, avec lesquels vous combattez en dehors des murailles contre le roi de Babylone et contre les Chaldéens qui vous assiègent, et je les rassemblerai au dedans de cette ville.

5 Et moi je combattrai contre vous avec une main étendue, et avec un bras puissant, et avec colère, et avec fureur, et avec un grand courroux ;

6 et je frapperai les habitants de cette ville, et les hommes et les bêtes ; ils mourront d’une grande peste.

7 Et après cela, dit l’Éternel, je livrerai Sédécias, roi de Juda, et ses serviteurs, et le peuple, savoir ceux qui, dans cette ville, seront demeurés de reste de la peste, de l’épée et de la famine, en la main de Nebucadretsar, roi de Babylone, et en la main de leurs ennemis, et en la main de ceux qui cherchent leur vie ; et il les frappera au tranchant de l’épée ; il ne les épargnera pas, et n’en aura pas compassion et n’en aura pas pitié.

 

8 Et tu diras à ce peuple : Ainsi dit l’Éternel : Voici, je mets devant vous le chemin de la vie et le chemin de la mort.

9 Celui qui demeurera dans cette ville mourra par l’épée, et par la famine, et par la peste ; et celui qui en sortira et se rendra aux Chaldéens qui vous assiègent vivra et aura sa vie pour butin.

10 Car j’ai mis ma face contre cette ville, pour le mal et non pour le bien, dit l’Éternel ; elle sera livrée en la main du roi de Babylone, et il la brûlera par le feu.

 

11 Et quant à la maison du roi de Juda, écoutez la parole de l’Éternel.

12 Maison de David, ainsi dit l’Éternel : Jugez justement, le matin, et délivrez de la main de l’oppresseur celui qui est pillé, de peur que ma fureur ne sorte comme un feu et ne brûle, sans qu’il y ait personne pour l’éteindre, à cause de l’iniquité de vos actions.

 

13 Voici, je suis contre toi, qui habites la vallée, le rocher de la plaine*, dit l’Éternel ; [contre] vous qui dites : Qui descendra contre nous, et qui viendra dans nos habitations ?

14 Et je vous punirai selon le fruit de vos actions, dit l’Éternel ; et j’allumerai un feu dans sa forêt, et il consumera tout ce qui est autour d’elle.

— v. 13 : ailleurs : plateau

Chapitre 22

1 Ainsi dit l’Éternel : Descends à la maison du roi de Juda, et prononce là cette parole, et dis :

2 Écoute la parole de l’Éternel, ô roi de Juda, qui es assis sur le trône de David ! toi, et tes serviteurs, et ton peuple, qui entrez par ces portes.

3 Ainsi dit l’Éternel : Pratiquez le jugement et la justice, et délivrez de la main de l’oppresseur celui qui est pillé ; et n’opprimez pas, ne violentez pas l’étranger, l’orphelin, et la veuve, et ne versez pas le sang innocent dans ce lieu.

4 Car si en effet vous accomplissez fidèlement cette parole, alors les rois qui sont assis à la place de David sur son trône entreront par les portes de cette maison, montés sur des chars et sur des chevaux, — lui, et ses serviteurs, et son peuple.

5 Et si vous n’écoutez pas ces paroles, je jure par moi-même, dit l’Éternel, que cette maison sera réduite en désolation.

6 Car ainsi dit l’Éternel touchant la maison du roi de Juda : Tu es pour moi un Galaad, le sommet du Liban… Si je ne te réduis en désert, en villes inhabitées !

7 Et je préparerai contre toi des destructeurs, chacun avec ses armes, et ils couperont et jetteront au feu l’élite de tes cèdres.

8 Et beaucoup de nations passeront près de cette ville, et chacun dira à son compagnon : Pourquoi l’Éternel a-t-il fait ainsi à cette grande ville ?

9 Et on dira : Parce qu’ils ont abandonné l’alliance de l’Éternel leur Dieu, et qu’ils se sont prosternés devant d’autres dieux, et les ont servis.

 

10 Ne pleurez pas celui qui est mort, et ne vous lamentez pas sur lui. Pleurez, pleurez celui qui s’en va, car il ne reviendra plus, ni ne reverra plus le pays de sa naissance !

11 Car ainsi dit l’Éternel quant à Shallum*, fils de Josias, roi de Juda, qui régna à la place de Josias, son père, [et] qui s’en est allé de ce lieu : Il n’y reviendra plus ;

12 car il mourra dans le lieu où on l’a transporté, et ne verra plus ce pays.

— v. 11 : sans doute Joakhaz.

13 Malheur à celui qui bâtit sa maison par l’injustice, et ses chambres hautes par le manque de droiture* ; qui se sert pour rien de son prochain, et ne lui donne rien pour son travail ;

14 qui dit : Je me bâtirai une vaste maison et de spacieuses chambres hautes, et qui se la perce de fenêtres, et la lambrisse de cèdre, et la peint en vermillon.

15 Régneras-tu, parce que tu rivalises avec le cèdre ? Ton père n’a-t-il pas mangé et bu, et pratiqué le jugement et la justice ? alors il s’est bien trouvé.

16 Il a jugé la cause de l’affligé et du pauvre ; alors cela a bien été. N’est-ce pas là me connaître ? dit l’Éternel.

17 Car tes yeux et ton cœur ne sont qu’à ton gain déshonnête, et au sang innocent pour le répandre, et à l’oppression et à la violence pour les faire.

18 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel quant à Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda : On ne se lamentera pas sur lui : Hélas, mon frère ! Hélas, [ma] sœur ! On ne se lamentera pas sur lui : Hélas, Seigneur ! et : Hélas, sa gloire !

19 Il sera enseveli de l’ensevelissement d’un âne, — traîné et jeté par delà les portes de Jérusalem.

— v. 13 : litt.: non avec justice… non avec droiture.

20 Monte au Liban et crie, et de Basan fais entendre ta voix, et crie [des hauteurs] d’Abarim, parce que tous tes amants sont brisés.

21 Je t’ai parlé dans le temps de ta prospérité ; [mais] tu as dit : Je n’écouterai point. Ceci a été ton chemin dès ta jeunesse, que tu n’as point écouté ma voix.

22 Tous tes pasteurs seront la pâture du vent, et tes amants iront en captivité ; et alors tu seras honteuse et confuse à cause de toute ton iniquité.

23 Habitante du Liban, qui fais ton nid dans les cèdres, combien tu seras un objet de pitié* quand les douleurs viendront sur toi, l’angoisse comme celle d’une femme qui enfante !

24 Je suis vivant, dit l’Éternel, que quand même Conia*, fils de Jehoïakim, roi de Juda, serait un cachet à ma main droite, je t’arracherai de là !

25 Et je te livrerai en la main de ceux qui cherchent ta vie, et en la main de ceux dont tu as peur, et en la main de Nebucadretsar, roi de Babylone, et en la main des Chaldéens.

26 Et je te jetterai, toi et ta mère qui t’a enfanté, dans un autre pays, où vous n’êtes pas nés ; et là vous mourrez.

27 Et, dans le pays où ils désirent ardemment* de retourner, ils ne retourneront point.

28 Cet homme, Conia, est-il un vase d’argile méprisé et mis en pièces ? un ustensile auquel on n’a point de plaisir ? Pourquoi ont-ils été jetés loin, lui et sa postérité*, et lancés dans un pays qu’ils ne connaissent point ?

29 Terre, terre, terre, écoute la parole de l’Éternel !

30 Ainsi dit l’Éternel : Inscrivez cet homme comme privé d’enfants, comme un homme qui ne prospérera pas pendant ses jours ; car, de sa semence, nul ne prospérera, assis sur le trône de David, ou dominant encore en Juda.

— v. 23 : selon quelques-uns : tu gémiras. — v. 24 : appelé ailleurs : Jeconias, Jehoïakin. — v. 27 : litt.: ils élèvent leurs âmes. — v. 28 : ailleurs : semence.

Chapitre 23

1 Malheur aux pasteurs qui détruisent et dispersent le troupeau de ma pâture ! dit l’Éternel.

2 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, quant aux pasteurs qui paissent mon peuple : Vous avez dispersé mon troupeau, et vous les avez chassés, et vous ne les avez pas visités ; voici, je visite sur vous l’iniquité de vos actions, dit l’Éternel.

3 Et moi, je rassemblerai le reste de mon troupeau de tous les pays où je les aurai chassés, et je les ferai retourner à leurs pâturages, et ils fructifieront et multiplieront.

4 Et je susciterai sur eux des pasteurs qui les paîtront ; et ils ne craindront plus, et ne seront pas effrayés, et il n’en manquera aucun, dit l’Éternel.

5 Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, et je susciterai à David un Germe juste ; et il régnera en roi, et prospérera, et exercera le jugement et la justice dans le pays.

6 Dans ses jours Juda sera sauvé et Israël demeurera en sécurité ; et c’est ici le nom dont on l’appellera : L’Éternel notre justice.

7 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où l’on ne dira plus : L’Éternel est vivant, qui a fait monter les fils d’Israël du pays d’Égypte,

8 mais : L’Éternel est vivant, qui a fait monter et qui a ramené la semence de la maison d’Israël du pays du nord, et de tous les pays où je les avais chassés ; et ils habiteront en leur terre.

 

9 À cause des prophètes, mon* cœur est brisé au dedans de moi ; tous mes os tremblent ; je suis comme un homme ivre, et comme un homme que le vin a surmonté, à cause de l’Éternel, et à cause de ses paroles saintes.

10 Car le pays est rempli d’adultères, car le pays est en deuil à cause de l’exécration ; les pâturages du désert sont desséchés ; leur course est mauvaise, et leur force est injuste.

11 Car, tant le prophète que le sacrificateur sont profanes ; même dans ma maison j’ai trouvé leur iniquité, dit l’Éternel.

12 C’est pourquoi leur chemin leur sera comme des lieux glissants dans les ténèbres ; ils y seront poussés, et ils y tomberont ; car je ferai venir du mal sur eux, en l’année de leur visitation, dit l’Éternel.

13 Et dans les prophètes de Samarie j’ai vu de la folie ; ils ont prophétisé par Baal, et ont fait errer mon peuple Israël.

14 Et dans les prophètes de Jérusalem j’ai vu des choses horribles, commettre adultère et marcher dans le mensonge ; ils fortifient les mains de ceux qui font le mal, en sorte qu’aucun ne revienne de son iniquité* ; ils me sont tous comme Sodome, et ses habitants, comme Gomorrhe.

15 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées quant aux prophètes : Voici, je leur fais manger de l’absinthe et leur fais boire de l’eau de fiel ; car c’est des prophètes de Jérusalem que l’impiété s’est répandue par tout le pays.

— v. 9 : selon d’autres : Sur les prophètes. Mon…. — v. 14 : proprement : mal, méchanceté.

16 Ainsi dit l’Éternel des armées : N’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous prophétisent ; ils vous entraînent à des choses vaines, ils disent la vision de leur cœur, non [celle qui sort] de la bouche de l’Éternel.

17 Ils disent continuellement à ceux qui me méprisent : L’Éternel dit : Vous aurez la paix. Et à tous ceux qui marchent dans l’obstination de leur cœur ils disent : Il ne viendra point de mal sur vous.

18 Car qui s’est tenu dans le conseil secret de l’Éternel, en sorte qu’il ait vu et entendu sa parole ? Qui a été attentif à sa parole, et a écouté ?

19 Voici, une tempête de l’Éternel, la fureur, est sortie ; et une tempête tourbillonnante fondra sur la tête des méchants.

20 La colère de l’Éternel ne retournera pas jusqu’à ce qu’il ait exécuté et accompli les pensées de son cœur. À la fin des jours vous le comprendrez avec intelligence.

21 Je n’ai pas envoyé ces prophètes, et ils ont couru ; je ne leur ai pas parlé, et ils ont prophétisé ;

22 mais, s’ils s’étaient tenus dans mon conseil secret et avaient fait entendre mes paroles à mon peuple, ils les auraient détournés de leur mauvaise voie et de l’iniquité de leurs actions.

23 Suis-je un Dieu de près, dit l’Éternel, et non un Dieu de loin ?

24 Un homme se cachera-t-il dans quelque cachette où je ne le voie pas ? dit l’Éternel. N’est-ce pas moi qui remplis les cieux et la terre ? dit l’Éternel.

25 J’ai entendu ce que les prophètes disent, prophétisant le mensonge en mon nom, disant : J’ai eu un songe, j’ai eu un songe !

26 Jusques à quand [cela] sera-t-il dans le cœur des prophètes qui prophétisent le mensonge et qui sont des prophètes de la tromperie de leur cœur,

27 qui pensent faire oublier mon nom à mon peuple par leurs songes que chacun raconte à son compagnon, comme leurs pères ont oublié mon nom pour Baal ?

28 Que le prophète qui a un songe récite le songe, et que celui qui a ma parole énonce ma parole en vérité. Qu’est-ce que la paille à côté du froment ? dit l’Éternel.

29 Ma parole n’est-elle pas comme un feu, dit l’Éternel, et comme un marteau qui brise le roc ?

 

30 C’est pourquoi, voici, dit l’Éternel, j’en veux aux prophètes qui volent mes paroles chacun à son prochain.

31 Voici, dit l’Éternel, j’en veux aux prophètes qui usent de leur langue, et disent : Il dit.

32 Voici, dit l’Éternel, j’en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, et qui les récitent, et font errer mon peuple par leurs mensonges et par leurs vanteries ; et moi je ne les ai pas envoyés, et je ne leur ai pas donné de commandement ; et ils ne profiteront de rien à ce peuple, dit l’Éternel.

33 Et si ce peuple, ou un prophète, ou un sacrificateur, t’interroge, disant : Quel est l’oracle de l’Éternel ? tu leur diras : Quel oracle ? Je vous abandonnerai*, dit l’Éternel.

34 Et quant au prophète, et au sacrificateur, et au peuple qui dit : Oracle de l’Éternel, — je punirai cet homme-là et sa maison.

35 Ainsi vous direz, chacun à son compagnon et chacun à son frère : Qu’a répondu l’Éternel, et qu’a dit l’Éternel ?

36 Et vous ne ferez plus mention de l’oracle de l’Éternel, car la parole de chacun lui sera pour oracle ; car vous avez perverti les paroles du Dieu vivant, de l’Éternel des armées, notre Dieu.

37 Ainsi tu diras au prophète : Que t’a répondu l’Éternel, et qu’a dit l’Éternel ?

38 Et si vous dites : Oracle de l’Éternel ; — à cause de cela, ainsi dit l’Éternel : Parce que vous dites cette parole : Oracle de l’Éternel, et que j’ai envoyé vers vous, disant :

39 Ne dites pas : Oracle de l’Éternel ; — à cause de cela, voici, je vous oublierai entièrement, et je vous rejetterai loin de ma face, vous et la ville que j’ai donnée à vous et à vos pères ;

40 et je ferai venir sur vous un opprobre éternel, et une éternelle confusion, et elle ne sera point oubliée.

— v. 33 : ailleurs : délaisser, rejeter.

*

Chapitre 24

1 L’Éternel me fit voir [une vision], et voici deux paniers de figues, posés devant le temple de l’Éternel, après que Nebucadretsar, roi de Babylone, eut transporté de Jérusalem Jéconias, fils de Jehoïakim, roi de Juda, et les princes de Juda, et les charpentiers*, et les forgerons**, et qu’il les eut emmenés à Babylone. ***

2 L’un des paniers avait de très-bonnes figues, comme les figues de la première saison ; et l’autre panier avait de très-mauvaises figues qu’on ne pouvait manger, tant elles étaient mauvaises.

3 Et l’Éternel me dit : Que vois-tu, Jérémie ? Et je dis : Des figues ; les bonnes figues, très-bonnes, et les mauvaises, très-mauvaises, qui ne peuvent être mangées, tant elles sont mauvaises.

— v. 1* : ou : artisans. — v. 1** : ou : serruriers. — v. 1*** : date : A.C. 599.

4 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant :

5 Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Comme [tu vois] ces bonnes figues, ainsi je me souviendrai, en bien, des transportés de Juda, que j’ai envoyés hors de ce lieu au pays des Chaldéens ;

6 et je mettrai mes yeux sur eux pour [leur] bien, et je les ferai retourner dans ce pays ; et je les bâtirai et je ne les renverserai pas, et je les planterai, et je ne les arracherai pas.

7 Et je leur donnerai un cœur pour me connaître, car* moi je suis l’Éternel ; et ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu** ; car ils retourneront à moi de tout leur cœur.

8 Et comme les figues mauvaises qu’on ne peut manger, tant elles sont mauvaises,… oui, ainsi dit l’Éternel, tels je rendrai Sédécias, le roi de Juda, et ses princes, et le reste de Jérusalem, qui sont de reste dans ce pays, et ceux qui habitent dans le pays d’Égypte ;

9 et je les livrerai pour être chassés çà et là* par tous les royaumes de la terre, pour leur malheur, pour être en opprobre et en proverbe, un objet de raillerie et de malédiction, dans tous les lieux où je les chasserai ;

10 et j’enverrai contre eux l’épée, la famine, et la peste, jusqu’à ce qu’ils soient consumés de dessus la terre que je leur ai donnée, à eux et à leurs pères.

— v. 7* : ou : que. — v. 7** : voir note à 7:23. — v. 9 : ou : livrerai à la vexation.

*

Chapitre 25

1 La parole qui vint à Jérémie touchant tout le peuple de Juda, la quatrième année de Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda, (qui est la première année* de Nebucadretsar, roi de Babylone,)

2 [et] que Jérémie le prophète dit à tout le peuple de Juda, et à tous les habitants de Jérusalem, disant :

3 Depuis la treizième année de Josias, fils d’Amon, roi de Juda, jusqu’à ce jour, ces vingt-trois ans, la parole de l’Éternel m’est venue, et je vous ai parlé, me levant de bonne heure et parlant ; et vous n’avez pas écouté.

4 Et l’Éternel vous a envoyé tous ses serviteurs les prophètes, se levant de bonne heure et [les] envoyant ; et vous n’avez pas écouté, et vous n’avez point incliné vos oreilles pour écouter,

5 lorsqu’ils disaient : Revenez donc chacun de sa mauvaise voie, et de l’iniquité de vos actions, et vous habiterez sur la terre que l’Éternel vous a donnée, à vous et à vos pères, de siècle en siècle ;

6 et n’allez point après d’autres dieux pour les servir, et pour vous prosterner devant eux, et ne me provoquez pas par l’œuvre de vos mains ; et je ne vous ferai pas de mal.

7 Mais vous ne m’avez pas écouté, dit l’Éternel, pour me provoquer par l’œuvre de vos mains, pour votre propre malheur.

8 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées : Parce que vous n’avez pas écouté mes paroles,

9 voici, j’envoie, et je prends toutes les familles du nord, dit l’Éternel, et* Nebucadretsar, roi de Babylone, mon serviteur, et je les ferai venir contre ce pays, et contre ses habitants, et contre toutes ces nations à l’entour : et je les vouerai à la destruction, j’en ferai une désolation, et un objet de sifflement, et des déserts perpétuels ;

10 et je ferai périr du milieu d’eux la voix de l’allégresse et la voix de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse, le bruit des meules et la lumière de la lampe.

11 Et tout ce pays sera un désert, une désolation ; et ces nations serviront le roi de Babylone soixante-dix ans.

— v. 1 : date : A.C. 606. — v. 9 : litt.: j’envoie… et vers.

12 Et il arrivera, quand [les] soixante-dix ans seront accomplis, que je visiterai sur le roi de Babylone et sur cette nation-là leur iniquité, dit l’Éternel, et sur le pays des Chaldéens, et je le réduirai en désolations perpétuelles.

13 Et je ferai venir sur ce pays toutes mes paroles que j’ai dites contre lui, tout ce qui est écrit dans ce livre, ce que Jérémie a prophétisé contre toutes les nations.

14 Car plusieurs nations et de grands rois se serviront d’eux aussi* ; et je leur rendrai selon leurs actions, et selon l’œuvre de leurs mains.

— v. 14 : ou : les asserviront, eux aussi.

15 Car ainsi m’a dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Prends de ma main la coupe du vin de cette fureur, et tu en feras boire à toutes les nations auxquelles je t’envoie ;

16 et elles boiront et elles seront étourdies, et elles seront comme folles, à cause de l’épée que j’enverrai parmi elles.

17 Et je pris la coupe de la main de l’Éternel, et j’en fis boire à toutes les nations auxquelles l’Éternel m’envoyait :

18 à Jérusalem, et aux villes de Juda, et à ses rois, et à ses princes, pour les livrer à l’aridité, à la désolation, au sifflement, et à la malédiction, comme [il parait] aujourd’hui ;

19 au Pharaon, roi d’Égypte, et à ses serviteurs, et à ses princes, et à tout son peuple ;

20 et à tout le peuple mélangé*, et à tous les rois du pays d’Uts, et à tous les rois du pays des Philistins, et à Askalon, et à Gaza, et à Ékron, et au reste d’Asdod ;

21 à Édom, et à Moab, et aux fils d’Ammon ;

22 et à tous les rois de Tyr, et à tous les rois de Sidon ; et aux rois des îles* qui sont au delà de la mer ;

23 à Dedan, et à Théma, et à Buz, et à tous ceux qui coupent les coins [de leur barbe] ;

24 et à tous les rois d’Arabie, et à tous les rois du peuple mélangé*, qui demeurent dans le désert ;

25 et à tous les rois de Zimri, et à tous les rois d’Élam, et à tous les rois de Médie ;

26 et à tous les rois du nord, à ceux qui sont près et à ceux qui sont éloignés, aux uns et aux autres, et à tous les royaumes de la terre qui sont sur la face du sol ; et le roi de Shéshac* boira après eux.

27 Et tu leur diras : Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Buvez et soyez ivres, et vomissez, et tombez, et vous ne vous relèverez pas devant l’épée que j’envoie parmi vous.

28 Et il arrivera que, s’ils refusent de prendre la coupe de ta main pour boire, alors tu leur diras : Ainsi dit l’Éternel des armées : Certainement, vous en boirez.

29 Car voici, par la ville qui est appelée de mon nom, je commence à faire du mal, et vous, vous resteriez entièrement impunis ? Vous ne resterez pas impunis* ; car j’appelle l’épée sur tous les habitants de la terre, dit l’Éternel des armées.

— v. 20, 24 : ou : d’Arabie. — v. 22 : ou : des contrées maritimes. — v. 26 : nom énigmatique pour Babylone ; comparer 51:41, et note à 51:1. — v. 29 : ou : vous seriez tenus pour innocents ? Vous ne serez pas tenus pour innocents.

30 Et toi, prophétise-leur toutes ces paroles, et dis-leur : L’Éternel rugira d’en haut, et de sa demeure sainte il fera entendre sa voix ; il rugira, il rugira contre son habitation, il poussera un cri contre tous les habitants de la terre, comme ceux qui foulent au pressoir.

31 Le son éclatant en viendra jusqu’au bout de la terre ; car l’Éternel a un débat avec les nations, il entre en jugement avec toute chair. Les méchants, il les livrera à l’épée, dit l’Éternel.

32 Ainsi dit l’Éternel des armées : Voici, le mal s’en ira de nation à nation, et une grande tempête se lèvera des extrémités de la terre.

33 Et les tués de l’Éternel, en ce jour-là, seront depuis un bout de la terre jusqu’à l’autre bout de la terre. On ne se lamentera pas sur eux, et ils ne seront pas recueillis, et ne seront pas enterrés ; ils seront du fumier sur la face du sol.

 

34 Vous, pasteurs, hurlez et criez ; et vous, les nobles du troupeau, roulez-vous par terre, car vos jours sont accomplis, pour vous tuer ; et je vous disperserai, et vous tomberez comme un vase d’agrément.

35 Et [tout] refuge a péri pour les pasteurs, et la délivrance, pour les nobles du troupeau.

36 Il y aura une voix du cri des pasteurs et un hurlement des nobles du troupeau ; car l’Éternel dévaste leur pâturage,

37 et les parcs paisibles sont désolés devant l’ardeur de la colère de l’Éternel.

38 Il a abandonné son tabernacle comme un jeune lion [son fourré] ; car leur pays sera une désolation devant l’ardeur de l’oppresseur et devant l’ardeur de sa colère.

*

Chapitre 26

1 Au commencement du règne de Jehoïakim,* fils de Josias, roi de Juda, cette parole vint de par l’Éternel, disant :

2 Ainsi dit l’Éternel : Tiens-toi dans le parvis de la maison de l’Éternel, et dis à toutes les villes de Juda, qui viennent pour se prosterner dans la maison de l’Éternel, toutes les paroles que je t’ai commandé de leur dire ; n’en retranche pas une parole.

3 Peut-être qu’ils écouteront, et qu’ils reviendront chacun de sa mauvaise voie ; et je me repentirai du mal que je pense à leur faire à cause de l’iniquité de leurs actions.

4 Et tu leur diras : Ainsi dit l’Éternel : Si vous ne m’écoutez pas, pour marcher dans ma loi que j’ai mise devant vous,

5 pour écouter les paroles de mes serviteurs, les prophètes que je vous envoie, me levant de bonne heure et [les] envoyant, — mais vous ne les avez pas écoutés —

6 je rendrai cette maison comme Silo, et je livrerai cette ville pour être une malédiction à toutes les nations de la terre.

— v. 1 : date : A.C. 610.

7 Et les sacrificateurs et les prophètes et tout le peuple entendirent Jérémie dire ces paroles dans la maison de l’Éternel.

8 Et il arriva que, comme Jérémie achevait de dire tout ce que l’Éternel avait commandé de dire à tout le peuple, les sacrificateurs et les prophètes et tout le peuple le saisirent, disant : Tu mourras certainement !

9 Pourquoi prophétises-tu au nom de l’Éternel, disant : Cette maison sera comme Silo, et cette ville sera désolée, de sorte qu’il n’y aura pas d’habitant ? Et tout le peuple s’assembla contre Jérémie dans la maison de l’Éternel.

10 Et les princes de Juda entendirent ces choses, et ils montèrent de la maison du roi à la maison de l’Éternel, et s’assirent dans l’entrée de la porte neuve de l’Éternel.

11 Et les sacrificateurs et les prophètes parlèrent aux princes et à tout le peuple, disant : Cet homme mérite la mort ; car il a prophétisé contre cette ville, comme vous avez entendu de vos oreilles.

 

12 Et Jérémie parla à tous les princes et à tout le peuple, disant : L’Éternel m’a envoyé pour prophétiser contre cette maison et contre cette ville toutes les paroles que vous avez entendues.

13 Et maintenant, amendez vos voies et vos actions, et écoutez la voix de l’Éternel, votre Dieu, et l’Éternel se repentira du mal qu’il a prononcé contre vous.

14 Pour moi, me voici entre vos mains ; faites-moi comme il est bon et droit à vos yeux.

15 Seulement, sachez bien que, si vous me faites mourir, vous mettrez du sang innocent sur vous, et sur cette ville, et sur ses habitants ; car en vérité l’Éternel m’a envoyé vers vous pour prononcer à vos oreilles toutes ces paroles.

 

16 Et les princes et tout le peuple dirent aux sacrificateurs et aux prophètes : Cet homme ne mérite pas la mort ; car il nous a parlé au nom de l’Éternel, notre Dieu.

17 Et quelques hommes des anciens du pays se levèrent, et parlèrent à toute la congrégation du peuple, disant :

18 Michée, le Morashtite, prophétisait dans les jours d’Ézéchias, roi de Juda, et a parlé à tout le peuple de Juda, disant : Ainsi dit l’Éternel des armées : Sion sera labourée comme un champ, et Jérusalem sera des monceaux de pierres, et la montagne de la maison, les lieux hauts d’une forêt*.

19 Ézéchias, le roi de Juda, avec tout Juda, le fit-il donc mourir ? Ne craignit-il pas l’Éternel, et n’implora-t-il pas l’Éternel, de sorte que l’Éternel se repentit du mal qu’il avait prononcé contre eux ? Et nous ferions un grand mal contre nos âmes. —

20 Il y avait aussi un homme qui prophétisait au nom de l’Éternel, Urie, fils de Shemahia, de Kiriath-Jéarim ; et il prophétisait contre cette ville et contre ce pays, selon toutes les paroles de Jérémie ;

21 et le roi Jehoïakim, et tous ses hommes forts et tous les princes, entendirent ses paroles, et le roi chercha à le faire mourir ; mais Urie l’apprit, et eut peur, et s’enfuit, et alla en Égypte.

22 Et le roi Jehoïakim envoya des hommes en Égypte, Elnathan, fils d’Acbor, et des hommes avec lui, en Égypte ;

23 et ils firent sortir d’Égypte Urie, et l’amenèrent au roi Jehoïakim, et il le frappa avec l’épée, et jeta son cadavre dans les sépulcres des fils du peuple. —

24 Toutefois la main d’Akhikam, fils de Shaphan, fut avec Jérémie, afin qu’on ne le livrât point aux mains du peuple pour le faire mourir.

— v. 18 : voir Michée 3:12.

*

Chapitre 27

1 Au commencement du règne de Jehoïakim*, fils de Josias, roi de Juda, cette parole vint de par l’Éternel à Jérémie,** disant :

2 Ainsi me dit l’Éternel : Fais-toi des liens et des jougs, et mets-les sur ton cou ;

3 et envoie-les au roi d’Édom, et au roi de Moab, et au roi des fils d’Ammon, et au roi de Tyr, et au roi de Sidon, par la main des messagers qui sont venus à Jérusalem vers Sédécias, roi de Juda ;

4 et commande-leur, pour leurs seigneurs, disant : Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Vous direz ainsi à vos seigneurs :

5 Moi, j’ai fait la terre, l’homme et la bête qui sont sur la face de la terre, par ma grande puissance et par mon bras étendu, et je les ai donnés à qui il était bon à mes yeux.

6 Et maintenant j’ai livré tous ces pays en la main de Nebucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur, et je lui ai aussi donné les bêtes des champs pour le servir.

7 Et toutes les nations le serviront, lui, et son fils et le fils de son fils, jusqu’à ce que vienne le temps de son pays aussi, et que plusieurs nations et de grands rois l’asservissent.

8 Et il arrivera que la nation ou le royaume qui ne le servira pas, lui, Nebucadnetsar, roi de Babylone, et qui n’aura pas mis son cou sous le joug du roi de Babylone, je visiterai* cette nation, dit l’Éternel, par l’épée, et par la famine, et par la peste, jusqu’à ce que je les aie consumés par sa main.

9 Et vous, n’écoutez pas vos prophètes, et vos devins, et vos songeurs, et vos pronostiqueurs, et vos magiciens, qui vous parlent, disant : Vous ne servirez point le roi de Babylone.

10 Car ils vous prophétisent le mensonge, pour vous faire aller loin de votre terre, et pour que je vous jette dehors*, et que vous périssiez.

11 Et la nation qui mettra son cou sous le joug du roi de Babylone et le servira, je la laisserai dans sa terre, dit l’Éternel, et elle la labourera et y demeurera.

— v. 1* : probablement une erreur de copiste, pour Sédécias. — v. 1** : date : A.C. 596. — v. 8 : ailleurs aussi : punirai. — v. 10 : ailleurs : chasser.

12 Et je parlai à Sédécias, roi de Juda, selon toutes ces paroles, disant : Prêtez vos cous au joug du roi de Babylone, et servez-le, lui et son peuple, et vous vivrez.

13 Pourquoi mourriez-vous, toi et ton peuple, par l’épée, par la famine, et par la peste, selon que l’Éternel a parlé contre la nation qui ne servira pas le roi de Babylone ?

14 Et n’écoutez pas les paroles des prophètes qui vous parlent, disant : Vous ne servirez pas le roi de Babylone ; car ils vous prophétisent le mensonge.

15 Car je ne les ai pas envoyés, dit l’Éternel, et ils prophétisent le mensonge en mon nom, afin que je vous jette dehors* et que vous périssiez, vous et les prophètes qui vous prophétisent.

— v. 15 : ailleurs : chasser.

16 Et je parlai aux sacrificateurs et à tout ce peuple, disant : Ainsi dit l’Éternel : N’écoutez point les paroles de vos prophètes qui vous prophétisent, disant : Voici, les ustensiles de la maison de l’Éternel vont bientôt revenir de Babylone ; car c’est le mensonge qu’ils vous prophétisent.

17 Ne les écoutez pas ; servez le roi de Babylone, et vivez. Pourquoi cette ville serait-elle un désert ?

18 Et s’ils sont prophètes, et si la parole de l’Éternel est avec eux, qu’ils intercèdent auprès de l’Éternel des armées, afin que les ustensiles qui restent dans la maison de l’Éternel, et dans la maison du roi de Juda, et à Jérusalem, n’aillent point à Babylone.

19 Car ainsi dit l’Éternel des armées touchant les colonnes, et touchant la mer, et touchant les socles, et touchant le reste des ustensiles qui sont de reste dans cette ville,

20 que n’a pas pris Nebucadnetsar, roi de Babylone, quand il transporta de Jérusalem à Babylone Jéconias, fils de Jehoïakim, roi de Juda, et tous les nobles de Juda et de Jérusalem ; —

21 car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, touchant les ustensiles qui restent dans la maison de l’Éternel, et dans la maison du roi de Juda, et à Jérusalem :

22 Ils seront emportés à Babylone, et ils seront là jusqu’au jour où je m’en occuperai, dit l’Éternel, et où je les ferai remonter et revenir dans ce lieu.

Chapitre 28

1 Et il arriva, en cette même année, au commencement du règne de Sédécias, roi de Juda, en la quatrième année,* au cinquième mois, que Hanania, fils d’Azzur, le prophète, qui était de Gabaon, me parla dans la maison de l’Éternel, aux yeux des sacrificateurs et de tout le peuple, disant :

2 Ainsi a parlé l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, disant : J’ai brisé le joug du roi de Babylone.

3 Encore deux années, et je ferai revenir en ce lieu tous les ustensiles de la maison de l’Éternel que Nebucadnetsar, roi de Babylone, a pris de ce lieu et a transportés à Babylone ;

4 et Jéconias, fils de Jehoïakim, roi de Juda, et tous les transportés de Juda qui sont allés à Babylone, je les ramènerai dans ce lieu, dit l’Éternel ; car je briserai le joug du roi de Babylone.

— v. 1 : date : A.C. 596.

5 Et Jérémie le prophète parla à Hanania, le prophète, aux yeux des sacrificateurs et aux yeux de tout le peuple, qui se tenaient dans la maison de l’Éternel.

6 Et Jérémie le prophète dit : Amen ! Qu’ainsi fasse l’Éternel ! Que l’Éternel confirme tes paroles, que tu as prophétisées, pour faire revenir de Babylone en ce lieu les ustensiles de la maison de l’Éternel et tous les captifs* !

7 Toutefois, écoute, je te prie, cette parole que je prononce à tes oreilles et aux oreilles de tout le peuple :

8 Les prophètes qui ont été avant moi et avant toi, d’ancienneté, ont aussi prophétisé, touchant plusieurs pays et touchant de grands royaumes, la guerre, et le malheur, et la peste ;

9 le prophète qui prophétise la paix, quand la parole de ce prophète arrivera, on saura que c’est un prophète que l’Éternel a véritablement envoyé.

— v. 6 : litt.: toute la transportation.

10 Et Hanania le prophète prit le joug de dessus le cou de Jérémie le prophète, et le brisa.

11 Et Hanania parla aux yeux de tout le peuple, disant : Ainsi dit l’Éternel : Encore deux années, et je briserai ainsi le joug de Nebucadnetsar, roi de Babylone, de dessus le cou de toutes les nations. Et Jérémie le prophète s’en alla son chemin.

 

12 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, après que Hanania le prophète eut brisé le joug de dessus le cou de Jérémie le prophète, disant :

13 Va, et parle à Hanania, disant : Ainsi dit l’Éternel : Tu as brisé les jougs de bois, et tu as fait à leur place des jougs de fer.

14 Car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : J’ai mis un joug de fer sur le cou de toutes ces nations, afin qu’elles servent Nebucadnetsar, roi de Babylone ; et elles le serviront ; et je lui ai aussi donné les bêtes des champs.

 

15 Et Jérémie le prophète dit à Hanania le prophète : Écoute, Hanania ! L’Éternel ne t’a point envoyé ; mais tu as fait que ce peuple s’est confié au mensonge.

16 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Voici, je te renvoie de dessus la face de la terre ; tu mourras cette année, car tu as parlé de révolte contre l’Éternel.

17 Et Hanania le prophète mourut cette année-là, au septième mois.

*

Chapitre 29

1 Et ce sont ici les paroles de la lettre que Jérémie le prophète envoya de Jérusalem au reste des anciens de la captivité*, et aux sacrificateurs, et aux prophètes, et à tout le peuple que Nebucadnetsar avait transportés de Jérusalem à Babylone

2 (après que furent sortis de Jérusalem le roi Jéconias, et la reine, et les eunuques, les princes de Juda et de Jérusalem, et les charpentiers et les forgerons*)

3 par la main d’Elhasça, fils de Shaphan, et de Guemaria, fils de Hilkija, que Sédécias, roi de Juda, envoyait à Babylone vers Nebucadnetsar, roi de Babylone, disant :

— v. 1 : ailleurs aussi : transportation. — v. 2 : comparer 24:1

4 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, à tous les captifs que j’ai transportés de Jérusalem à Babylone :

5 Bâtissez des maisons et habitez-y ; plantez des jardins et mangez-en les fruits ;

6 prenez des femmes et engendrez des fils et des filles, et prenez des femmes pour vos fils, et donnez vos filles à des maris, et qu’elles enfantent des fils et des filles ; et multipliez-vous là et ne diminuez pas.

7 Et cherchez la paix de la ville où je vous ai transportés, et priez l’Éternel pour elle ; car dans sa paix sera votre paix.

 

8 Car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Que vos prophètes qui sont au milieu de vous, et vos devins, ne vous séduisent point, et n’écoutez pas vos songes que vous vous plaisez à songer* ;

9 car c’est avec mensonge qu’ils vous prophétisent en mon nom ; je ne les ai pas envoyés, dit l’Éternel.

10 Car ainsi dit l’Éternel : Lorsque soixante-dix ans seront accomplis pour Babylone, je vous visiterai, et j’accomplirai envers vous ma bonne parole, pour vous faire revenir en ce lieu.

11 Car moi je connais les pensées que je pense à votre égard, dit l’Éternel, pensées de paix et non de mal, pour vous donner un avenir et une espérance.

12 Et vous m’invoquerez, et vous irez, et me supplierez, et je vous écouterai ;

13 et vous me chercherez, et vous me trouverez, car vous me rechercherez de tout votre cœur,

14 et je me ferai trouver à vous, dit l’Éternel ; et je rétablirai vos captifs*, et je vous rassemblerai d’entre toutes les nations et de tous les lieux ou je vous aurai chassés, dit l’Éternel, et je vous ferai retourner au lieu d’où je vous ai transportés.

— v. 8 : ou : que vous faites songer. — v. 14 : ici, et ailleurs, comme Deut. 30:3.

15 Si vous dites : L’Éternel nous a suscité des prophètes à Babylone !

16 Oui, ainsi dit l’Éternel touchant le roi qui est assis sur le trône de David, et touchant tout le peuple qui habite dans cette ville, vos frères qui ne sont pas allés avec vous en captivité ; —

17 ainsi dit l’Éternel des armées : Voici, j’envoie contre eux l’épée, la famine, et la peste, et je les ferai devenir comme ces figues affreuses qu’on ne peut manger tant elles sont mauvaises.

18 Et je les poursuivrai avec l’épée, avec la famine, et avec la peste ; et je les livrerai pour être chassés çà et là* par tous les royaumes de la terre, — [et] à l’exécration, et à la désolation, et au sifflement, et à l’opprobre, dans toutes les nations où je les chasserai ;

19 parce que, dit l’Éternel, ils n’ont point écouté mes paroles quand je leur ai envoyé mes serviteurs les prophètes, me levant de bonne heure et [les] envoyant ; et vous n’avez point écouté, dit l’Éternel.

— v. 18 : ou : livrerai à la vexation.

20 Mais vous, tous les captifs* que j’ai renvoyés de Jérusalem à Babylone, écoutez la parole de l’Éternel !

21 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, touchant Achab, fils de Kolaïa, et touchant Sédécias, fils de Maascéïa, qui vous prophétisent le mensonge en mon nom : Voici, je les livre en la main de Nebucadretsar, roi de Babylone, et il les frappera devant vos yeux ;

22 et on se servira d’eux comme d’une malédiction parmi tous les transportés de Juda qui sont à Babylone, disant : L’Éternel te rende comme Sédécias et Achab, que le roi de Babylone a grillés au feu, —

23 parce qu’ils ont commis l’infamie en Israël, et ont commis adultère avec les femmes de leur prochain, et ont dit en mon nom des paroles de mensonge que je ne leur avais pas commandées ; et moi, je le sais, et j’en suis témoin, dit l’Éternel.

— v. 20 : litt.: toute la transportation ; ainsi verset 31.

24 Et parle à Shemahia, le Nékhélamite, disant :

25 Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, disant : Parce que tu as envoyé en ton nom des lettres à tout le peuple qui est à Jérusalem, et à Sophonie, fils de Maascéïa, le sacrificateur, et à tous les sacrificateurs, disant :

26 L’Éternel t’a établi sacrificateur à la place de Jehoïada, le sacrificateur, pour qu’il y ait des intendants dans la maison de l’Éternel pour tout homme qui fait l’inspiré* et qui prophétise, afin que tu le mettes au bloc et au carcan ;

27 et maintenant, pourquoi n’as-tu pas repris Jérémie, l’Anathothite, qui vous prophétise ?

28 parce qu’il a envoyé vers nous à Babylone, disant : Ce sera long ; bâtissez des maisons, et habitez-y ; plantez des jardins, et mangez-en les fruits. —

29 Et Sophonie le sacrificateur lut cette lettre aux oreilles de Jérémie le prophète.

30 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, disant :

31 Mande à tous ceux de la transportation, disant : Ainsi dit l’Éternel touchant Shemahia, le Nékhélamite : Parce que Shemahia vous a prophétisé, et que moi je ne l’ai pas envoyé, et qu’il vous a fait vous confier au mensonge ;

32 à cause de cela, ainsi dit l’Éternel : Voici, je punirai Shemahia, le Nékhélamite, et sa semence ; il n’aura pas un homme qui habite parmi ce peuple, et il ne verra point le bien que je fais à mon peuple, car il a parlé de révolte contre l’Éternel.

— v. 26 : ou : qui fait le prophète.

*

Chapitre 30

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, disant :

2 Ainsi parle l’Éternel, le Dieu d’Israël, disant : Écris pour toi dans un livre toutes les paroles que je t’ai dites.

3 Car voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je rétablirai les captifs de mon peuple Israël et Juda, dit l’Éternel ; et je les ferai retourner au pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont.

 

4 Et ce sont ici les paroles que l’Éternel a dites touchant Israël et touchant Juda ; car ainsi dit l’Éternel :

5 Nous entendons la voix de la frayeur ; il y a la peur, et point de paix.

6 Demandez, je vous prie, et voyez si un mâle enfante. Pourquoi vois-je tout homme tenant ses mains sur ses reins comme une femme qui enfante, et pourquoi tous les visages sont-ils devenus pâles ? Hélas ! que cette journée est grande !

7 Il n’y en a point de semblable ; et c’est le temps de la détresse pour Jacob, mais il en sera sauvé.

8 Et il arrivera en ce jour-là, dit l’Éternel des armées, que je briserai son joug de dessus ton cou, et que je romprai tes liens, et les étrangers ne se serviront plus de lui* ;

9 et ils serviront l’Éternel, leur Dieu, et David, leur roi, lequel je leur susciterai.

10 Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains point, dit l’Éternel, et ne t’effraye pas, Israël ! car voici, je te sauve d’un [pays] lointain, et ta semence, du pays de leur captivité, et Jacob reviendra, et sera tranquille et en repos, et il n’y aura personne qui l’effraye.

11 Car je suis avec toi, dit l’Éternel, pour te sauver ; car je détruirai entièrement* toutes les nations où je t’ai dispersé ; mais quant à toi, je ne te détruirai pas entièrement*, mais je te corrigerai avec mesure**, et je ne te tiendrai point pour innocent.

— v. 8 : ou : ne l’asserviront plus, c’est-à-dire  Jacob. — v. 11* : détruire entièrement (idem Jér. 4:27) ; litt.: faire [une] consomption ; comparer Ésaïe 10:23. — v. 11** : litt.: jugement.

12 Car ainsi dit l’Éternel : Ta blessure* est incurable, ta plaie est difficile à guérir.

13 Nul ne défend ta cause pour bander [ta plaie] ; il n’y a point de remèdes, [point] de guérison pour toi.

14 Tous tes amants t’ont oubliée, ils ne te recherchent pas ; car je t’ai frappée d’une plaie d’ennemi, d’une correction d’homme cruel, à cause de la grandeur de ton iniquité : tes péchés se sont renforcés.

15 Pourquoi cries-tu à cause de ton brisement* ? Ta douleur est incurable ; je t’ai fait ces choses à cause de la grandeur de ton iniquité, [parce que] tes péchés se sont renforcés.

— v. 12, 15 : litt.: brèche.

16 C’est pourquoi tous ceux qui te dévorent seront dévorés, et tous tes ennemis oui, tous, iront en captivité, et ceux qui te dépouillent seront dépouillés, et tous ceux qui te pillent je les livrerai au pillage.

17 Car je t’appliquerai un appareil et je te guérirai de tes plaies, dit l’Éternel ; car ils t’ont appelée la Chassée : c’est Sion, que personne ne recherche !

 

18 Ainsi dit l’Éternel : Voici, je rétablirai les captifs des tentes de Jacob, et j’aurai compassion de ses demeures ; et la ville sera bâtie sur le monceau de ses ruines, et le palais sera habité selon sa coutume.

19 Et il en sortira la louange et la voix de gens qui s’égaient ; et je les multiplierai, et ils ne seront pas diminués ; et je les glorifierai, et ils ne seront pas amoindris.

20 Et ses fils seront comme jadis, et son assemblée sera affermie devant moi, et je punirai tous ses oppresseurs.

21 Et son chef sera de lui, et son dominateur sortira du milieu de lui ; et je le ferai approcher, et il viendra à moi ; car qui est celui qui engage son cœur pour venir à moi ? dit l’Éternel.

22 Et vous serez mon peuple, et moi je serai votre Dieu.

 

23 Voici, une tempête de l’Éternel, la fureur, est sortie ; une tempête continue* fondra sur la tête des méchants.

24 L’ardeur de la colère de l’Éternel ne retournera pas, jusqu’à ce qu’il ait exécuté et accompli les pensées de son cœur. À la fin des jours vous le comprendrez.

— v. 23 : ou : qui balaie tout.

Chapitre 31

1 En ce temps-là, dit l’Éternel, je serai le Dieu de toutes les familles d’Israël, et ils seront mon peuple.

2 Ainsi dit l’Éternel : Le peuple des réchappés de l’épée a trouvé grâce dans le désert ; je m’en vais donner du repos à Israël.

3 L’Éternel m’est apparu de loin : Je t’ai aimée d’un amour éternel ; c’est pourquoi je t’attire avec bonté*.

4 Je te bâtirai encore, et tu seras bâtie, vierge d’Israël ! Tu te pareras encore de tes tambourins, et tu sortiras dans la danse de ceux qui s’égaient.

5 Tu planteras encore des vignes sur les montagnes de Samarie ; les planteurs les planteront, et en mangeront le fruit*.

6 Car il y a un jour auquel les gardes crieront sur la montagne d’Éphraïm : Levez-vous, et nous monterons à Sion, vers l’Éternel, notre Dieu.

— v. 3 : ou : j’ai prolongé envers toi ma bonté. — v. 5 : litt.: et [les] profaneront ; voir Deut. 20:6.

7 Car ainsi dit l’Éternel : Exultez d’allégresse au sujet de Jacob, et poussez des cris de joie, à la tête* des nations ; faites éclater la louange, et dites : Éternel, sauve ton peuple, le reste d’Israël.

8 Voici, je les fais venir du pays du nord, et je les rassemble des extrémités de la terre, [et] parmi eux l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et celle qui enfante, [tous] ensemble, — une grande congrégation : ils retourneront ici.

9 Ils viendront avec des larmes, et je les conduirai avec des supplications ; je les ferai marcher vers des torrents d’eaux par un chemin droit ; ils n’y trébucheront pas ; car je serai pour père à Israël, et Éphraïm sera mon premier-né.

10 Nations, écoutez la parole de l’Éternel, et annoncez-la aux îles éloignées, et dites : Celui qui a dispersé Israël le rassemblera et le gardera comme un berger son troupeau.

11 Car l’Éternel a délivré Jacob, et l’a racheté de la main d’un plus fort que lui.

12 Et ils viendront et exulteront avec chant de triomphe sur les hauteurs de Sion, et ils afflueront vers les biens de l’Éternel, au blé, et au moût, et à l’huile, et au fruit du menu et du gros bétail ; et leur âme sera comme un jardin arrosé, et ils ne seront plus languissants.

13 Alors la vierge se réjouira dans la danse, et les jeunes gens et les vieillards, [tous] ensemble. Et je changerai leur deuil en allégresse, et je les consolerai, et je les réjouirai [en les délivrant] de leur douleur ;

14 et je rassasierai de graisse l’âme des sacrificateurs, et mon peuple sera rassasié de mes biens, dit l’Éternel.

— v. 7 : d’autres : sur le chef, ou la principale.

15 Ainsi dit l’Éternel : Une voix a été ouïe à Rama, une lamentation, des pleurs amers, Rachel pleurant ses fils, refusant d’être consolée au sujet de ses fils, parce qu’ils ne sont pas.

16 Ainsi dit l’Éternel : Retiens ta voix de pleurer et tes yeux [de verser] des larmes ; car il y a un salaire pour ton travail, dit l’Éternel ; et ils reviendront du pays de l’ennemi.

17 Et il y a espoir pour ta fin, dit l’Éternel, et tes fils reviendront dans leurs confins.

 

18 J’ai très-bien entendu Éphraïm se lamentant : Tu m’as corrigé, et j’ai été corrigé comme un veau indompté ; convertis-moi, et je serai converti*, car tu es l’Éternel, mon Dieu.

19 Car, après que j’ai été converti*, je me suis repenti ; et, après que je me suis connu, j’ai frappé sur ma cuisse ; j’ai été honteux, et j’ai aussi été confus, car je porte l’opprobre de ma jeunesse.

20 Éphraïm m’est-il un fils précieux, un enfant de prédilection ? Car depuis que j’ai parlé contre lui, je me souviens de lui encore constamment ; c’est pourquoi mes entrailles se sont émues pour lui ; certainement j’aurai compassion de lui, dit l’Éternel.

— v. 18 : ou, comme ailleurs : fais-moi revenir, et je reviendrai. — v. 19 : litt.: après mon retour.

21 Dresse-toi des signaux, place-toi des poteaux, mets ton cœur au chemin battu*, au chemin par lequel tu es venue. Retourne, vierge d’Israël, retourne à ces tiennes villes.

22 Jusques à quand seras-tu errante, fille infidèle ? Car l’Éternel a créé une chose nouvelle sur la terre : une femme entourera l’homme.

23 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : On dira encore cette parole dans le pays de Juda et dans ses villes, quand j’aurai rétabli leurs captifs : L’Éternel te bénisse, demeure de justice, montagne de sainteté !

24 Et Juda y habitera, et toutes ses villes ensemble, les laboureurs, et ceux qui partent avec les troupeaux.

25 Car j’ai rassasié l’âme lassée, et j’ai rempli toute âme languissante. —

26 Là-dessus je me suis réveillé, et j’ai regardé, et mon sommeil m’a été doux.

— v. 21 : ou : chemin frayé, ou chaussée.

27 Voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où j’ensemencerai la maison d’Israël et la maison de Juda de semence d’hommes et de semence de bêtes.

28 Et il arrivera que, comme j’ai veillé sur eux pour arracher, et pour démolir, et pour renverser, et pour détruire, et pour faire du mal, ainsi je veillerai sur eux pour bâtir et pour planter, dit l’Éternel.

29 En ces jours-là on ne dira plus : Les pères ont mangé du raisin vert et les dents des fils en sont agacées.

30 Car chacun mourra dans son iniquité : tout homme qui mangera du raisin vert, en aura ses dents agacées.

 

31 Voici, des jours viennent, dit l’Éternel, et j’établirai avec la maison d’Israël et avec la maison de Juda une nouvelle alliance,

32 non selon l’alliance que je fis avec leurs pères, au jour où je les pris par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte, mon alliance qu’ils ont rompue*, quoique je les eusse épousés, dit l’Éternel.

33 Car c’est ici l’alliance que j’établirai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, et je l’écrirai sur leur cœur, et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple* ;

34 et ils n’enseigneront plus chacun son prochain, et chacun son frère, disant : Connaissez l’Éternel ; car ils me connaîtront tous, depuis le petit d’entre eux jusqu’au grand, dit l’Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché.

— v. 32 : ou : parce qu’ils ont rompu mon alliance. — v. 33 : voir note à 7:23.

35 Ainsi dit l’Éternel, qui donne le soleil pour la lumière du jour, les ordonnances de la lune et des étoiles pour la lumière de la nuit ; qui soulève la mer, et ses flots mugissent ; l’Éternel des armées est son nom :

36 Si jamais ces ordonnances s’en vont de devant moi, dit l’Éternel, la semence d’Israël cessera aussi d’être une nation devant moi pour toujours !

37 Ainsi dit l’Éternel : Si on mesure les cieux en haut, et qu’on sonde les fondements de la terre en bas, alors aussi moi, je rejetterai toute la race d’Israël, à cause de tout ce qu’ils ont fait, dit l’Éternel.

38 Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où la ville sera bâtie à l’Éternel depuis la tour de Hananeël jusqu’à la porte du coin ;

39 et le cordeau à mesurer sortira encore vis-à-vis d’elle jusqu’à la colline de Gareb et fera le tour jusqu’à Goath ;

40 et toute la vallée des cadavres et des cendres*, et tous les champs jusqu’au torrent du Cédron, jusqu’au coin de la porte des chevaux vers le levant, seront saints, [consacrés] à l’Éternel : elle ne sera plus arrachée ni renversée, à jamais.

— v. 40 : voir note à Lévitique 6:3.

*

Chapitre 32

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, en la dixième année de Sédécias,* roi de Juda (ce fut la dix-huitième année de Nebucadretsar).

2 Et l’armée du roi de Babylone assiégeait alors Jérusalem, et Jérémie le prophète était enfermé dans la cour de la prison qui était dans la maison du roi de Juda,

3 où* Sédécias, roi de Juda, l’avait enfermé, disant : Pourquoi prophétises-tu, disant : Ainsi dit l’Éternel : Voici, je livre cette ville en la main du roi de Babylone, et il la prendra ;

4 et Sédécias, roi de Juda, ne sera pas délivré de la main des Chaldéens, car certainement il sera livré en la main du roi de Babylone, et il lui parlera bouche à bouche, et ses yeux verront ses yeux ;

5 et il fera aller Sédécias à Babylone, et il sera là, jusqu’à ce que je le visite, dit l’Éternel : si vous combattez contre les Chaldéens, vous ne réussirez pas ?

— v. 1 : date : A.C. 589. — v. 3 : ou : car.

6 Et Jérémie dit : La parole de l’Éternel vint à moi, disant :

7 Voici, Hanameël, fils de Shallum ton oncle, vient vers toi, disant : Achète-toi mon champ qui est à Anathoth, car le droit de rachat est à toi pour l’acheter.

8 Et Hanameël, fils de mon oncle, vint vers moi, selon la parole de l’Éternel, dans la cour de la prison, et me dit : Achète, je te prie, mon champ qui est à Anathoth, dans le pays de Benjamin, car à toi est le droit d’héritage, et à toi le rachat : achète-le pour toi. Et je connus que c’était la parole de l’Éternel.

9 Et j’achetai de Hanameël, fils de mon oncle, le champ qui est à Anathoth ; et je lui pesai l’argent, dix-sept sicles d’argent ;

10 et j’en écrivis la lettre, et je la scellai, et je la fis attester par des témoins, et je pesai l’argent dans la balance ;

11 et je pris la lettre d’achat, celle qui était scellée [selon] le commandement et les statuts, et celle qui était ouverte ;

12 et je donnai la lettre d’achat à Baruc, fils de Nérija, fils de Makhséïa, sous les yeux de Hanameël [le fils de] mon oncle*, et sous les yeux des témoins qui avaient signé à la lettre d’achat, [et] sous les yeux de tous les Juifs qui étaient assis dans la cour de la prison.

13 Et je commandai sous leurs yeux à Baruc, disant :

14 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Prends ces lettres, cette lettre d’achat, celle qui est scellée, et cette lettre ouverte, et mets-les dans un vase de terre, afin qu’elles se conservent beaucoup de jours.

15 Car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : On achètera encore des maisons, et des champs, et des vignes, dans ce pays.

— v. 12 : quelques-uns : de Hanameël, mon parent.

16 Et après avoir donné à Baruc, fils de Nérija, la lettre d’achat, je priai l’Éternel, disant :

17 Ah, Seigneur Éternel ! voici, tu as fait les cieux et la terre par ta grande puissance, et par ton bras étendu ; aucune chose n’est trop difficile pour toi.

18 Tu uses de bonté envers des milliers [de générations], et tu rétribueras l’iniquité des pères dans le sein de leurs fils après eux, toi, le *Dieu grand et fort (l’Éternel des armées est son nom),

19 grand en conseil et abondant en œuvres, dont les yeux sont ouverts sur toutes les voies des fils des hommes, pour rendre à chacun selon ses voies et selon le fruit de ses actions ;

20 toi qui as fait des signes et des prodiges jusqu’à ce jour dans le pays d’Égypte, et en Israël, et parmi les hommes, et qui t’es fait un nom tel qu’il est aujourd’hui.

21 Et tu as fait sortir ton peuple Israël du pays d’Égypte, avec des signes et avec des prodiges, et à main forte et à bras étendu, et par une grande frayeur ;

22 et tu leur as donné ce pays, que tu avais juré à leurs pères de leur donner, un pays ruisselant de lait et de miel ;

23 et ils y sont entrés, et l’ont possédé ; mais ils n’ont point écouté ta voix, et n’ont pas marché dans ta loi ; et tout ce que tu leur avais commandé de faire ils ne l’ont pas fait, de sorte que tu leur as fait rencontrer tout ce mal.

24 Voici, les terrasses sont venues jusqu’à la ville, pour la prendre ; et la ville est livrée par l’épée, et par la famine, et par la peste, en la main des Chaldéens qui combattent contre elle ; et ce que tu as dit est arrivé ; et voici, tu le vois !

25 Et toi, Seigneur Éternel ! tu m’as dit : Achète-toi le champ à prix d’argent, et fais-le attester par des témoins ; … et la ville est livrée en la main des Chaldéens !

 

26 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, disant :

27 Voici, je suis l’Éternel, le Dieu de toute chair ; quelque chose est-il trop difficile pour moi ?

28 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Voici, je livre cette ville en la main des Chaldéens, et en la main de Nebucadretsar, roi de Babylone ; et il la prendra.

29 Et les Chaldéens qui combattent contre cette ville entreront, et mettront le feu à cette ville, et la brûleront, et les maisons sur les toits desquelles on a brûlé de l’encens à Baal et répandu des libations à d’autres dieux, pour me provoquer à colère.

30 Car les fils d’Israël et les fils de Juda n’ont fait, dès leur jeunesse, que ce qui est mauvais à mes yeux ; car les fils d’Israël n’ont fait que me provoquer par l’œuvre de leurs mains, dit l’Éternel.

31 Car cette ville a été [une provocation] à ma colère et à ma fureur, depuis le jour qu’ils l’ont bâtie jusqu’à ce jour, afin que je l’ôte de devant ma face,

32 à cause de toute l’iniquité des fils d’Israël et des fils de Juda, qu’ils ont commise pour me provoquer, eux, leurs rois, leurs princes, leurs sacrificateurs, et leurs prophètes, et les hommes de Juda, et les habitants de Jérusalem.

33 Ils m’ont tourné le dos et non la face ; et je les ai enseignés, me levant de bonne heure et [les] enseignant, et ils n’ont pas écouté pour recevoir l’instruction ;

34 et ils ont mis leurs abominations dans la maison qui est appelée de mon nom, pour la rendre impure ;

35 et ils ont bâti les hauts lieux de Baal, qui sont dans la vallée du fils de Hinnom, pour faire passer [par le feu] leurs fils et leurs filles à Moloc : ce que je ne leur ai point commandé ; et il ne m’est point monté au cœur qu’ils fissent cette chose abominable, pour faire pécher Juda.

 

36 Et maintenant, à cause de cela, l’Éternel, le Dieu d’Israël, dit ainsi touchant cette ville dont vous dites qu’elle est livrée en la main du roi de Babylone par l’épée, et par la famine, et par la peste :

37 Voici, je les rassemblerai de tous les pays où je les ai chassés dans ma colère, et dans ma fureur, et dans [mon] grand courroux ; et je les ferai retourner en ce lieu ; et je les ferai habiter en sécurité ;

38 et ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu ;

39 et je leur donnerai un seul cœur, et une seule voie, pour me craindre tous les jours, pour leur bien et [le bien] de leurs fils après eux ;

40 et je ferai avec eux une alliance éternelle, que je ne me retirerai point d’auprès d’eux, pour leur faire du bien ; et je mettrai ma crainte dans leur cœur, pour qu’ils ne se retirent pas de moi.

41 Et je me réjouirai en eux pour leur faire du bien, et je les planterai dans ce pays, en vérité, de tout mon cœur et de toute mon âme.

42 Car ainsi dit l’Éternel : Comme j’ai fait venir sur ce peuple tout ce grand mal, ainsi je ferai venir sur eux tout le bien que j’ai prononcé à leur égard.

43 Et on achètera des champs dans ce pays dont vous dites qu’il est une désolation, de sorte qu’il n’y a ni homme, ni bête ; il est livré en la main des Chaldéens.

44 On achètera des champs à prix d’argent, et on en écrira les lettres, et on les scellera, et on les fera attester par des témoins dans le pays de Benjamin, et aux environs de Jérusalem, et dans les villes de Juda, et dans les villes de la montagne, et dans les villes du pays plat, et dans les villes du midi ; car je rétablirai leurs captifs, dit l’Éternel.

Chapitre 33

1 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie une seconde fois, lorsqu’il était encore enfermé dans la cour de la prison, disant :

2 Ainsi dit l’Éternel qui fait cela, l’Éternel qui se le propose pour l’effectuer, l’Éternel est son nom :

3 Crie vers moi, et je te répondrai, et je te déclarerai des choses grandes et cachées que tu ne sais pas.

4 Car ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, touchant les maisons de cette ville et touchant les maisons des rois de Juda, qui sont renversées à cause des terrasses et à cause de l’épée :

5 Ils s’en vont pour combattre contre les Chaldéens, pour remplir les [maisons] des cadavres des hommes que j’ai frappés dans ma colère et dans ma fureur, et à cause de toute l’iniquité desquels j’ai caché ma face de cette ville.

6 Voici, je lui appliquerai un appareil de pansement, et des remèdes, et je les guérirai, et leur révélerai une abondance de paix et de vérité ;

7 et je rétablirai les captifs de Juda et les captifs d’Israël, et je les bâtirai comme au commencement ;

8 et je les purifierai de toute leur iniquité [par] laquelle ils ont péché contre moi, et je pardonnerai toutes leurs iniquités [par] lesquelles ils ont péché contre moi et [par] lesquelles ils se sont rebellés contre moi.

9 Et ce sera pour moi un nom d’allégresse, une louange et un ornement parmi toutes les nations de la terre, qui apprendront toute la bonté dont j’ai usé envers eux ; et ils craindront et trembleront à cause de tout le bien et à cause de toute la prospérité dont je les ferai jouir*.

— v. 9 : litt.: que je ferai à elle (Jérusalem).

10 Ainsi dit l’Éternel : Dans ce lieu-ci dont vous dites : C’est un désert où il n’y a pas d’homme et où il n’y a pas de bête, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, qui sont désolées, où il n’y a pas d’homme, et où il n’y a pas d’habitant, et où il n’y a pas de bête,

11 on entendra encore la voix de l’allégresse et la voix de la joie, la voix de l’époux et la voix de l’épouse, la voix de ceux qui disent : Célébrez l’Éternel des armées, car l’Éternel est bon, car sa bonté [demeure] à toujours, — des gens qui apportent des actions de grâces à la maison de l’Éternel. Car je délivrerai le pays de sa captivité, et je le rétablirai comme il était au commencement*, dit l’Éternel.

12 Ainsi dit l’Éternel des armées : Dans ce lieu qui est désert, où il n’y a ni homme ni bête, et dans toutes ses villes, il y aura encore une demeure de bergers qui y feront reposer leur menu bétail ;

13 dans les villes de la montagne, dans les villes du pays plat, et dans les villes du midi, et dans le pays de Benjamin, et dans les environs de Jérusalem, et dans les villes de Juda, le menu bétail passera encore sous les mains de celui qui le compte, dit l’Éternel.

14 Voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où j’accomplirai la bonne parole que j’ai dite à la maison d’Israël et à la maison de Juda.

— v. 11 : litt.: Car je tournerai la captivité du pays, comme au commencement.

15 En ces jours-là, et en ce temps-là, je ferai germer à David un Germe de justice, et il exercera le jugement et la justice dans le pays.

16 En ces jours-là Juda sera sauvé, et Jérusalem demeurera en sécurité ; et voici comment on l’appellera : L’Éternel notre justice.

17 Car ainsi dit l’Éternel : David ne manquera pas d’un homme assis sur le trône de la maison d’Israël ;

18 et les sacrificateurs, les Lévites, ne manqueront pas, devant moi, d’un homme offrant des holocaustes, et faisant fumer des offrandes de gâteau, et faisant des sacrifices, tous les jours.

 

19 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, disant :

20 Ainsi dit l’Éternel : Quand vous romprez mon alliance touchant le jour, et mon alliance touchant la nuit, de sorte qu’il n’y ait pas de jour et de nuit en leur temps,

21 alors aussi mon alliance avec David, mon serviteur, sera rompue, de sorte qu’il n’ait pas de fils régnant sur son trône, — et avec les Lévites, les sacrificateurs, qui me servent.

22 Comme l’armée des cieux ne peut se nombrer, ni le sable de la mer se mesurer, ainsi je multiplierai la semence de David, mon serviteur, et les Lévites qui me servent.

23 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, disant :

24 N’as-tu pas vu ce que ce peuple a dit, disant : Les deux familles que l’Éternel avait choisies, il les a aussi rejetées ? … Et ils ont méprisé mon peuple de manière à ce que, devant eux, il ne soit plus une nation.

25 Ainsi dit l’Éternel : Si mon alliance touchant le jour et la nuit ne [demeure] pas, si je n’ai pas établi les ordonnances des cieux et de la terre,

26 alors aussi je rejetterai la semence de Jacob et de David, mon serviteur, pour ne pas prendre de sa semence ceux qui domineront sur la semence d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, car je rétablirai leurs captifs, et j’aurai compassion d’eux.

* *

Chapitre 34

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, lorsque Nebucadnetsar, roi de Babylone, et toute son armée, et tous les royaumes de la terre sur lesquels dominait sa main, et tous les peuples, combattaient contre Jérusalem et contre toutes ses villes, disant :

 

2 Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Va, et tu parleras à Sédécias, roi de Juda, et tu lui diras : Ainsi dit l’Éternel : Voici, je livre cette ville en la main du roi de Babylone, et il la brûlera par le feu ;

3 et toi, tu n’échapperas pas à sa main, car certainement tu seras pris, et tu seras livré en sa main, et tes yeux verront les yeux du roi de Babylone, et sa bouche parlera à ta bouche, et tu iras à Babylone.

4 Seulement, écoute la parole de l’Éternel, Sédécias, roi de Juda ! Ainsi dit l’Éternel sur toi :

5 Tu ne mourras pas par l’épée ; tu mourras en paix, et, comme on a brûlé [des aromates] pour tes pères, les rois précédents qui ont été avant toi, ainsi on en brûlera pour toi, et on se lamentera sur toi, [disant] : Hélas, seigneur ! Car j’ai dit cette parole, dit l’Éternel.

6 Et Jérémie le prophète dit à Sédécias, roi de Juda, toutes ces paroles, dans Jérusalem.

7 Et l’armée du roi de Babylone combattit contre Jérusalem, et contre toutes les villes de Juda qui restaient, contre Lakis et contre Azéka ; car c’étaient, d’entre les villes de Juda, les villes fortes qui restaient.

 

8 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, après que le roi Sédécias eut fait un pacte avec tout le peuple qui était à Jérusalem, pour leur proclamer la liberté :

9 pour que chacun renvoyât libre son serviteur, et chacun sa servante, hébreu ou hébreue, pour que personne ne fît plus servir son frère, un Juif.

10 Et tous les princes et tout le peuple qui étaient entrés dans ce pacte écoutèrent pour renvoyer libres chacun son serviteur et chacun sa servante, pour ne plus les obliger à servir : ils écoutèrent et les renvoyèrent.

11 Mais ensuite ils revinrent en arrière, et firent revenir les serviteurs et les servantes qu’ils avaient renvoyés libres, et les assujettirent pour être serviteurs et servantes.

 

12 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie de par l’Éternel, disant :

13 Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : J’ai fait une alliance avec vos pères, au jour où je les ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude*, disant :

14 Au bout de sept ans vous renverrez chacun votre frère, l’hébreu qui se sera vendu à toi* ; il te servira six ans, et tu le renverras libre de chez toi. Mais vos pères ne m’ont point écouté, et n’ont pas incliné leur oreille.

15 Et vous, vous en étiez revenus aujourd’hui, et vous aviez fait ce qui est droit à mes yeux, en proclamant la liberté chacun à son prochain, et vous aviez fait une alliance devant moi, dans la maison qui est appelée de mon nom ;

16 mais vous êtes revenus en arrière, et vous avez profané mon nom ; et vous avez fait revenir chacun son serviteur, et chacun sa servante, que vous aviez renvoyés libres [pour agir] à leur gré, et vous les avez assujettis pour vous être serviteurs et servantes.

17 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Vous ne m’avez point écouté pour proclamer la liberté chacun à son frère, et chacun à son prochain ; voici, je proclame, dit l’Éternel, la liberté contre vous à l’épée, à la peste, et à la famine ; et je vous livrerai pour être chassés çà et là* par tous les royaumes de la terre.

18 Et je livrerai les hommes qui ont transgressé mon alliance, qui n’ont point accompli les paroles de l’alliance qu’ils avaient faite devant moi (le veau qu’ils ont coupé en deux et entre les pièces duquel ils ont passé),

19 les princes de Juda, et les princes de Jérusalem, les eunuques, et les sacrificateurs, et tout le peuple du pays, qui ont passé entre les pièces du veau ;

20 je les livrerai en la main de leurs ennemis, et en la main de ceux qui cherchent leur vie, et leurs cadavres seront en pâture aux oiseaux des cieux et aux bêtes de la terre.

21 Et je livrerai Sédécias, roi de Juda, et ses princes, en la main de leurs ennemis, et en la main de ceux qui cherchent leur vie, et en la main de l’armée du roi de Babylone, qui s’est retirée d’auprès de vous.

22 Voici, je commande, dit l’Éternel, et je les fais revenir contre cette ville ; et ils combattront contre elle, et la prendront, et la brûleront par le feu ; et des villes de Juda, j’en ferai une désolation, de sorte qu’il n’y aura pas d’habitant.

— v. 13 : litt.: de serviteurs ; voir Exode 13:3. — v. 14 : ou : qui t’aura été vendu. — v. 17 : ou : livrerai à la vexation.

*

Chapitre 35

1 La parole qui vint à Jérémie, de par l’Éternel, aux jours de Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda, disant :

2 Va à la maison des Récabites, et parle-leur, et amène-les dans la maison de l’Éternel, dans une des chambres, et verse-leur du vin.

3 Et je pris Jaazania, fils de Jérémie, fils de Habatsinia, et ses frères, et tous ses fils, et toute la maison des Récabites ;

4 et je les amenai dans la maison de l’Éternel, dans la chambre des fils de Hanan, fils de Jigdalia, homme de Dieu, qui était à côté de la chambre des princes, laquelle était au-dessus de la chambre de Maascéïa, fils de Shallum, gardien du seuil ;

5 et je mis devant les fils de la maison des Récabites des gobelets pleins de vin, et des coupes, et je leur dis : Buvez du vin.

6 Et ils dirent : Nous ne boirons point de vin ; car Jonadab, fils de Récab, notre père, nous a commandé, disant : Vous ne boirez point de vin, ni vous, ni vos fils, à toujours ;

7 et vous ne bâtirez pas de maison, et vous ne sèmerez pas de semence, et vous ne planterez pas de vigne, et vous n’en aurez point ; mais vous habiterez dans des tentes tous vos jours, afin que vous viviez beaucoup de jours sur la face de la terre où vous séjournez.

8 Et nous avons écouté la voix de Jonadab, fils de Récab, notre père, dans tout ce qu’il nous a commandé, pour ne pas boire de vin tous nos jours, ni nous, ni nos femmes, ni nos fils, ni nos filles,

9 et pour ne pas bâtir des maisons pour notre demeure, et pour n’avoir ni vigne, ni champ, ni semaille ;

10 et nous avons habité dans des tentes, et nous avons écouté, et nous avons fait selon tout ce que nous a commandé Jonadab, notre père.

11 Et il est arrivé que, quand Nebucadretsar, roi de Babylone, est monté contre le pays, nous avons dit : Venez, et entrons dans Jérusalem devant l’armée des Chaldéens et devant l’armée de Syrie ; et nous habitons à Jérusalem.

 

12 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, disant :

13 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Va, et dis aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem : Ne recevrez-vous point instruction pour écouter mes paroles ? dit l’Éternel.

14 Les paroles de Jonadab, fils de Récab, qu’il a commandées à ses fils, de ne point boire de vin, ont été observées, et ils n’en ont pas bu jusqu’à ce jour ; car ils ont écouté le commandement de leur père. Mais moi, je vous ai parlé, me levant de bonne heure et parlant ; et vous ne m’avez point écouté.

15 Et je vous ai envoyé tous mes serviteurs les prophètes, me levant de bonne heure et [les] envoyant, disant : Revenez donc chacun de sa mauvaise voie, et amendez vos actions, et n’allez pas après d’autres dieux pour les servir, et vous habiterez sur la terre que j’ai donnée à vous et à vos pères. Mais vous n’avez pas incliné votre oreille, et vous ne m’avez pas écouté.

16 Oui, les fils de Jonadab, fils de Récab, ont observé le commandement de leur père qu’il leur avait commandé, et ce peuple ne m’a pas écouté ;

17 à cause de cela, ainsi dit l’Éternel, le Dieu des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je fais venir sur Juda, et sur tous les habitants de Jérusalem, tout le mal que j’ai prononcé contre eux, parce que je leur ai parlé, et ils n’ont pas écouté, et que je les ai appelés, et ils n’ont pas répondu.

 

18 Et Jérémie dit à la maison des Récabites : Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Parce que vous avez écouté le commandement de Jonadab, votre père, et que vous avez observé tous ses commandements et avez fait selon tout ce qu’il vous a commandé ;

19 à cause de cela, ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Jonadab, fils de Récab, ne manquera jamais d’un homme qui se tienne devant moi.

*

Chapitre 36

1 Et il arriva, en la quatrième année de Jehoïakim,* fils de Josias, roi de Juda, que cette parole vint de par l’Éternel à Jérémie, disant :

2 Prends-toi un rouleau de livre, et y écris toutes les paroles que je t’ai dites contre Israël et contre Juda, et contre toutes les nations, depuis le jour que je t’ai parlé, depuis les jours de Josias et jusqu’à ce jour.

3 Peut-être la maison de Juda écoutera-t-elle tout le mal que je pense à lui faire, afin qu’ils reviennent chacun de sa mauvaise voie, et que je leur pardonne leur iniquité et leur péché.

4 Et Jérémie appela Baruc, fils de Nérija ; et Baruc écrivit, de la bouche de Jérémie, sur un rouleau de livre, toutes les paroles de l’Éternel, qu’il lui dit.

5 Et Jérémie commanda à Baruc, disant : Je suis enfermé, je ne puis entrer dans la maison de l’Éternel ;

6 mais toi, tu y entreras, et tu liras, dans le rouleau que tu as écrit de ma bouche, les paroles de l’Éternel, aux oreilles du peuple, dans la maison de l’Éternel, le jour du jeûne ; et tu les liras aussi aux oreilles de tous ceux de Juda qui viennent de leurs villes.

7 Peut-être leur supplication sera-t-elle présentée* devant l’Éternel, et ils reviendront chacun de sa mauvaise voie ; car grande est la colère et la fureur que l’Éternel a prononcée contre ce peuple.

8 Et Baruc, fils de Nérija, fit selon tout ce que Jérémie le prophète lui avait commandé, pour lire dans le livre les paroles de l’Éternel, dans la maison de l’Éternel.

— v. 1 : date : A.C. 606. — v. 7 : ou : reçue ; litt.: tombera-t-elle, ici et ailleurs dans Jérémie.

9 Et il arriva, en la cinquième année de Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda, au neuvième mois, qu’on proclama un jeûne devant l’Éternel pour tout le peuple à Jérusalem et pour tout le peuple qui venait des villes de Juda à Jérusalem.

10 Et Baruc lut dans le livre les paroles de Jérémie, dans la maison de l’Éternel, dans la chambre de Guemaria, fils de Shaphan, le scribe, dans le parvis supérieur, à l’entrée de la porte neuve de la maison de l’Éternel, aux oreilles de tout le peuple.

11 Et Michée, fils de Guemaria, fils de Shaphan, entendit du livre toutes les paroles de l’Éternel ;

12 et il descendit dans la maison du roi, dans la chambre du scribe, et voici, tous les princes y étaient assis : Élishama, le scribe, et Delaïa, fils de Shemahia, et Elnathan, fils d’Acbor, et Guemaria, fils de Shaphan, et Sédécias, fils de Hanania, et tous les princes.

13 Et Michée leur rapporta toutes les paroles qu’il avait entendues, quand Baruc lisait dans le livre aux oreilles du peuple.

14 Et tous les princes envoyèrent Jehudi, fils de Nethania, fils de Shélémia, fils de Cushi, vers Baruc, pour [lui] dire : Prends dans ta main le rouleau dans lequel tu as lu aux oreilles du peuple, et viens. — Et Baruc, fils de Nérija, prit le rouleau dans sa main, et vint vers eux.

15 Et ils lui dirent : Assieds-toi, et lis-le à nos oreilles. Et Baruc lut à leurs oreilles.

 

16 Et il arriva, lorsqu’ils entendirent toutes ces paroles, qu’ils furent effrayés, [se regardant] l’un l’autre ; et ils dirent à Baruc : Certainement nous rapporterons au roi toutes ces paroles.

17 Et ils interrogèrent Baruc, disant : Raconte-nous comment tu as écrit toutes ces paroles sous sa dictée*.

18 Et Baruc leur dit : De sa bouche il m’a dicté toutes ces paroles, et moi j’écrivais dans le livre avec de l’encre.

19 Et les princes dirent à Baruc : Va, cache-toi, toi et Jérémie ; et que personne ne sache où vous êtes.

20 Et ils vinrent vers le roi, dans la cour, et ils déposèrent le rouleau dans la chambre d’Élishama, le scribe ; et ils rapportèrent aux oreilles du roi toutes les paroles.

21 Et le roi envoya Jehudi pour prendre le rouleau ; et il le prit de la chambre d’Élishama, le scribe, et Jehudi le lut aux oreilles du roi et aux oreilles de tous les princes qui se tenaient là près du roi :

22 et le roi était assis dans la maison d’hiver, au neuvième mois ; et le brasier brûlait devant lui.

23 Et il arriva que, quand Jehudi en eut lu trois ou quatre pages*, [le roi] le coupa avec le canif du scribe et le jeta au feu qui était dans le brasier, jusqu’à ce que tout le rouleau fût consumé au feu qui était dans le brasier.

24 Et ils ne craignirent pas, et ne déchirèrent pas leurs vêtements, [ni] le roi ni tous ses serviteurs qui entendirent toutes ces paroles.

25 Et même Elnathan, et Delaïa, et Guemaria, intercédèrent auprès du roi, afin qu’il ne brûlât pas le rouleau ; mais il ne les écouta point.

26 Et le roi commanda à Jerakhmeël, fils d’Hammélec*, et à Seraïa, fils d’Azriel, et à Shélémia, fils d’Abdeël, de prendre Baruc, le scribe, et Jérémie le prophète ; mais l’Éternel les cacha.

— v. 17 : litt.: de sa bouche. — v. 23 : ou : colonnes. — v. 26 : ou : fils du roi.

27 Et après que le roi eut brûlé le rouleau et les paroles que Baruc avait écrites de la bouche de Jérémie, la parole de l’Éternel vint à Jérémie, disant :

28 Prends-toi encore un autre rouleau, et écris-y toutes les premières paroles qui étaient sur le premier rouleau que Jehoïakim, roi de Juda, a brûlé.

29 Et tu diras à Jehoïakim, roi de Juda : Ainsi dit l’Éternel : Tu as brûlé ce rouleau, en disant : Pourquoi y as-tu écrit, disant : Le roi de Babylone viendra certainement, et il détruira ce pays et en fera disparaître les hommes et les bêtes ?

30 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel touchant Jehoïakim, roi de Juda : Il n’aura personne qui s’asseye sur le trône de David, et son cadavre sera jeté dehors, de jour à la chaleur, et de nuit à la gelée.

31 Et je le punirai, lui, et sa semence, et ses serviteurs, pour leur iniquité, et je ferai venir sur eux, et sur les habitants de Jérusalem, et sur les hommes de Juda, tout le mal que je leur ai annoncé, et ils n’ont point écouté.

 

32 Et Jérémie prit un autre rouleau, et le donna à Baruc, fils de Nérija, le scribe ; et il y écrivit, de la bouche de Jérémie, toutes les paroles du livre que Jehoïakim, roi de Juda, avait brûlé au feu ; et il y fut encore ajouté plusieurs semblables.

*

Chapitre 37

1 Et le roi Sédécias, fils de Josias, régna à la place de Conia, fils de Jehoïakim : Nebucadretsar, roi de Babylone, l’avait établi roi sur le pays de Juda.

2 Et il n’écouta point, ni lui, ni ses serviteurs, ni le peuple du pays, les paroles de l’Éternel qu’il avait dites par Jérémie le prophète.

3 Et le roi Sédécias envoya Jucal, fils de Shélémia, et Sophonie, fils Maascéïa, le sacrificateur, vers Jérémie le prophète, disant : Intercède*, je te prie, pour nous, auprès de l’Éternel, notre Dieu.

4 Et Jérémie entrait et sortait parmi le peuple, et on ne l’avait pas encore mis en prison.

5 Et l’armée du Pharaon était sortie d’Égypte, et les Chaldéens qui assiégeaient Jérusalem, en entendirent la nouvelle et se retirèrent de Jérusalem.

— v. 3 : ailleurs : prie.

6 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie le prophète, disant :

7 Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël : Vous direz ainsi au roi de Juda, qui vous a envoyés vers moi pour me consulter : Voici, l’armée du Pharaon, qui est sortie à votre secours, retournera dans son pays d’Égypte ;

8 et les Chaldéens reviendront, et combattront contre cette ville, et ils la prendront, et la brûleront par le feu.

9 Ainsi dit l’Éternel : N’abusez point vos âmes, disant : Les Chaldéens s’en sont allés de nous tout de bon ; car ils ne s’en sont pas allés.

10 Car si vous aviez frappé toute l’armée des Chaldéens qui combattent contre vous, et qu’il n’en restât que des gens transpercés, ils se relèveraient chacun dans sa tente et brûleraient cette ville par le feu.

 

11 Et il arriva, quand l’armée des Chaldéens se retira de Jérusalem à cause de l’armée du Pharaon,

12 que Jérémie sortit de Jérusalem pour s’en aller dans le pays de Benjamin au milieu du peuple, pour avoir de là [sa] part.

13 Et comme il était dans la porte de Benjamin, il y avait là un capitaine de la garde (et son nom était Jirija, fils de Shélémia, fils de Hanania), et il saisit Jérémie le prophète, en disant : Tu vas te rendre aux Chaldéens.

14 Et Jérémie dit : C’est un mensonge ; je ne vais point me rendre aux Chaldéens. Mais il ne l’écouta pas ; et Jirija saisit Jérémie et l’amena aux princes.

15 Et les princes se mirent en colère contre Jérémie, et le battirent, et le mirent en prison dans la maison de Jonathan, le scribe ; car ils en avaient fait une maison de détention.

16 Quand Jérémie fut entré dans la maison de la fosse et dans les caveaux, et que Jérémie fut resté là bien des jours, le roi Sédécias envoya, et le prit.

17 Et le roi l’interrogea en secret dans sa maison, et dit : Y a-t-il quelque parole de par l’Éternel ? Et Jérémie dit : Il y en a une ; et il dit : Tu seras livré en la main du roi de Babylone.

 

18 Et Jérémie dit au roi Sédécias : Quel péché ai-je commis contre toi, et contre tes serviteurs, et contre ce peuple, que vous m’ayez mis dans la maison de détention ?

19 Et où sont vos prophètes qui vous prophétisaient, disant : Le roi de Babylone ne viendra point contre vous, ni contre ce pays ?

20 Et maintenant écoute, je te prie, ô roi, mon seigneur : que ma requête soit reçue devant toi, et ne me fais pas retourner dans la maison de Jonathan, le scribe, de peur que je n’y meure.

21 Et le roi Sédécias commanda, et on fit garder Jérémie dans la cour de la prison ; et on lui donna par jour un pain, de la rue des boulangers, jusqu’à ce que fut consommé tout le pain de la ville. Et Jérémie demeura dans la cour de la prison.

Chapitre 38

1 Et Shephatia, fils de Matthan, et Guedalia, fils de Pashkhur, et Jucal, fils de Shélémia, et Pashkhur, fils de Malkija, entendirent les paroles que Jérémie disait à tout le peuple, disant :

2 Ainsi dit l’Éternel : Celui qui demeurera dans cette ville mourra par l’épée, par la famine, ou par la peste ; et celui qui sortira vers les Chaldéens vivra, et aura sa vie pour butin et vivra.

3 Ainsi dit l’Éternel : Cette ville sera livrée certainement en la main de l’armée du roi de Babylone, et il la prendra.

4 Et les princes dirent au roi : Qu’on fasse donc mourir cet homme ! car pourquoi rend-il lâches les mains des hommes de guerre qui sont de reste dans cette ville, et les mains de tout le peuple, en leur parlant selon ces paroles ? car cet homme ne cherche point la prospérité de ce peuple, mais le mal.

5 Et le roi Sédécias dit : Voici, il est entre vos mains ; car le roi ne peut rien contre vous.

6 Et ils prirent Jérémie et le jetèrent dans la fosse de Malkija, fils d’Hammélec*, laquelle était dans la cour de la prison ; et ils descendirent Jérémie avec des cordes ; et il n’y avait point d’eau dans la fosse, mais de la boue, et Jérémie enfonça dans la boue.

— v. 6 : ou : fils du roi, comme 36:26.

7 Et Ébed-Mélec, l’Éthiopien*, un eunuque, qui était dans la maison du roi, apprit qu’ils avaient mis Jérémie dans la fosse ; et le roi était assis dans la porte de Benjamin.

8 Et Ébed-Mélec sortit de la maison du roi, et parla au roi, disant :

9 Ô roi, mon seigneur ! ces hommes ont mal fait dans tout ce qu’ils ont fait à Jérémie le prophète, qu’ils ont jeté dans la fosse ; il mourra là où il est, à cause de la famine, car il n’y a plus de pain dans la ville.

10 Et le roi commanda à Ébed-Mélec, l’Éthiopien, disant : Prends d’ici trente hommes sous tes ordres, et fais monter Jérémie le prophète hors de la fosse, avant qu’il meure.

11 Et Ébed-Mélec prit les hommes sous ses ordres, et alla dans la maison du roi, au-dessous du trésor. Et il prit de là de vieux lambeaux d’étoffes et de vieux haillons, et les descendit avec des cordes à Jérémie dans la fosse ;

12 et Ébed-Mélec, l’Éthiopien, dit à Jérémie : Mets ces vieux lambeaux et ces haillons sous les aisselles de tes bras, sous les cordes. Et Jérémie fit ainsi.

13 Et ils tirèrent Jérémie dehors avec les cordes, et le firent monter hors de la fosse. Et Jérémie habita dans la cour de la prison.

— v. 7 : ou : le Cushite

14 Et le roi Sédécias envoya, et se fit amener Jérémie le prophète, à la troisième entrée qui était dans la maison de l’Éternel. Et le roi dit à Jérémie : Je te demanderai une chose ; ne me cache rien.

15 Et Jérémie dit à Sédécias : Si je te le déclare, ne me feras-tu pas mourir ? Et si je te donne un conseil, tu ne m’écouteras pas.

16 Et le roi Sédécias jura secrètement à Jérémie, disant : L’Éternel est vivant qui a fait notre âme : si je te fais mourir, et si je te livre en la main de ces hommes qui cherchent ta vie !

17 Et Jérémie dit à Sédécias : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu des armées, le Dieu d’Israël : Si tu sors franchement vers les princes du roi de Babylone, ton âme vivra et cette ville ne sera point brûlée par le feu, mais tu vivras, toi et ta maison.

18 Mais si tu ne sors pas vers les princes du roi de Babylone, cette ville sera livrée en la main des Chaldéens, et ils la brûleront par le feu ; et toi, tu n’échapperas pas à leur main.

19 Et le roi Sédécias dit à Jérémie : Je crains les Juifs qui se sont rendus aux Chaldéens ; [j’ai] peur qu’on ne me livre en leur main, et qu’ils ne me maltraitent.

20 Et Jérémie dit : On ne te livrera point ; écoute, je te prie, la voix de l’Éternel dans ce que je te dis, et tout ira bien pour toi, et ton âme vivra.

21 Mais si tu refuses de sortir, voici la parole que l’Éternel m’a fait voir :

22 Voici, toutes les femmes qui sont de reste dans la maison du roi de Juda seront menées dehors vers les princes du roi de Babylone, et elles diront : Tes familiers t’ont entraîné, ils ont prévalu sur toi ; tes pieds se sont enfoncés dans le bourbier, ils ont glissé* en arrière.

23 Et toutes tes femmes et tes fils, on les mènera dehors vers les Chaldéens, et toi tu n’échapperas pas à leur main ; car tu seras pris par la main du roi de Babylone, et tu feras que cette ville sera brûlée* par le feu.

— v. 22 : ou : [tes amis] se sont retirés. — v. 23 : litt.: tu brûleras.

24 Et Sédécias dit à Jérémie : Que personne ne sache rien de ces paroles, et tu ne mourras pas ;

25 et si les princes entendent que j’ai parlé avec toi, et qu’ils viennent vers toi et te disent : Déclare-nous donc ce que tu as dit au roi ; ne nous le cache pas, et nous ne te ferons point mourir ; et que t’a dit le roi ?

26 tu leur diras : J’ai présenté ma requête devant le roi, qu’on ne me fasse pas retourner dans la maison de Jonathan pour y mourir. —

27 Et tous les princes vinrent vers Jérémie, et l’interrogèrent ; et il leur rapporta [la chose] selon toutes ces paroles que le roi avait commandées ; et ils se turent et le laissèrent, car l’affaire ne s’ébruita pas.

28 Et Jérémie habita dans la cour de la prison jusqu’au jour où Jérusalem fut prise.

*

Chapitre 39

1 Et il arriva, lorsque Jérusalem fut prise, qu’en la neuvième année de Sédécias, roi de Juda, au dixième mois, Nebucadretsar, roi de Babylone, vint, et toute son armée, contre Jérusalem, et ils l’assiégèrent.

2 En la onzième année de Sédécias, au quatrième mois, le neuvième [jour] du mois, la brèche fut faite à la ville.*

3 Et tous les princes du roi de Babylone entrèrent, et s’assirent dans la porte intérieure : Nergal-Sharétser, Samgar-Nebu, Sarsekim, chef des eunuques*, Nergal-Sharétser, chef des mages**, et tout le reste des princes du roi de Babylone.

4 Et il arriva que, quand Sédécias, roi de Juda, et tous les hommes de guerre les eurent vus, ils s’enfuirent, et sortirent de nuit de la ville, par le chemin du jardin du roi, par la porte qui était entre les deux murailles ; et il sortit par le chemin de la plaine.

5 Et l’armée des Chaldéens les poursuivit, et ils atteignirent Sédécias dans les plaines de Jéricho, et ils le prirent, et le firent monter vers Nebucadnetsar, roi de Babylone, à Ribla, dans le pays de Hamath ; et il prononça son jugement.

6 Et le roi de Babylone égorgea les fils de Sédécias, à Ribla, devant ses yeux ; et le roi de Babylone égorgea tous les nobles de Juda ;

7 et il creva les yeux à Sédécias, et le lia avec des chaînes d’airain, pour le mener à Babylone.

8 Et les Chaldéens brûlèrent par le feu la maison du roi et les maisons du peuple, et ils abattirent les murailles de Jérusalem.

9 Et le reste du peuple qui était demeuré de reste dans la ville, et les transfuges qui étaient allés se rendre à lui, et le reste du peuple, ceux qui étaient de reste, Nebuzaradan, chef des gardes, les transporta à Babylone.

10 Mais d’entre le peuple, Nebuzaradan, chef des gardes, laissa les pauvres, ceux qui n’avaient rien, dans le pays de Juda ; et en ce jour-là il leur donna des vignes et des champs.

11 Et Nebucadretsar, roi de Babylone, avait commandé par Nebuzaradan, chef des gardes, touchant Jérémie, disant :

12 Prends-le, et aie les yeux sur lui, et ne lui fais aucun mal ; mais selon ce qu’il te dira, ainsi agis avec lui.

13 Et Nebuzaradan, chef des gardes, envoya, et Nebushazban, chef des eunuques, et Nergal-Sharétser, chef des mages, et tous les chefs du roi de Babylone,

14 envoyèrent, et prirent Jérémie de la cour de la prison, et le remirent à Guedalia, fils d’Akhikam, fils de Shaphan, pour le mener dehors, à la maison. Et il demeura, au milieu du peuple.

— v. 2 : date : A.C. 588. — v. 3* : ou : Rab-Saris. — v. 3** : ou : Rab-Mag.

15 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, pendant qu’il était enfermé dans la cour de la prison, disant :

16 Va, et tu parleras à Ébed-Mélec, l’Éthiopien, disant : Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je fais venir mes paroles sur cette ville pour le mal, et non pour le bien ; et elles auront lieu devant toi, en ce jour-là.

17 Et je te délivrerai en ce jour-là, dit l’Éternel, et tu ne seras point livré en la main des hommes dont tu as peur ;

18 car certainement je te sauverai, et tu ne tomberas pas par l’épée ; et tu auras ta vie pour butin ; car tu as eu confiance en moi, dit l’Éternel.

*

Chapitre 40

1 La parole qui vint à Jérémie de par l’Éternel, après que Nebuzaradan, chef des gardes, l’eut renvoyé de Rama, quand il l’eut pris, et qu’il était lié de chaînes au milieu de tous les captifs* de Jérusalem et de Juda qu’on transportait à Babylone.

— v. 1 : litt.: toute la transportation.

2 Et le chef des gardes prit Jérémie, et lui dit : L’Éternel, ton Dieu, avait prononcé ce mal sur ce lieu-ci.

3 Et l’Éternel l’a fait venir, et a fait comme il avait dit, car vous avez péché contre l’Éternel, et vous n’avez pas écouté sa voix ; et cette chose vous est arrivée.

4 Et maintenant, voici, aujourd’hui je te délivre des chaînes qui sont à tes mains. S’il est bon à tes yeux de venir avec moi à Babylone, viens, et j’aurai les yeux sur toi ; mais, s’il est mauvais à tes yeux de venir avec moi à Babylone, ne viens pas*. Regarde, toute la terre est devant toi : va où il est bon et droit à tes yeux d’aller.

5 Et comme encore il ne répondait* pas, [Nebuzaradan lui dit] : Retourne-t’en vers Guedalia, fils d’Akhikam, fils de Shaphan, que le roi de Babylone a établi sur les villes de Juda, et demeure avec lui au milieu du peuple, ou va partout où il sera bon** à tes yeux d’aller. Et le chef des gardes lui donna des provisions et un présent, et le renvoya.

6 Et Jérémie vint vers Guedalia, fils d’Akhikam, à Mitspa, et habita avec lui parmi le peuple qui était de reste dans le pays.

— v. 4 : litt.: abstiens-toi. — v. 5* : ou : ne s’en retournait. — v. 5** : litt.: droit.

7 Et tous les chefs des forces qui étaient dans la campagne, eux et leurs hommes, apprirent que le roi de Babylone avait établi Guedalia, fils d’Akhikam, sur le pays, et qu’il lui avait commis les hommes, et les femmes, et les enfants, et des pauvres du pays d’entre ceux qui n’avaient pas été transportés à Babylone ;

8 et ils vinrent vers Guedalia à Mitspa, savoir Ismaël, fils de Nethania, et Jokhanan et Jonathan, les fils de Karéakh, et Seraïa, fils de Thanhumeth, et les fils d’Éphaï, le Netophathite, et Jezania, fils d’un Maacathien, eux et leurs hommes.

9 Et Guedalia, fils d’Akhikam, fils de Shaphan, leur jura, à eux et à leurs hommes, disant : Ne craignez pas de servir les Chaldéens ; habitez dans le pays et servez le roi de Babylone, et vous vous en trouverez bien.

10 Et pour moi, voici, j’habite à Mitspa, pour me tenir là devant les Chaldéens qui viendront vers nous ; et vous, récoltez du vin, et des fruits d’été, et de l’huile, et mettez-les dans vos vases, et habitez dans vos villes dont vous avez pris possession.

 

11 Et aussi tous les Juifs qui étaient en Moab, et parmi les fils d’Ammon, et en Édom, ou qui étaient dans tous les pays, entendirent que le roi de Babylone avait accordé un reste à Juda, et qu’il avait établi sur eux Guedalia, fils d’Akhikam, fils de Shaphan ;

12 alors tous les Juifs retournèrent de tous les lieux où ils avaient été chassés, et vinrent dans le pays de Juda, vers Guedalia, à Mitspa, et récoltèrent du vin et des fruits d’été en grande abondance.

 

13 Mais Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces qui étaient dans la campagne, vinrent vers Guedalia, à Mitspa, et lui dirent :

14 Sais-tu bien que Baalis, roi des fils d’Ammon a envoyé Ismaël, fils de Nethania, pour te frapper à mort ? Mais Guedalia, fils d’Akhikam, ne les crut point.

15 Et Jokhanan, fils de Karéakh, parla en secret à Guedalia, à Mitspa, disant : Que j’aille, je te prie et je frapperai Ismaël, fils de Nethania, et personne ne le saura ; pourquoi te frapperait-il à mort, et tous ceux de Juda qui se sont rassemblés vers toi seraient-ils dispersés, et le reste de Juda périrait-il ?

16 Et Guedalia, fils d’Akhikam, dit à Jokhanan, fils de Karéakh : Ne fais pas cette chose-là, car c’est un mensonge que tu dis à l’égard d’Ismaël.

Chapitre 41

1 Et il arriva, au septième mois,* qu’Ismaël, fils de Nethania, fils d’Élishama, de la semence royale et [l’un] d’entre les grands du roi, et dix hommes avec lui, vinrent vers Guedalia, fils d’Akhikam, à Mitspa ; et ils mangèrent là du pain ensemble à Mitspa.

2 Et Ismaël, fils de Nethania, se leva, et les dix hommes qui étaient avec lui, et ils frappèrent avec l’épée Guedalia, fils d’Akhikam, fils de Shaphan : et il le fit mourir, lui que le roi de Babylone avait établi sur le pays.

3 Et Ismaël frappa tous les Juifs qui étaient avec Guedalia* à Mitspa, et les Chaldéens qui se trouvaient là, les hommes de guerre.

— v. 1 : date : A.C. 588. — v. 3 : litt.: avec lui, avec Guedalia.

4 Et il arriva, le second jour après qu’on eut fait mourir Guedalia, et personne ne le savait,

5 que des hommes vinrent de Sichem, de Silo et de Samarie, quatre-vingts hommes, la barbe rasée et les vêtements déchirés, et qui s’étaient fait des incisions, et avaient dans leur main une offrande et de l’encens, pour les porter dans la maison de l’Éternel.

6 Et Ismaël, fils de Nethania, sortit de Mitspa à leur rencontre, s’en allant et pleurant ; et il arriva que, lorsqu’il les eut atteints, il leur dit : Venez vers Guedalia, fils d’Akhikam !

7 Et il arriva que, quand ils furent entrés jusqu’au milieu de la ville, Ismaël, fils de Nethania (lui et les hommes qui étaient avec lui), les égorgea [et les jeta] au milieu d’une fosse.

8 Et il se trouva parmi eux dix hommes qui dirent à Ismaël : Ne nous fais pas mourir, car nous avons des choses cachées dans la campagne, du froment, et de l’orge, et de l’huile, et du miel. Et il s’abstint, et ne les fit pas mourir parmi leurs frères.

9 Et la fosse où Ismaël jeta tous les cadavres des hommes qu’il tua à côté de* Guedalia est celle que le roi Asa avait faite à cause de Baësha, roi d’Israël ; c’est celle-là qu’Ismaël, fils de Nethania, remplit de gens tués.

10 Et Ismaël emmena captif tout le reste du peuple qui était à Mitspa, les filles du roi, et tous ceux du peuple qui étaient demeurés de reste à Mitspa, que Nebuzaradan, chef des gardes, avait commis à Guedalia, fils d’Akhikam : Ismaël, fils de Nethania, les emmena captifs, et s’en alla pour passer vers les fils d’Ammon.

— v. 9 : ou : à cause de.

11 Et Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces qui étaient avec lui, apprirent tout le mal qu’Ismaël, fils de Nethania, avait fait ;

12 et ils prirent tous leurs hommes et s’en allèrent pour combattre contre Ismaël, fils de Nethania ; et ils le trouvèrent près des grandes eaux qui sont à Gabaon.

13 Et il arriva que, lorsque tout le peuple qui était avec Ismaël vit Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces qui étaient avec lui, ils se réjouirent ;

14 et tout le peuple qu’Ismaël avait emmené captif de Mitspa fit volte-face, et s’en retourna, et s’en alla vers Jokhanan, fils de Karéakh.

15 Et Ismaël, fils de Nethania, échappa avec huit hommes, de devant Jokhanan, et s’en alla vers les fils d’Ammon.

16 Et Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces qui étaient avec lui, prirent tout le reste du peuple qu’ils avaient ramené d’avec Ismaël, fils de Nethania, venant de Mitspa, après qu’il eut frappé Guedalia, fils d’Akhikam : les vaillants hommes de guerre, et les femmes, et les petits enfants, et les eunuques, qu’ils avaient ramenés de Gabaon ;

17 et ils s’en allèrent, et habitèrent à l’hôtellerie de Kimham, qui est près de Bethléhem,

18 pour se retirer en Égypte, à cause des Chaldéens ; car ils les craignaient, parce qu’Ismaël, fils de Nethania, avait frappé Guedalia, fils d’Akhikam, que le roi de Babylone avait établi sur le pays.

Chapitre 42

1 Et tous les chefs des forces, et Jokhanan, fils de Karéakh, et Jezania, fils de Hoshahia, et tout le peuple, depuis le petit jusqu’au grand, s’approchèrent et dirent à Jérémie le prophète :

2 Que notre supplication soit reçue devant toi, et prie l’Éternel, ton Dieu, pour nous, pour tout ce reste ; car, de beaucoup [que nous étions], nous sommes restés peu, selon que tes yeux nous voient ;

3 et que l’Éternel, ton Dieu, nous montre le chemin par lequel nous devons marcher, et ce que nous devons faire.

4 Et Jérémie le prophète, leur dit : J’ai entendu ; voici, je prierai l’Éternel, votre Dieu, selon vos paroles ; et il arrivera que, tout ce que l’Éternel vous répondra, je vous le déclarerai : je ne vous cacherai* rien.

5 Et ils dirent à Jérémie : L’Éternel soit entre nous un témoin véritable et fidèle, si nous ne faisons selon toute la parole pour laquelle l’Éternel, ton Dieu, t’enverra vers nous !

6 Soit bien, soit mal, nous écouterons la voix de l’Éternel notre Dieu, vers qui nous t’envoyons, afin qu’il nous arrive du bien, quand nous écouterons la voix de l’Éternel, notre Dieu.

— v. 4 : litt.: retiendrai.

7 Et il arriva, au bout de dix jours, que la parole de l’Éternel vint à Jérémie.

8 Et il appela Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces qui étaient avec lui, et tout le peuple,

9 depuis le petit jusqu’au grand, et leur dit : Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, vers qui vous m’avez envoyé pour présenter votre supplication devant lui :

10 Si vous continuez à habiter dans ce pays, je vous bâtirai, et je ne vous renverserai pas, et je vous planterai, et je ne vous arracherai pas ; car je me repens du mal que je vous ai fait.

11 Ne craignez point le roi de Babylone, dont vous avez peur ; ne le craignez pas, dit l’Éternel ; car je suis avec vous pour vous sauver et pour vous délivrer de sa main ;

12 et j’userai de miséricorde envers vous, et il aura pitié de vous, et vous fera retourner dans votre terre.

13 Mais si vous dites : Nous n’habiterons pas dans ce pays, et que vous n’écoutiez pas la voix de l’Éternel, votre Dieu,

14 disant : Non, mais nous irons dans le pays d’Égypte, où nous ne verrons pas la guerre, et où nous n’entendrons pas le son de la trompette, et où nous n’aurons pas disette de pain ; et nous habiterons là ; …

15 et maintenant, à cause de cela, écoutez la parole de l’Éternel, vous, le reste de Juda : Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Si vous tournez vos faces pour aller en Égypte, et que vous y alliez pour y demeurer*,

16 il arrivera que l’épée dont vous avez peur vous atteindra là, dans le pays d’Égypte, et la famine que vous craignez vous suivra de près, là, en Égypte, et vous y mourrez.

17 Et il arrivera que tous les hommes qui auront tourné leur face pour aller en Égypte afin d’y séjourner, mourront par l’épée, par la famine, et par la peste ; et il n’y aura pour eux ni reste ni réchappé de devant le mal que je fais venir sur eux.

18 Car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Comme ma colère et ma fureur ont été versées sur les habitants de Jérusalem, ainsi ma fureur sera versée sur vous si vous allez en Égypte ; et vous serez une exécration, et une désolation, et une malédiction, et un opprobre ; et vous ne verrez plus ce lieu.

19 L’Éternel vous a dit, reste de Juda : N’allez pas en Égypte. Sachez certainement que je vous ai avertis aujourd’hui ;

20 car vous vous êtes séduits vous-mêmes dans vos âmes quand vous m’avez envoyé vers l’Éternel, votre Dieu, disant : Prie l’Éternel, notre Dieu, pour nous, et selon tout ce que l’Éternel, notre Dieu, dira, ainsi déclare-nous, et nous le ferons.

21 Et je vous l’ai déclaré aujourd’hui ; et vous n’avez pas écouté la voix de l’Éternel, votre Dieu, ni tout ce avec quoi il m’a envoyé vers vous.

22 Et maintenant, sachez certainement que vous mourrez par l’épée, par la famine, et par la peste, dans le lieu où vous avez désiré d’aller pour y séjourner.

— v. 15 : ailleurs : séjourner.

Chapitre 43

1 Et lorsque Jérémie eut achevé de dire à tout le peuple toutes les paroles de l’Éternel, leur Dieu, toutes ces paroles avec lesquelles l’Éternel, leur Dieu, l’avait envoyé vers eux,

2 il arriva qu’Azaria, fils de Hoshahia, et Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les hommes orgueilleux, parlèrent à Jérémie, disant : C’est un mensonge que tu dis ; l’Éternel, notre Dieu, ne t’a pas envoyé pour [nous] dire : N’allez point en Égypte pour y séjourner.

3 Mais Baruc, fils de Nérija, t’incite contre nous, afin de nous livrer en la main des Chaldéens, pour nous faire mourir et pour nous transporter à Babylone.

 

4 Et Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces, et tout le peuple, n’écoutèrent point la voix de l’Éternel, pour habiter dans le pays de Juda.

5 Et Jokhanan, fils de Karéakh, et tous les chefs des forces, prirent tout le reste de Juda, ceux qui, de toutes les nations parmi lesquelles ils avaient été chassés, étaient retournés pour séjourner dans le pays de Juda :

6 les hommes forts, et les femmes, et les petits enfants, et les filles du roi, et toutes les âmes que Nebuzaradan, chef des gardes, avait laissées avec Guedalia, fils d’Akhikam, fils de Shaphan, et Jérémie le prophète, et Baruc, fils de Nérija ;

7 et ils entrèrent dans le pays d’Égypte, car ils n’avaient pas écouté la voix de l’Éternel ; et ils vinrent jusqu’à Takhpanès.

 

8 Et la parole de l’Éternel vint à Jérémie, à Takhpanès, disant :

9 Prends dans ta main de grosses pierres, et cache-les dans l’argile, dans le four à briques qui est à l’entrée de la maison du Pharaon, à Takhpanès, sous les yeux des Juifs* ; et dis-leur :

10 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, j’envoie, et je prendrai Nebucadretsar, roi de Babylone, mon serviteur ; et je mettrai son trône au-dessus de ces pierres que j’ai cachées, et il étendra sur elles sa tente magnifique ;

11 et il viendra, et frappera le pays d’Égypte : qui pour la mort, à la mort, et qui pour la captivité, à la captivité, et qui pour l’épée, à l’épée.

12 Et j’allumerai un feu dans les maisons des dieux d’Égypte, et [Nebucadretsar] les brûlera, et les emmènera captifs ; et il se revêtira du pays d’Égypte comme un berger se revêt de son vêtement, et il en sortira en paix.

13 Et il brisera les stèles* de Beth-Shémesh**, qui est dans le pays d’Égypte, et brûlera par le feu les maisons des dieux de l’Égypte.

— v. 9 : litt.: hommes juifs. — v. 13* : ou : obélisques. — v. 13** : ou : de la maison (ou temple) du soleil, c’est-à-dire  : On (Héliopolis).

*

Chapitre 44

1 La parole qui vint à Jérémie pour tous les Juifs qui habitaient dans le pays d’Égypte, qui habitaient à Migdol, et à Takhpanès, et à Noph, et dans le pays de Pathros, disant :

2 Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Vous avez vu tout le mal que j’ai fait venir sur Jérusalem et sur toutes les villes de Juda ; et voici, elles sont aujourd’hui un désert, et personne n’y habite,

3 à cause de l’iniquité qu’ils ont commise pour me provoquer à colère, en allant brûler de l’encens pour servir d’autres dieux, qu’ils n’ont pas connus, eux, ni vous, ni vos pères.

4 Et je vous ai envoyé tous mes serviteurs les prophètes, me levant de bonne heure et [les] envoyant, disant : Ne faites point cette chose abominable que je hais.

5 Et ils n’ont pas écouté, et n’ont pas incliné leur oreille pour se détourner de leur iniquité, afin de ne pas brûler de l’encens à d’autres dieux ;

6 alors ma fureur et ma colère ont été versées [sur eux], et ont brûlé dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem ; et elles sont devenues un désert, une désolation, comme [il parait] aujourd’hui.

7 Et maintenant, ainsi dit l’Éternel, le Dieu des armées, le Dieu d’Israël : Pourquoi faites-vous un grand mal contre vos âmes, pour vous faire retrancher du milieu de Juda, homme et femme, enfant et celui qui tète, en sorte qu’il ne vous demeure aucun reste ;

8 en me provoquant par les œuvres de vos mains, en brûlant de l’encens à d’autres dieux dans le pays d’Égypte où vous êtes venus pour y séjourner, en sorte que vous soyez retranchés, et que vous deveniez une malédiction et un opprobre parmi toutes les nations de la terre ?

9 Avez-vous oublié les iniquités de vos pères, et les iniquités des rois de Juda, et les iniquités de leurs femmes, et vos iniquités, et les iniquités de vos femmes commises dans le pays de Juda et dans les rues de Jérusalem ?

10 Ils ne se sont pas humiliés jusqu’à ce jour, et ils n’ont pas eu de crainte, et ils n’ont pas marché dans ma loi et dans mes statuts, que j’ai mis devant vous et devant vos pères.

 

11 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je mets ma face contre vous pour le mal, et pour retrancher tout Juda !

12 Et je prendrai le reste de Juda qui a tourné sa face pour aller dans le pays d’Égypte pour y séjourner ; et ils seront tous consumés ; ils tomberont dans le pays d’Égypte ; ils seront consumés par l’épée [et] par la famine, depuis le petit jusqu’au grand ; ils mourront par l’épée et par la famine, et ils seront une exécration, une désolation, et une malédiction, et un opprobre.

13 Et je punirai ceux qui habitent dans le pays d’Égypte, comme j’ai puni Jérusalem par l’épée, par la famine, et par la peste ;

14 et, du reste de Juda qui est venu dans le pays d’Égypte pour y séjourner, il n’y aura ni réchappé ni résidu pour retourner dans le pays de Juda, où ils avaient le désir de retourner pour y habiter ; car ils ne retourneront pas, sauf [quelques] réchappés.

 

15 Et tous les hommes qui savaient que leurs femmes brûlaient de l’encens à d’autres dieux, et toutes les femmes qui se tenaient là, un grand rassemblement, et tout le peuple qui demeurait dans le pays d’Égypte, à Pathros, répondirent à Jérémie, disant :

16 Quant à la parole que tu nous as dite au nom de l’Éternel, nous ne t’écouterons pas ;

17 mais nous ferons certainement toute parole qui est sortie de notre bouche, en brûlant de l’encens à la reine des cieux, et en lui faisant des libations, comme nous avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos princes, dans les villes de Juda, et dans les rues de Jérusalem ; et nous étions rassasiés de pain, et nous étions à notre aise, et nous ne voyions pas de malheur.

18 Mais depuis que nous avons cessé de brûler de l’encens à la reine des cieux et de lui faire des libations, nous manquons de tout, et nous sommes consumés par l’épée et par la famine.

19 Et si nous avons brûlé de l’encens à la reine des cieux, et si nous lui avons fait des libations, est-ce sans nos maris que nous lui avons fait des gâteaux à son image, ou que nous lui avons fait des libations ?

 

20 Et Jérémie parla à tout le peuple, aux hommes et aux femmes, et à tout le peuple qui lui avait répondu [cette] parole, disant :

21 Ne sont-ce pas ces encensements que vous avez faits dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous et vos pères, vos rois et vos princes et le peuple du pays, que l’Éternel s’est rappelés, et qui lui sont montés au cœur ?

22 Et l’Éternel ne put plus le supporter, à cause de l’iniquité de vos actions, [et] à cause des choses abominables que vous avez faites, et votre pays est devenu un désert, et une désolation, et une malédiction, de sorte qu’il n’y a pas d’habitant, comme [il paraît] aujourd’hui.

23 Parce que vous avez brûlé de l’encens*, et que vous avez péché contre l’Éternel, et que vous n’avez pas écouté la voix de l’Éternel, et n’avez point marché dans sa loi, ni dans ses statuts, ni dans ses témoignages, à cause de cela ce mal vous est arrivé, comme [il paraît] aujourd’hui.

— v. 23 : comparer 2 Chron. 28:3.

24 Et Jérémie dit à tout le peuple et à toutes les femmes : Écoutez la parole de l’Éternel, vous, tout Juda, qui êtes dans le pays d’Égypte :

25 Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, disant : Vous et vos femmes, vous avez parlé de votre bouche, et vous avez accompli de vos mains, disant : Certainement nous accomplirons nos vœux que nous avons voués, pour brûler de l’encens à la reine des cieux et lui faire des libations. Vous ferez certainement selon vos vœux, et vous accomplirez certainement vos vœux.

26 C’est pourquoi, écoutez la parole de l’Éternel, vous, tout Juda, qui habitez dans le pays d’Égypte : Voici, j’ai juré par mon grand nom, dit l’Éternel, que mon nom ne sera plus réclamé par la bouche d’aucun homme de Juda, dans tout le pays d’Égypte, disant : Le Seigneur, l’Éternel, est vivant !

27 Voici, je veille sur eux pour le mal, et non pour le bien ; et ils seront consumés, chaque homme de Juda qui est dans le pays d’Égypte, par l’épée et par la famine, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

28 Et ceux qui échapperont à l’épée retourneront du pays d’Égypte dans le pays de Juda, un fort petit nombre ; et ils sauront, tout ce reste de Juda, ceux qui sont venus dans le pays d’Égypte pour y séjourner, de qui, de moi ou d’eux, la parole s’accomplira.

29 Et ceci sera pour vous le signe, dit l’Éternel, que je vous punirai dans ce lieu, afin que vous sachiez que mes paroles s’effectueront certainement contre vous en mal.

30 Ainsi dit l’Éternel : Voici, je livre le Pharaon Hophra, roi d’Égypte, en la main de ses ennemis et en la main de ceux qui cherchent sa vie, comme j’ai livré Sédécias, roi de Juda, en la main de Nebucadretsar, roi de Babylone, son ennemi, celui qui cherchait sa vie.

*

Chapitre 45

1 La parole que Jérémie le prophète dit à Baruc, fils de Nérija, lorsqu’il écrivait ces paroles-là dans un livre, sous la dictée* de Jérémie, en la quatrième année de Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda, disant :

2 Ainsi dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, à ton sujet, Baruc :

3 Tu as dit : Malheur à moi ! car l’Éternel a ajouté le chagrin à ma douleur ; je me suis fatigué dans mon gémissement, et je n’ai pas trouvé de repos.

4 Tu lui diras ainsi : Ainsi dit l’Éternel ; Voici, ce que j’avais bâti, je le renverse, et ce que j’avais planté, je l’arrache, — tout ce pays.

5 Et toi, tu chercherais pour toi de grandes choses ? Ne les cherche pas ; car voici, je fais venir du mal sur toute chair, dit l’Éternel ; mais je te donnerai ta vie pour butin, dans tous les lieux où tu iras.

— v. 1 : litt.: de la bouche.

* *

Chapitre 46

1 La parole de l’Éternel, qui vint à Jérémie le prophète, touchant les nations.

 

2 Sur l’Égypte.

 

Touchant l’armée du Pharaon Neco, roi d’Égypte, qui était près du fleuve Euphrate, à Carkemish, laquelle Nebucadretsar, roi de Babylone, battit en la quatrième année de Jehoïakim, fils de Josias, roi de Juda.

 

3 Préparez l’écu et le bouclier, et approchez-vous du combat !

4 Attelez les chevaux, et montez, vous, cavaliers, et présentez-vous en casques ! Fourbissez les piques, revêtez les cottes de mailles !…

5 Pourquoi les vois-je terrifiés, se retirant en arrière, et [pourquoi] leurs hommes forts sont-ils battus et fuient-ils sans se retourner ? L’épouvante* de tous côtés, dit l’Éternel.

6 Que l’homme léger à la course ne fuie pas, et que le fort n’échappe pas ! Au nord, près du fleuve Euphrate, ils ont bronché et sont tombés.

— v. 5 : ou : La terreur, comme ailleurs.

7 Qui est celui-ci qui monte comme le Nil, [et] dont les eaux s’agitent comme les fleuves ?

8 C’est l’Égypte qui monte comme le Nil, et, comme les fleuves, ses eaux s’agitent. Et elle dit : Je monterai, je couvrirai le pays, je détruirai la ville et ceux qui y habitent.

9 Montez, chevaux ! et précipitez-vous, chars ! et que les hommes forts sortent, Cush* et Puth**, qui manient le bouclier, et ceux de Lud***, qui manient [et] bandent l’arc !

10 car ce jour est [le jour] du Seigneur, l’Éternel des armées, un jour de vengeance, pour se venger de ses ennemis. Et l’épée dévorera, et elle sera rassasiée et abondamment abreuvée de leur sang ; car il y a un sacrifice au Seigneur, l’Éternel des armées, dans le pays du nord, près du fleuve Euphrate.

11 Monte à Galaad, et prends du baume, vierge, fille de l’Égypte ! En vain tu multiplies les remèdes, il n’y a point de guérison pour toi.

12 Les nations ont entendu ta confusion, et ton cri a rempli la terre ; car l’homme fort a trébuché sur l’homme fort, ils sont tombés tous deux ensemble.

— v. 9* : l’Éthiopie. — v. 9** : la Libye. — v. 9*** : hébreu : Ludim, les Lydiens d’Afrique.

13 La parole que l’Éternel dit à Jérémie le prophète, touchant la venue de Nebucadretsar, roi de Babylone, pour frapper le pays d’Égypte :

14 Annoncez en Égypte, et faites entendre à Migdol, et faites entendre à Noph et à Takhpanès ; dites : Tiens ferme et prépare-toi, car l’épée dévore tout autour de toi.

15 Pourquoi tes hommes forts ont-ils été emportés ? Ils n’ont pas tenu ferme, car l’Éternel les a renversés.

16 Il multiplie ceux qui bronchent ; même un homme est tombé sur son compagnon, et ils ont dit : Lève-toi, retournons vers notre peuple et au pays de notre naissance, de devant l’épée qui ravage.

17 Ils ont crié là : Le Pharaon, roi d’Égypte, n’est qu’un bruit* ; il a laissé passer le temps !

18 Je suis vivant, dit le Roi, l’Éternel des armées est son nom : Comme le Thabor entre les montagnes, et comme le Carmel sur la mer, ainsi il viendra !

19 Fais-toi un bagage de transporté, habitante, fille de l’Égypte, car Noph sera une désolation et sera dévastée, de sorte qu’il n’y aura pas d’habitant.

— v. 17 : selon d’autres : est détruit.

20 L’Égypte est une très-belle génisse : le taon* vient, il vient du nord.

21 Et ses mercenaires au milieu d’elle sont comme des veaux à l’engrais ; car eux aussi ont tourné le dos, ils se sont enfuis ensemble, ils n’ont pas tenu ferme ; car le jour de leur calamité, le temps de leur visitation, est venu sur eux.

22 Sa voix sera* comme celle du serpent ; car ils viendront en force, et ils viendront contre elle avec des haches, comme ceux qui coupent les arbres.

23 Ils couperont sa forêt, dit l’Éternel, quoiqu’elle soit inexplorable, car ils sont plus nombreux que les sauterelles, et on ne peut les compter.

24 Elle est honteuse, la fille de l’Égypte, elle est livrée en la main du peuple du nord.

25 L’Éternel des armées, le Dieu d’Israël, dit : Voici, je vais punir l’Amon de No*, et le Pharaon, et l’Égypte, et ses dieux, et ses rois, le Pharaon et ceux qui se confient en lui ;

26 et je les livrerai en la main de ceux qui cherchent leur vie, et en la main de Nebucadretsar, roi de Babylone, et en la main de ses serviteurs ; et après cela elle sera habitée comme aux jours d’autrefois, dit l’Éternel.

— v. 20 : ou : la destruction. — v. 22 : litt.: ira. — v. 25 : c’est-à-dire  le dieu Amon, de No (Thèbes).

27 Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains point, et ne t’effraye pas, Israël ! car voici, je te sauve d’un [pays] lointain, et ta semence, du pays de leur captivité, et Jacob reviendra et sera tranquille et en repos, et il n’y aura personne qui l’effraye.

28 Toi, mon serviteur Jacob, ne crains point, dit l’Éternel, car je suis avec toi ; car je détruirai entièrement* toutes les nations où je t’ai chassé, mais je ne te détruirai pas entièrement, et je te corrigerai avec mesure**, et je ne te tiendrai point pour innocent.

— v. 28* : voir la note à 4:27. — v. 28** : litt.: jugement.

Chapitre 47

1 La parole de l’Éternel qui vint à Jérémie le prophète, contre les Philistins, avant que le Pharaon frappât Gaza.

 

2 Ainsi dit l’Éternel : Voici des eaux qui montent du nord, et elles sont comme un torrent qui déborde ; et elles déborderont sur le pays et tout ce qu’il contient, sur la ville et ceux qui y habitent. Et les hommes crieront, et tous les habitants du pays hurleront,

3 au bruit retentissant des sabots de ses puissants [chevaux], au fracas de ses chars, au bruit tumultueux de ses roues. Les pères ne se retourneront pas vers leurs fils, à cause de la faiblesse de leurs mains,

4 à cause du jour qui vient pour dévaster tous les Philistins, pour retrancher à Tyr et à Sidon quiconque resterait pour les secourir ; car l’Éternel dévaste les Philistins, le reste de l’île* de Caphtor.

5 Gaza est devenue chauve, Askalon est détruite [avec] le reste de leur plaine… Jusques à quand te feras-tu des incisions ?

6 Ah ! épée de l’Éternel ! jusques à quand ne te tiendras-tu pas tranquille ? Rentre dans ton fourreau, donne-toi du repos, et tiens-toi tranquille.

7 Comment te tiendrais-tu tranquille ? Car l’Éternel lui a donné un commandement. Contre Askalon, et contre le rivage de la mer, — là, il l’a assignée.

— v. 4 : ou, peut-être : la contrée maritime.

Chapitre 48

1 Sur Moab.

 

Ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Malheur à Nebo ! car elle est dévastée. Kiriathaïm est honteuse, elle est prise. Misgab* est honteuse et terrifiée.

2 C’en est fait de la louange* de Moab. À Hesbon, ils ont machiné contre lui du mal : Venez, et retranchons-le, qu’il ne soit plus une nation ! Toi aussi, Madmen, tu seras détruite ; l’épée ira après toi.

3 La voix d’un cri [qui vient] de Horonaïm ! Dévastation et grande ruine !

4 Moab est ruiné, ses petits enfants ont fait entendre un cri ; …

5 car de la montée de Lukhith montent pleurs sur pleurs ; car à la descente de Horonaïm on a entendu un cri d’angoisse de ruine.

6 Fuyez, sauvez vos vies ; et vous serez comme la bruyère* dans le désert !

7 Car, parce que tu as eu confiance en tes ouvrages et en tes trésors, toi aussi tu seras pris ; et Kemosh s’en ira en captivité, ses sacrificateurs et ses princes ensemble.

8 Et le dévastateur viendra contre chaque ville, et pas une ville n’échappera ; et la vallée périra, et le plateau sera dévasté, comme* l’Éternel l’a dit.

— v. 1 : ou : La haute retraite. — v. 2 : ou : l’exultation. — v. 6 : ou : un dénué, comme 17:6 ; ou, un tronc d’arbre. — v. 8 : ou : car.

9 Donnez des ailes à Moab ! car il partira au vol, et ses villes seront désolées, sans qu’il y ait personne qui y habite.

10 Maudit celui qui fera l’œuvre de l’Éternel frauduleusement* ! Maudit celui qui retiendra son épée loin du sang !

11 Moab a été à son aise dès sa jeunesse, et tranquille sur sa lie ; il n’a pas été versé de vase en vase, et il n’est pas allé en captivité : c’est pourquoi son goût lui est demeuré, et son parfum ne s’est point changé.

12 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, où je lui enverrai des transvaseurs qui le transvaseront, et qui videront ses vases, et qui briseront ses cruches*.

13 Et Moab sera honteux de Kemosh, comme la maison d’Israël a été honteuse de Béthel, sa confiance.

— v. 10 : ou : lâchement. — v. 12 : ou : outres.

14 Comment dites-vous : Nous sommes des hommes forts, des hommes vaillants pour la guerre ?

15 Moab est dévasté, et ses villes montent [en fumée]*, et l’élite de ses jeunes gens descend à la tuerie, dit le Roi ; l’Éternel des armées est son nom.

16 La calamité de Moab est près d’arriver, et son malheur se hâte beaucoup.

17 Lamentez-vous sur lui, vous tous qui êtes autour de lui ; et vous tous qui connaissez son nom, dites : Comment a été brisée la verge de force, le bâton de magnificence !

18 Descends de la gloire, et assieds-toi dans la soif*, habitante, fille de Dibon ! car le dévastateur de Moab est monté contre toi, il a détruit tes forteresses.

19 Tiens-toi sur le chemin, et veille, habitante d’Aroër ; interroge celui qui fuit et celle qui est échappée ; dis : Qu’est-il arrivé ?

20 Moab est honteux, car il est brisé*. Hurlez et criez, annoncez dans Arnon que Moab est dévasté.

21 Et le jugement est venu sur le pays du plateau, sur Holon, et sur Jahtsa, et sur Méphaath,

22 et sur Dibon, et sur Nébo, et sur Beth-Diblathaïm,

23 et sur Kiriathaïm, et sur Beth-Gamul, et sur Beth-Méon,

24 et sur Kerijoth, et sur Botsra, et sur toutes les villes du pays de Moab, éloignées et proches.

25 La corne de Moab est coupée, et son bras est cassé, dit l’Éternel.

26 Enivrez-le, car il s’est exalté contre l’Éternel ; et Moab se roulera dans son vomissement, et il sera, lui aussi, un objet de dérision.

27 Et Israël n’a-t-il pas été un objet de dérision pour toi ? A-t-il été pris parmi les voleurs ? Car chaque fois que tu as parlé de lui, tu as secoué [la tête].

— v. 15 : selon quelques-uns : Le dévastateur de Moab et de ses villes est monté. — v. 18 : ou : sécheresse. — v. 20 : ou : terrifié.

28 Abandonnez les villes, et demeurez dans les rochers, habitants de Moab, et soyez comme une colombe qui fait son nid aux côtés de l’entrée d’une caverne.

29 Nous avons entendu l’orgueil de Moab, le très-hautain, son arrogance, et son orgueil, et sa fierté, et son cœur altier !

30 Je connais, dit l’Éternel, sa rage : ses vanteries ne sont que vanité, ils ne font pas ce [qu’ils disent].

31 C’est pourquoi je hurlerai sur Moab ; au sujet de tout Moab je crierai ; on gémira sur les hommes de Kir-Hérès.

32 Plus que des pleurs de Jahzer, je pleurerai sur toi, ô vigne de Sibma ; tes sarments ont passé au delà de la mer, ils ont atteint jusqu’à la mer de Jahzer ; le dévastateur est tombé sur tes fruits d’été et sur ta vendange.

33 Et la joie et l’allégresse ont disparu des champs fertiles, et du pays de Moab, et j’ai fait cesser le vin des cuves : on ne foulera plus avec des cris de joie, le cri de joie ne sera plus un cri de joie.

34 À cause du cri* de Hesbon, ils ont fait retentir leurs voix jusqu’à Elhalé, jusqu’à Jahats, de Tsoar jusqu’à Horonaïm, [jusqu’à] Églath-Shelishija ; car aussi les eaux de Nimrim sont devenues des désolations.

35 Et je ferai cesser en Moab, dit l’Éternel, celui qui offre sur le* haut lieu et qui brûle de l’encens à ses dieux.

36 C’est pourquoi mon cœur bruira sur Moab comme des flûtes, et mon cœur bruira comme des flûtes sur les hommes de Kir-Hérès, parce que les biens qu’ils avaient acquis ont péri.

37 Car toute tête sera chauve, et toute barbe sera coupée ; sur toutes les mains il y aura des incisions, et le sac sera sur les reins ;

38 sur tous les toits de Moab et dans ses places, tout est lamentation, car j’ai brisé Moab comme un vase auquel on ne prend pas plaisir, dit l’Éternel.

39 Ils hurleront*: Comment a-t-il été brisé ! Comment Moab a-t-il tourné le dos, [tout] honteux ! Et Moab sera un objet de dérision et d’effroi à tous ceux qui l’entourent.

— v. 34 : ou : Depuis le cri. — v. 35 : ou : monte au. — v. 39 : ou : Hurlez.

40 Car ainsi dit l’Éternel : Voici, il volera comme un aigle, et il étendra ses ailes sur Moab.

41 Kerijoth est prise* et on s’est emparé des lieux forts ; et le cœur des hommes forts de Moab sera en ce jour-là comme le cœur d’une femme en travail.

42 Et Moab sera détruit de manière à n’être plus un peuple, car il s’est exalté contre l’Éternel.

43 La frayeur, et la fosse, et le piège sont sur toi, habitant de Moab ! dit l’Éternel.

44 Celui qui s’enfuit à cause de la frayeur tombera dans la fosse ; et celui qui monte de la fosse sera pris dans le piège ; car je ferai venir sur lui, sur Moab, l’année de leur visitation, dit l’Éternel.

45 À l’ombre de Hesbon se sont tenus ceux qui fuyaient devant la force* ; car un feu est sorti de Hesbon, et une flamme du milieu de Sihon, et elle a dévoré le coin de Moab et le sommet de la tête des fils du tumulte.

46 Malheur à toi, Moab ! le peuple de Kemosh est perdu ; car tes fils ont été pris captifs, et tes filles, captives.

— v. 41 : ou : Les villes sont prises. — v. 45 : ou : sans force.

47 Et je rétablirai les captifs de Moab à la fin des jours, dit l’Éternel. Jusqu’ici est le jugement de Moab.

Chapitre 49

1 Sur les fils d’Ammon.

 

Ainsi dit l’Éternel : Israël n’a-t-il point de fils ? n’a-t-il point d’héritier ? Pourquoi leur roi* a-t-il hérité** de Gad, et son peuple demeure-t-il dans ses villes ? —

2 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, et je ferai entendre dans Rabba des fils d’Ammon la clameur de la guerre, et elle sera un monceau de ruines, et ses villes* seront brûlées par le feu, et Israël aura en héritage** ceux qui étaient ses héritiers, dit l’Éternel.

3 Hurle, Hesbon ! car Aï est dévastée. Criez, filles de Rabba, ceignez-vous de sacs, lamentez-vous, et courez çà et là entre les clôtures, car leur roi* ira en captivité, ses sacrificateurs et ses princes ensemble.

4 Pourquoi te glorifies-tu des vallées ? Ta vallée ruissellera, fille infidèle, qui te confies en tes trésors, [disant] : Qui viendra contre moi ?

5 Voici, je fais venir, de tous tes alentours, la frayeur contre toi, dit le Seigneur, l’Éternel des armées ; et vous serez chassés chacun devant soi, et il n’y aura personne qui rassemble les fugitifs.

— v. 1*, 3 : d’autres lisent : Malcam, le nom de leur dieu. — v. 1**, 2** : hériter, héritier, ailleurs : posséder, possesseur. — v. 2* : litt.: filles.

6 Et après cela, je rétablirai les captifs des fils d’Ammon, dit l’Éternel.

 

7 Sur Édom.

 

Ainsi dit l’Éternel des armées : N’y a-t-il plus de sagesse dans Théman ? Le conseil des intelligents a-t-il péri ? leur sagesse est-elle perdue ?

8 Fuyez, tournez le dos, habitez dans les lieux profonds, vous, habitants de Dedan, car je ferai venir sur Ésaü sa calamité, le temps où je le visiterai.

9 Si des vendangeurs venaient chez toi, ne laisseraient-ils pas des grappillages ? si c’étaient des voleurs de nuit, ils ne détruiraient que ce qui leur suffirait.

10 Mais moi, j’ai dépouillé Ésaü, j’ai découvert ses lieux secrets ; il ne peut se cacher. Sa semence est dévastée, et ses frères et ses voisins, et il n’est plus.

11 Laisse tes orphelins, moi je les garderai en vie, et que tes veuves se confient en moi.

12 Car ainsi dit l’Éternel : Voici, ceux dont le jugement n’était pas de boire la coupe, la boiront certainement ; et toi tu resterais entièrement impuni ? Tu ne resteras pas impuni*, mais tu la boiras certainement.

13 Car j’ai juré par moi-même, dit l’Éternel, que Botsra sera une désolation, un opprobre, un désert, et une malédiction et que toutes ses villes seront des déserts perpétuels.

— v. 12 : voir la note à 25:29.

14 J’ai entendu une rumeur de par l’Éternel, et un ambassadeur a été envoyé parmi les nations : Assemblez-vous, et venez contre lui, et levez-vous pour la guerre.

15 Car voici, je t’ai fait petit parmi les nations, méprisé parmi les hommes.

16 Ta fierté*, l’arrogance de ton cœur, t’a séduit, toi qui demeures dans les creux du rocher, [et] qui t’es emparé du haut de la colline. Quand tu élèverais ton nid comme l’aigle, je te ferai descendre de là, dit l’Éternel.

17 Et Édom sera une désolation ; quiconque passera près de lui, sera étonné et sifflera à cause de toutes ses plaies.

18 Comme dans la subversion de Sodome et de Gomorrhe et des villes voisines*, dit l’Éternel, personne n’y habitera et aucun fils d’homme n’y séjournera.

19 Voici, comme un lion, il monte de la crue du Jourdain contre la demeure forte ; car je les en* chasserai précipitamment. Et qui est l’homme choisi, que je préposerai sur lui ? Car qui est comme moi, et qui m’assignera le temps, et qui sera le pasteur qui se tiendra devant moi ?

20 C’est pourquoi, écoutez le conseil de l’Éternel, qu’il a formé contre Édom, et les pensées qu’il a pensées contre les habitants de Théman : Si les petits du troupeau ne les entraînent ! S’il ne rend désolée pour eux leur habitation !

21 Au bruit de leur chute la terre tremble ; il y a un cri ! le bruit en est entendu à la mer Rouge.

22 Voici, il monte comme un aigle, et il vole, et il étend ses ailes sur Botsra ; et le cœur des hommes forts d’Édom sera en ce jour-là comme le cœur d’une femme en travail.

— v. 16 : c’est-à-dire : la conscience que tu avais d’inspirer la terreur. — v. 18 : litt.: de leurs voisines. — v. 19 : c’est-à-dire : d’Édom.

23 Sur Damas.

 

Hamath et Arpad sont honteuses, car elles ont entendu un bruit de malheur ; elles défaillent ; il y a une tourmente dans la mer, elle ne peut rester tranquille.

24 Damas est devenue lâche, elle se tourne pour fuir, l’effroi l’a saisie ; la détresse et les angoisses se sont emparées d’elle comme d’une femme qui enfante.

25 Dans quel abandonnement n’est-elle pas, la ville de la louange, la cité de mon délice !

26 Aussi ses jeunes gens sont tombés dans ses places et tous ses hommes de guerre sont détruits en ce jour, dit l’Éternel des armées.

27 Et j’allumerai un feu dans les murs de Damas, et il dévorera les palais de Ben-Hadad.

 

28 Sur Kédar et sur les royaumes de Hatsor, que Nebucadretsar, roi de Babylone, frappa.

 

Ainsi dit l’Éternel : Levez-vous, montez contre Kédar, et détruisez les fils de l’orient.

29 On prendra leurs tentes et leur menu bétail, on emmènera leurs tapis, et tous leurs bagages, et leurs chameaux ; et on leur criera : La terreur de tous côtés !

30 Fuyez, enfuyez-vous très-loin, habitez dans les lieux profonds, vous, habitants de Hatsor, dit l’Éternel ; car Nebucadretsar, roi de Babylone, a formé un dessein contre vous, et il a conçu une pensée contre eux.

31 Levez-vous, montez vers la nation qui jouit de la paix, qui habite en sécurité, dit l’Éternel ; elle n’a ni portes ni barres ; ils demeurent seuls.

32 Et leurs chameaux seront un butin, et la multitude de leurs troupeaux sera une proie ; et je les disperserai à tout vent, ceux qui coupent les coins [de leur barbe], et je ferai venir de tous les côtés leur calamité, dit l’Éternel.

33 Et Hatsor deviendra un repaire de chacals, une désolation à toujours ; personne n’y habitera et aucun fils d’homme n’y séjournera.

 

34 La parole de l’Éternel, qui vint à Jérémie le prophète, sur Élam, au commencement du règne de Sédécias, roi de Juda, disant :

 

35 Ainsi dit l’Éternel des armées : Voici, je briserai l’arc d’Élam, les prémices de sa force.

36 Et je ferai venir contre Élam les quatre vents, des quatre bouts des cieux, et je les disperserai à tous ces vents ; et il n’y aura point de nation où ne viennent les fugitifs* d’Élam.

37 Et je ferai trembler les Élamites* devant leurs ennemis et devant ceux qui cherchent leur vie ; et je ferai venir du mal sur eux, l’ardeur de ma colère, dit l’Éternel ; et j’enverrai après eux l’épée, jusqu’à ce que je les aie consumés.

38 Et je mettrai mon trône en Élam, et j’en ferai périr le roi et les princes, dit l’Éternel.

— v. 36 : litt.: les chassés. — v. 37 : litt.: Élam.

39 Et il arrivera, à la fin des jours, que je rétablirai les captifs d’Élam, dit l’Éternel.

*

Chapitre 50

1 La parole que l’Éternel dit sur Babylone, sur le pays des Chaldéens, par Jérémie le prophète :

 

2 Annoncez parmi les nations, et faites-le entendre, et élevez l’étendard ; faites-le entendre, ne le cachez pas ; dites : Babylone est prise, Bel est honteux ; Merodac est brisé ; ses idoles sont honteuses, ses images sont brisées.

3 Car une nation est montée du nord contre elle ; elle a mis en désolation son pays, et il n’y aura plus là d’habitant : tant les hommes que les bêtes se sont enfuis, ils s’en sont allés.

 

4 En ces jours-là et en ce temps-là, dit l’Éternel, les fils d’Israël viendront, eux et les fils de Juda ensemble ; ils iront, marchant et pleurant, et ils chercheront l’Éternel leur Dieu.

5 Ils s’enquerront de Sion ; vers elle leur face [sera tournée] : Venez, attachons-nous à l’Éternel par une alliance éternelle qui ne sera pas oubliée.

6 Mon peuple est un troupeau perdu ; leurs pasteurs les ont fait errer, les égarant sur les montagnes ; ils sont allés de montagne en colline, ils ont oublié leur gîte.

7 Tous ceux qui les ont trouvés les ont dévorés ; et leurs ennemis disent : Nous ne sommes pas coupables, parce qu’ils ont péché contre l’Éternel, contre la demeure de la justice, contre l’Éternel, l’attente de leurs pères.

 

8 Fuyez du milieu de Babylone, et sortez du pays des Chaldéens, et soyez comme les boucs [qui vont] devant le troupeau.

9 Car voici, du pays du nord je réveillerai et je ferai monter contre Babylone un rassemblement de grandes nations qui se rangeront contre elle : de là elle sera prise. Leurs flèches sont comme celles d’un habile homme fort ; pas une ne reviendra à vide.

10 Et la Chaldée sera un butin ; tous ceux qui la pilleront seront rassasiés, dit l’Éternel ;

11 parce que vous vous êtes réjouis, parce que vous vous êtes égayés, vous qui avez pillé mon héritage, parce que vous avez bondi comme une génisse qui foule le blé*, et que vous avez henni comme de puissants chevaux.

12 Votre mère est fort honteuse, celle qui vous enfanta est couverte d’opprobre : voici, [elle est] la dernière des nations, un désert, un pays stérile et une solitude !

13 À cause du courroux de l’Éternel elle ne sera pas habitée, elle sera tout entière une désolation ; quiconque passera près de Babylone sera étonné et sifflera à cause de toutes ses plaies.

— v. 11 : d’autres lisent : qui est dans l’herbe.

14 Rangez-vous en bataille contre Babylone, tout alentour, vous tous qui bandez l’arc ; tirez contre elle, n’épargnez pas les flèches, car elle a péché contre l’Éternel.

15 Poussez des cris contre elle tout alentour ! Elle s’est rendue*, ses remparts sont tombés, ses murailles sont renversées, car c’est ici la vengeance de l’Éternel. Vengez-vous sur elle, faites-lui comme elle a fait !

16 Retranchez de Babylone celui qui sème, et celui qui tient la faucille au temps de la moisson. À cause de l’épée qui ravage, qu’ils s’en retournent chacun vers son peuple, et qu’ils fuient chacun vers son pays.

— v. 15 : litt.: Elle a donné sa main.

17 Israël est une brebis chassée çà et là ; les lions l’ont pourchassée. Le roi d’Assyrie, le premier, l’a dévorée ; et celui-ci, le dernier, Nebucadretsar, roi de Babylone, lui a brisé les os.

18 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je visite le roi de Babylone et son pays, comme j’ai visité le roi d’Assyrie ;

19 et je ferai revenir Israël à ses pâturages ; et il paîtra sur le Carmel et en Basan, et son âme sera rassasiée dans la montagne d’Éphraïm et en Galaad.

20 En ces jours-là et en ce temps-là, dit l’Éternel, on cherchera l’iniquité d’Israël, et il n’y en aura point, et les péchés de Juda, et ils ne seront pas trouvés ; car je pardonnerai à ceux que j’aurai fait demeurer de reste.

 

21 Monte contre le pays doublement rebelle, contre lui et contre les habitants destinés à la visitation* ; dévaste et détruis entièrement derrière eux, dit l’Éternel, et fais selon tout ce que je t’ai commandé.

22 Le cri de guerre est dans le pays, et une grande ruine.

23 Comment est mis en pièces et brisé le marteau de toute la terre ! Comment Babylone est-elle réduite en désolation* parmi les nations !

24 Je t’ai tendu un piège, et aussi tu es prise, Babylone ! et tu ne le savais pas ; tu as été trouvée, et tu as aussi été saisie, parce que tu as combattu contre l’Éternel.

25 L’Éternel a ouvert son trésor, et il en a fait sortir les armes de son indignation ; car c’est ici l’œuvre du Seigneur, l’Éternel des armées, dans le pays des Chaldéens.

— v. 21 : litt.: habitants de la visitation. — v. 23 : ou : sujet d’étonnement.

26 Venez contre elle de toute part ; ouvrez ses granges, entassez-la comme des gerbes et détruisez-la entièrement ; qu’elle n’ait rien de reste !

27 Tuez tous ses taureaux ; qu’ils descendent à la tuerie. Malheur à eux ! car leur jour est venu, le temps de leur visitation.

28 La voix de ceux qui fuient, qui sont réchappés du pays de Babylone, pour annoncer dans Sion la vengeance de l’Éternel, notre Dieu, la vengeance de son temple !

 

29 Convoquez des archers contre Babylone, tous ceux qui bandent l’arc ! Campez contre elle tout alentour, qu’elle n’ait pas de réchappés ; rendez-lui selon son œuvre, faites-lui selon tout ce qu’elle a fait ; car elle a été fière contre l’Éternel, contre le Saint d’Israël.

30 C’est pourquoi ses jeunes gens tomberont dans ses places et tous ses hommes de guerre seront détruits en ce jour-là, dit l’Éternel.

31 Voici, [j’en veux] à toi, orgueilleuse*, dit le Seigneur, l’Éternel des armées ; car ton jour est venu, le temps où je te visite.

32 Et l’orgueilleuse* a bronché et est tombée, et il n’y a personne qui la relève ; et j’allumerai dans ses villes un feu qui dévorera tous ses alentours.

— v. 31, 32 : litt.: orgueil.

33 Ainsi dit l’Éternel des armées : Les fils d’Israël et les fils de Juda ont été ensemble opprimés ; et tous ceux qui les emmenèrent captifs les ont retenus, ils ont refusé de les laisser aller.

34 Leur rédempteur est fort. Son nom est l’Éternel des armées ; il prendra certainement en main leur cause, afin de donner du repos au pays et de troubler les habitants de Babylone.

35 L’épée est sur les Chaldéens, dit l’Éternel, et sur les habitants de Babylone, et sur ses princes, et sur ses sages ;

36 l’épée est sur les menteurs, et ils deviendront insensés ; l’épée est sur ses hommes forts, et ils seront terrifiés ;

37 l’épée est sur ses chevaux, et sur ses chars, et sur tout le peuple mélangé qui est au milieu d’elle, et ils seront comme des femmes ; l’épée est sur ses trésors, et ils seront pillés ;

38 la sécheresse est sur ses eaux, et elles tarissent ; car c’est un pays d’images taillées, et ils sont fous de leurs affreuses idoles.

39 C’est pourquoi les bêtes du désert, avec des chacals, y habiteront, et il y habitera des autruches ; et elle ne sera plus jamais habitée, et on n’y demeurera plus, de génération en génération.

40 Comme dans la subversion que Dieu a faite de Sodome et de Gomorrhe et des villes voisines*, dit l’Éternel, personne n’y habitera et aucun fils d’homme n’y séjournera.

— v. 40 : litt.: et leurs voisines.

41 Voici, un peuple vient du nord, et une grande nation et beaucoup de rois se réveillent des extrémités de la terre.

42 Ils saisissent l’arc et le javelot ; ils sont cruels, et ils n’ont pas de compassion ; leur voix bruit comme la mer, et ils sont montés sur des chevaux, préparés comme un homme pour la guerre, contre toi, fille de Babylone.

43 Le roi de Babylone en a entendu la rumeur, et ses mains sont devenues lâches ; la détresse l’a saisi, l’angoisse comme celle d’une femme qui enfante.

44 Voici, comme un lion il monte de la crue du Jourdain contre la demeure forte ; car je les en chasserai précipitamment*. Et qui est l’homme choisi, que je préposerai sur elle ? Car qui est comme moi, et qui m’assignera le temps, et qui sera le pasteur qui se tiendra devant moi ?

45 C’est pourquoi, écoutez le conseil de l’Éternel, qu’il a formé contre Babylone, et les pensées qu’il a pensées contre le pays des Chaldéens : Si les petits du troupeau ne les entraînent ! S’il ne rend désolée pour eux [leur] habitation !…

46 Au bruit de la prise de Babylone la terre est ébranlée, et il y a un cri, entendu parmi les nations.

— v. 44 : selon d’autres : je les ferai courir sur elle (ici et 49:19).

Chapitre 51

1 Ainsi dit l’Éternel : Voici, je fais lever un vent* destructeur contre Babylone, et contre les [hommes] qui habitent au cœur de ceux qui s’élèvent contre moi** ;

2 et j’enverrai contre Babylone des étrangers* qui la vanneront et qui videront son pays ; car ils seront contre elle tout alentour, au jour de [son] malheur.

3 Qu’on bande son arc contre celui qui le bande et contre celui qui s’élève dans sa cotte de mailles ; et n’épargnez point ses jeunes hommes, détruisez entièrement toute son armée.

4 Et les tués tomberont dans le pays des Chaldéens, et les transpercés, dans ses rues :

5 car Israël et Juda ne sont point privés* de leur Dieu, de l’Éternel des armées ; car leur pays** est plein de péché devant le Saint d’Israël.

6 Fuyez du milieu de Babylone, et sauvez chacun sa vie ! Ne soyez point détruits dans son iniquité, car c’est le temps de la vengeance de l’Éternel : il lui rend sa récompense.

— v. 1* : quelques-uns : esprit. — v. 1** : ou : qui habitent en Leb-kamaï (peut-être un nom énigmatique pour la Chaldée ; comparer 25:26). — v. 2 : ou : vanneurs. — v. 5* : hébreu : n’est pas veuve. — v. 5** : celui des Chaldéens. Selon d’autres : quoique leur pays [celui d’Israël], soit.

7 Babylone a été une coupe d’or dans la main de l’Éternel, enivrant toute la terre. Les nations ont bu de son vin, c’est pourquoi les nations sont devenues insensées.

8 Subitement Babylone est tombée, et elle a été brisée. Hurlez sur elle, prenez du baume pour sa douleur, peut-être qu’elle guérira !

9 Nous avons traité Babylone, mais elle n’est pas guérie ; abandonnez-la, et allons-nous-en chacun dans son pays ; car son jugement atteint aux cieux et s’est élevé jusqu’aux nues.

10 L’Éternel a produit au jour* notre justice**. Venez et racontons en Sion l’œuvre de l’Éternel, notre Dieu.

— v. 10* : litt.: a fait sortir. — v. 10** : hébreu : nos justices ; comparer És. 64:6.

11 Aiguisez les flèches, prenez* les boucliers ! L’Éternel a réveillé l’esprit des rois des Mèdes, car sa pensée est contre Babylone pour la détruire, car c’est ici la vengeance de l’Éternel, la vengeance de son temple.

12 Élevez l’étendard sur les murs de Babylone ! Renforcez le guet, placez les gardes, préparez les embuscades ; car comme l’Éternel a pensé, il a aussi fait ce qu’il a dit contre les habitants de Babylone.

13 Toi qui habites sur beaucoup d’eaux, abondante en trésors, ta fin est venue, la mesure de tes rapines.

14 L’Éternel des armées a juré par lui-même*, [disant] : Si je ne te remplis d’hommes comme de sauterelles**, et s’ils ne poussent un cri de triomphe sur toi !

— v. 11 : proprement : remplissez [du bras, ou du corps]. — v. 14* : litt.: par son âme. — v. 14** : hébreu : yélek.

15 C’est lui qui a fait la terre par sa puissance, qui a établi le monde par sa sagesse, et qui, par son intelligence, a étendu les cieux.

16 Quand il fait retentir sa voix, il y a un tumulte d’eaux dans les cieux, et il fait monter les vapeurs du bout de la terre ; il fait les éclairs pour la pluie, et de ses trésors il tire le vent.

17 Tout homme est devenu stupide, en sorte qu’il n’a pas de connaissance ; tout fondeur a honte de l’image taillée, car son image de fonte est un mensonge ; il n’y a point de respiration en elles.

18 Elles sont vanité, un ouvrage de déception* ; elles périront au temps de leur visitation.

19 La portion de Jacob n’est pas comme elles ; car c’est Celui qui a tout formé, et [Israël] est la verge* de son héritage : son nom est l’Éternel des armées.

— v. 18 : ou : de raillerie. — v. 19 : ou : la tribu (voir 10:12-16).

20 Tu es mon marteau, mes armes de guerre ; et par toi je briserai les nations, et par toi je détruirai les royaumes ;

21 et par toi je briserai le cheval et celui qui le monte, et par toi je briserai le char et celui qui le conduit ;

22 et par toi je briserai l’homme et la femme, et par toi je briserai le vieillard et le jeune garçon, et par toi je briserai le jeune homme et la vierge ;

23 et par toi je briserai le pasteur et son troupeau ; et par toi je briserai le laboureur et son attelage ; et par toi je briserai les gouverneurs et les chefs* ;

24 et je rendrai à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait en Sion, devant vos yeux, dit l’Éternel.

— v. 23 : comme Esdras 9:2.

25 Voici, [j’en veux] à toi, dit l’Éternel, montagne de destruction* qui détruis toute la terre ; j’étendrai ma main contre toi, et je te roulerai du haut des rochers, et je ferai de toi une montagne brûlante.

26 Et on ne prendra pas de toi une pierre pour un angle, ni une pierre pour des fondements, car tu seras des désolations perpétuelles, dit l’Éternel.

— v. 25 : ou : corruption.

27 Élevez l’étendard dans le pays, sonnez de la trompette parmi les nations, préparez* les nations contre elle, convoquez contre elle les royaumes d’Ararat, de Minni et d’Ashkenaz, établissez contre elle un capitaine, faites monter des chevaux comme des sauterelles** hérissées !

28 Préparez* contre elle les nations, les rois des Mèdes, leurs capitaines, et tous leurs chefs**, et tout le pays de leur domination.

29 Et la terre tremble et est en travail, car les desseins de l’Éternel contre Babylone s’accomplissent, pour réduire la terre de Babylone en désolation, de sorte qu’il n’y a pas d’habitant.

30 Les hommes forts de Babylone ont cessé de combattre, ils sont assis dans les places fortes ; leur force est épuisée, ils sont comme des femmes ; on a mis le feu à leurs demeures, leurs barres sont brisées.

31 Le coureur court à la rencontre du coureur et le messager à la rencontre du messager, pour annoncer au roi de Babylone que sa ville est prise de bout en bout,

32 et que les passages sont saisis, et que les étangs* sont brûlés par le feu, et que les hommes de guerre sont épouvantés.

— v. 27*, 28* : litt.: Sanctifiez, comme 6:4 ; 22:7. — v. 27** : hébreu : yélek. — v. 28** : comme Esdras 9:2. — v. 32 : selon quelques-uns : les roseaux.

33 Car ainsi dit l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : La fille de Babylone est comme une aire au temps où on la foule ; encore un peu, et le temps de la moisson viendra pour elle.

 

34 Nebucadretsar, roi de Babylone, m’a dévorée, il m’a exterminée, il m’a laissée comme un vase vide ; comme un dragon, il m’a avalée, il a rempli son ventre de mes délices, il m’a chassée au loin.

35 Que la violence qui m’est faite, et ma chair, soient sur Babylone, dira l’habitante de Sion ; et que mon sang soit sur les habitants de la Chaldée, dira Jérusalem.

36 C’est pourquoi, ainsi dit l’Éternel : Voici, je prends en main ta cause, et j’exerce ta* vengeance ; et je dessécherai sa mer**, et je tarirai sa source ;

37 et Babylone sera des monceaux [de ruines], un repaire de chacals, un sujet d’étonnement* et de sifflement, de sorte qu’il n’y aura pas d’habitant.

38 Ils rugiront ensemble comme de jeunes lions, ils gronderont comme les petits des lions.

39 Quand ils seront échauffés, je préparerai leur breuvage, et je les enivrerai, afin qu’ils s’égayent, et qu’ils dorment d’un sommeil perpétuel et ne se réveillent plus, dit l’Éternel.

40 Je les ferai descendre comme des agneaux à la tuerie, comme des béliers avec des boucs.

— v. 36* : comparer És. 34:8. — v. 36** : comparer la note à És. 19:5. — v. 37 : ou : une désolation.

41 Comment a été prise Shéshac*, et comment la louange de toute la terre a-t-elle été saisie ! Comment Babylone est-elle devenue un sujet d’étonnement** parmi les nations !

42 La mer est montée sur Babylone ; elle a été couverte du tumulte de ses flots.

43 Ses villes sont devenues une désolation, un pays sec et une lande aride, un pays où n’habite aucun homme et par où ne passe aucun fils d’homme.

44 Et je punirai Bel à Babylone, et je ferai sortir de sa bouche ce qu’il a englouti, et les nations n’afflueront plus vers lui : la muraille aussi de Babylone est tombée.

45 Sortez du milieu d’elle, mon peuple ! et sauvez chacun son âme de l’ardeur de la colère de l’Éternel,

46 de peur que votre cœur ne mollisse, et que vous n’ayez peur du bruit qui s’entendra sur la terre ; car un bruit viendra une année, et après lui, un [autre] bruit une [autre] année, et il y aura violence sur la terre, dominateur contre dominateur.

— v. 41* : voir 25:26. — v. 41** : ou : une désolation.

47 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, et je punirai les images taillées de Babylone ; et tout son pays sera honteux, et tous ses tués tomberont au milieu d’elle.

48 Et les cieux et la terre, et tout ce qui est en eux, exulteront avec chant de triomphe sur Babylone ; car du nord il viendra des dévastateurs contre elle, dit l’Éternel.

49 De même que Babylone a fait tomber les tués d’Israël, de même les tués de toute la terre tomberont à Babylone. —

50 Réchappés de l’épée, marchez, ne vous arrêtez pas ! De loin souvenez-vous de l’Éternel, et que Jérusalem vous vienne au cœur. —

51 Nous sommes honteux, parce que nous avons entendu des opprobres ; la confusion a couvert nos faces, car des étrangers sont entrés dans* les sanctuaires de la maison de l’Éternel. —

52 C’est pourquoi, voici, des jours viennent, dit l’Éternel, et je punirai ses images taillées, et dans toute sa terre gémiront les blessés à mort.

53 Que Babylone monte jusqu’aux cieux, et qu’elle fortifie la hauteur de sa force : de par moi viendront des dévastateurs contre elle, dit l’Éternel.

— v. 51 : ou : venu contre.

54 La voix d’un cri [qui vient] de Babylone ! Une grande ruine, du pays des Chaldéens !

55 car l’Éternel dévaste Babylone, et il détruira du milieu d’elle la grande voix. Et leurs flots mugissent comme de grosses eaux, le bruit de leur voix retentit.

56 Car le dévastateur est venu contre elle, contre Babylone ; et ses hommes forts sont pris, leurs arcs sont brisés ! Car l’Éternel, le *Dieu des rétributions, rend certainement ce qui est dû.

57 Et j’enivrerai ses princes et ses sages, ses gouverneurs, et ses chefs*, et ses hommes forts ; et ils dormiront d’un sommeil perpétuel, et ils ne se réveilleront pas, dit le Roi : l’Éternel des armées est son nom.

58 Ainsi dit l’Éternel des armées : La large muraille de Babylone sera entièrement rasée, et ses hautes portes seront brûlées par le feu ; et les peuples auront travaillé pour néant, et les peuplades pour le feu, et elles seront lasses.

— v. 57 : comme Esdras 9:2.

59 La parole que Jérémie le prophète commanda à Seraïa, fils de Nérija, fils de Makhséïa, quand il alla avec Sédécias, roi de Juda, à Babylone, en la quatrième année de son règne ; or Seraïa était premier chambellan*.

60 Et Jérémie écrivit dans un livre tout le mal qui viendrait sur Babylone, toutes ces paroles qui sont écrites contre Babylone.

61 Et Jérémie dit à Seraïa : Quand tu seras venu à Babylone, alors regarde et lis toutes ces paroles ;

62 et tu diras : Éternel ! tu as parlé contre ce lieu pour le retrancher, de manière qu’il n’y ait pas d’habitant, depuis l’homme jusqu’à la bête, mais qu’il soit des désolations perpétuelles.

63 Et il arrivera que, quand tu auras achevé de lire ce livre, tu y attacheras une pierre, et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate ;

64 et tu diras : Ainsi Babylone s’enfoncera, et ne se relèvera point du mal que je vais faire venir sur elle ; et ils seront las.

— v. 59 : mot douteux, litt.: prince du repos.

Jusqu’ici les paroles de Jérémie.

* *

Chapitre 52

1 Sédécias était âgé de vingt et un ans lorsqu’il commença de régner ; * et il régna onze ans à Jérusalem ; et le nom de sa mère était Hamutal, fille de Jérémie de Libna.

2 Et il fit ce qui est mauvais aux yeux de l’Éternel, selon tout ce que Jehoïakim avait fait.

3 Car, parce que la colère de l’Éternel fut contre Jérusalem et Juda, jusqu’à les rejeter de devant sa face, Sédécias se révolta contre le roi de Babylone.

— v. 1 : date : A.C. 599.

4 Et il arriva, en la neuvième année de son règne, au dixième mois, le dixième [jour] du mois, que Nebucadretsar, roi de Babylone, vint contre Jérusalem, lui et toute son armée ; et ils campèrent contre elle, et bâtirent contre elle une circonvallation tout à l’entour.

5 Et la ville fut assiégée* jusqu’à la onzième année du roi Sédécias.

— v. 5 : litt.: entra en siège.

6 Au quatrième mois, le neuvième [jour] du mois, la famine se renforça dans la ville, et il n’y avait point de pain pour le peuple du pays.

7 Et la brèche fut faite à la ville ; et tous les hommes de guerre s’enfuirent et sortirent de nuit de la ville, par le chemin de la porte qui était entre les deux murailles près du jardin du roi (et les Chaldéens étaient près de la ville tout à l’entour) ; et ils s’en allèrent par le chemin de la plaine*.

8 Et l’armée des Chaldéens poursuivit le roi ; et ils atteignirent Sédécias dans les plaines de Jéricho, et toute son armée se dispersa d’avec lui.

— v. 7 : l’Araba.

9 Et ils prirent le roi, et le firent monter vers le roi de Babylone à Ribla, dans le pays de Hamath ; et il prononça son jugement.

10 Et le roi de Babylone égorgea les fils de Sédécias devant ses yeux, et il égorgea aussi tous les chefs de Juda à Ribla ;

11 et il creva les yeux à Sédécias, et le lia avec des chaînes* d’airain, et le roi de Babylone l’amena à Babylone, et le mit sous garde en prison, jusqu’au jour de sa mort.

— v. 11 : ou : avec deux chaînes.

12 Et au cinquième mois,* le dixième [jour] du mois (c’était la dix-neuvième année du roi Nebucadretsar, roi de Babylone), Nebuzaradan, chef des gardes, qui se tenait devant le roi de Babylone, vint à Jérusalem.

13 Et il brûla la maison de l’Éternel, et la maison du roi, et toutes les maisons de Jérusalem ; et il brûla par le feu toutes les grandes maisons.

14 Et toute l’armée des Chaldéens qui était avec le chef des gardes abattit toutes les murailles [qui étaient] autour de Jérusalem.

15 Et les plus pauvres du peuple, et le reste du peuple, qui était demeuré de reste dans la ville, et les transfuges qui s’étaient rendus au roi de Babylone, et le reste de la multitude, Nebuzaradan, chef des gardes, les transporta ;

16 mais des pauvres du pays, Nebuzaradan, chef des gardes, en laissa pour être vignerons et laboureurs.

— v. 12 : date : A.C. 588.

17 Et les Chaldéens brisèrent les colonnes d’airain qui étaient devant la maison de l’Éternel, et les bases, et la mer d’airain qui était dans la maison de l’Éternel, et en emportèrent tout l’airain à Babylone.

18 Ils prirent aussi les vases [à cendre], et les pelles, et les couteaux, et les bassins, et les coupes, et tous les ustensiles d’airain avec lesquels on faisait le service.

19 Et le chef des gardes prit les écuelles, et les brasiers*, et les bassins, et les vases [à cendre], et les chandeliers, et les coupes et les vases, ce qui était d’or, en or, et ce qui était d’argent, en argent.

20 Les deux colonnes, la mer unique, et les douze bœufs d’airain qui tenaient lieu de socles*, que le roi Salomon avait faits pour la maison de l’Éternel : pour l’airain de tous ces objets il n’y avait point de poids.

— v. 19 : ou : encensoirs. — v. 20 : ou : qui étaient sous les socles.

21 Et quant aux colonnes, la hauteur d’une colonne était de dix-huit coudées, et un filet de douze coudées en faisait le tour, et son épaisseur était de quatre doigts ; elle était creuse ;

22 et il y avait dessus un chapiteau d’airain, et la hauteur d’un chapiteau était de cinq coudées ; et il y avait un réseau et des grenades tout autour du chapiteau, le tout d’airain : et de même pour la seconde colonne, [elle avait] aussi des grenades ;

23 et il y avait quatre-vingt-seize grenades sur les [quatre] côtés* ; toutes les grenades sur le réseau à l’entour étaient au nombre de cent.

— v. 23 : litt.: grenades vers le vent.

24 Et le chef des gardes prit Seraïa, le premier sacrificateur, et Sophonie, le second sacrificateur, et les trois gardiens du seuil ;

25 et il prit de la ville un eunuque qui était inspecteur des hommes de guerre, et sept hommes de ceux qui voyaient la face du roi, lesquels furent trouvés dans la ville, et le scribe du chef* de l’armée, qui enrôlait le peuple du pays, et soixante hommes du peuple du pays, qui furent trouvés dans la ville.

26 Et Nebuzaradan, chef des gardes, les prit et les mena vers le roi de Babylone à Ribla.

27 Et le roi de Babylone les frappa et les fit mourir à Ribla, dans le pays de Hamath. Et Juda fut transporté de dessus sa terre.

— v. 25 : ou : en chef.

28 C’est ici le peuple que Nebucadretsar transporta : la septième année, trois mille vingt-trois Juifs ;

29 la dix-huitième année de Nebucadretsar, [il transporta] de Jérusalem huit cent trente-deux âmes ;

30 [et] la vingt-troisième année de Nebucadretsar, Nebuzaradan, chef des gardes, transporta d’entre les Juifs sept cent quarante-cinq âmes : toutes les âmes furent quatre mille six cents.

 

31 Et il arriva, en la trente-septième année de la transportation de Jehoïakin, roi de Juda,* au douzième mois, le vingt-cinquième [jour] du mois, qu’Évil-Merodac, roi de Babylone, l’année où il commença de régner, éleva la tête de Jehoïakin, roi de Juda, et le fit sortir de prison.

32 Et il lui parla avec bonté, et mit son trône au-dessus du trône des rois qui étaient avec lui à Babylone.

33 Et il lui changea ses vêtements de prison, et [Jehoïakin] mangea le pain devant lui constamment, tous les jours de sa vie :

34 et quant à son entretien régulier, un entretien continuel lui fut donné de la part du roi de Babylone, jour par jour, jusqu’au jour de sa mort, tous les jours de sa vie.

— v. 31 : date : A.C. 562.