[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

Réflexions chrétiennes sur le monde actuel

 

17 janvier 2004

Sommes-nous vraiment dans des Temps Modernes ?

 

 

Maintenant

Dans le passé

Dans le futur

 

 

 

On prétend mettre Dieu de côté, mais comme on a toujours besoin d’idées susceptibles de rallier le plus de gens possible, on fait appel à ce qu’on nomme « les valeurs de la République », et on demande à tous de s’y plier

Pour assurer l’unité des peuples variés qu’il dominait, le roi de Babylone voulait imposer une religion d’état commune : que tous adorent sa statue, et se prosternent devant elle (Dan. 3)

 

La république française, dans ses premières années, avait institué le culte de l’Être Suprême ; ça n’a duré qu’un an ou deux

 

L’antichrist s’opposera et s’élèvera contre tout ce qui est appelé Dieu,

mais en même temps lui-même s’assiéra au temple de Dieu se présentant lui-même comme étant Dieu

(2 Thes. 2:4)

 

 

 

Pour donner force aux « valeurs » qui ne s’imposent pas d’elle-même, on menace, condamne, exclut

Le roi de Babylone jetait dans une fournaise de feu ceux qui refusaient d’adorer sa statue

L’antichrist fera que

a) tous ceux qui ne rendent pas hommage à l’image de la bête soient mis à mort,

b) personne ne pourra acheter ou vendre s’il n’a la marque de la bête (Apoc. 13:15, 17)

 

 

 

Pour garder les apparences de respect des religions, on distingue le prosélytisme qu’on condamne, d’avec la croyance et la pratique privée qu’on tolère

Jésus a dit : Allez et faites disciples toutes les nations

(Matt. 28:19)

 

Les chefs du peuple enjoignaient aux apôtres de ne pas parler au nom de Jésus

(Actes 4:18 ; 5:40)

 

Les apôtres répondirent :

a) « jugez s’il est juste de vous écouter plutôt que Dieu ; nous ne pouvons pas ne pas parler des choses que nous avons vues et entendues (Actes 4:19-20)

b) il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes »

 

Un des motifs de condamnation de Jésus était « qu’Il soulève le peuple, enseignant par toute la Judée… depuis la Galilée jusqu’ici » (Luc 23:5)

Il y aura un temps où ils ne supporteront pas le sain enseignement

(2 Tim. 4:3)

 

La « bête » fait la guerre aux saints

(Apoc. 13:7)

 

 

 

 

Sous prétexte des lumières de la raison et de la science, on met Dieu de côté.

 

Ceux qui croient vraiment à la Bible et à la Parole de Dieu sont appelés fanatiques, sectaires, fondamentalistes (une injure !), obscurantistes, etc

« … ayant connu Dieu, ils ne le glorifièrent point comme Dieu, ni ne lui rendirent grâces ; mais ils devinrent vains dans leurs raisonnements, et leur cœur destitué d’intelligence fut rempli de ténèbres ; se disant sages, ils sont devenus fous » (Rom. 1:21-22)

 

Le roi de Babylone a été ravalé au niveau d’une bête quand il s’est glorifié au lieu de Dieu (Dan. 4)

La « bête » blasphème contre Dieu (Apoc. 13:6)

 

Le soleil (au sens symbolique : les autorités suprêmes) devint noir… le royaume de la bête devint ténébreux (Apoc. 6:12 ; 16:10)

 

 

 

« Le mystère d’iniquité opère déjà » (2 Thes. 2:7)

 

« Comme vous avez entendu que l'antichrist vient, maintenant aussi il y a plusieurs antichrists, par quoi nous savons que c'est la dernière heure » (1 Jean 2:18)

« Cette génération ne passera point que toutes ces choses ne soient arrivées » (Matt. 24:34)

 

 

 

« Le sang de tous les prophètes qui a été versé depuis la fondation du monde sera redemandé à cette génération » (Luc 11:50-51)

 

Écclésiaste 3:15: « Ce qui est a déjà été, et ce qui est à venir est déjà arrivé ».

Le caractère moral du monde demeure depuis le temps du Seigneur. Malgré les prétentions à beaucoup de progrès, l’opposition au Seigneur et aux siens demeure, les motifs de condamnation ne changent pas.

On comprend l’expression utilisée par le Seigneur Jésus : « cette génération ne passera pas… ».

« C’est ici la patience et la foi des saints » (Apoc. 13:10).