[ Page principale | Nouveautés | La Bible | la Foi | Plan des sujets | Études AT | Études NT | Index auteurs + ouvrages + sujets | Centres d'intérêt ]

 

AVOIR DE SAINES PENSÉES

 

Romains  12:3

 

 

1                        Il n’y a que deux sources de pensées:

 

L’enseignement que donne Romains 8:1-9 : Aux yeux de Dieu il existe deux conditions d’homme :

 

1.1   Ceux qui sont « dans la chair »

L’homme dans la chair est l’homme naturel  devant Dieu, inconverti.

Cet homme ne peut se comporter que « selon la chair », avec les pensées et les actes de la chair.

Qu’est ce qui caractérise les pensées de l’homme inconverti ? Ce sont les passions, les convoitises, les péchés et la mort ; c’est la pensée de la chair (Romains 8:6) selon l’expression de l’apôtre Paul, et cet homme ne peut plaire à Dieu.

 

Lire aussi Genèse 6:5 ; Éph. 2:1-3 ; 2 Cor. 4:4 ; Matt. 15:19 ; Marc 7:20-23

 

1.2   Ceux qui sont « dans le Christ Jésus » ou  « dans l’Esprit »

Le croyant n’est plus dans la chair (il a changé de condition) : il est « dans le Christ Jésus » (Rom. 8:1, 9 ; Éph. 2:13)

Sa conduite normale est d’être « selon l’Esprit » (Rom. 8:5) avec les pensées et les actes qui Lui sont propres et en découlent. Ce qui est vrai, juste et pur, et ainsi vie et paix (Rom. 8:6) caractérise la pensée de l’Esprit.

 

2                        Le croyant pratiquement

2.1   Pas de pensées neutres

La chair est toujours dans le croyant (les deux natures), il peut lui arriver de se laisser aller et agir « selon la chair ».

Pour le croyant, il n’y a en lui que deux sources de pensées : une mauvaise (la chair) et une bonne (la nature divine, nommée aussi la semence de Dieu ; 1 Jean 3:9).

Il doit veiller à penser de manière à avoir de saines pensées (Rom. 12:3), c’est à dire des pensées approuvées par Dieu.

L’apôtre Paul établit ainsi clairement qu’il n’y a pas de pensées « neutres » ou de mélange de bonnes et de mauvaises mêlées ensemble. Elles sont bonnes, ou elles sont mauvaises.

 

2.2   Maîtrise des pensées

On peut avoir des difficultés avec la maîtrise de ses pensées qui vagabondent, ou bien avoir des pensées impures. Amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ est un combat spirituel (2 Cor. 10:5). N’oublions pas que le diable, par ruse, cherche à corrompre et à détourner nos pensées de la simplicité quant au Christ (2 Cor. 11:3). Il nous faut veiller à ce que nos pensées soient les pensées renouvelées selon Dieu (Rom. 12:3).

 

2.3   Une délivrance préalable — Soucis et inquiétudes

Philippiens 4 traite de ce sujet. L’apôtre Paul nous dit que le cœur doit être au préalable délivré du fardeau de l’inquiétude ou des soucis et comment peut il l’être ? en exposant toutes choses à Dieu en priant (Phil. 4:4-7).

 

2.4   Bonnes pensées

C’est à la condition de ce qui vient d’être vu que nos pensées sont disponibles pour les choses dont Dieu fait ses délices (Phil. 4:8-9). À quoi et comment occuper nos pensées ? À ce qui est bien, nous devons aimer et choisir le bien ; nos pensées gouvernées par Dieu sont occupées des choses excellentes et vues en Christ en perfection (Phil. 4:8-9 ; 2:5). Penser aux choses qui sont en haut (Col. 3:2).

Si nous devons rejeter le mal, nous devons bien le juger (1 Cor. 11:28, 31) et le confesser (1 Jean 1:9), mais nous ne devons pas nous y appesantir ; rester au contraire occuper du bien.

Occupons nous des choses :

·        Vraies : Jésus est la vérité (Jean 14:6), Il est le véritable (1 Jean 5:20) ; la Parole de Dieu est la vérité (Jean 17:17).

·        Vénérables (respectables ou nobles : És. 32:8). Qui est digne de tout respect ? Le Seigneur (Apoc. 4:11 ; 5:9).

·        Justes : la vraie justice est toujours liée à Christ qui a été « le Juste » (1 Jean 2:2).Ce sont aussi les choses honnêtes, équitables et droites.

·        Pures : la pureté est un caractère de Dieu. Ses paroles sont pures (Ps. 12:6). 2 Cor. 7:1

·        Aimables : Qui est digne d’être aimé ? le Seigneur.

·        De bonne renommée : Pensons à la renommée de Jésus dans les évangiles (Luc 4:14, 37 ; 5:15).

·        Toutes ces choses doivent occuper nos pensées (Phil. 4:8).

 

La vertu (Phil. 4:8b) ou énergie spirituelle est nécessaire (2 Pierre 1:5, 8) pour ces choses en contraste avec la tendance à céder aux convoitises, au laisser-aller.

 

Non seulement la paix de Dieu gardera nos cœurs et nos pensées dans le christ Jésus (Phil. 4:7), mais aussi le Dieu de paix sera avec nous (Phil. 4:9).

 

« Sonde-moi ô Dieu ! et connais mon cœur ; éprouve-moi, et connais mes pensées » (Ps. 139:23).